Livraison offerte dès 29€

Cette teinture mère Ladrôme Laboratoire® est un complément alimentaire préparé à base de Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum). Obtenue par extraction hydroalcoolique des graines, elle est certifiée BIO, provient d’une production 100% française et est emballée dans un flacon en verre recyclable. Le Marronnier d’Inde aide à soutenir la circulation en cas de sensation de jambes fatiguées grâce aux aescines ses actifs principaux.


Les plus produit :

  • Marronnier d’Inde cultivé en France
  • Extrait Certifié BIO par Ecocert (FR-BIO-01)
  • Fabriqué et conditionné en France
  • Flacon en verre et étui en carton, recyclables
  • Sans ingrédients controversés, sans colorant de synthèse

Produit en France par :

Ladrôme Laboratoire®, laboratoire français valorisant depuis 30 ans la Nature au travers d'extraits de plantes et actifs biologiques hautement qualitatifs.


Ingrédients : Extrait hydroalcoolique des graines de Aesculus hippocastanum*

*Issues de l’Agriculture Biologique


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d’eau de 20 cl, 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
Vendu en : Emballage en carton recyclable, Flacon en verre ambré avec codigoutte
Bienfaits sur : Circulation
Dose journalière maximale : 75 gouttes, soit 3 g d’extrait qui correspond, en moyenne, à 1,8 g de graines de Marronnier d’Inde.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Cultivé en France Fabriqué en France Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné la teinture mère de Marronnier d’Inde BIO de Ladrôme Laboratoire® pour élargir sa gamme de compléments alimentaires. Cette Teinture mère se distingue pour plusieurs raisons :

  • Sa formulation simple : cette solution est sans colorants synthétiques.
  • Praticité du flacon : le produit est conditionné dans un flacon facilitant son utilisation quotidienne.
  • Sa qualité : l’extraction hydroalcoolique répond aux exigences de fabrication et de contrôle de la Pharmacopée.
  • Adapté à toute la famille dès l’âge de 6 ans.
  • Utilisation d'ingrédients de haute qualité : cette teinture mère est fabriquée avec 100 % d'ingrédients BIO et d’origine Française.
  • Parfum agréable : Le Marronnier d’Inde a une odeur boisée et alcoolisée.

Zoom sur le Marronnier d’Inde

Marronnier d'Inde

Le Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum), également connu sous le nom de Châtaignier de cheval, est un grand arbre ornemental appartenant à la famille des Sapindaceae. Malgré la confusion possible suggérée par son nom, il est originaire d’Asie Mineure et du nord de la Grèce, et a été introduit en Europe au XVIIe siècle. Outre ses fleurs particulièrement parfumées, le Marronnier d’Inde produit des fruits. Les graines extraites de ces fruits étaient traditionnellement utilisées pour enrichir la farine d’avoine destinée à l'alimentation des chevaux poussifs, ce qui explique son appellation courante.

De nos jours, les bienfaits du Marronnier d’Inde sont largement reconnus. Cet arbre est particulièrement apprécié pour son influence bénéfique sur la santé vasculaire. Il contribue au maintien d'une circulation veineuse saine dans les jambes, aidant ainsi à réduire la sensation de lourdeur. Le Marronnier d’Inde soutient également le système immunitaire dans des conditions difficiles. Le Marronnier d'Inde se décline en plusieurs formes pour répondre aux préférences et aux besoins de chacun. La teinture mère de Marronnier d'Inde ou le macérât de bourgeons de Marronnier d'Inde sont faciles à mélanger dans des boissons, offrant une méthode d'utilisation flexible. Cependant, leur tenneur en alcool la rend inappropriée pour certains individus. Les gélules de Marronnier d'Inde constituent une option commode pour ceux qui souhaitent contourner le goût et l'odeur forts de la plante. Ces gélules sont couramment employées en tant que compléments alimentaires. Pour un traitement localisé, le gel de Marronnier d'Inde est parfait, permettant une application directe sur la zone concernée.

Pour assurer une qualité supérieure, le Marronnier d’Inde fait l’objet d’un contrôle qualité rigoureux et détaillé, axé sur trois critères principaux : les propriétés organoleptiques, qui se manifestent par une couleur brun rougeâtre et un arôme boisé ; la pureté du produit, avec une vérification minutieuse visant à garantir un niveau très bas ou nul de contaminants (métaux lourds, pesticides, corps étrangers, etc.) ; et la stabilité du produit, cruciale pour préserver sa qualité avec le temps. Un produit de qualité est aussi respectueux de l’environnement. Ainsi, le Marronnier d’Inde est issu de l'agriculture biologique et récolté en France, ce qui contribue à réduire l’impact écologique du produit fini.

Précautions d’emploi

  • L’extrait hydroalcoolique de Marronnier d’Inde est un complément alimentaire.
  • Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée.
  • Ne pas dépasser la dose journalière maximale indiquée : 75 gouttes maximum.
  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.
  • Consulter votre médecin ou votre pharmacien en cas de prise simultanée d’anticoagulants.
  • Demander l’avis d’un thérapeute en cas de prise prolongée.

Conseils complémentaires

Pour favoriser une bonne circulation sanguine, il existe plusieurs stratégies simples à mettre en œuvre :

  • Pratiquer la marche de manière régulière : La marche active la pompe veineuse située dans les jambes. Pour les personnes qui passent de longues périodes assises, il est recommandé de réaliser des rotations de cheville toutes les deux heures. Pour celles qui restent longtemps debout, il est conseillé de varier la pression exercée entre les talons et les orteils. Lorsque vous êtes allongé, simulez le mouvement de pédalage pour stimuler la circulation.

  • Maintenir une activité physique soutenue : L'inactivité peut avoir un impact négatif sur la circulation sanguine. Il est donc conseillé de s'adonner à des activités physiques douces comme la marche, le cyclisme, le jardinage, ou toute autre activité engageant le corps de manière bénéfique.

  • Élever les jambes : Élever les jambes aide au retour veineux vers le cœur. Il est recommandé d'éviter de croiser les jambes, car cela peut entraver la circulation sanguine. L'utilisation de repose-pieds peut s'avérer utile.

  • Choisir des chaussures et des vêtements appropriés : Il est important de porter des chaussures confortables, en évitant les modèles trop étroits, à talons hauts ou totalement plats. Les vêtements ne devraient pas être restrictifs. L'usage de bas de contention peut également contribuer à améliorer la circulation sanguine.

Engagement environnemental

Située depuis plus de trois décennies à la jonction du Vercors et de la Provence, au sein de la Biovallée, Ladrôme Laboratoire observe avec inquiétude les effets néfastes du changement climatique sur cette aire géographique. Les conséquences de cette crise climatique sont diverses et alarmantes, incluant une diminution prématurée des niveaux d'eau souterraine, une augmentation des températures, une plus grande occurrence d'événements climatiques extrêmes, la diffusion de maladies et une perte de biodiversité. En cohérence avec ses valeurs de durabilité, Ladrôme Laboratoire a choisi de rejoindre en 2021 l'initiative "1% for the Planet", marquant ainsi son engagement en faveur de la protection environnementale, un domaine souvent négligé par le mécénat d'entreprise. En effet, en France, seuls 7% des dons d'entreprises sont destinés à l'environnement.

"1% for the Planet" est une alliance internationale d'entreprises qui s'engagent à verser 1% de leur chiffre d'affaires à des organisations dédiées à la protection de l'environnement, rassemblant plus de 2 500 membres dans le monde. En adhérant à cette initiative, Ladrôme Laboratoire s'engage à allouer 1% de ses revenus issus de la vente de ses produits à des projets environnementaux, appuyant ainsi des actions concrètes pour la sauvegarde de la nature.

Comment est fabriquée une teinture mère ?

Les teintures mères, aussi appelées extraits hydroalcooliques ou alcoolatures, résultent de la macération de plantes fraîches dans de l'alcool pur ou un mélange d'alcool et d'eau, facilitant ainsi l'extraction optimale des principes actifs des plantes. Bien que l'emploi de plantes sèches soit moins courant, cette méthode demeure pertinente. Dans ce cas, les plantes séchées sont finement broyées afin de favoriser une meilleure extraction des actifs, puis immergées dans de l'alcool dont la concentration varie idéalement entre 60 et 90 degrés. Cependant, des contraintes d'accessibilité amènent parfois à utiliser des alcools de 45 à 50 degrés.

La durée de macération varie en fonction de la plante traitée, allant de quelques jours à plusieurs semaines. Cette étape exige un remuage fréquent pour garantir une répartition uniforme des principes actifs dans le solvant. Suite à la macération, le mélange est filtré et ensuite mis en bouteille dans des flacons opaques pour en préserver les qualités, puis stocké à l'abri de la lumière et de la chaleur, assurant ainsi la conservation de la teinture mère pour une durée prolongée.

Teinture mère et Extrait hydroalcoolique, y a-t-il une différence ?

Le terme "teinture mère" fait référence à un extrait hydroalcoolique produit par la macération de différentes parties de plantes (telles que les feuilles, fleurs, graines, écorces, racines, fruits) dans un mélange d'eau et d'alcool. Selon que la plante soit fraîche ou séchée, la teneur en alcool de la solution peut varier généralement entre 60 et 90 degrés, adaptée aux spécificités du matériel végétal utilisé. Ces extraits sont couramment employés comme compléments alimentaires, soit pris oralement, soit utilisés dans des produits à usage externe, tels que les bains de bouche ou pour des applications cutanées.

Il est essentiel de faire la distinction entre ces produits et les Teintures-Mères (TM) employées en homéopathie, qui sont régies par des normes précises établies par la Pharmacopée. Leur fabrication est rigoureusement contrôlée par des laboratoires spécialisés. Les TM homéopathiques, utilisées uniquement dans la production de remèdes homéopathiques et disponibles exclusivement en pharmacie, sont soumises à des démarches d'enregistrement et d'approbation spécifiques. Ces teintures sont élaborées à partir de plantes entières et fraîches, macérées dans de l'alcool à 95° pendant 21 jours, aboutissant à une solution finale titrant environ 70° d'alcool.

Malgré les différences en termes d'utilisation, de réglementation et de méthode de préparation entre les teintures mères en phytothérapie et les TM homéopathiques, elles ont en commun l'utilisation de l'alcool comme solvant pour l'extraction et la conservation des principes actifs des plantes.

Teinture mère, huile essentielle, macérât de bougeons, quelles différences ?

Les teintures mères, les huiles essentielles, et les macérâts glycérinés de bourgeons sont trois techniques distinctes pour concentrer les principes actifs des plantes, proposant des préparations uniques en termes de composition et d'utilisation. Bien qu'elles puissent être issues de la même plante, elles se distinguent par leurs méthodes de production et leurs propriétés.

  • Les teintures mères, obtenues par macération de plantes dans de l'alcool, capturent une large gamme de composés actifs de la plante. Ces extraits hydroalcooliques sont principalement utilisés par voie orale ou appliqués sur la peau, convenant à des traitements de courte à moyenne durée. Cependant, leur contenu alcoolique les rend inadaptés à certains groupes tels que les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.

  • Les huiles essentielles sont extraites par distillation de parties spécifiques des plantes ou par pression à froid pour les agrumes, produisant des concentrés aromatiques puissants. Elles peuvent être utilisées de diverses manières, y compris oralement, en diffusion, ou topiquement, offrant une efficacité rapide pour des besoins ciblés. Toutefois, elles doivent être maniées avec précaution en raison de leur potentiel de réactions et de contre-indications.

  • Les macérâts de bourgeons, créés par la macération de bourgeons ou de jeunes pousses dans un mélange d'eau, d'alcool et de glycérine, englobent toute la vitalité de la plante en devenir. Utilisés principalement par voie orale, ils fournissent une action progressive et soutenue, avec peu de contraintes d'utilisation et d'effets secondaires.

Ces différentes préparations phytothérapeutiques, malgré leur origine commune, offrent une variété d'usages et d'avantages, chacune répondant à des exigences particulières en matière de santé et de bien-être.

Comment sont contrôlées les teintures mères ?

L'ensemble du processus de fabrication des teintures mères est soumis à une régulation stricte, qui inclut le choix des instruments, la durée de production, et la sélection des matières premières. Ces normes sont rigoureusement documentées dans les Pharmacopées française et européenne, garantissant une qualité constante des produits. Dans le secteur pharmaceutique, ces teintures sont soumises à des contrôles minutieux. Les laboratoires désirant les fabriquer et les commercialiser doivent obtenir une certification selon les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), délivrée par l'Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). Pour assurer le respect des standards de qualité, des inspections rigoureuses, y compris des analyses chromatographiques, sont effectuées régulièrement, assurant ainsi que les produits répondent aux critères normatifs établis.

Quelles sont les différentes variétés de Marronnier ?

Le genre Aesculus, qui inclut le Marronnier d’Inde, comprend près de vingt espèces, plusieurs d'entre elles étant populaires et fréquemment utilisées dans les aménagements paysagers. Parmi ces espèces, on note :

  • L’Aesculus X carnea ‘briotti’, remarquable pour ses inflorescences de couleur rouge rosé agrémentées de touches de jaune et de blanc.
  • L’Aesculus hippocastanum ‘baumannii’ se distingue par ses inflorescences blanches et doubles, formées de dizaines de fleurs. 
  • L’Aesculus parviflora est reconnaissable à ses panicules blancs et duveteux.

Cependant, il est crucial de ne pas confondre le genre Aesculus avec le marron comestible, plus couramment appelé châtaigne, qui est le fruit du châtaignier (Castanea sativa). Cette confusion est souvent due à l'usage vernaculaire du terme « marron » pour désigner également la châtaigne.

Quels sont les aliments à privilégier pour préserver la circulation sanguine ?

Pour favoriser une bonne santé vasculaire, il est conseillé d'adopter une alimentation riche en omégas-3, présents dans les poissons gras, les aliments labellisés Bleu-Blanc-Cœur, l'huile de Lin, l'huile de Noix, et l'huile de Cameline. Ces acides gras essentiels sont reconnus pour leur capacité à réduire les dépôts de cholestérol dans les vaisseaux sanguins et à minimiser l'inflammation des parois vasculaires, améliorant ainsi la circulation sanguine.

Il est également bénéfique d'intégrer dans son régime des aliments riches en polyphénols, tels que les fruits et légumes de couleur, ainsi que les épices et aromates, pour leur action protectrice sur les vaisseaux sanguins.

La consommation d'aliments contenant des antioxydants, comme le sélénium, le cuivre, le manganèse, la vitamine C, et la vitamine E, est cruciale pour combattre le stress oxydatif. Ces nutriments aident à réduire l'oxydation des parois vasculaires, contribuant ainsi à une meilleure circulation sanguine.

Enfin, l'apport en Fer, que ce soit à travers des sources animales ou des légumes verts, joue un rôle vital dans le transport de l'oxygène dans le corps. Le fer d'origine animale, plus aisément absorbé par l'organisme, devrait être privilégié, mais la consommation de sources végétales de fer accompagnées d'aliments riches en vitamine C peut améliorer l'absorption du fer végétal.

Quels sont les aliments à éviter pour préserver la circulation sanguine ?

Pour favoriser une bonne circulation sanguine, il est essentiel de modérer la consommation de certains aliments afin de limiter l'apport en cholestérol. Il est suggéré de réduire les aliments contenant des acides gras saturés, majoritairement présents dans les produits d'origine animale tels que les œufs, certaines viandes transformées, les viandes rouges, le beurre, les fromages, et les crèmes entières. Il est aussi recommandé de diminuer l'ingestion de produits avec des graisses hydrogénées (acides gras trans) et des huiles issues de palme, de coprah ou de palmiste, connues pour leur teneur élevée en acides gras saturés.

Heureusement, des alternatives plus saines existent pour remplacer ces produits. Par exemple, le beurre peut être échangé contre de la margarine à base de plantes, et l'huile de palme peut être avantageusement remplacée par de l'huile de colza. En complément de ces adaptations alimentaires, il est vivement conseillé d'arrêter de fumer et de limiter la consommation d'alcool pour garder un cœur en pleine forme.

Quel est le rôle de la circulation sanguine ?

Découverte et décrite initialement par le médecin anglais William Harvey en 1628, la circulation sanguine joue un rôle fondamental dans l'homéostasie, c'est-à-dire le maintien de l'équilibre interne de l'organisme. Elle remplit plusieurs fonctions vitales :

  • Transport systémique de microéléments : Le sang achemine les nutriments, l'oxygène, et les molécules de signalisation vers les organes pour leur bon fonctionnement. Il est également responsable du transport des déchets métaboliques (comme le CO2 et l'eau) depuis les organes vers les systèmes d'élimination tels que les poumons et les reins.

  • Régulation de la température : En réponse aux conditions internes et externes, les vaisseaux sanguins peuvent se dilater ou se contracter pour ajuster le flux sanguin et ainsi réguler la température corporelle. La peau joue un rôle crucial dans ce processus de thermorégulation.

  • Défense immunitaire : La circulation sanguine est essentielle pour la distribution systémique des cellules immunitaires. Elle transporte les plaquettes, qui participent à la coagulation du sang en cas de lésion, ainsi que les globules blancs, qui protègent l'organisme contre les pathogènes.

Grâce à ces mécanismes, la circulation sanguine assure non seulement l'apport nécessaire à la survie des cellules mais contribue également à la protection et à la régulation de l'ensemble de l'organisme.

Quelles plantes pour préserver la circulation sanguine ?

Pour favoriser une bonne circulation sanguine et maintenir une tension artérielle dans les normes, l'usage de certaines plantes peut s'avérer bénéfique. Ces végétaux, utilisables seuls ou combinés, se déclinent en diverses préparations telles que les tisanes, les gélules, les comprimés, ou encore les huiles essentielles. Voici quelques plantes recommandées pour leurs effets positifs sur la circulation :

  • Feuilles de Cassis (Ribes nigrum) : Utilisées sous forme d'infusion de feuilles de Cassis, elles sont appréciées pour leurs propriétés bénéfiques sur la circulation sanguine.

  • Chrysanthellum (Chrysanthellum indicum DC.) : Ce complément alimentaire, disponible sous forme de gélules de Chrysanthellum, est prisé pour son action favorable sur la circulation.

  • Hamamélis (Hamamelis virginiana L.) : L'Hamamélis en gélules ou sous forme d'hydrolat d'Hamamélis, est valorisé pour ses vertus circulatoires et peut contribuer à améliorer la santé vasculaire.

  • Vigne Rouge (Vitis vinifera L.) : qu'elle soit sous forme d'infusion de feuilles de Vigne Rouge, de macérât de mourgeons de Vigne Rouge ou de gelules de Vigne Rouge, cette plante est réputée pour son effet sur la circulation sanguine.

  • Cyprès (Cupressus sempervirens) : En aromathérapie, l'huile essentielle de Cyprès est couramment utilisée, souvent en association avec l'huile essentielle de Lentisque Pistachier et l'huile essentielle de Menthe Poivrée sous forme de complément alimentaire buvable, pour optimiser les bénéfices sur la circulation.

Ces plantes offrent une approche naturelle pour soutenir le système circulatoire et peuvent être intégrées à un régime de vie sain pour en maximiser les effets.

La Marque : Ladrôme Laboratoire

Considérant la Nature comme un laboratoire vivant, source d'innovations et d'expérimentations continues, Ladrôme Laboratoire tire parti des actifs naturels grâce à l'avancée scientifique. Cet engagement envers l'exploitation respectueuse et prudente des ressources naturelles a conduit Ladrôme Laboratoire à offrir des solutions de santé naturelles, biologiques et de première qualité depuis trois décennies. De la collecte des plantes à l'embouteillage final, chaque phase du processus est soumise à un contrôle rigoureux. Ce processus est réalisé en étroite collaboration avec leurs partenaires producteurs ou par un travail précis en laboratoire, assurant une attention méticuleuse à chaque détail. L'expertise collective de Ladrôme Laboratoire a permis de créer des produits qui capitalisent sur des synergies végétales idéales, éliminant tout ajout superflu, et qui s'inspirent du riche patrimoine de plantes aromatiques et médicinales de la Drôme, une région bénie par le soleil de la Provence et l'air frais des montagnes du Vercors.

Animée par une passion ardente pour la botanique et une croyance ferme dans le pouvoir des solutions de santé naturelles, soutenues par un savoir ancestral et renforcées par la science moderne, Ladrôme Laboratoire s'est engagée depuis trente ans dans la promotion d'une approche de la santé qui est à la fois naturelle, holistique, et préventive. Avec l'appui de ses collaborateurs et partenaires, Ladrôme Laboratoire s'engage pour les trente prochaines années à contribuer à un changement des mentalités vers une appréciation plus grande des bienfaits des actifs végétaux.