Livraison offerte dès 29€

Les comprimés de Spiruline BIO de Solis Culturae, cultivée dans une ferme en Provence, sont réputés pour leur qualité supérieure et leurs multiples avantages pour la santé, grâce à leur composition nutritionnelle riche. Cette Spiruline est appréciée pour ses propriétés antioxydantes et est bénéfique pour soutenir l'énergie, la vitalité et le système immunitaire. Sa version en comprimés la rend facile d'utilisation pour les personnes qui prennent de la Spiruline quotidiennement. 


Les plus produit : 

  • Richesse nutritionnelle exceptionnelle
  • Certifiée BIO par Ecocert
  • Française à toutes les étapes de production
  • Produite à petite échelle en Provence
  • Séchée à basse température
  • Emballage recyclable 
  • Sans additifs 
  • Pratique à utiliser

Produit en France par :

Solis Culturae®, une marque productrice et fabricante de Spiruline BIO et française à Châteaurenard-en-Provence depuis 2012.


Ingrédients pour 1 comprimé de 0,5 g :

Spiruline (Arthrospira platensis)* 100%. *Ingrédients issus de l'agriculture biologique


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Commencer par 2 comprimés puis passer progressivement à 10 comprimés en cure de 2 à 3 mois, 4 à 6 comprimés à l'année, 10 à 20 comprimés pour les sportifs.
Vendu en : Sachet kraft refermable et recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec, ventilé, à l'abri de la lumière et de l'humidité.
Bienfaits sur : Antioxydant, Immunité, Fatigue, Vitalité

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Agriculture Biologique Europe Récolté en France Fabriqué en France Sans Additifs Sans OGM

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné cette Spiruline Française et Bio en comprimés de la marque Solis Culturae pour compléter sa gamme d'algues BIO et pour plusieurs raisons notables :

  • Elle est issue de l'agriculture biologique.
  • Elle est française, cultivée et fabriquée en Provence. 
  • Elle est de très grande qualité. 
  • Elle est riche en nutriments.
  • Sa production respecte l'environnement et les travailleurs.
  • Son emballage est recyclable.
  • Nous sommes en accord avec la philosophie de la marque Solis Culturae.
  • Elle est facile d'utilisation grâce à la consommation des comprimés.

Une Spiruline française et BIO de très haute qualité

La ferme Solis Culturae est située à Châteaurenard-en-Provence (13), à mi-chemin entre Avignon et la chaîne des Alpilles. Dans cette région, les conditions climatiques sont réunies pour la culture de la Spiruline grâce au soleil méditerranéen et au mistral. C'est une ferme à taille humaine, écologique et innovante, ajoutant de la diversité à la richesse de l'agriculture française. Elle est soutenue par l'Union européenne, la Région Sud et le ministère de l’agriculture et de l'alimentation. Les 4 employés permanents se partagent les tâches en fonction des compétences de chacun allant de la culture jusqu’aux installations techniques en passant par la R&D. Toutes les étapes de la production de la Spiruline sont réalisées à la ferme, de la culture dans les bassins, jusqu’au conditionnement. La culture est saisonnière, de mars à octobre, l'hiver étant trop froid pour maintenir une température adéquate des bassins sans les chauffer. Le fait que cette Spiruline soit française en dit beaucoup sur la qualité de sa production.

La production de l’entreprise est certifiée biologique depuis 2022. En effet, cette conversion en BIO est très récente pour des raisons de règlementation sur les intrants utilisés. Lorsque la Spiruline est arrivée en Europe, vers les années 2000, elle a été classée dans la catégorie des algues marine. Or c’est plutôt une cyanobactérie, cultivée en eau saumâtre. Les intrants biologiques proposés et imposés par les autorités n’étaient donc pas adaptés à la culture de la Spiruline. Les spiruliniers français utilisaient donc de l’urée en guise d’intrant azoté pour leurs cultures, et celle-ci, étant un intrant de synthèse ne pouvait pas être certifiable en BIO. La filière française de Spiruline a donc souffert de cette règlementation pendant plusieurs années. Aujourd’hui, avec l’avancée de la recherche, Solis Culturae utilise un intrant certifiable en Bio mais dont la production n’est pas optimale. Des recherches sont en cours pour trouver un intrant qui cocherait toutes les cases pour produire une Spiruline française Bio et éthique.

En plus des paramètres décrits précédemment concernant l’origine française et le mode de culture biologique, d’autres paramètres permettent de garantir la qualité de la Spiruline proposée :

  • Elle est séchée à basse température (< 40°C) et par ventilation permettant de conserver toutes ses qualités nutritionnelles et de protéger les composés thermosensibles.
  • Elle est labellisée AB Europe et exempte de contaminants tels que les pesticides, métaux lourds, toxines.
  • Elle est également analysée microbiologiquement pour garantir l'absence de bactéries néfastes.
  • Elle est non OGM.
  • Elle est non ionisée et non irradiée.
  • Des analyses limnologiques sont réalisées pour attester que seule la Spiruline se développe dans les bassins.
  • La traçabilité est présente à chaque étape de production.
  • Elle est française, les contrôles sanitaires sont donc assez stricts et la main d’œuvre justement rémunérée.
  • Elle est cultivée dans le respect de l’environnement et des travailleurs.
  • Elle est produite sous serre à petite échelle, ce qui limite les risques de contamination par la poussière, le guano, ou la pluie, et ne nécessite aucun traitement pour limiter les contaminations bactériennes dans le produit fini.
  • Elle ne contient pas d’additif.

Une ferme engagée, qui respecte l'environnement

La ferme Solis Culturae met un point d’honneur à respecter l’environnement, et a orienté sa production en ce sens. Tout d’abord, la Spiruline a beau être issue de l’aquaculture, elle demande très peu d’eau. En effet, la récolte se réalise en circuit fermé. L’eau de culture pompée lors de la récolte de Spiruline est filtrée et renvoyée dans les bassins. À rendement protéique égal, la culture de Spiruline nécessite 30 fois moins d’eau que celle du bœuf.

De plus, afin de ne pas surconsommer l’énergie, Solis Culturae fais le choix de produire la Spiruline pendant 8 mois de l’année seulement, de mars à octobre. En effet, durant l’hiver, le maintien de la culture nécessiterait de chauffer les bassins pour les garder à une température optimale pour le développement des cyanobactéries. Un autre exemple des procédés de fabrication qui visent à moins consommer est le système de séchage de la Spiruline qui s’effectue par ventilation. Cette pratique est beaucoup moins couteuse en énergie que d’autres pratiques comme le spray drying.

Enfin, la ferme est certifiée en agriculture biologique, une pratique qui respecte l’environnement et la santé des consommateurs. Par exemple, seuls des intrants d’origine biologique sont utilisés. Les emballages utilisés pour le conditionnement des produits sont également recyclables.

Les avantages d'un comprimé

Le comprimé est obtenu en compressant de la poudre de Spiruline. Celui-ci ne nécessite aucun additif, c’est la forme à privilégier pour débuter avec la Spiruline. C'est également la forme préférée de ceux qui prennent de la Spiruline quotidiennement, car elle permet de doser précisément la quantité. Son utilisation comporte aussi plusieurs avantages pratiques, il permet notamment :

  • D’éviter les risques de surdosage susceptibles d'entraîner des effets secondaires.
  • De faciliter considérablement la prise, en particulier pour les personnes n'appréciant pas le goût de la Spiruline.
  • De prolonger la durée de conservation de la Spiruline grâce à la forme comprimée.
  • De simplifier le transport lors des week-ends ou des vacances.
  • De faciliter l'utilisation, nécessitant simplement un peu d'eau pour en bénéficier.

Faut-il privilégier les paillettes , les comprimés ou la poudre ?

Après son extraction des bassins via un système de filtration, la Spiruline est déshydratée par des techniques de séchage douces. Ce processus produit une pâte épaisse qui est ensuite extrudée, similaire à la fabrication de spaghettis, en utilisant une presse à saucisses. La pâte extrudée est alors concassée pour former de petites brindilles nommées "Paillettes". Ces paillettes peuvent être moulues pour créer de la "Poudre", laquelle peut ensuite être compressée en "Comprimés", sans ajout d'aucun autre ingrédient.

  • La paillette de Spiruline peut être utilisée comme un condiment pour agrémenter divers plats. Avec son goût légèrement iodé et sa texture croustillante, elle devient rapidement appréciée une fois qu'on s'y habitue.

  • La poudre de Spiruline est idéale pour la cuisine et se marie parfaitement avec les crêpes, les gâteaux, ainsi que les boissons comme les shakers et les smoothies.

  • Le comprimé de Spiruline représente la forme la plus pratique pour un dosage précis et une consommation régulière. À moins de choisir de le mâcher, le comprimé permet de bénéficier des avantages de la Spiruline sans en expérimenter le goût, ce qui est idéal pour ceux qui n'apprécient pas sa saveur. Il est également facilement transportable.

Le choix de la forme à privilégier dépend donc de l’utilisation. Si le but est de faire des cures de Spiruline, d’en consommer quotidiennement, afin de profiter de ses bienfaits nutritionnels sans contraintes d’utilisation, le comprimé est à privilégier. Pour agrémenter les plats avec une texture croustillante et une saveur umami, les paillettes sont à privilégier. Enfin, pour supplémenter la valeur nutritionnelle et colorer les plats, en incorporant facilement la Spiruline, notamment dans les préparations liquides comme les pâtes ou les boissons, la poudre est à privilégier.

Conseils d'utilisation

De nombreuses personnes ont besoin d'un temps d'adaptation lors d'une cure de Spiruline. Aussi, il convient de commencer sa prise de façon progressive.

  • Commencer par 2 comprimés/jour la première semaine.
  • Augmenter ensuite progressivement les doses de 2 comprimés tous les 3 jours jusqu'à arriver à l'objectif voulu (détails ci-dessous).
  • Prendre la Spiruline le matin pour profiter de son effet « boost » et « endurance ».
  • Espacer la prise de café ou de thé, la caféine et la théine empêchent l'assimilation du fer.
  • Accompagner la prise d'une source de vitamine C (kiwi, pamplemousse, cassis orange, ou poivron), car elle contient une grande majorité de vitamines à l'exception de la vitamine C. Cette vitamine favorise aussi l'absorption du fer.

Il est possible de consommer la Spiruline :

  • En cure : l'objectif est de préparer un changement de saison, une grosse période de travail ou de booster son organisme et ses défenses immunitaires. Elle doit durer entre 2 et 3 mois à raison de 10 comprimés par jour.
  • À l'année : l'objectif ici est de compléter les carences alimentaires liées à l'alimentation moderne. 4 à 6 comprimés par jour suffisent. Même si l'on prend de la Spiruline à l'année, il est possible de faire une cure en augmentant les doses sur une période donnée.
  • Pour les sportifs : un sportif peut prendre de 10 à 20 comprimés de Spiruline par jour en fonction de la charge d'entraînement quotidienne.

Faut-il prendre la Spiruline en cure ou à l’année ?

Pour tirer pleinement parti des bienfaits de la Spiruline, il peut être avantageux de l'intégrer régulièrement à votre alimentation tout au long de l'année. Source de protéines, vitamines, minéraux, antioxydants et acides gras essentiels, la Spiruline peut contribuer à soutenir la santé générale, la digestion, le système immunitaire et l'énergie. Toutefois, si vous recherchez des effets plus ciblés, envisagez de suivre une cure de Spiruline pour une période spécifique. Par exemple, en cas de fatigue ou d'anémie, une cure de quelques semaines pourrait aider à vous revitaliser. La décision de consommer de la Spiruline en continu ou en cure dépend de vos objectifs de santé personnels. Il est essentiel de consulter un professionnel de santé avant de débuter tout complément alimentaire, pour s'assurer qu'il convient à vos besoins spécifiques.

Zoom sur la Spiruline

Spiruline

La Spiruline (Arthrospira platensis) est une cyanobactérie spiralée du genre Arthrospira. Ces organismes, présents sur Terre depuis plus de trois milliards d'années, font de la Spiruline l'un des microorganismes les plus anciens connus. Elle prospère dans des lacs d'eau douce riches en minéraux, avec des températures variant entre 20 et 40°C. La Spiruline se trouve principalement dans les lacs alcalins (pH de 8 à 11,5) des régions intertropicales d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie du Sud, où elle réalise la photosynthèse grâce à ses pigments, convertissant ainsi l'énergie lumineuse en énergie chimique.

Historiquement, la Spiruline était consommée par les Aztèques au Mexique et reste un aliment essentiel pour certaines tribus au Tchad. Sa culture a augmenté ces dernières années avec la création de fermes spécialisées. En phytothérapie, la Spiruline est reconnue pour ses bienfaits sur la vitalité et ses propriétés antioxydantes, attribuables à des composants tels que la vitamine B2 et la phycocyanine, qui aident à protéger contre le stress oxydatif et combattent la fatigue passagère. La phycocyanine peut également être isolée et utilisée comme supplément. La Spiruline est aussi connue pour avoir des bienfaits sur le système immunitaire et la glycémie.

La Spiruline est disponible sous plusieurs formes, incluant la poudre, les gélules, les comprimés, les gommes, les ampoules et les extraits liquides. Pour assurer une qualité optimale, il est conseillé de choisir une Spiruline exempte de métaux lourds, sans additifs, sans OGM, et issue de l'agriculture biologique. Privilégiez une Spiruline cultivée dans des conditions climatiques adéquates. La méthode et la température de séchage va aussi avoir un impact sur la qualité du produit. En effet, au-delà de 50 °C, certains nutriments de la Spiruline peuvent être dégradés. La production à petite échelle et sous serre va aussi permettre de limiter les contaminations naturelles, bactériologiques et par les polluants.

Des valeurs nutritionnelles exceptionnelles

La Spiruline est souvent désignée comme l'aliment du 21ᵉ siècle en raison de son profil nutritionnel exceptionnellement riche. Cette cyanobactérie est reconnue pour ses bienfaits tels que le soutien du système immunitaire, le soutien des niveaux d'énergie ou encore sa teneur en antioxydants.

  • La Spiruline est une bonne source de protéines, qui représentent environ 67% de sa composition, incluant tous les acides aminés essentiels nécessaires à l'organisme.
  • Elle fournit également une variété d'oligo-éléments et de minéraux tels que le magnésium, le phosphore, le calcium, le sodium, le zinc, le sélénium et une quantité significative de fer. 5 grammes de Spiruline sèche peuvent couvrir 30% des apports journaliers recommandés (AJR) en fer pour un homme adulte et 20% pour une femme adulte.
  • En termes de vitamines, elle contient 30 fois plus de bêta-carotènes que la carotte, ainsi que des vitamines B, D, K et E.
  • Elle est aussi source d'acides gras essentiels comme les Oméga 6.
  • La phycocyanine, qui représente 17,5% du produit sec, est un pigment antioxydant présent en grande quantité, offrant des avantages supplémentaires pour la santé.

Comment la Spiruline est-elle cultivée ?

La Spiruline, dans la nature, se développe par divisions cellulaires dans des bassins à ciel ouvert, mais elle est très exigeante sur les caractéristiques de son environnement pour son développement optimal. Le métier de spirulinier consiste à s’inspirer de la nature, et ainsi à recréer un milieu de culture propice à la croissance de ces cyanobactéries. De l’eau potable de qualité disposant de tous les nutriments nécessaires est utilisée dans ces bassins. De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour cette culture aquacole.

  • Température : la Spiruline a besoin de chaleur pour se développer (optimum 30 à 35°C dans l’eau en journée). Elle est donc cultivée sous serre, dans une région ensoleillée. Des thermomètres sont placés dans l’eau et dans l’air pour vérifier ces deux températures quotidiennement. La sécheresse n’est pas très contraignante pour la production de Spiruline, mais elle provoque parfois l’évaporation d’un peu d’eau des bassins nécessitant quelques ajustements. Cependant, à long terme, une forte chaleur peut être néfaste à la croissance des cyanobactéries.

  • Luminosité : la cyanobactérie nécessite aussi de la lumière, nécessaire à la photosynthèse lui permettant de produire sa propre matière organique. La luminosité et la chaleur sont régulées grâce à des toiles d’ombrage rétractables placées au-dessus des bassins et fixées à la structure des serres. Pour vérifier la luminosité chaque jour, un luxmètre est utilisé.

  • Agitation des bassins : des roues à aubes agitent les bassins pour homogénéiser le milieu de culture et pour que la Spiruline puisse bénéficier de lumière de façon uniforme. Elle permet aussi une meilleure élimination de l’oxygène produite par la Spiruline lors de la photosynthèse.

  • Paramètres physico chimiques : le pH de l’eau doit être maintenu de 9 à 11. La salinité de l’eau doit, elle, être mi-douce mi-salée, c’est ce qu’on appelle de l’eau saumâtre. De plus, la teneur en minéraux et oligoéléments (potassium, sodium, magnésium, fer, phosphore) est un paramètre très surveillé. Le pH est mesuré avec un pH mètre, et la salinité avec un réfractomètre. Les minéraux et oligoéléments sont mesurés avec un photomètre ou des analyses complémentaires en laboratoires.

  • Concentration en Spiruline : la concentration en Spiruline est également cruciale. En effet, la Spiruline ne se développe pas correctement dans un milieu saturé en cyanobactéries. La concentration en Spiruline est mesurée grâce à un disque de Secchi (outil permettant d’évaluer la clarté de l'eau en mesurant la profondeur à laquelle le disque reste visible lorsqu'il est immergé, permettant ainsi de déterminer la transparence de l'eau et estimer la pénétration de la lumière dans l'eau).

  • Contamination : la culture de Spiruline à petite échelle et en serre minimise de façon considérable les risques de contamination, éliminant ainsi le besoin d’utiliser des traitements chimiques. Les bassins sont surveillés quotidiennement et leur contenu est régulièrement inspecté au microscope. Des analyses sont réalisées par un laboratoire spécialisé afin de confirmer que la culture est exempte de tout autre organisme aquatique non souhaité et que la Spiruline se développe correctement. De plus, un ensemble d'analyses sanitaires est effectué sur le produit final, incluant les tests de métaux lourds, de bactériologie, de HAP, de pesticides et de toxines, pour garantir la sécurité et la qualité de la Spiruline produite.

Quelles sont les différentes étapes de la production de la Spiruline ?

  1. Filtration : l’eau de culture, lorsqu'elle a atteint une concentration suffisante de Spiruline en suspension dans les bassins, est récoltée (souvent le matin) avec des pompes et envoyé sur un tamis (composé d’une toile très fine) permettant de se débarrasser d’une grande partie de l’eau et de ne garder qu’une pâte verte de Spiruline aussi appelée « crème de Spiruline ». Cette pâte est remuée pour extraire une quantité maximale d’eau.

  2. Essorage : la pâte verte obtenue est par la suite placée dans un bac pour être pressée à vide afin d’extraire toute l’eau. Une fois bien essorée, elle est roulée sur elle-même puis extrudée grâce à une machine qui transforme cette pâte en Spiruline sous forme de « spaghettis », nécessaire pour un meilleur séchage. Ces spaghettis sont étalés les uns à côté des autres sur de grandes plaques en nylon appelées « clayette ».

  3. Séchage : les clayettes sont ensuite placées dans une pièce pour le séchage au ventilateur à moins de 40°C. Le temps de séchage dépend de l’épaisseur de spaghettis et d’autres paramètres mais dure en moyenne 6 h. C’est une étape essentielle pour ne pas dégrader les actifs, les vitamines et les minéraux sensibles à la chaleur. Des algues séchées à plus de 50°C vont avoir un profil nutritionnel largement inférieur. La Spiruline séchée au soleil va aussi être de moins bonne qualité.

  4. Transformation et obtention de différentes galéniques : les spaghettis séchés peuvent être broyés pour obtenir des paillettes ou broyés pour l’obtention de poudre. Enfin, la poudre peut être compressée pour l’obtention de comprimés.

  5. Emballage, stockage et expédition : la Spiruline sous différentes formes est ensuite emballée, stockée et expédiée pour se retrouver intégrée à votre alimentation.

Quel est le goût de la Spiruline ?

Le goût de la Spiruline est naturellement iodé et, en raison de sa teneur en glutamate, dispose d'une saveur « umami ». L’umami désigne la cinquième saveur, qui vient s’ajouter aux quatre connues que sont le salé, le sucré, l’acide et l’amer, lesquelles seraient la résultante de nos cinq types de récepteurs gustatifs. Ce terme "umami" vient du Japon et se traduit par “savoureux” ou “délicieux”, et pour cause. Cette saveur est souvent décrite comme un goût plaisant et délicat. Elle est associée à la présence de glutamate, un acide aminé qui se trouve naturellement dans de nombreux aliments. Le goût de la sauce soja est aussi une saveur caractéristique de la saveur umami. Les spirulines de grande qualité ont une odeur légère et un goût très fin.

La Spiruline est-elle une algue ?

Une confusion est souvent faite concernant les algues, les microalgues et les cyanobactéries mais la classification historique prête elle-même à confusion. Historiquement si on prend la dénomination « algue » dans le sens large du terme, elle regroupe des organismes procaryotes (unicellulaires sans noyau aussi appelés bactéries) et eucaryotes (organismes dont la ou les cellules comportent un noyau) capables de réaliser la photosynthèse oxygénique et dont le cycle de vie se déroule généralement en milieu aquatique. Les cyanobactéries, des procaryotes, étaient alors appelées « algues bleues ». À titre d’information, il existe aussi des algues « rouges », des algues « vertes », et des algues « brunes » qui sont des eucaryotes mais qui appartiennent à des taxons différents. Étant microscopique et unicellulaire, les cyanobactéries ont souvent bénéficié de l’appellation de microalgues, en référence à leur taille et leur unicellularité.

Or si l’on s’intéresse à la classification, les algues sont classées dans l’arbre phylogénétique dans la branche des eucaryotes. C’est-à-dire que ce sont des organismes, unicellulaires ou pluricellulaires qui comportent un noyau. En classification phylogénétique, les algues sont réparties en 11 groupes dans un groupe polyphylétique, le groupe le plus proche de plantes étant celui les algues vertes. Les cyanobactéries, elles, sont classées dans la branche des bactéries et donc des procaryotes. Taxonomiquement, elles sont donc très éloignées des algues. Ces organismes, appartenant au genre Arthrospira, figurent parmi les formes de vie les plus anciennes de notre planète, et sont même considérés comme l'une des premières existences terrestres. La théorie de l’endosymbiose primaire est une théorie selon laquelle une symbiose aurait eu lieu entre une cyanobactérie et un organisme hôte eucaryote, à l’origine des organismes eucaryotes photosynthétiques.

Ainsi, la Spiruline appartient au groupe des cyanobactéries et non des microalgues. Les cyanobactéries seraient alors à l’origine du chloroplaste, l’organite clé de la photosynthèse. La teinte bleu-vert caractéristique de la Spiruline, associée à son habitat naturel dans les eaux douces stagnantes, est à l'origine de son appellation courante d'"algue bleue", contribuant ainsi à la confusion quant à sa classification réelle.

Pourquoi la Spiruline a-t-elle une couleur bleu vert ?

La Spiruline tire ses couleurs distinctives de quatre pigments principaux :

  • La phycocyanine : ce pigment bleu cyan est caractéristique de la Spiruline et joue un rôle crucial dans la capture de la lumière pour la photosynthèse.
  • La chlorophylle : ce pigment vert est essentiel pour la photosynthèse, le processus par lequel les plantes convertissent l'eau et la lumière solaire en oxygène.
  • La xanthophylle : ce pigment caroténoïde jaune, présent dans les plastes, donne leur couleur aux feuilles, pétales et fruits.
  • Le bêta-carotène : ce pigment caroténoïde orange, est bien connu pour être un précurseur de la vitamine A, souvent appelé « provitamine A ».

La couleur de la Spiruline varie souvent en fonction des paramètres de culture (souches, ensoleillement, densité), ce qui n'altère pas ses qualités. Le vert très intense de la Spiruline ne se révèle pas très attirant, il est donc conseillé de l'assortir avec d'autres aliments d'une couleur très vive (tomates, carottes, maïs, poivron, chou rouge).

Qu’est ce que la phycocyanine ?

La phycocyanine, une phycobiliprotéine de couleur bleue, est souvent désignée sous le nom d'« or bleu » en raison de ses nombreuses propriétés bénéfiques pour l'organisme. Elle constitue le principal composant actif de la Spiruline, représentant généralement entre 10 et 18 % de cette algue, ce qui lui confère sa teinte bleutée caractéristique. Cette couleur distincte a longtemps été exploitée comme colorant naturel, et reste à ce jour le seul colorant naturel bleu autorisé en Europe.

La phycocyanine contient des pigments hydrosolubles impliqués dans la photosynthèse, appelés phycocyanobilines, qui lui permettent d'absorber la lumière orange et rouge, donnant ainsi à la Spiruline sa nuance bleu-vert. On trouve principalement deux formes de phycocyanine dans la Spiruline : la C-phycocyanine et l’allophycocyanine. La C-phycocyanine est largement utilisée dans les industries alimentaires, cosmétiques, ainsi qu'en médecine et biotechnologie pour ses diverses applications. L'allophycocyanine, pour sa part, est employée dans les tests immunologiques.

Qu’est ce qu’un antioxydant ?

Les antioxydants sont des substances visant à protéger l’organisme contre le stress oxydatif causé par les radicaux libres. Naturellement, notre organisme produit des Espèces Réactives de l’Oxygène, ou radicaux libres, en faible quantité, lors de réactions biochimiques. Les radicaux libres sont des molécules d’oxygènes, très réactives et instables, responsables de dommages importants sur les cellules. Les préjudices peuvent avoir lieu au niveau des membranes cellulaires ou du matériel génétique (l’ADN). Ils sont impliqués dans les processus de vieillissement prématuré de l’organisme. En situation physiologique (normale), les systèmes antioxydants sont en mesure de neutraliser les effets néfastes des radicaux libres.

Toutefois, certains facteurs environnementaux peuvent conduire l’organisme à produire plus de radicaux libres. C’est notamment le cas des rayons UV du soleil, de la pollution, du tabac, d’une mauvaise alimentation, de l’alcool, ou encore du stress. Dans ces conditions, il est alors indispensable d’augmenter les défenses antioxydantes afin de protéger les cellules. Les antioxydants peuvent prendre différentes formes. Ce sont des molécules issues de l’alimentation : essentiellement des vitamines (A, C, D, E), des oligoéléments (cuivre, sélénium, zinc), des caroténoïdes et des flavonoïdes (retrouvés dans les fruits et légumes). De nos jours, le mode de vie occidental est propice à une production importante de radicaux libres par l’organisme qui est soumis à la pollution et au stress. D’autre-part, les apports en molécules antioxydantes ne sont pas toujours suffisants pour compenser cette surexposition. Ainsi, il est essentiel d’assurer un apport optimal d’antioxydant, par le biais de l’alimentation, pour lutter contre le stress oxydant.

Quels sont les aliments antioxydants ?

De nombreux aliments contiennent des nutriments antioxydants :

  • Sélénium : consommer davantage d'aliments riches en sélénium, comme les Noix du Brésil, les poissons, les œufs et les viandes, car ils réduisent efficacement le stress oxydatif.
  • Cuivre : intégrer des sources de cuivre, telles que les abats, les crustacés et les graines oléagineuses, pour leur rôle crucial dans la défense cellulaire contre le stress oxydatif.
  • Zinc : rechercher les aliments riches en zinc, comme les fruits de mer, la viande rouge, le fromage et le pain complet, pour leur effet protecteur contre les dommages cellulaires liés au stress oxydatif.
  • Manganèse : opter pour des aliments riches en manganèse, tels que les épices, les algues séchées et les oléagineux, pour leur contribution efficace à la lutte contre le stress oxydatif.
  • Vitamine C : privilégier une alimentation riche en vitamine C, notamment grâce aux fruits, légumes et à l'Acérola, pour leur rôle clé dans la protection cellulaire.
  • Vitamine E : consommer des aliments riches en vitamine E, comme les oléagineux, l'avocat et les huiles végétales d'avocat et d'amandes, pour leur capacité à protéger les cellules.
  • Vitamine B2 : augmenter l'apport en vitamine B2, disponible dans le fromage, le lait, le yaourt, la Spiruline et la Chlorelle, pour leur contribution à la lutte contre le stress oxydatif.

Quelles plantes favorisent la vitalité et le tonus ?

Certaines plantes favorisent énergie et vitalité, on peut notamment citer :

  • Rhodiola (Rhodiola rosea) : plante adaptogène, la Rhodiola aide le corps à s'adapter au stress et renforce la résistance globale. Elle est connue pour améliorer l'énergie, la concentration et la vitalité, permettant ainsi au corps de mieux faire face aux situations stressantes.

  • Gingembre en poudre (Zingiber officinale) : apprécié pour ses qualités stimulantes, le gingembre contient des gingerols, des composés qui activent le système nerveux central. Il contribue à augmenter la vigilance et à réduire la fatigue mentale, tout en offrant des bienfaits anti-inflammatoires qui améliorent la circulation sanguine et l'oxygénation des cellules, ce qui favorise un regain d'énergie.

  • Guarana en poudre (Paullinia cupana) : le guarana contient de la guaranine, une substance similaire à la caféine, conférant à la plante des propriétés tonifiantes. Le guarana est donc souvent utilisé pour ses effets énergisants.

Spiruline et Chlorelle, quelles différences ?

Chlorella vulgaris est une algue verte de la famille des Chlorellaceae, reconnue pour sa teneur élevée en chlorophylle (2 à 3%). Elle est également riche en vitamine B2, en acides gras insaturés et en protéines. En tant qu'eucaryote, elle possède un noyau entouré d'une membrane, ce qui la distingue de la Spiruline. Grâce à sa richesse en chlorophylle, elle offre des propriétés antioxydantes contre le vieillissement cutané et le stress oxydatif, tout en favorisant la détoxification naturelle du corps.

La Spiruline et la Chlorelle présentent plusieurs similitudes :

  • Lutte contre le stress oxydatif : les deux "algues" contiennent divers antioxydants, tels que la chlorophylle, la vitamine B2, la phycocyanine, les caroténoïdes et le manganèse, qui protègent contre le stress oxydatif.
  • Richesse en protéines : elles fournissent tous les acides aminés essentiels et sont donc idéales pour compléter les besoins en protéines des végétariens et des végétaliens.
  • Prévention de l'anémie : leur teneur en fer, en chlorophylle et en vitamine B2 permet d'améliorer l'absorption du fer, aidant ainsi à prévenir l'anémie ferriprive.
  • Soutien du système immunitaire : les deux possèdent des propriétés immunomodulantes, contribuant à réguler les dysfonctionnements du système immunitaire.

Mais elles sont également différentes sur certains points :

  • Fer : La Spiruline contient généralement 2 à 5 fois plus de fer que la Chlorelle.
  • Vitamine B12 : la Chlorelle offre une forme assimilable de vitamine B12, alors que la Spiruline contient des formes inactives qui peuvent interférer avec l'absorption.
  • Chlorophylle : la Chlorelle contient 5 à 10 fois plus de chlorophylle que la Spiruline, selon les cultures.
  • Phycocyanine : seule la Spiruline contient de la phycocyanine, responsable de sa couleur bleutée et de ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et détoxifiantes.
  • Détoxification : la Chlorelle est l'une des rares algues à avoir fait l'objet d'études sérieuses sur ses propriétés détoxifiantes, notamment pour l'élimination des toxines digestives.
  • Performance sportive : la Spiruline serait plus adaptée aux sportifs, aidant à améliorer la résistance à l'effort et la récupération, bien que cela ne soit pas encore prouvé chez l'Homme.

La marque : Solis Culturae

Solis Culturae est créé en 2012 par Lilian Ducci alors technicien supérieur en aquaculture et titulaire d’une licence gestion durable de l’environnement, et attiré par la Spiruline, un des aliments les plus nutritifs et complets que l’on trouve sur Terre. Inspiré par les botanistes et personnalités qui ont participé aux découvertes et au développement de cette cyanobactérie au cours des deux derniers siècles, il décide de monter son exploitation en s’associant avec Julien Le Tellier, ingénieur en génie industriel. Ils furent rejoints plus récemment par deux collaborateurs, Yann et Joris, respectivement responsable de la production et du suivi de culture et commercial au sein de l’entreprise. En développement constant, cette ferme à taille humaine est passée de 900 m² à 7000 m² de bassin depuis sa création.

Toutes les étapes de production de leur Spiruline s’effectuent dans leur ferme en Provence, allant de la culture dans les bassins jusqu’à l’expédition du produit fini. Le suivi permanent et une grande rigueur apportée à toutes ces étapes, assurent une qualité optimale durant les huit mois de saison, de mars à octobre. Fervents défenseurs d’aquaculture et de l’agriculture française, ces spiruliniers provençaux mettent un point d’honneur à promouvoir la qualité de la filière française et Bio de la Spiruline. Engagés pour l’écologie, ils privilégient des moyens de production moins énergivores, travaillent en circuit fermé et utilisent des intrants biologiques, afin de respecter, au mieux, l’environnement.