Voir les 24 avis clients
Livraison offerte dès 29€

Solution buvable aux huiles essentielles de Camomille Romaine, Laurier Noble, Menthe Poivrée et Carvi, limitant les inconforts digestifs tels que les ballonnements.

La Compagnie des Sens a développé des synergies d'huiles essentielles hydrosolubles, se dispersant facilement dans l'eau sous forme de micro-gouttelettes liposomales. Cette méthode de dispersion unique permet aux huiles essentielles d'être ingérées en toute sécurité, dans un simple verre d'eau.


Garanties qualité :

  • Chémotype et composition biochimique des huiles essentielles garantis par analyse chromatographique
  • Formulé par nos soins à Lyon
  • Traçabilité de chaque lot produit

Caractéristiques du produit :

Bienfaits sur : Digestion
Conseils d'utilisation : 4 gouttes dans un verre à remplir d'eau, 2 fois par jour pendant 5 jours maximum. Faire une pause de 2 jours avant de renouveler si nécessaire.
Ingrédients : Alcool (61%), huiles essentielles : Carvi, Menthe Poivrée, Laurier Noble et Camomille Romaine, eau, glycérine végétale, extrait d'amande douce, lécithine (soja), acide oléique végétal, antioxydant : vitamine C
Vendu en : Flacon en verre ambré avec codigoutte

Ce produit possède ces labels :

Mis en flacon à Lyon Produit Compagnie des Sens Huile essentielle chémotypée et intégrale Disponible en pharmacie

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 1 juin et le 3 juin.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 31 mai

Produits Recommandés

Des huiles essentielles buvables ?

Les huiles essentielles pures ne sont pas solubles dans l’eau : elles restent à la surface, à cause de leur densité souvent plus faible que celle de l'eau. Pour résoudre ce problème, nous avons choisi une méthode de dispersion permettant de les rendre hydrosolubles grâce à un émulsionnant naturel. Il forme avec les huiles essentielles des micro-gouttelettes liposomales invisibles à l’œil nu, permettant d’obtenir un mélange homogène.

Cette méthode présente de nombreux avantages :

  • Disperser de manière efficace et homogène les huiles essentielles dans l’eau.
  • Permettre d’ingérer les huiles essentielles en toute sécurité.
  • Augmenter la biodisponibilité des huiles essentielles, en augmentant la surface de contact entre les huiles essentielles et les muqueuses.
  • Conserver l’efficacité des huiles essentielles.

Conseils d'utilisation

1 - Agiter le flacon pour homogénéiser le mélange.
2 - Ajouter 4 gouttes dans un verre vide.
3 - Remplir d'eau. Un aspect laiteux se forme : les huiles essentielles sont bien dispersées.
4 - A boire 2 fois par jour pendant 5 jours. Faire une pause de 2 jours avant de renouveler si nécessaire

Précautions d'emploi et stockage

Précautions : Tenir hors de portée des enfants. Ne se substitue pas à une alimentation variée et un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Ne pas utiliser de manière prolongée. Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 12 ans et en cas d'allergie aux Apiaceae, de troubles hépatiques, d'antécédents d'épilepsie, convulsions ou troubles neurologiques. Demander un avis médical en cas de traitement médicamenteux (notamment somnifères ou antiépileptiques), maladie chronique (asthme, épilepsie, hypertension...), de problèmes cardiovasculaires graves, d'obstruction des voies biliaires (calculs), de reflux gastro-oesophagien ou de troubles hépato-pancréatiques. Prudence en cas de conduite (risque de somnolence).

Stockage et conservation : Conserver dans son emballage d'origine fermé, à l'abri de la lumière et des fortes chaleurs.

    Statut réglementaire : Complément alimentaire

    Allergènes : Produit à base d'amandes et de soja.

    Focus sur la synergie

    L'huile essentielle de Carvi

    Carum carvi L.

    De la plante à l'huile essentielle. Le Carvi est une plante faisant partie de la très grande famille des Apiacées, ou Ombellifères, pour la forme des inflorescences en ombelles. Il est largement cultivé pour ses graines, utilisées en cuisine, dont la forme rappelle celle du Cumin. Lorsqu'elles sont distillées, ces graines donnent alors de l'huile essentielle de Carvi, à l'odeur anisée, et utilisée pour limiter les inconforts digestifs tels que les ballonnements.

    Composition biochimique. La grosse majorité de la composition de l'huile essentielle de Carvi est représentée par deux familles de molécules aromatiques : les cétones et les monoterpènes. Parmi les cétones, on retrouve de la carvone, présente entre 50 et 63%, soit plus de la moitié de la composition, et de la cis dihydrocarvone à moins de 1,5%. Parmi les monoterpènes, on retrouve du limonène, lui aussi en forte concentration entre 33 et 45%, ainsi que du β-myrcène à moins de 1%.

    L'huile essentielle de Menthe Poivrée

    Mentha x piperita L.

    De la plante à l'huile essentielle. L'huile essentielle de Menthe Poivrée, qui est aujourd'hui reconnue comme une espèce distincte, est en réalité le résultat d'un croisement entre la Menthe Aquatique et la Menthe Verte. Obtenue par distillation à la vapeur d'eau des sommités riches en cellules sécrétrices, ce processus dure environ 1h30. Elle est l'une des huiles essentielles les plus populaires en aromathérapie. Son attrait réside notamment dans la fraîcheur de son parfum caractéristique, qui provient de sa forte teneur en menthol.

    Composition biochimique. L'huile essentielle de Menthe Poivrée est caractérisée par sa richesse en monoterpénols. Elle renferme notamment du menthol, entre 32 et 49% dans sa composition, conférant ainsi son parfum distinctif et son effet rafraîchissant. On y trouve également du néomenthol. Une autre famille de molécules abondamment présente dans cette huile essentielle est celle des cétones, avec la menthone présente entre 13 et 28%, et l'isomenthone, à moins de 10%. Enfin, parmi la liste étendue de molécules aromatiques qu'elle contient, on peut trouver de l'eucalyptol, également appelé 1,8-cinéole, en quantités inférieures à 8%.

    L'huile essentielle de Laurier Noble

    Laurus nobilis L.

    De la plante à l'huile essentielle. Symbole de triomphe, de gloire et de victoire, le Laurier Noble est un arbuste haut de 2 à 15m retrouvé sur une partie du pourtour méditerranéen, dont les feuilles tressées en couronne ont marqué l'histoire. Très utilisées en cuisine pour parfumer les plats, les feuilles sont aussi et surtout distillées pour en obtenir la fameuse huile essentielle. Son rendement est plutôt moyen puisque 100 kg de feuilles distillées permettent d'obtenir entre 1 et 3 kg d'huile essentielle.

    Composition biochimique. L'huile essentielle de Laurier Noble contient un large évantail de molécules aromatiques variées. Parmi celles qui se dégagent du reste, on retrouve du 1,8-cinéole, aussi connu sous le nom d'eucalyptol, présent entre 35 et 50% soit la moitié de sa composition. Ceci explique son odeur fraîche. L'huile essentielle de Laurier Noble contient également des esters (acétate de terpényle), des monoterpénols (α-terpinéol, linalol...) ou encore des monoterpènes (α et β-pinène, sabinène...).

    L'huile essentielle de Camomille Romaine

    Chamaemelum nobile (L.) Allioni

    De la plante à l'huile essentielle. Jolie fleur blanche de la grande famille des Astéracées, la Camomille Romaine, haute de 10 à 30 cm, dégage un parfum bien à elle, rappelant pour certains celui de la pomme. On retrouve cette odeur si caractéristique, et bien plus concentrée, dans la précieuse huile essentielle extraite de ses sommités fleuries. Son rendement est très faible, expliquant son coût élevé, puisqu'il ne faut pas moins de 100 kg de fleurs pour n'obtenir que 0,4 à 1 kg d'huile essentielle.

    Composition biochimique. La composition de l'huile essentielle de Camomille Romaine n'est semblable à aucune autre, et en fait une huile essentielle exceptionnelle. Elle est en effet particulièrement riche en esters, famille biochimique qui peut représenter jusqu'à 90% de sa composition (angélate d'isobutyle, angélate de méthylbutyle, angélate de méthylallyle, angélate d'isoamyle, isobutyrate d'isobutyle, etc.). Elle contient également en faible concentration des cétones (pinocarvone), ou encore des monoterpènes (α-pinène).

    Conseils complémentaires

    A propos des ballonnements

    Les ballonnements sont des problèmes assez courants qui, tout en étant bénins dans la majorité des cas, peuvent causer de l’embarras, de l’inconfort, voire des douleurs. Ils se caractérisent par des éructations (rôts), une distension intestinale accompagnée de flatulences, de météorismes et de pets. Ces troubles sont causés par un excès d’air avalé en mangeant, l’aérophagie, mais également par des fermentations et l’accumulation de gaz intestinaux au cours de la digestion.

    Certains médicaments comme les laxatifs de lest qui contiennent des fibres alimentaires peuvent également occasionner des ballonnements, surtout s’ils sont pris en trop grands quantités. Il se peut aussi que les ballonnements soient liés à une constipation.  Les ballonnements font par ailleurs partie des critères retenus pour le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable ou le syndrome du côlon irritable qui nécessiteront une prise en charge spécifique. Dans tous les cas, si les signes sont inhabituels, s’ils s’accompagnent de signes plus graves (vomissements, fièvre, constipation persistante…), un avis médical est alors nécessaire pour s’assurer qu’il ne s’agit pas de reflux gastro-œsophagien ou d’une affection à caractère d’urgence comme une crise d’appendicite.

    Prendre ses repas dans le calme, sans se presser

    Surtout si les ballonnements sont causés par de l’aérophagie, il est recommandé de prendre son temps, de manger sans parler en même temps et de ne pas boire trop vite pour éviter d’avaler de l’air en excès. Prendre le temps de mastiquer va également faciliter la digestion. La mastication est en effet une étape essentielle qui, si elle est négligée, va ralentir et compliquer toute la suite du processus à l'origine de troubles digestifs comme les ballonnements.

    L’aérophagie et les ballonnements pouvant également être favorisés par la nervosité et le stress, il sera bénéfique de prendre ses repas dans le calme, en bonne compagnie ou en musique.

    Adapter son alimentation

    En complément de la mastication, l’alimentation joue bien sûr un rôle majeur dans la prise en charge des ballonnements. Quelques conseils pour les prévenir qui pourront être personnalisés grâce à un suivi par un professionnel de la santé en diététique et nutrition :

    • Opter pour des repas légers et réguliers, plutôt que des repas trop copieux et trop gras qui, en allongeant le processus digestif, augmentent le risque de fermentations.
    • Limiter les boissons gazeuses, ainsi que les chewing-gums.
    • Eviter autant que possible les fast-foods, les aliments raffinés, les plats industriels et les sources de mauvais gras qui perturbent à la fois le processus digestif et la flore intestinale.
    • Repérer et diminuer les aliments susceptibles de favoriser les ballonnements, variables selon les personnes : les oignons, le chou et la choucroute, les céréales complètes...
    • Veiller à bien faire cuire les légumineuses (haricots, lentilles pois chiches…) et à ne pas les consommer seules ou en trop grandes quantités.
    • Réduire ou supprimer les laitages s’il s’agit d’une intolérance au lactose.
    • Ajouter des herbes aromatiques telles que le basilic, le thym, le fenouil, le laurier et le romarin dans les plats.

    Limiter les effets du stress

    Le stress est connu pour avoir des effets néfastes sur la santé en général, et sur le système digestif en particulier. Il est notamment responsable de perturbations de la sécrétion gastrique, du transit et du microbiote qui favorisent les fermentations et les ballonnements.

    Pour améliorer la digestion, il peut donc être utile de pratiquer certaines méthodes comme la cohérence cardiaque, la méditation, la respiration profonde ou la sophrologie, qui permettent de diminuer le niveau de stress et aident à se détendre avant ou après le repas.

    Pratiquer une activité physique

    La pratique régulière d'une activité physique est tout particulièrement recommandée aux personnes sédentaires souffrant de ballonnements et de constipation. En effet, grâce à la contraction des muscles intestinaux et à l'activation du péristaltisme, elle favorise une bonne digestion ainsi qu’un bon transit, tout en contribuant à la réduction du stress.

    Il n’est pas nécessaire pour autant de se lancer dans une pratique intensive. Une suractivité sportive peut au contraire aggraver les troubles digestifs et augmenter le stress, notamment en cas de compétition. Il vaut donc mieux privilégier, les pratiques douces et surtout régulières, de préférence après les repas, comme la fameuse « promenade digestive ».

    L'expertise de la Compagnie des Sens

    10 ans d'expertise en aromathérapie

    La Compagnie des Sens est née en 2013 avec pour objectif de démocratiser l’utilisation des huiles essentielles. Ce sont donc plus de 10 années de recherches bibliographiques, d’échanges avec les producteurs et de veille réglementaire et scientifique qui nous permettent aujourd’hui d’être experts en aromathérapie.

    Une qualité sous contrôle

    Notre service qualité réalise un ensemble d’analyses permettant de garantir une qualité irréprochable pour chacun de nos ingrédients (analyse de pesticides et autres contaminants, de composition, organoleptique, etc.). Pour 100 % de transparence, toutes ces analyses sont disponibles sur notre site internet.

    Une équipe pluridisciplinaire

    La Compagnie des Sens, c’est aussi plus de 40 personnes aux profils différents mais surtout complémentaires pour répondre chaque jour à une demande croissante de produits naturels, bon pour la santé et l’environnement : des pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes, mais aussi graphistes, logisticiens, opérateurs, développeurs web, etc.

    Ce que nos clients pensent de ce produit