Voir l'avis client
Livraison offerte dès 29€

Cette teinture mère Ladrôme Laboratoire® est un complément alimentaire préparé à partir d’Artichaut (Cynara scolymus). Obtenue par extraction hydroalcoolique des feuilles d’Artichaut, elle est certifiée BIO et est emballée dans un flacon en verre recyclable. L’Artichaut permet de soutenir la digestion et la santé hépatique.


Les plus produit : 

  • Contenant en verre recyclable
    Ingrédients 100% BIO certifiés par EcoCert
  • Ingrédients 100% BIO certifiés par EcoCert (FR-BIO-01)
  • Adéquat pour soutenir la digestion et la santé hépatique
  • Uniquement composée d’Artichaut cultivé en France
  • Fabriqué et conditionné en France au sein des laboratoires Ladrôme

Produit en France par :

Ladrôme Laboratoire®, laboratoire français valorisant depuis 30 ans la Nature au travers d'extraits de plantes et actifs biologiques hautement qualitatifs.


Ingrédient : Feuille d’Artichaut*. *Issue de l’Agriculture Biologique


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau de 20 cL, 3 fois par jour, pendant 3 semaines
Vendu en : Flacon en verre ambré avec codigoutte, Emballage en carton recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec, ventilé, à l'abri de la lumière et de l'humidité.
Bienfaits sur : Détox, Foie, Digestion
Dose journalière maximale : 75 gouttes, soit 2,4 g d’extrait qui correspond en moyenne à 1,7 g de feuilles fraîches d’Artichaut

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Cultivé en France Fabriqué en France Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

5/5
1 note - 0 avis
Ecrire un avis

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné la teinture mère d’Artichaut BIO de Ladrôme Laboratoire® pour élargir sa gamme de compléments alimentaires. Cette Teinture mère se distingue par plusieurs atouts :

  • Sa composition à 100 % d’Artichaut sélectionné minutieusement et cultivé en France
  • Sa fabrication française au sein des laboratoires Ladrôme Laboratoire
  • Son conditionnement respectueux de l’environnement dans un flacon en verre recyclable
  • Sa qualité : l’extraction hydroalcoolique répond aux exigences de fabrication et de contrôle de la Pharmacopée

Zoom sur l'Artichaut

artichaut

L'Artichaut (Cynara scolymus) est une grande plante herbacée vivace de la famille des Astéracées. Ses fleurs tubuleuses insérées sur un réceptacle charnu entouré de bractées, qui constituent la partie comestible du légume, sont caractéristiques de cette plante. Originaire d'Afrique orientale, notamment d'Éthiopie, l'espèce sauvage de l'Artichaut (Cynara cardunculus) a été introduite dans le bassin méditerranéen et améliorée pour la culture. À l'état sauvage, cette espèce est considérée comme un cardon amélioré, notamment en raison de son absence d'épines comparativement au cardon.

Outre ses qualités gustatives appréciées par de nombreuses personnes, l'Artichaut présente des avantages pour la santé. En effet, il bénéficie d'allégations de santé. Par conséquent, il est désormais établi que l'Artichaut contribue au bon fonctionnement du foie et soutient la digestion.

L'Artichaut peut être pris retrouvée sous forme de : produit frais cuit, teinture mère, gélules, ampoule, huile essentielle, poudre ou encore d'hydrolat
.

Pour bénéficier d’une teinture mère qualitative, il est essentiel que la matière première soit BIO et récoltée de façon raisonnée, respectueuse de l’environnement et des travailleurs. De plus, l’utilisation de la plante fraîche vivante induit une efficacité supérieure de la Teinture mère. Cependant, ce produit n’est pas soumis à un respect d’une teneur en actif. Dans cette Teinture mère d’Aubépine, les principes actifs sont les lactones sesquiterpéniques. Ces molécules végétales se trouvent principalement chez les Astéracées et sont responsables d’un goût amer prononcé. Ces phytomolécules permettent notamment de soutenir les mécanismes naturels de purification du corps.

Précautions d'utilisation

  • L’extrait hydroalcoolique d’Artichaut est un complément alimentaire à base de plantes
  • Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas se substituer à un régime alimentaire varié et équilibré.
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
  • Pour rappel, la dose journalière maximale est de 75 gouttes, soit 2,4 g d'extrait qui correspond, en moyenne, à 1,7 g de feuilles fraîches d’Artichaut.
  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.
  • Ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement.
  • La conservation s'effectue dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

Conseils complémentaires pour favoriser le système digestif

  • Maintenir une digestion saine est fondamental et peut être atteint grâce à une alimentation équilibrée et variée.

  • Pour favoriser une digestion optimale, il est recommandé d’intégrer des fibres dans l'alimentation. Ces fibres se répartissent en deux catégories, les solubles et les insolubles. Les fibres insolubles accélèrent le transit intestinal en stimulant les mouvements péristaltiques, tandis que les fibres solubles régulent cette accélération et augmentent le volume des selles. Il est cependant important de noter que chez les personnes non habituées à une alimentation riche en fibres, une consommation excessive peut entraîner des ballonnements.

  • Des repas copieux peuvent compromettre la digestion et créer une sensation de "lourdeur" dans l'estomac. "Manger en pleine conscience" est conseillé, impliquant de manger sans distraction, prendre son temps (15 à 20 minutes plutôt que 5) et bien mastiquer les aliments. Cela stimule la production de salive et d'acide gastrique tout en réduisant la quantité d'aliments ingérés, minimisant ainsi le risque de "lourdeur d'estomac".

  • Il est important de noter qu'il existe des idées fausses suggérant que les féculents ne devraient pas être consommés le soir pour éviter des problèmes de digestion et améliorer le sommeil. En réalité, les féculents peuvent être inclus dans le repas du soir s'ils sont en quantité équilibrée, combinant des sources de protéines et des légumes. Les féculents favorisent la production d'insuline, facilitant ainsi l'absorption du tryptophane dans le cerveau. Ce dernier est utilisé pour la synthèse de la sérotonine, qui se convertit ensuite en mélatonine : l'hormone du sommeil. Ainsi, les féculents ne devraient pas être exclus du repas du soir.

  • Enfin, l'activité physique améliore la digestion. Après un repas copieux, une simple promenade dans l'heure qui suit le repas peut contribuer à favoriser la digestion.

Un engagement environnemental

Implantée depuis plus de trente ans entre le Vercors et la Provence, au cœur de la Biovallée, Ladrôme Laboratoire a constaté chaque année, avec une inquiétude croissante, les effets délétères sur le territoire drômois : la diminution précoce des niveaux des nappes phréatiques, l'augmentation des températures, les perturbations climatiques de plus en plus fréquentes, les maladies, ainsi que l'appauvrissement de la biodiversité. Poursuivant son engagement en faveur d'une pratique durable, Ladrôme Laboratoire a rejoint le mouvement international "1% for the Planet" dès le début de l'année 2021, affirmant ainsi sa volonté de contribuer à la protection de l'environnement, un domaine souvent négligé par les initiatives philanthropiques. En France, seulement 7% des dons de mécénat sont alloués à des projets environnementaux.

"1% for the Planet" constitue un réseau mondial d'entreprises qui s'engagent à verser 1% de leur chiffre d'affaires à des entités travaillant pour la préservation de l'environnement. Actuellement, ce réseau compte plus de 2 500 membres à travers le monde. En adhérant à cette initiative, Ladrôme Laboratoire s'engage ainsi à consacrer 1% de son chiffre d'affaires, provenant de l'ensemble de ses gammes de produits sans exception, au soutien d'associations agissant de manière efficace pour la protection de l'environnement.

Comment est fabriquée une teinture mère ?

Les teintures mères sont obtenues par la macération de plantes fraîches dans de l'alcool pur ou un mélange d'alcool et d'eau, également appelé solvant hydroalcoolique ou alcoolature. Bien que moins fréquente, la macération de plantes sèches est parfois employée. La méthode de préparation implique la macération d'une quantité déterminée de plante dans de l'alcool, de préférence entre 60 et 90 degrés, bien que, en raison de la difficulté à obtenir de tels alcools, un alcool à 45-50 degrés soit souvent utilisé. Les plantes sont préalablement broyées pour faciliter l'extraction de leurs biocomposés, et l'ajout du solvant permet l'extraction et la dilution des actifs végétaux.

La durée de macération du mélange varie en fonction du type de plante, allant de quelques jours à plusieurs semaines. Le mélange est agité quotidiennement pour favoriser la diffusion progressive des actifs dans l'alcool. Cette étape se déroule généralement dans l'obscurité pour éviter la dégradation des phytomolécules sensibles à la lumière et prévenir d'éventuels développements pathogènes. À la fin de la période de macération, le mélange est filtré et conditionné dans un flacon teinté pour préserver sa stabilité. À l'abri de la lumière et de la chaleur, la teinture mère peut être conservée pendant plusieurs années.

Quelles différences entre Teinture-Mère et Extrait Hydroalcoolique ?

Dans le langage usuel, le terme "teinture mère" est fréquemment utilisé pour faire référence à l'Extrait hydroalcoolique, obtenu par la macération de plantes dans un solvant hydroalcoolique. Cette méthode peut concerner la plante dans son ensemble ou des parties spécifiques telles que les feuilles, les fleurs, les graines, les écorces, les racines ou même les fruits. La matière première peut être fraîche ou séchée, et le degré d'alcool peut varier entre 60° et 90°. En effet, selon la texture des tissus à traiter et leur teneur en eau, le solvant peut être ajusté. Ces extraits hydroalcooliques peuvent bénéficier du statut réglementaire de complément alimentaire et être administrés par voie orale. Ils peuvent également être intégrés dans des bains de bouche ou des produits destinés à une application cutanée.

Une autre référence qui peut prêter à confusion est la Teinture-Mère homéopathique (TM). Cette préparation est rigoureusement encadrée par la Pharmacopée et soumise au contrôle des laboratoires homéopathiques. Contrairement à la teinture mère phytothérapique, la Teinture-Mère homéopathique n'est pas destinée à être utilisée comme un produit de phytothérapie. Elle sert de base à la préparation de médicaments homéopathiques et ne peut être vendue que dans les pharmacies. Cela implique également qu'elle peut faire l'objet d'un enregistrement et d'une autorisation de mise sur le marché (AMM). D'un point de vue technique, la Teinture-Mère homéopathique se distingue en étant produite exclusivement à partir de la plante entière et uniquement avec des plantes fraîches, macérée dans de l'alcool à 95° pendant une période précise de 21 jours. La quantité de plante peut être ajustée en fonction de sa teneur en eau, visant à obtenir un titre alcoolique final avoisinant les 70°.

Au-delà de ces distinctions, toutes ces préparations partagent l'utilisation de l'alcool pour extraire et conserver les composants actifs de la plante

Quelles différences entre teinture mère, huile essentielle et macérât de bourgeons ?

Les teintures mères, les huiles essentielles et les macérats de bourgeons se présentent sous forme de concentrations spécifiques, riches en composés actifs végétaux. Bien qu'un même végétal puisse donner naissance à une huile essentielle, un macérat de bourgeon et une teinture mère, chacun de ces produits possède des méthodes de fabrication et des propriétés distinctes.

  • Les teintures mères résultent de la macération de plantes dans de l'alcool afin d'extraire les composés actifs, également appelées extraits hydroalcooliques. Elles sont administrées par voie orale ou cutanée, sur des périodes s'étendant de plusieurs jours à des cures de plusieurs semaines. Bien que présentant peu de contre-indications, la présence d'alcool dans leur composition les rend inadaptées à certaines catégories de population, notamment les femmes enceintes ou allaitantes et les jeunes enfants.

  • Les huiles essentielles sont des substances liquides, parfumées et volatiles, obtenues par distillation de parties spécifiques d'une plante aromatique. Malgré leur appellation "huile", cette substance n'est pas un corps gras, mais plutôt une essence. Elles sont utilisées par voie orale, en inhalation, en diffusion et en application cutanée, agissant de manière intense, ciblée et de courte durée pour soulager les petits maux de santé immédiats. Cependant, elles présentent plusieurs contre-indications et des risques d'utilisation à prendre en compte.

  • Les macérats de bourgeons sont élaborés, comme leur nom l'indique, à partir des bourgeons ou des jeunes pousses des plantes récoltés lors de leur éclosion, généralement au printemps. Placés en macération dans une solution d'eau, d'alcool et de glycérine, ils préservent les caractéristiques de la plante dans sa globalité. Ils peuvent être consommés par voie orale, purs ou dilués, agissant principalement sur les problèmes profonds, avec douceur et sur le long terme. Ils sont généralement associés à peu de contre-indications et d'effets secondaires.

Comment sont contrôlées les teintures mères ?

Dans le cadre du processus de création des teintures mères, chaque étape de fabrication est soumise à une standardisation rigoureuse en termes d'outils, de durée et de matières premières. Ces procédures, minutieusement codifiées, sont consignées dans la Pharmacopée française ou européenne, établissant ainsi des normes strictes pour la production de teintures mères. Celles-ci font l'objet de contrôles rigoureux au sein de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires responsables de la fabrication et de la fourniture des teintures mères doivent obtenir une certification BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) délivrée par l'ANSM (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé). Des analyses de qualité poussées, notamment par chromatographie, sont effectuées afin de garantir la conformité du produit aux normes établies.

Quelles autres plantes favorisent la digestion ?

En phytothérapie, plusieurs plantes sont reconnues pour leur capacité à favoriser la digestion, notamment :

  • Le Curcuma (Curcuma longa) contribue à améliorer la digestion des graisses.

  • La Sauge (Salvia officinalis et Salvia lanvandulifoliae) est fréquemment utilisée pour favoriser la digestion.

  • Le Gingembre (Zingiber officinale) soutient le bon fonctionnement du tube digestif.

  • L’Angélique (Cynara scolymus) ou Herbe aux anges, contribue à la santé du système digestif. Elle favorise l’appétit, la digestion et soutient la fonction hépatique. 

Quels aliments contribuent au bon fonctionnement du système digestif ?

Les aliments qui favorisent de manière optimale le fonctionnement du système digestif sont principalement constitués de fibres. Les fibres jouent un rôle essentiel en stimulant les contractions musculaires des intestins, également appelées péristaltisme, favorisant ainsi la progression du bol alimentaire dans le système digestif. De plus, elles servent de source de nutriments pour le microbiote intestinal, composé de bactéries, de levures, de virus et de champignons, qui joue un rôle crucial dans le bon déroulement de la digestion.

Il est important de noter l'existence de deux types de fibres, les solubles et les insolubles. Maintenir une alimentation équilibrée en termes de ces deux types de fibres contribue à prévenir et à soulager divers problèmes digestifs tels que la diarrhée, la constipation et les ballonnements, entre autres. Par ailleurs, certaines infusions, notamment avec du Gingembre, des Clou de Girofle, de Camomille Matricaire, de Cumin et de Menthe poivrée, sont réputées pour leur effet positif sur la digestion.

Quelles sont les étapes de la digestion ?

La digestion et l'absorption alimentaire nécessitent la collaboration de divers organes, tels que la bouche, l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle, le gros intestin, le rectum et l'anus. Chacun de ces organes remplit une fonction spécifique, contribuant ainsi à un processus global divisé en trois phases distinctes :

  • Phase 1 : Cette étape englobe les processus des organes situés entre la bouche et l'intestin grêle. Pendant cette phase, le bol alimentaire est réduit en nutriments grâce à la digestion chimique et mécanique.

  • Phase 2 : La seconde étape est consacrée à l'absorption des nutriments et se déroule principalement au niveau de l'intestin grêle, avec une contribution du gros intestin pour l'absorption de l'eau. Cette phase revêt une importance fondamentale, car l'objectif de la digestion est atteint lors de l'absorption des nutriments dans le sang (et éventuellement dans la lymphe), en vue de leur distribution aux cellules et organes de l'organisme.

  • Phase 3 : Il s'agit de l'élimination des déchets. Après l'absorption, les parties non absorbées du bol alimentaire suivent leur trajet et sont finalement expulsées par le processus de défécation.

Quelles autres plantes participent au bon fonctionnement du foie ?

Pour favoriser une fonction hépatique optimale, différentes plantes peuvent être utilisées individuellement ou en combinaison.

  • L'Orthosiphon (Orthosiphon stamineus Benth ou Orthosiphon aristatus), également connu sous le nom de Moustache de chat ou Thé de Java peut se trouver sous forme de gélules ou de tisane.

  • Le Kinkéliba (Combretum micranthum) : Souvent consommé sous forme d'infusion, le Kinkéliba est apprécié pour ses vertus diurétiques.

  • L'Arnica (Arnica montana). On retrouve l’Arinca notamment sous forme de macérat huileux, de gel en application locale occasionnelle, ou encore de teinture mère.

  • Le Séné sauvage (Senna tora) ou le Séné d’Alexandrie (Senna alexandria) est une petite plante buissonnante faisant partie de la famille des Fabacées. La médecine traditionnelle ayurvédique (Inde) utilise le Séné contre les affections du foie. On trouve des feuilles de Séné séchées pour les infusions, de gélules ou encore de teintures mères.

  • L'Echinacée (Echinacea pallida) est probablement la plante la plus venue aux États-Unis dans le cadre de la phytothérapie. Toutes les parties de la plante : racines, feuilles, fleurs peuvent être utilisés. 

  • L’Angélique (Cynara scolymus) ou Herbe aux anges, Herbe du Saint Esprit, contribue à la santé du système digestif. Elle favorise l’appétit, la digestion et soutient la fonction hépatique. 

La marque Ladrôme Laboratoire

La Nature, véritable laboratoire du vivant, est le lieu de toutes les évolutions et expérimentations. Ladrôme Laboratoire, grâce à la science, valorise les précieux actifs naturels présents dans notre environnement. Depuis 30 ans, la marque cultive des solutions de santé naturelles, biologiques et d'une qualité exceptionnelle, avec respect et humilité envers la matière première. De la plante au flacon, que ce soit en collaboration étroite avec les producteurs ou en manipulant les éprouvettes, chaque étape est méticuleusement orchestrée. La somme des expertises permet d'élaborer des formules avec des synergies optimales de plantes, excluant tout ajout d'ingrédients superflus. L'exigence de qualité débute à la source, au cœur de la Drôme, un terroir exceptionnel pour les plantes aromatiques et médicinales, là où le soleil de Provence rencontre l'air pur des cimes du Vercors.

Animée par une passion pour la botanique, Ladrôme Laboratoire a forgé une conviction inébranlable envers l'efficacité des solutions de santé naturelles, héritées d'un savoir-faire ancestral et optimisées par la science moderne. En collaboration avec ses collaborateurs et partenaires, Ladrôme Laboratoire œuvre depuis 30 ans pour promouvoir une approche plus naturelle, holistique et préventive de la santé. La marque s'engage à continuer d'accompagner en douceur l'évolution des mentalités au cours des 30 prochaines années, visant une reconnaissance accrue des bienfaits des actifs des plantes.