Livraison offerte dès 29€

Une infusion à base de Reine des prés, de feuilles de Cassis et d'Ortie pour les articulations.

  • Composée d’ingrédients BIO.
  • Utilisée pour favoriser la santé articulaire.
  • Conditionnée dans un étui en carton recyclable provenant de sources durables.
  • De meilleure qualité grâce à des plantes coupées moins finement.

Produit en France par :

Nat & Form® marque bretonne fondée en 1996 à Ploemeur et spécialisée depuis plus de 20 ans dans la fabrication de compléments alimentaires.


Ingrédients : Cassis bio* (feuilles) 34 g, Ortie piquante bio* (feuilles) 33 g, Reine des prés bio* (feuilles) 33 g. * Ingrédients issus de l’agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Bienfaits sur : Confort articulaire
Conseils d'utilisation : Verser 1 à 2 cuillère(s) à soupe de plantes dans une eau frémissante et laisser infuser pendant 3 à 10 minutes.
Stockage : à conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 22 février et le 23 février.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 22 février

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné cette tisane Articulations Nat&Form® pour plusieurs raisons :

  • Utilisation d'ingrédients BIO de haute qualité.
  • Absence d'additifs et de conservateurs.
  • Emballage écologique avec un carton 100 % recyclé et recyclable, issu de sources végétales

Zoom sur les ingrédients

Reine des Prés

La Reine-des-prés (Filipendula ulmaria (L.) Maxim.), également connue sous les noms de Spirée ulmaire, Fleur des abeilles, Barbe de chèvre, Ulmaire et meadowsweet, est une plante herbacée de la famille des Rosaceae. Originaire d'Europe et d'Asie, elle est fréquemment présente en France métropolitaine. Cette plante mellifère produit abondamment du nectar et du pollen de qualité, attractifs pour les abeilles. Elle se caractérise par une tige rougeâtre, des fleurs odorantes regroupées en fausses ombelles ramifiées, des feuilles vert sombre avec une foliole terminale palmée, et des fruits enroulés en hélice.

La Reine-des-prés prospère principalement dans les zones humides, en bordure de cours d'eau, ainsi que le long des fossés bordant les routes et les chemins. En plus de son parfum agréable, cette plante prisée offre des bienfaits pour la santé. Traditionnellement utilisée pour favoriser une activité articulaire saine, la Reine-des-prés est encore recommandée de nos jours pour soutenir la souplesse des articulations en raison de ses effets bénéfiques sur la santé articulaire.

Cassissier

Le Cassissier (Ribes nigrum L.), est un arbuste de la famille des Grossulariacées. Originaire des régions tempérées d'Europe, d'Anatolie et de l'Himalaya, le Cassissier prospère dans les bois humides des vallées, privilégiant les zones ombragées et humides. Il peut atteindre une hauteur de 1,5 à 2 mètres, et présente des feuilles qui sont récoltées pour la préparation des tisanes. Ses fleurs, de teinte verdâtre ou rougeâtre, donnent naissance à des grappes de baies brunes juteuses, appréciées en cuisine pour leur saveur sucrée. Elles sont particulièrement appréciées dans la réalisation de crumbles, glaces, mousses et sorbets.

L'usage des feuilles de Cassis remonte au XVIe siècle, lorsqu'un médecin les employa pour la première fois afin d'assister un paysan souffrant d'une rétention urinaire de dix jours. Traditionnellement, ces feuilles sont utilisées pour soulager les douleurs articulaires et favoriser la circulation sanguine. Reconnu pour favoriser la mobilité et la souplesse articulaires, le Cassis a fait l'objet d'études approfondies sur ses potentiels bienfaits pour la santé des articulations. Les résultats, jugés prometteurs, ont conduit les autorités de santé à valider certaines allégations, affirmant ainsi que le Cassis contribue au bon fonctionnement des muscles et des articulations, participant au maintien de la santé articulaire.

Ortie Piquante

L'Ortie piquante, également appelée Grande ortie (Urtica dioica), est une plante herbacée de la famille des Urticacées, largement répandue à travers le monde. Elle se trouve dans tous les pays tempérés, dans des sols riches en azote et jusqu'à une altitude de 2500 mètres. Dotée de grandes feuilles ovales vertes et dentelées, elle est recouverte de poils très urticants qui libèrent un liquide allergisant au contact de la peau.

En phytothérapie, l'Ortie est utilisée tant pour ses feuilles que pour sa racine, chacune ayant des applications spécifiques. Les feuilles sont récoltées au printemps avant l'apparition des fleurs.  Ses propriétés médicinales soient vantées depuis l'Antiquité. L'Ortie soulage les douleurs musculaires et articulaires.

Conseils d'utilisation

Pour préparer une infusion chaude, placez 1 à 2 cuillères à soupe de tisane dans une tasse. Pour libérer tous les arômes, versez de l'eau à 90°C par-dessus et laissez infuser pendant 3 à 10 minutes avant de déguster le résultat.

Si vous préférez une infusion glacée, nous vous recommandons de faire infuser votre mélange à chaud, comme d'habitude, puis de le laisser refroidir. Vous pouvez également opter pour la création d'un concentré d'infusion à chaud et y ajouter de l'eau glacée par la suite pour gagner du temps. Assurez-vous de consommer cette infusion glacée dans les 24 heures et de la conserver au frais.

Un engagement environnemental

La marque à l'origine de ce produit, Nat&Form, s'est engagée en faveur d'une planète plus saine et plus verte. Leur initiative PROTECT, lancée en 2014, découle de la volonté d'encourager les agents du changement. Dans cette optique, ils ont décidé de soutenir financièrement des associations œuvrant pour la défense de l'environnement et la protection animale. Chaque année, PROTECT apporte un soutien financier à six associations, allouant 1 500 euros par projet, couvrant ainsi des besoins tels que la construction de locaux, l'acquisition de matériel, et la mise en œuvre d'actions de sensibilisation visant à préserver la faune et la flore. En 2023, le projet PROTECT a pu apporter son soutien à 30 associations en France.

Parallèlement, Nat&Form a instauré un objectif ambitieux baptisé "2025 zéro plastique". Actuellement, 93 % de leurs produits sont conditionnés dans des emballages écoresponsables. Les piluliers sont conçus à partir de cartons recyclés, 100 % recyclables, avec des couvercles composés de matières végétales entièrement compostables. De plus, les étiquettes sont produites à partir de canne à sucre. Toutes ces alternatives visent à réduire les déchets, contribuant ainsi à un geste concret en faveur de la planète.

Conseils complémentaires

La préservation de la santé des articulations nécessite une alimentation équilibrée et diversifiée, accompagnée d'une hydratation optimale (1,5 à 2 litres d'eau minérale par jour).

  • Certaines catégories d'aliments sont à limiter afin de préserver les articulations, notamment les aliments ultra-transformés (modifiés significativement par rapport à leur état naturel), ceux riches en acides gras saturés (comme le beurre, certaines huiles, viandes rouges et charcuteries), les aliments frits, les jus de fruits industriels et les sodas, ainsi que les aliments raffinés.
  • À l'inverse, il est préconisé de privilégier les aliments riches en omégas-3, en antioxydants, en potassium, en calcium et en magnésium pour optimiser la santé articulaire.
  • L'activité physique régulière est considérée comme le moyen le plus efficace de préserver la santé des articulations, nécessitant seulement 15 à 30 minutes d'activité quotidienne, telle que la marche, le vélo, le jardinage, etc. Accorder une attention particulière au mode de vie, en évi-tant la sédentarité notamment, ainsi qu'à l'échauffement avant l'activité physique et aux étire-ments, est essentiel.
  • Il est crucial de souligner qu'il n'est pas nécessaire d'éliminer les produits laitiers et les aliments contenant du gluten de l'alimentation pour maintenir la santé articulaire, contrairement à cer-taines recommandations. Le gluten suscite des débats en termes d'inflammation, principale-ment chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'hypersensibilité au gluten. Pour les produits laitiers, en particulier le lait, ils sont généralement considérés comme neutres sur l'échelle acido-basique. Les autorités de santé préconisent une consommation modérée de ces aliments, avec une limite de deux produits laitiers par jour (250-300 mL max de lait et/ou 1 yaourt et/ou 30 g max de fromage) et un repas maximum par jour constitué de féculents con-tenant du gluten (occupant un quart de l'assiette).

La marque : Nat & Form

L'entreprise Nat&Form a été fondée en 1996 par Elisabeth Macé avec la volonté d'apporter le bien-être de la nature à tous. Basée à Ploemeur, cette entreprise bretonne a rapidement émergé en tant que leader français en phytothérapie écoresponsable. Depuis ses débuts, Nat & Form maintient un lien indéfectible avec sa région, où la richesse de la biodiversité et la proximité de l'océan Atlantique constituent une source inestimable d'inspiration pour la création de produits respectueux de l'environnement. Cet environnement a guidé Nat & Form dans la conception de plus de 900 produits, distribués à travers un réseau étendu de points de vente, comprenant des pharmacies, parapharmacies, magasins bio spécialisés et plateformes de vente en ligne.

Avec une équipe de 72 membres dévoués, l'entreprise incarne quatre valeurs fondamentales : une qualité irréprochable, une expertise pointue et une innovation constante dans le domaine des plantes, un profond engagement envers l'écoresponsabilité, ainsi qu'une dévotion envers l'accessibilité, la proximité et la confiance client. Ces principes sont également partagés par la Compagnie des Sens. De plus, Nat & Form s'efforce constamment d'améliorer l'écoresponsabilité de ses produits, un engagement concrétisé par leur initiative PROTECT et leur objectif ambitieux pour 2025 : l'élimination totale du plastique dans leurs emballages.

La tisane contient elle de la théine ?

Non, cette tisane ne renferme pas de théine. Il convient de noter que la théine est un composé équivalent à la caféine que l'on trouve dans les feuilles du théier. Ce dernier est généralement décliné en trois principales familles : le thé vert, le thé noir et le thé blanc. Il est essentiel de vérifier la composition de votre tisane afin de garantir l'absence de théine.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

En herboristerie, le terme "tisane" fait référence à une boisson à base d'eau élaborée à partir d'une ou plusieurs plantes mélangées. Il existe trois procédés distincts pour obtenir une tisane :

  • L'infusion : De l'eau chaude est directement versée sur la plante, puis on la laisse infuser pendant quelques minutes. Ce procédé est préconisé pour les parties délicates des plantes, comme les feuilles et les fleurs.
  • La décoction : Elle implique d'immerger la plante dans de l'eau froide et de la porter progressivement à ébullition. Après quelques minutes d'ébullition (15 à 30 minutes), on laisse infuser à couvert hors du feu. Il est possible de filtrer en pressant le marc à la fin de la décoction. La décoction est privilégiée pour les parties plus robustes et épaisses, telles que les écorces, les racines et les graines.
  • La macération : Dans ce cas, la plante est laissée à macérer dans de l'eau à température ambiante et à couvert, sans chauffage, pendant au moins 30 minutes. Cependant, il est recommandé de ne pas laisser macérer les plantes pendant plus de 10 heures en raison du risque de fermentation et de développement microbien. Après la macération, il est conseillé de filtrer l'eau en pressant le marc. Cette technique convient à certaines écorces, racines et graines, en particulier celles contenant des mucilages.

Dans le langage courant, le terme "tisane" est utilisé pour désigner les boissons obtenues, le plus souvent par infusion, à partir de plantes ne contenant pas de caféine. Cela permet de distinguer une tisane d'un "thé" ou d'un "café". On fait également référence à une "infusion froide" lorsque la tisane est refroidie avant d'être consommée, ou pour décrire une macération de plantes dans de l'eau froide.

Peut on boire de la tisane toute la journée ?

Oui, il est tout à fait envisageable de boire de la tisane à divers moments de la journée, offrant ainsi une hydratation bénéfique. Cependant, il est essentiel de prendre en considération leur effet diurétique. Il est recommandé de privilégier la consommation de petites quantités réparties sur la journée plutôt que de boire une grande quantité d'un seul coup. De plus, il est préférable de consommer de la tisane en dehors des repas. Les contre-indications spécifiques dépendront de la plante utilisée. Par exemple, il est conseillé d'éviter les tisanes stimulantes le soir avant le coucher, comme c'est le cas avec le thé.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

Avantages des sachets :

  • Praticité : Les sachets sont prêts à l'emploi, avec un dosage optimal de plantes pour une tasse.
  • Transportabilité : Ils sont faciles à transporter.
  • Herméticité : Les sachets sont bien fermés et hermétiques, minimisant les risques de fuites et de désordre causé par les plantes en vrac.

Inconvénients des sachets :

  • Qualité : Les plantes sont généralement coupées plus finement dans un sachet qu'en vrac.
  • Fraîcheur : Les plantes sont moins fraîches dans les sachets

Avantages du vrac :

  • Meilleure qualité : Moins de broyage, les plantes sont coupées moins finement, ce qui garantit une meilleure fraîcheur.
  • Choix étendu : Une plus grande variété de plantes est généralement disponible en vrac.
  • Plus économique : Le prix au kilo du vrac est souvent plus avantageux.

Inconvénients du vrac :

  • Dosage moins précis : Le pré-dosage n'est pas effectué, ce qui peut conduire à une utilisation excessive ou insuffisante de plantes pour l'infusion.
  • Préparation nécessaire : Le vrac demande une préparation supplémentaire et l'utilisation d'un infuseur.

Quels sont les aliments à favoriser pour la santé des articulations ?

  • Pour favoriser la santé articulaire, il est recommandé de mettre l'accent sur les aliments riches en omégas-3, tels que les poissons gras, les produits certifiés Bleu-Blanc-Cœur, ainsi que les huiles de lin, de noix, de colza et de cameline. Ces aliments, souvent moins présents dans l'alimentation quotidienne que leurs homologues riches en omégas-6, jouent un rôle essentiel dans le maintien d'un équilibre entre ces deux types de nutriments. Les omégas-6 participent aux réactions inflammatoires que les omégas-3 contribuent à réguler. Un déséquilibre, marqué par un apport insuffisant en omégas-3, peut entraîner une inflammation articulaire susceptible de provoquer des douleurs.
  • L'hydratation joue également un rôle crucial dans la santé des articulations. Consommer 1,5 à 2 litres d'eau par jour fournit des bicarbonates, essentiels pour réduire l'inflammation articulaire. L'eau contribue également à l'élimination des molécules pro-inflammatoires, notamment certains acides.
  • Les aliments riches en antioxydants, tels que les épices, les aromates, ainsi que les fruits et légumes colorés, s'avèrent bénéfiques dans la lutte contre l'inflammation. Les antioxydants aident à prévenir l'inflammation résultant d'un excès de molécules oxydantes, contribuant ainsi à atténuer les douleurs articulaires.
  • Enfin, les aliments contenant du potassium, du calcium et du magnésium sont recommandés en cas d'inflammation. Ces nutriments participent à la production d'ions bicarbonates nécessaires pour neutraliser et éliminer les acides générés par l'organisme. Un excès d'acides peut conduire à leur accumulation dans les articulations, intensifiant ainsi l'inflammation. Il est donc essentiel d'optimiser leur élimination pour maintenir la santé articulaire.

Quels sont les aliments à réduire pour garder des articulations en bonne santé ?

  • Il est recommandé de limiter la consommation d'aliments riches en acides gras saturés, tels que les viandes rouges, le beurre, certaines huiles végétales et les œufs, afin de préserver la santé des articulations. Bien que l'organisme puisse synthétiser ces acides, leur consommation excessive est fréquente dans l'alimentation quotidienne. Un excès d'acides gras saturés peut entraîner une inflammation chronique, préjudiciable aux articulations. Cependant, il n'est pas nécessaire de les éliminer complètement de l’alimentation, mais plutôt de restreindre leur surconsommation.
  • La modernité de l'alimentation favorise souvent un déséquilibre en faveur des omégas-6, au détriment des omégas-3. Maintenir un équilibre entre ces deux types de nutriments (1 oméga-3 pour 5 omégas-6) est essentiel pour prévenir des problèmes de santé tels que l'inflammation et les dommages articulaires. Il est donc recommandé de privilégier les huiles riches en omégas-3 pour les assaisonnements et de réserver l'huile d'olive, riche en omégas-6, pour les cuissons. Une fois de plus, il s'agit de contrôler la consommation d'aliments riches en omégas-6 plutôt que de les éliminer complètement.
  • En ce qui concerne l'éviction des produits laitiers et des aliments contenant du gluten, souvent préconisée sur certains sites, cette pratique suscite des débats. Le gluten est principalement inflammatoire pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d'une hypersensibilité au gluten. Quant aux produits laitiers, en particulier le lait, leur impact acidifiant n'est pas significatif. Les recommandations de santé publique suggèrent une consommation modérée de ces aliments : pas plus de deux produits laitiers par jour (maximum 250-300 mL de lait, 1 yaourt ou 30 g de fromage) et la limitation des féculents contenant du gluten à un quart de l'assiette pour un repas par jour.

Comment préserver ses articulations ?

Les articulations, points de liaison entre deux os ou plus, demandent une attention particulière pour éviter leur détérioration. Les professionnels de la santé s'accordent à recommander une activité physique régulière et adaptée comme le moyen le plus efficace pour maintenir la santé des articulations. Les activités aquatiques, telles que la natation ou l'aquagym, se révèlent particulièrement bénéfiques, car l'eau réduit la pression sur les articulations.

En plus de l'activité physique, de l'hydratation et de l'alimentation, il est essentiel de prendre en considération les éléments suivants :

  • Un mode de vie actif : En dehors de l'exercice, éviter la sédentarité au quotidien est crucial pour la santé articulaire. Maintenir une activité tout au long de la journée est essentiel, car même une personne s'adonnant à des entraînements intensifs peut être considérée comme sédentaire si elle passe le reste de son temps en position assise ou allongée.
  • L'échauffement : Un bon échauffement avant l'exercice est essentiel pour préparer les articulations à l'activité physique et minimiser les risques de blessures.
  • L'activité physique : Contrairement à une croyance répandue, l'activité physique régulière ne se limite pas aux séances de sport intensif. Des activités quotidiennes telles que la marche pour faire ses courses, le vélo pour se rendre au travail, ou le jardinage contribuent également à cet égard. Les recommandations de santé publique suggèrent 15 à 30 minutes d'activité physique par jour pour maintenir une bonne santé générale.
  • Les étirements : Souvent négligés après l'exercice, les étirements sont pourtant cruciaux pour la récupération et la santé des articulations. Avec le temps, le cartilage articulaire peut devenir rigide, et les étirements aident à réduire cette rigidité, améliorant ainsi la flexibilité des articulations.

Exercices et conseils pour améliorer la mobilité articulaire.

Maintenir une bonne mobilité articulaire est essentiel pour assurer des mouvements fluides au quotidien et réduire les risques de blessures lors des activités physiques. Les exercices de mobilité peuvent être incorporés dans la routine d'échauffement avant le sport ou intégrés à des exercices de souplesse et de musculation dans la vie quotidienne. Ces mouvements, effectués lentement et sans forcer, peuvent être répétés en séries pour constituer une routine d'échauffement complète.

  • Pour le cou : Pratiquez le mouvement du "oui-non". Maintenez le regard à l'horizon tout en respirant profondément. Effectuez deux séries de 10 inclinaisons de tête, revenez à la position centrale, puis enchaînez avec 2 séries de 10 mouvements latéraux.
  • Rotation des épaules et des bras : Tenez-vous debout avec les pieds écartés à la largeur des épaules, les bras le long du corps. Effectuez de grands mouvements de rotation avec les bras, d'abord vers l'avant, puis vers l'arrière.
  • Rotation des poignets : Placez vos paumes l'une contre l'autre et entrelacez vos doigts. Effectuez des rotations de chaque côté en prenant votre temps. Réalisez 2 séries de 10 mouvements.
  • Pour le dos et le bassin : Adoptez la "posture du chat". À quatre pattes, mains alignées aux épaules et genoux à la hauteur des hanches, inspirez pour relâcher la colonne vertébrale, expirez pour contracter les abdominaux et arrondir le dos. Alternez lentement entre ces deux positions toutes les 5 secondes environ. Effectuez deux séries de 10 mouvements en alternant entre le dos creux et le dos rond.
  • Rotation du bassin : Debout, les jambes écartées à la largeur des épaules, mains sur les hanches, effectuez des rotations lentes du bassin dans le sens des aiguilles d'une montre, puis en sens inverse. Accomplissez deux séries de 10 rotations dans chaque direction.
  • Rotation des genoux : En position debout, les pieds légèrement écartés, mains sur les hanches, soulevez et pliez une jambe devant vous, puis effectuez des rotations du tibia vers la droite et la gauche. Répétez avec l'autre jambe. Accomplissez 10 rotations dans chaque sens pour chaque jambe.
  • Flexion et rotation de la cheville : Effectuez deux séries de dix flexions-extensions sur chaque cheville. Puis, réalisez 10 rotations dans le sens des aiguilles d'une montre et 10 dans le sens inverse pour chaque cheville.

Cette routine d'échauffement convient aux personnes sans contre-indications de santé particulières. En cas de problèmes articulaires ou musculaires, il est recommandé de consulter un médecin avant de commencer cette routine.

Quelles sont les autres plantes soutenant la mobilité articulaire ?

En herboristerie, plusieurs plantes sont reconnues pour leurs bienfaits en soutien à la mobilité articulaire, parmi lesquelles :

  • Les feuilles de Laurier de Saint-Antoine (Epilobium angustifolium L.), utilisées pour apaiser les articulations.
  • L'Arnica des montagnes (Arnica montana L.), souvent utilisée sous forme de macérat huileux d'Arnica en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

Par ailleurs, diverses formulations de compléments alimentaires peuvent être envisagées pour favoriser la santé articulaire, telles que :

  • Une synergie d'aroma Confort Articulaire incluant des huiles essentielles d'Eucalyptus Citronné, de Lavande Vraie, de Pin Sylvestre, de Curcuma et de Laurier Noble, visant à apaiser les douleurs articulaires occasionnelles.
  • Des gélules de compléments alimentaires renfermant des ingrédients tels que le Bambou Tabashir (Bambusa arundinacea (Retz.) Willd.), le Boswellia (Boswellia serrata Roxb.), le Cassis (Ribes nigrum L.), le Curcuma et la Pipérine (Curcuma longa L.), et le Frêne (Fraxinus excelsior), recommandées pour leur contribution au confort articulaire.