Livraison offerte dès 29€

Ce complément alimentaire Propolia contient de la Propolis, de la Vigne Rouge (Vitis vinifera L.), du Cassis (Ribes nigrum L.) et de la vitamine C (acide L-ascorbique). Il est fabriqué en France, naturellement sans gluten, et est certifié 100 % naturel. Les ingrédients de ce complément alimentaire se complètent afin d'offrir une action globale sur la circulation sanguine, et ainsi contribuer à réduire la sensation de jambes lourdes et fatiguées.


Les plus produit : 

  • 100 % des ingrédients sont BIO et d’origine naturelle.
  • Développé au sein des laboratoires Propolia en France (Occitanie).
  • Une pertinence dans le choix des ingrédients.
  • Utilisation facile grâce aux comprimés.
  • Pilulier en plastique 100% recyclable et recyclé

Produit en France par :

Propolia®, une marque française experte en apithérapie : bien-être et cosmétiques naturels.


Ingrédients par comprimé :

Extrait micronisé de Propolis purifiée 23%, Extrait de Vigne rouge (Vitis vinifera) 23%, Maltodextrine, Extrait de Marc de Raisin à 50% de polyphénols (Vitis vinifera), Extrait de Cassis (Ribes nigrum), Extrait d'Orange (Citrus sinensis), Vitamine C (acide ascorbique). Antiagglomérants : Phosphate tricalcique, Stéarate de Magnésium d'origine végétale.

Les listes d’ingrédients entrant dans la composition de nos produits sont régulièrement mises à jour. Avant d’utiliser un produit Propolia®, vous êtes invités à lire la liste d’ingrédients figurant sur son emballage afin de vous assurer que les ingrédients sont adaptés à votre utilisation personnelle.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : 3 comprimés par jour pendant 1 mois, à renouveler si nécessaire. De préférence au cours des repas.
Bienfaits sur : Circulation
Conditionnement équivalent à  : 30 jours de prise.

Ce produit possède ces labels :

Naturel à 100% Fabriqué en France

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

L’avis de la Compagnie des Sens

La Compagnie des Sens a sélectionné le complément alimentaire Propolis, Vigne Rouge et Cassis BIO de Propolia® pour diverses raisons :

  • Ingrédients BIO de grande qualité : ce produit se compose d'ingrédients biologiques rigoureusement choisis pour leur haute qualité.
  • Facilité d'utilisation : grâce à sa présentation sous forme de comprimé, ce complément est particulièrement simple et agréable à consommer.
  • Sélection réfléchie des ingrédients : les éléments constitutifs de ce produit ont été méticuleusement sélectionnés pour leur pertinence et efficacité.
  • Emballage écoresponsable : le pot est en plastique 100% recyclé et est recyclable. À mettre dans le bac de tri jaune après l’avoir séparé du couvercle. Le couvercle en métal est recyclable. À mettre dans le bac de tri jaune après l’avoir séparé du pot. Le tri des emballages plastiques autres que les bouteilles dépend de votre lieu de résidence.

Zoom sur les ingrédients

Propolis

Propolis

La Propolis, dont le nom vient du grec signifiant "défense de la ruche", est une matière complexe que les abeilles collectent à partir des bourgeons de certains arbres. Utilisée par ces insectes pour sceller et défendre leur habitat des envahisseurs et microbes, la Propolis illustre l'ingéniosité de la nature. Communément appelée "colle d'abeille" à cause de sa consistance collante, elle est composée de résines, de cire, d'huiles essentielles, de pollen et d'autres composants organiques, sa composition variant selon la source de la résine et les plantes d'où elle provient.

Actuellement, il n'y a pas de réglementation spécifique concernant la qualité ou la concentration de la Propolis. Sans obligations légales de spécifier le type de Propolis, son origine, ou sa concentration en actifs, il reste néanmoins des critères importants pour évaluer sa qualité. La méthode de récolte joue un rôle crucial : l'utilisation de techniques d'extraction sur grille et sur bandes est gage d'une meilleure qualité. La provenance clairement indiquée et la garantie des origines botaniques sont des signes de fiabilité. Certains producteurs assurent une teneur minimale en polyphénols ; si elle se situe entre 11 et 14 %, la Propolis est de qualité acceptable, et au-delà, elle est considérée de bonne qualité.

Bien que sa fonction originelle soit la protection de la ruche, la Propolis a été adaptée pour de nombreuses utilisations dans la santé et la cosmétique. Employée en phytothérapie depuis des siècles pour ses propriétés présumées, elle est utilisée comme complément alimentaire par certains, tandis que d'autres l'intègrent dans des produits de beauté. Cette substance naturelle continue de susciter l'intérêt pour ses applications variées, témoignant de son potentiel multifonctionnel dans divers domaines.

Vigne Rouge

Vigne Rouge

La Vigne Rouge, scientifiquement nommée Vitis vinifera L., appartient à la famille des Vitacées. Cette liane se reconnaît par ses tiges sinueuses et grisâtres, équipées de vrilles qui lui permettent de s'agripper. Elle croît idéalement dans des terres bien drainées, riches en silice, calcaire et argile. Au printemps, la Vigne Rouge se pare de petites fleurs verdâtres regroupées en grappes, tandis que ses fruits, les raisins, mûrissent en automne. Les feuilles de Vigne Rouge, d'un vert foncé sur la face supérieure et blanchâtres en dessous, sont dentées et divisées en cinq lobes. Elles virent au rouge durant la saison de récolte à l'automne.

Une Vigne Rouge de qualité doit être issue de l'agriculture biologique, et être sans pesticides. Pour cela, le fabricant doit assurer que son produit est labellisé, et analysé par des professionnels qualifiés. Ensuite, il faut s'attarder sur les critères organoleptiques de la plante. La Vigne Rouge doit avoir une couleur rouge-brune, une odeur herbacée et légèrement piquante, tout en ayant un goût amer et âpre. Enfin, il est important que les plantes soient non ionisées, ce qui assure que la plante en question n'a pas subi d'irradiation visant à augmenter sa conservation. Le fait que la plante soit non ionisé permet d'éviter une perte d'actifs de la plante, ce qui nuirait à sa qualité et à son efficacité.

La Vigne Rouge joue un rôle primordial non seulement dans la production de raisins pour la consommation directe, le séchage pour obtenir des raisins secs ou la vinification, mais elle est aussi valorisée en phytothérapie. Traditionnellement, les feuilles de la Vigne Rouge sont utilisées pour améliorer la circulation veineuse, aidant ainsi à réduire les sensations de lourdeur et de fatigue dans les jambes. Cette plante, riche d'une histoire ancienne, était autrefois perçue comme magique, particulièrement en raison du rôle symbolique du vin dans de nombreuses cultures et religions.

Cassis

Cassis

Le terme "Cassis" fait référence à la fois au fruit et à la plante du cassissier (Ribes nigrum), un petit arbuste appartenant à la famille des Grossulariaceae. Originaire de l'Europe du Nord et du nord de l'Asie, le cassissier se développe dans les zones montagneuses et froides. En France, sa culture a commencé au XVIIIe siècle, valorisée pour ses propriétés médicinales. L'abbé Bailly, par exemple, faisait l'éloge des feuilles de Cassis, les qualifiant de "très excellent élixir de vie" pour la santé. Traditionnellement, ces feuilles sont utilisées pour la bonne circulation du sang dans les microvaisseaux. Elles continuent d'être conseillées de nos jours pour diminuer les sensations de jambes lourdes.

Pour qu'une feuille de Cassis soit considérée de haute qualité, elle doit provenir de l'agriculture biologique et être exempte de pesticides. Il est crucial que le fabricant garantisse son produit par un label de qualité et que celui-ci soit examiné par des experts qualifiés. Par ailleurs, les caractéristiques organoleptiques de la plante doivent être scrupuleusement évaluées. La feuille de Cassis doit présenter une teinte vert foncé, dégager une odeur douce et caractéristique, et avoir un goût doux et herbacée. Il est également essentiel que les plantes soient non ionisées, garantissant ainsi qu'elles n'ont pas été exposées à des radiations pour prolonger leur durée de conservation. Éviter l'ionisation permet de préserver les actifs de la plante, essentiels à sa qualité et à son efficacité.

Outre leur usage médicinal, les feuilles de Cassis sont également appréciées, mais c'est principalement le fruit qui est utilisé en cuisine, sous diverses formes telles que graines, purée ou coulis. Ces derniers sont très prisés dans la confection de crumbles, glaces, mousses ou sorbets. La forme la plus courante de consommation du Cassis reste cependant en confiture, en gelée ou en sirop, ainsi que dans la fabrication de la célèbre crème de Cassis. Le Cassis occupe une place importante dans l'industrie agroalimentaire, se déclinant en compote, produits laitiers, alimentation pour enfants et même en huile végétale de Cassis. De plus, il est intéressant de noter que le macérat de bourgeon de Cassis est considéré comme un produit phare parmi les macérats de bourgeons.

Marc de Raisin

Marc de Raisin

Le Marc de raisin de Vigne rouge (Vinis vinifera L.) représente les résidus secs restants après le pressage et le foulage des raisins, ainsi que leur fermentation durant la vinification. Ce sous-produit est issu de la production de vin et de jus de raisin. On l'utilise notamment pour obtenir le Marc, dit "de cuve" ou "de vin", qui, une fois distillé, donne l'eau-de-vie de Marc. Ce même Marc est également utilisé comme condiment. En outre, l'eau-de-vie Marc, comme le Marc de Bourgogne ou le Marc du Jura, est produite par la distillation du Marc de raisin fermenté (à noter que le "c" de Marc ne se prononce pas).

Au-delà de son utilisation dans le domaine vinicole, le Marc de raisin possède d'autres applications, notamment en phytothérapie grâce à ses composants actifs. Bien que fréquemment mentionné dans la littérature scientifique en phytothérapie, le Marc de raisin n'est actuellement associé à aucune allégation de santé officiellement reconnue.

Orange

Orange

L'Oranger, aussi connu sous le nom d'Oranger doux (Citrus sinensis L.), est un arbuste de la famille des Rutaceae. Originaire du Sud-Est asiatique, il est probablement le résultat d'un croisement entre le Pamplemoussier et le Mandarinier. Il a été introduit en Europe par les navigateurs portugais durant l'époque des croisades, avec les premiers spécimens venant du Sri Lanka et de Chine. Depuis, l'Oranger est devenu un arbre courant dans les régions chaudes du bassin méditerranéen, avec l'Espagne en tant que principal producteur en Europe. Pouvant atteindre 10 mètres de haut, l'Oranger se caractérise par son feuillage brillant et persistant et ses branches épineuses. Il fleurit avec de petites fleurs blanches très odorantes.

Son fruit, l'Orange douce, est un agrume très prisé par le public. Consommée mondialement, cette orange se distingue par sa peau épaisse et légèrement rugueuse. Elle est souvent savourée crue, pelée, ou ajoutée dans des salades de fruits, et peut aussi être transformée en confiture. Son jus est particulièrement apprécié, faisant de l'Orange un fruit populaire auprès de nombreux consommateurs. L'écorce de l'Orange est également utilisée dans la fabrication de sirops, de vins toniques et de tisanes.

Vitamine C

La Vitamine C, également connue sous le nom d'acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble. Contrairement à la majorité des mammifères qui peuvent la produire, les êtres humains ont perdu cette capacité au fil de l'évolution. De plus, notre organisme est incapable de la stocker sur une longue durée, nécessitant ainsi un apport quotidien par le biais de l'alimentation. L'intestin absorbe principalement la vitamine C, mais au-delà d'un apport de 180 mg par jour, le corps l'élimine. L'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) estime que les besoins journaliers en vitamine C sont autour des 110 mg par jour pour les adultes, 120 mg pour les femmes enceintes et 170 mg pour les femmes allaitantes.

On la trouve principalement dans les fruits, ainsi que dans certains légumes. La vitamine C joue un rôle clé dans le maintien d'un métabolisme énergétique normal et le fonctionnement efficace du système immunitaire. De plus, la vitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux, ainsi qu'à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Enfin, elle accroît l'absorption du fer qui contribue à la formation normale de globules rouges et d'hémoglobine, ainsi qu'au transport normal de l'oxygène dans l'organisme.

Maltodextrine

La Maltodextrine, aussi nommée "malto-oligosaccharides", est produite à partir d'amidon extrait du maïs, du blé, du riz, du tapioca ou des pommes de terre. Ce dernier subit une hydrolyse, puis est purifié et réduit en poudre. Dans l'industrie agroalimentaire, la maltodextrine est couramment utilisée comme additif, fonctionnant comme un agent de charge. Cela signifie qu'elle aide à absorber les graisses et les liquides, formant ainsi un produit sec. Elle est aussi employée pour modifier la texture des aliments ou comme alternative aux sucres et aux matières grasses.

Dans le complément alimentaire circulatoire de Propolia, la maltodextrine est utilisée comme agent de charge, et indirectement comme conservateur. Quant à la sécurité de la maltodextrine en tant qu'additif, elle suscite des interrogations légitimes. Cependant, la maltodextrine de maïs a été classée par la Food and Drug Administration (FDA) comme GRAS, signifiant "généralement reconnue comme sûre". De plus, bien que la maltodextrine puisse être dérivée du blé, il est essentiel de noter qu'elle ne contient pas de gluten, ce composant étant éliminé lors du processus de fabrication.

Anti-agglomérants

Un anti-agglomérant est une substance qui limite l'agglutination des particules dans un produit en poudre, ce qui assure sa fluidité. Pour être plus précis, l'agglutination est définie en biologie comme étant une réunion en amas de cellules, globules rouges, ou autres, en présence d'un anticorps lors d'une réaction de défense de l'organisme. Dans le cadre d'un produit en poudre, l'agglutination désigne la réunion des particules entre elles, et qui forme une masse globale plus importante. Les anti-agglomérants sont utilisés dans de nombreux domaines tels que les sels routiers, les cosmétiques, les fertilisants, ou encore des détergents de synthèse.

Toutefois, son utilisation la plus connue reste dans l'industrie agro-alimentaire. En effet, les anti-agglomérants sont considérés comme des additifs alimentaires sous le nom de "E5XX". Par exemple, le silicate de calcium porte le numéro E552, le carbonate de sodium le numéro E500(i) et le bicarbonate d'ammonium le numéro E501(i). Dans le cadre du complément alimentaire de Propolis, Vigne Rouge et Cassis de Propolia, les anti-agglomérants utilisés sont le phosphate tricalcique (E341iii) et le stéarate de magnésium d'origine végétale (E572). Si le phosphate tricalcique porte un numéro autre que E5XX, c'est parce qu'il est d'abord considéré comme un antioxydant.

Les avantages d'un comprimé

Les compléments alimentaires se présentent sous différentes formes galéniques, telles que les comprimés, gélules, capsules, sachets, ampoules buvables, etc. Propolia a choisi de formuler son complexe circulatoire en comprimés pour plusieurs raisons :

  • Minimiser le risque de surdosage, qui pourrait entraîner des effets indésirables.
  • Rendre la consommation plus aisée, particulièrement pour ceux qui sont sensibles au goût des ingrédients.
  • Prolonger la durée de conservation des ingrédients actifs présents dans les comprimés.
  • Simplifier le transport, ce qui est pratique pour les week-ends ou les vacances.
  • Faciliter l'utilisation, nécessitant seulement un peu d'eau pour la prise.

Quel est le rôle d'un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires, catégorisés comme des "produits alimentaires destinés à compléter un régime alimentaire normal, proposent une concentration de nutriments ou d'autres substances aux effets nutritionnels ou physiologiques, que ce soit seuls ou combinés. Ils se présentent sous différentes formes telles que gélules, pastilles, comprimés, pilules, sachets de poudre, ampoules, flacons munis de compte-gouttes, conçus pour être pris en doses mesurées de faible quantité". Comme l'indique leur nom, ils servent à compléter le régime alimentaire et ne doivent pas remplacer une alimentation équilibrée et variée.

Généralement, une alimentation équilibrée et variée, associée à un mode de vie sain, suffit pour répondre aux besoins nutritionnels sans nécessiter de compléments alimentaires. Cependant, dans certaines situations, comme des modes de vie spécifiques ou pour des raisons particulières, l'utilisation de compléments peut être envisagée. De plus, pour certaines catégories de personnes, comme les femmes enceintes ou les personnes âgées, des compléments en vitamines, minéraux ou autres nutriments peuvent être bénéfiques, mais il est recommandé de les utiliser sous conseil médical plutôt que de les choisir de manière individuelle et non informée.

Il est également important de consulter un professionnel de santé avant de prendre des compléments alimentaires en cas de traitement médical, car ils peuvent interagir avec les médicaments et en affecter l'efficacité.

Conseils complémentaires

Il existe diverses méthodes pour améliorer la circulation sanguine :

  • Marche régulière et exercices de pédalage : Marcher fréquemment est essentiel pour stimuler la circulation dans les jambes. Pour ceux qui restent assis longtemps, il est bénéfique de faire des rotations de cheville toutes les deux heures pendant une minute. Ceux qui travaillent debout peuvent alterner entre se tenir sur les talons et les orteils. De plus, une activité comme le "pédalo" est recommandée : allongé sur le dos, on imite le mouvement du pédalage, avec environ vingt mouvements dynamiques.

  • Activité physique régulière : Pour contrer les effets négatifs de la sédentarité sur la circulation, l'exercice physique est crucial. Il ne s'agit pas forcément de sports intensifs, mais d'activités physiques modérées comme la marche, le vélo, le jardinage ou des travaux manuels.

  • Surélever les jambes et éviter de les croiser : Il est souvent conseillé aux sportifs de surélever leurs jambes contre un mur pour faciliter le retour veineux. Cette position peut être adoptée en s'allongeant avec les pieds contre le mur ou en utilisant un coussin pour surélever les pieds en position allongée. Par ailleurs, il est préférable d'éviter de croiser les jambes, car cela peut entraver la circulation veineuse.

  • Choisir des chaussures et vêtements adaptés : Des chaussures mal adaptées (trop serrées, avec des talons hauts ou trop plates) peuvent nuire à la circulation sanguine. De même, les vêtements trop serrés sont à éviter. En revanche, il peut être bénéfique de porter des bas de contention ou des chaussettes spéciales sous les vêtements pour améliorer la circulation.

Précautions d'emploi

  • Contre-indiqué chez les personnes allergiques aux produits de la ruche.
  • Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.
  • Ne se substitue pas à une alimentation variée, équilibrée et à un mode de vie sain.
  • À tenir hors de portée des jeunes enfants.
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
  • À conserver à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Quels sont les plantes soutenant la circulation ?

Pour améliorer la circulation sanguine et réguler la pression artérielle, plusieurs plantes peuvent être utilisées seules ou combinées, sous différentes formes telles que tisanes, gélules, comprimés, huiles essentielles ou macérats de bourgeons. Voici quelques exemples de plantes souvent recommandées pour leur soutien à la circulation sanguine :

Quels sont les aliments soutenant la circulation ?

  • Il est suggéré de favoriser les aliments contenant des omégas-3, comme les poissons gras, les produits estampillés Bleu-Blanc-Cœur, ainsi que certaines huiles végétales. Ces nutriments sont essentiels pour la santé vasculaire, aidant à réduire le cholestérol et ses transporteurs dans les vaisseaux, et à diminuer l'inflammation qui peut altérer les parois vasculaires, impactant ainsi négativement la circulation sanguine.

  • Il est aussi recommandé d'augmenter l'apport en aliments contenant des polyphénols, comme les fruits et légumes colorés, les épices et les herbes aromatiques.

  • Les aliments contenant des nutriments antioxydants tels que le sélénium, le cuivre, le manganèse, la vitamine C et la vitamine E sont cruciaux car ces antioxydants participent à la lutte contre le stress oxydatif. Ils jouent un rôle clé dans la prévention de l'oxydation des parois vasculaires, ce qui peut nuire à la circulation sanguine.

  • Enfin, une consommation accrue d'aliments contenant du fer, y compris ceux d'origine animale et les légumes verts, est conseillée pour améliorer le transport de l'oxygène dans le corps. Pour une meilleure assimilation, il est préférable de privilégier le fer d'origine animale et de consommer des aliments riches en vitamine C pour favoriser l'absorption du fer d'origine végétale.

Comment fonctionne la circulation du sang ?

Le cœur, un organe situé dans la poitrine, est divisé par une cloison en deux parties : droite et gauche. Chaque partie est composée de deux chambres : une oreillette et un ventricule, connectées par une valve. Le rôle principal du cœur est de pomper le sang à travers le corps, fournissant ainsi de l'oxygène à toutes les parties de l'organisme. Les valves mentionnées assurent la circulation du sang dans la bonne direction en se fermant pour prévenir son reflux, et leur fermeture génère le son caractéristique du battement de cœur.

Le sang pauvre en oxygène revient de tout le corps et entre dans l'oreillette droite. Après contraction de cette dernière, le sang est envoyé dans le ventricule droit. La valve entre ces deux chambres se ferme ensuite. Le ventricule droit se contracte alors pour pousser le sang vers le tronc pulmonaire, fermant la valve située à sa base. Ce sang quitte le cœur et se dirige vers les poumons pour y être oxygéné.

Le sang, désormais riche en oxygène, revient dans l'oreillette gauche, qui se contracte pour le transférer au ventricule gauche, entraînant la fermeture de la valve correspondante. Le ventricule gauche se contracte ensuite, propulsant le sang dans l'aorte, qui se charge de distribuer l'oxygène à tout l'organisme. La valve à la base de l'aorte se ferme pour empêcher le retour du sang vers le cœur.

Qu’est-ce que la microcirculation ?

La microcirculation est la partie du système circulatoire responsable des échanges entre les gaz et les liquides à l'extérieur des cellules. Elle se déroule dans un réseau de très petits vaisseaux (de l'ordre du micromètre ou du nanomètre). Ce réseau microcirculatoire est constitué de trois catégories de vaisseaux :

  • Artérioles et métartérioles : Les artères, qui prennent naissance dans l'aorte, se subdivisent en branches, telles les branches d'un arbre généalogique. Ces ramifications se réduisent progressivement en taille pour former les artérioles et, ensuite, les métartérioles.

  • Capillaires : Les artérioles se divisent à leur tour en une multitude de microvaisseaux appelés capillaires.

  • Veinules : Ces structures sont formées par la réunion de nombreux capillaires sanguins, constituant ainsi un réseau de plus grand diamètre.

La marque : Propolia

Emblématiques de la biodiversité, les abeilles sont inestimables pour notre environnement. Marc-Alain Bernard, le fondateur de Propolia® et apiculteur de métier, a compris leur importance bien avant 2024. Dès les années 1970, près du Lac du Salagou en Occitanie, il a commencé à explorer les vertus de la propolis en observant attentivement ces travailleuses infatigables. Il a rapidement réalisé que les produits créés par les abeilles étaient de véritables élixirs pour la santé physique et mentale. Après de longues années de recherche et d'expérimentation, il a réussi à développer une méthode unique de purification et de transformation de la propolis pour en extraire pleinement ses bienfaits. Cette avancée a donné naissance à son premier extrait de propolis, précurseur des produits phares de la marque.

En 1979, en collaboration avec un confiseur local, il lance les premières « Gommes de propolis® », des gommes douces et efficaces contre les maux de gorge. Par la suite, il élargit sa gamme pour inclure des compléments alimentaires ciblant l'immunité, l'énergie, la gorge, la digestion, la circulation, etc. En 1990, Propolia introduit ses premiers cosmétiques, enrichis des quatre autres trésors de la ruche : miel, pollen, gelée royale et cire d'abeille. Aujourd'hui, Propolia propose plus de 150 produits dédiés au bien-être intérieur et extérieur. L'entreprise, toujours familiale, est maintenant dirigée par ses cinq enfants, représentant la troisième génération engagée dans cette aventure. Propolia fonctionne comme un écosystème harmonieux, avec 30 collaborateurs contribuant quotidiennement à son dynamisme. Les produits sont conçus et fabriqués dans leur propre laboratoire en Occitanie.