Voir l'avis client
Livraison offerte dès 29€

Ce Thé Blanc Poésie d’Hiver BIO Fève Tonka et Agrumes est idéale pour un moment de réconfort au cœur de l’hiver. Cette composition à base de Thé Blanc déploie délicatement ses arômes d’Orange et de Fève Tonka, pour le plus grand bonheur de votre palais.


Les plus produit : 

  • 20 sachets individuels
  • Ingrédients 100% naturels, issus de l'Agriculture Biologique
  • Récolte manuelle printemps, été
  • Morceaux de feuilles plates de petites tailles (Fanning)
  • 0% d'oxydation
  • Peu de théine
  • Arôme naturel
  • Rémunération équitable des producteurs
  • Issu du commerce équitable (WFTO)
  • Produit en France
  • Elu par les consommateurs Meilleur Produit Bio 2018

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®, une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédients : Thé Blanc* (Camellia sinensis), arômes naturels de (Mangue*, Pêche*) 8%, pétales de Rose*, morceaux de Mangue* 3%. *Issus de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Laisser infuser 3 à 4 min.
Vendu en : Infusettes en papier
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Fabriqué en France Zéro déchet plastique

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

5/5
1 note - 1 avis
Ecrire un avis

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens enrichit sa sélection de Thés avec ce Thé Blanc Poésie d’Hiver BIO Fève Tonka et Agrumes, qui se distingue par plusieurs atouts :

  • Composition pure : ce mélange à base de Thé Blanc est exclusivement constitué de plantes BIO, attesté par la certification FR-BIO-01.
  • Conditionnement pratique : conçus pour un usage unique, les sachets individuels offrent une commodité optimale.
  • Responsabilité environnementale : l'emballage, depuis les sachets compostables en cellulose de bois sans adhésifs ni agrafes jusqu'à la boîte en carton recyclé et recyclable, témoigne d'un engagement éco-responsable.
  • Qualité gustative : confectionné pour conserver l'intégralité des saveurs et des arômes, qu'il s'agisse de Thés naturels ou de mélanges exclusifs.
  • Profil aromatique : ce Thé combine les vertus bienfaisantes de la plante à une expérience gustative pleine de saveurs réconfortantes en cas de froid.

Conseils d'utilisation

Pour préparer une infusion chaude, ajouter 2g de ce Thé dans une théière en porcelaine, idéale pour infuser une vaste sélection de Thés tout en savourant leur fraîcheur, grâce à la neutralité de ses parois. Afin de libérer tous les arômes, versez l'eau à 85°C par-dessus et laissez infuser pendant 3 à 4 minutes avant de déguster le breuvage. Utiliser de préférence une eau de source ou filtrée.

Que vous soyez à la maison ou en voyage, l'usage d'une infusette offre une solution contemporaine et commode pour savourer une pause thé improvisée à n'importe quel moment de la journée.

Zoom sur les ingrédients

Thé Blanc

Thé Blanc

Les Thés Blancs, issus de la plante Camellia sinensis, sont célèbres pour leur délicatesse et leur rareté. Originaires de la province chinoise de Fujian, ils représentent une des spécialités les plus prestigieuses de la région. D'autres pays comme l'Inde, le Népal, et l'Indonésie produisent également des Thés Blancs de qualité, offrant des saveurs distinctives. Ces Thés sont uniques car ils sont composés exclusivement de bourgeons non ouverts et des premières feuilles, récoltés sur des théiers d'au moins cinq ans d'âge. La récolte se fait à la main, une seule fois par an, durant les trois premiers jours du printemps, rendant ces Thés particulièrement précieux et plus onéreux que les variétés traditionnelles. Leur nom provient de l'aspect argenté des bourgeons au moment de la cueillette, qui prend une teinte blanche après séchage. Le climat influence grandement le profil aromatique du Thé Blanc, qui se caractérise par une faible teneur en théine, un arôme délicat et floral, et une capacité remarquable à rafraîchir. Son processus d'oxydation léger, entre 12 et 30 % pour les crus d'exception, le positionne entre le Thé Vert et le Thé Oolong en termes de saveur et de couleur d'infusion.

Pour choisir un Thé Blanc de qualité supérieure, il est recommandé de se tourner vers les produits biologiques, garantissant ainsi un Thé de haute qualité, cultivé et préparé avec soin, notamment ceux provenant de Chine. Privilégier le Thé en vrac permet de conserver l'intégrité et la richesse de ses saveurs, contrairement au Thé réduit en poudre. Parmi les variétés rares, le Pai Mu Dan, ou Pivoine Blanche, évoque le parfum de la pivoine, tandis que le Yin Zhen, ou Aiguilles d'Argent, est le plus recherché pour son arôme frais et sa composition principalement de bourgeons.

Pour préserver au mieux la qualité du Thé Blanc, il est crucial de le stocker à l'abri de la lumière et de l'humidité, maintenir un taux d'humidité autour de 3%, et éviter toute exposition à la lumière pour prévenir l'oxydation. Dans ces conditions, le Thé Blanc peut se conserver plus d'un an, conservant ainsi sa saveur unique et peu astringente.

Fève Tonka

Fève Tonka

La Fève Tonka, ou Coumarou, est une graine produite par des arbres caducs tropicaux de la famille des Fabaceae, du genre Dipteryx odorata, également connus sous le nom de teck brésilien. Ces arbres sont originaires des Caraïbes et d’Amérique du Sud. La Fève Tonka est la graine contenue dans le noyau des fruits de ces arbres. En effet, ces gousses drupacées, ressemblant à des mangues, atteignent leur maturité en hiver et tombent naturellement au sol. Elles ne seront récoltées qu’au printemps suivant, pour en extraire les graines. Les Fèves Tonka sont ensuite séchées naturellement, à l’ombre. Cette dessiccation leur confère leur teinte brune, presque noire, et leur aspect ridé. Elles sont couvertes de cristaux blancs brillants et mesurent environ 3 cm de long et 1 cm de large. Ce processus de séchage intensifie leurs arômes et favorise la formation de la coumarine, substance caractéristique responsable du parfum singulier de la Fève Tonka. Aujourd’hui, elle est surtout cultivée au Venezuela, en Guyane et au Brésil. Il convient de noter que la production de Fèves Tonka est soumise à des réglementations rigoureuses, suite à une exploitation excessive du teck brésilien par le passé. Des initiatives de préservation ont été mises en place pour garantir une exploitation durable et écologique. Les agriculteurs locaux doivent donc adhérer à ces directives pour préserver cette ressource désormais très convoitée.

Pour se procurer de la Fève Tonka de qualité, il est important de privilégier les fèves récoltées de façon sauvage par la communauté indigène d’Amazonie du Brésil. La variété d'Amazonie est souvent considérée comme supérieure en termes de parfum et de saveur. Les Fèves doivent être entières, sans fissures ni moisissures. Elles doivent avoir une couleur brun foncé uniforme et une texture ridée. L'arôme joue un rôle essentiel dans l'évaluation de la fraîcheur et de la qualité des Fèves, qui doivent exhaler un parfum puissant et plaisant, évoquant des effluves de vanille, d'amande et de caramel. Les Fèves de Tonka de première qualité devraient présenter une certaine flexibilité au toucher, sans être entièrement desséchées ou fragiles. Préférer également la Fève Tonka sous forme entière. Il s’agit de la forme la moins transformée, ainsi son parfum sera préservé plus longtemps. Les Fèves vendues dans des emballages hermétiques voient leurs arômes et leur fraîcheur préservés plus longtemps également.

La Fève Tonka doit sa popularité dans les cuisines étoilées et parmi les créateurs de parfums à son arôme captivant. Elle donne également une huile essentielle et un macérat huileux, au parfum envoutant. En effet, sa teneur en coumarine (de 1 à 3,5 %) signe l'odeur caractéristique du foin fraîchement coupé. Ses arômes rappellent à la fois la Vanille, l’Amande, le caramel, et l’amertume du Cacao. Outre ses qualités gustatives exceptionnelles, la Fève de Tonka offre également certains bienfaits pour la santé.

Vanille

Vanille

La Vanille est le fruit de certaines orchidées tropicales, du genre Vanilla. Cette épice, l'un des produits alimentaires agricoles les plus précieux au monde, est originaire de Mésoamérique.  Il existe 3 espèces : Vanilla planifolia, Vanilla pompona, et Vanilla tahitensis. L’approvisionnement mondial est majoritairement assuré par Madagascar et l’Indonésie. Le Vanillier se caractérise par une liane flexible et peu ramifiée donnant de grandes tiges allongées et des feuilles planes et ovales. La tige et les feuilles sont vertes, charnues, gorgées d'un suc transparent et irritant. Les fleurs, sont groupées en petits bouquets de couleur blanche, jaune pâle, ou verdâtres, et possèdent une structure caractéristique des fleurs d’orchidée. Enfin, les gousses de vanille, sont des bâtonnets pendants, noirs brillants, de 12 à 25 cm de long. Elles contiennent des milliers de graines minuscules, très prisés pour leur saveur.

A l’état sauvage, la Vanille vit dans les sous-bois des forêts tropicales. Pour croître, elle a besoin d'un climat chaud et humide, d'un support d'accrochage et d'un certain ombrage. Pour sa culture, on emploie habituellement trois approches de plantation, allant de la plus douce à la plus intensive : La culture en sous-bois avec des troncs d’arbres pour supports, la culture intercalaire, entre des plans d’autres plantes, ou la culture sous ombrière artificielle. La production de cette épice hautement aromatique, exige un engagement considérable et un savoir-faire méticuleux. Etant donné que la fécondation naturelle nécessite l'intervention d'insectes spécifiques (Euglossines), présents uniquement dans les forêts denses dont la Vanille est originaire en Amérique centrale, la fécondation doit toujours être assurée manuellement fleur par fleur. Lors de la récolte, les gousses de vanille fraîches sont encore inodores. La transformation de fruits en une épice moelleuse, homogène et agréablement parfumée nécessite alors une préparation minutieuse et méthodique dont les principes ont été développés au Mexique : La technique la plus élémentaire, nommée « préparation directe », implique la récolte de la gousse au début de sa maturation et son exposition alternée à l'ombre et au soleil. Bien que délicate et incertaine, cette méthode produit les vanilles les plus fines. À l'opposé, la « préparation indirecte » commence par un choc thermique pour stopper la maturation de la gousse récoltée à maturité, suivi d'un long processus de transformation et de séchage d'environ dix mois, aboutissant au produit final consommable.

La Vanille existe sous forme de gousse, pure et naturelle, d'extrait, de poudre ou de pâte. Elle peut également être mélangée à du sucre afin d'optenir du sucre vanillé. Chaque forme offre des avantages uniques, permettant aux cuisiniers et aux pâtissiers de choisir celle qui leur convient le mieux. La vanille peut aussi être transformée en teinture mère, hydrolat ou huile essentielle.

Le parfum riche de la Vanille est créé par une complexe combinaison de composés aromatiques, dominé par la vanilline (4-hydroxy-3-methoxybenzaldéhyde), qui est essentiel à son odeur distincte. La composition de ces composés varie selon les méthodes de culture et de transformation, ainsi que le type de Vanille. La Vanille de type vanillon et celle de Tahiti ont une teneur plus faible en vanilline, mais le vanillon est notable pour son parfum de coumarine et la Vanille de Tahiti se distingue par une plus grande variété de composés comme l'alcool paraanisique et l'acide anisique, contrairement à la vanille planifolia qui est riche en vanilline. Les préférences pour un certain profil aromatique dépendent des goûts personnels. Commercialement, la dénomination « Vanille » fait référence aux gousses mûres de plus de 15 centimètres. Les gousses de premier choix, ou « vanille ménagère », sont destinées à la vente directe au consommateur et doivent être intactes, sans défauts visuels ou signes de dessiccation. Une gousse de qualité supérieure doit être flexible au point de pouvoir être enroulée autour d'un doigt sans se rompre. La « vanille givrée », qui représente le haut de gamme, est reconnaissable à ses cristaux de vanilline en surface, lui donnant un aspect enneigé et un arôme particulièrement intense et sophistiqué. Les qualités inférieures sont destinées au marché de gros ou à l'industrie alimentaire, utilisées dans la production d'extrait ou de poudre de vanille. L'extrait de Vanille utilisé dans ce Thé Blanc Poésie d’hiver est obtenu par macération des gousses dans l'alcool ou une solution aqueuse de glycérol.

Orange

Orange

L'Oranger, également connu comme l'Oranger doux (Citrus sinensis L.), appartient à la famille des Rutaceae et trouve ses origines dans le Sud-Est de l'Asie, probablement issu d'un croisement entre le Pamplemoussier et le Mandarinier. Sa première introduction en Europe remonte à l'époque des croisades, par des marins portugais qui ramenèrent les premiers arbres du Sri Lanka et de Chine. Aujourd'hui, cet arbuste est largement cultivé dans les climats chauds du pourtour méditerranéen, avec l'Espagne comme l'un des principaux producteurs européens. L'Oranger peut s'élever jusqu'à 10 mètres, se distinguant par son feuillage vert brillant et ses branches pourvues d'épines, ornées de petites fleurs blanches parfumées lors de la floraison.

Le fruit de l'Oranger, l'Orange douce, jouit d'une grande popularité à travers le monde pour sa chair juteuse et sa peau épaisse légèrement rugueuse. Elle est appréciée à l'état naturel, intégrée dans des salades de fruits ou transformée en confiture. Son jus, particulièrement recherché, contribue à faire de l'Orange un choix privilégié par de nombreux amateurs de fruits. En outre, l'écorce de l'Orange trouve son utilité dans l'élaboration de sirops, de vins toniques et de tisanes, ajoutant à la polyvalence et à l'attrait de cet agrume.L'orange peut être consommée sous diverses formes, ce qui en fait un fruit adaptable à chacun. Elle est appréciée pour sa chair, le fruit frais ou encore le jus, qui sont des alliés du petit déjeuner. En phytothérapie, des extraits des feuilles, des fleurs et des fruits sont utilisés pour élaborer des tisanes, des ampoules ou encore des gélules parfois employées comme compléments alimentaires. La distillation des fleurs, des feuilles ou des écorces d'orange permet la production d'huiles essentielles et d'hydrolats très utilisés en aromathérapie et en cosmétique.

Les zestes d’Orange, notables pour leurs arômes et saveurs douce et sucrée, sont la source d'une essence connue sous le nom d'huile essentielle d’Orange douce, fréquemment employée dans l'industrie alimentaire. Une huile essentielle d’Orange de haute qualité doit être certifiée BIO et extraite par pression à froid des zestes, une méthode spécifique aux agrumes qui préserve l'intégralité des qualités de chaque composant. Les huiles essentielles d’Orange provenant d'Italie ou d'Argentine sont souvent considérées comme supérieures. La certification biologique est un indicateur de qualité important, assurant l'absence de modification génétique, de pesticides, ou d'engrais chimiques. Les attributs organoleptiques à examiner incluent une apparence liquide, limpide et une couleur d’un jaune rougeâtre, avec un parfum caractéristique zesté. La fourniture d'une analyse chromatographique par le vendeur est un signe de fiabilité et d'ouverture, avec le limonène, constituant 93 à 96% de l'huile, comme indicateur clé de qualité. Enfin, le fabriquant doit rester attentif à l’oxydation du produit au cours du temps.

Engagement pour le commerce équitable

Fondés il y a vingt ans par l'activiste dévouée Arlette Rohmer, les Jardins de Gaïa incarnent une vision d'harmonie entre le commerce équitable et l'agriculture biologique. Face à la nécessité croissante de valider les pratiques éthiques par des certifications, Arlette Rohmer a privilégié dès le départ des relations directes avec des producteurs alignés sur un respect profond de la nature. Bien que les certifications soient aujourd'hui indispensables, la transparence sur les engagements équitables reste une priorité pour les Jardins de Gaïa. L'entreprise s'engage à collaborer étroitement avec des petits producteurs, à soutenir une agriculture respectueuse de l'humain et de l'environnement, et à établir des échanges équitables, fondés sur une rémunération juste, le préfinancement, la clarté et la mutualité des relations. Pour Arlette Rohmer, maintenir des rapports commerciaux équilibrés est essentiel. L'entreprise est persuadée que son succès repose sur des relations fortes et sincères avec ses producteurs, reflétant un engagement véritable pour des initiatives justes, éthiques et durables.

Les certifications comme le label Fairtrade de Max Havelaar, qui garantit le respect des critères du commerce équitable, servent de repères essentiels, mais les Jardins de Gaïa s'engagent au-delà en appliquant des normes internes exigeantes. Ces certifications, loin d'être superficielles, assurent aux clients la conformité de l'entreprise aux standards éthiques tout au long de sa chaîne de valeur. Participant activement à diverses associations en faveur du commerce équitable, les Jardins de Gaïa se distinguent par une démarche passionnée, engagée et ouverte, aspirant à une transformation positive du monde commercial.

Comment est fabriqué le Thé Blanc ?

Le procédé de fabrication du Thé Blanc se distingue par sa simplicité et s'articule autour de deux phases principales :

  • Flétrissage : Cette étape clé permet aux feuilles de thé de se transformer grâce à l'action des enzymes et composés naturels qu'elles renferment. Ce processus est souvent facilité par l'exposition des feuilles au soleil, étendues sur de grands draps ou disposées sur des nattes de bambou dans des endroits aérés, permettant ainsi une réaction chimique bénéfique. L'expertise du producteur réside dans sa capacité à anticiper les conditions climatiques pour adapter le moment de la récolte en conséquence. L'objectif est de rendre les feuilles souples et résistantes pour éviter qu'elles ne se cassent lors des manipulations futures. Cette phase contribue aussi à l'évaporation d'une partie de leur eau, abaissant leur teneur en humidité à environ 40 à 50%. C'est durant ce flétrissage que commence l'évolution des arômes du thé.
  • Séchage : Cette étape, aussi appelée dessiccation, est cruciale pour stabiliser le thé. Elle peut être réalisée au moyen d'un four (électrique ou à combustion) ou au-dessus d'une source de chaleur naturelle, telle qu'un feu de bois, avec une température qui tourne autour de 30°C sans excéder 40 à 50°C, afin de préserver la délicatesse des jeunes feuilles. Pour certains thés spéciaux comme le Bai Hao Yin Zhen, le séchage peut aussi se faire au soleil, selon les conditions météorologiques. Quelle que soit la technique utilisée, l'objectif demeure de réduire l'humidité des feuilles à moins de 5% pour obtenir un thé stable et prêt à être consommé.

Comment préparer du Thé Blanc ?

Concernant la préparation d’un Thé Blanc, les amateurs suggèrent une durée d'infusion de 3 minutes. S’il est infusé trop brièvement, le Thé Blanc peut s'avérer insipide et manquer de saveur. En revanche, une infusion prolongée ne le rend pas excessivement astringent ou amer, contrairement au Thé Vert. Il convient de le préparer avec de l'eau chaude, à une température située entre 70 et 80°C. Une température trop élevée pourrait détériorer les arômes délicats du Thé blanc et altérer ses vitamines. Cependant, étant donné que tous les Thés Blancs ne se valent pas tous et que certains peuvent être associés à d'autres saveurs, il est conseillé de respecter les instructions spécifiques fournies sur l'emballage du Thé. Il est recommandé de le consommer pur, sans ajout de sucre ou de lait, pour ne pas altérer ses arômes. L'eau du robinet contenant souvent une quantité élevée de calcium, l'emploi d'un filtre peut s'avérer pertinent pour préserver la qualité et le goût délicat du Thé Blanc.

Quel goût a le Thé Blanc ?

Le Thé Blanc est apprécié pour sa finesse, caractérisé par une saveur douce et florale, agrémentée occasionnellement de nuances fruitées. Grâce à sa subtilité, il s'accorde harmonieusement avec des saveurs fruitées et florales, telles que l'Abricot ou la Lavande.

Peut-on boire du Thé Blanc tout au long de la journée ?

Grâce à son faible niveau de théine, le Thé Blanc convient parfaitement pour être savouré à tout instant de la journée. Unique en son genre, il peut être infusé plusieurs fois sans altération de ses propriétés, offrant la possibilité de débuter la journée par une note parfumée de Thé Blanc dès le petit déjeuner. Tout aussi élégant qu'une infusion, le Thé Blanc peut être dégusté en soirée sans craindre d'affecter le sommeil par une excitation excessive.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de Thé ?

Il est important de souligner que la consommation excessive de Thé, dépassant 4 à 6 tasses quotidiennes, peut entraîner un apport excessif en théinethéine (caféine) et en fluor, avec des effets potentiellement nuisibles pour l'organisme si ces substances sont ingérées en grande quantité.

La caféine agit en inhibant les effets apaisants dans le cerveau, affectant significativement le sommeil par un retard de l'endormissement et une diminution de la durée et de la qualité du sommeil. Elle peut également provoquer une hausse de la pression artérielle et, dans des cas extrêmes, entraîner des tachycardies et accroître le risque de complications cardiaques chez les personnes sensibles. Ces effets s'intensifient avec l'augmentation des doses de caféine consommées, surtout chez les individus non accoutumés à sa consommation.

Cependant, la réaction à la caféine varie grandement selon l'âge, le sexe, la génétique, l'état de santé général de la personne et la consommation simultanée de caféine et d'autres substances comme le tabac, l'alcool et certains médicaments.

Peut-on boire du Thé lorsque l’on est enceinte ou allaitante ?

Les femmes enceintes peuvent continuer à boire du Thé, mais il est conseillé de ne pas consommer plus de trois tasses par jour et de préférer boire en dehors des heures de repas. Cette mesure vise principalement à contrôler l'apport en théine (caféine), qui selon l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation (Anses), ne devrait pas dépasser 200 mg par jour pendant la grossesse. Par exemple, une tasse de thé noir de 250 ml peut contenir jusqu'à 50 mg de théine, tandis qu'une quantité similaire de thé vert en contient environ 30 mg. Il est recommandé d'opter pour des variétés de thé à faible teneur en théine, telles que le Thé Oolong ou le Thé Vert de Ceylan, en raison du potentiel des tanins présents dans le Thé à limiter l'absorption du fer, un élément essentiel dont le besoin augmente durant la grossesse. Pour réduire la teneur en théine du Thé, il est possible de prolonger le temps d'infusion à plus de 3 minutes, d'effectuer une première infusion de 30 secondes à 1 minute à 90°C avant de jeter cette eau (éliminant ainsi environ 75% de la théine), ou de réutiliser les feuilles pour une seconde infusion, qui sera pratiquement exempte de théine. En outre, en raison des risques liés à la présence de pesticides et de métaux lourds dans certains Thés, qui peuvent nuire au développement fœtal, il est préférable de choisir des thés biologiques de haute qualité.

Durant l'allaitement, la consommation de Thé est également acceptable, sans dépasser trois tasses par jour, car environ 1% de la théine ingérée peut se transférer rapidement dans le lait maternel. La théine est métabolisée plus lentement chez les nourrissons, en particulier chez les nouveau-nés et les prématurés, ce qui peut entraîner une accumulation et provoquer des troubles. Par conséquent, il est suggéré aux mères allaitantes de limiter leur consommation totale de théine et de caféine à 300 mg par jour, en considérant toutes les sources possibles.

Le Thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La consommation de thé peut affecter l'absorption du fer à cause des tanins présents, lesquels s'associent au fer non héminique provenant des plantes. Néanmoins, il est tout à fait possible de profiter du thé même si on est sujet à une carence en fer, en adoptant certaines mesures pour améliorer l'absorption du fer :

  • Consommer du thé loin des repas, idéalement une heure avant ou deux heures après, pour ne pas interférer avec l'absorption du fer des aliments.
  • Limiter la durée d'infusion du Thé pour réduire la concentration de tanins.
  • Se limiter à trois tasses de Thé par jour ou choisir des thés faibles en tanins, comme le rooibos.
  • Assurer une consommation suffisante et diversifiée de sources de fer dans son alimentation.
  • Augmenter les sources de vitamine C pour augmenter l'absorption du fer.

Est-ce que le Thé tache les dents ?

Il est vrai que le Thé peut être à l'origine de taches sur les dents. Cette coloration est principalement due aux tanins contenus dans le thé, qui s'infiltrent dans l'émail dentaire naturellement poreux, entraînant un assombrissement progressif des dents. Les polyphénols, en particulier les théaflavines et théarubigines présents dans le thé noir, jouent également un rôle dans ce phénomène. Pour éviter ces taches inesthétiques, il est conseillé de se laver les dents après la consommation de thé ou, à défaut, de rincer abondamment sa bouche avec de l'eau.

Quels sont les différents types de Thé ?

Les feuilles de Thé, provenant de la plante Camellia sinensis, varient selon leur région d'origine et leur méthode de traitement, y compris l'oxydation et la fermentation, créant ainsi divers types de Thés :

  • Le Thé Noir est le plus populaire en Europe. Sa couleur sombre résulte d'une oxydation complète des feuilles. Pour une infusion optimale, utilisez une eau à environ 85°C pendant 4 à 5 minutes.
  • Le Thé Vert, fait à partir de feuilles non oxydées, jouit d'une grande réputation, notamment le Thé Vert Japonais en Europe, bien que cela ne soit pas toujours synonyme de qualité supérieure. Pour le Thé Vert Chinois, infusez-le dans une eau à 75°C pour 3 minutes, tandis que le Thé Vert Japonais se prépare avec une eau entre 50 et 75°C pour 1 à 2 minutes.
  • Le Thé Blanc, principalement produit dans la province du Fujian en Chine, mais également en Inde, au Népal et en Indonésie, provient des bourgeons et premières feuilles de l'arbuste. Infusez-le dans une eau à 70 ou 75°C pendant 5 à 10 minutes.
  • Le Thé Oolong ou Thé bleu, caractérisé par une semi-oxydation, contient peu de théinethéine et est idéal pour une consommation tout au long de la journée. L'infusion recommandée est dans une eau à 90°C pour 5 à 7 minutes.
  • Le Thé Pu Erh ou Thé sombre, connu pour sa fermentation spécifique, s'améliore avec l'âge. Infusez-le dans une eau à 95°C pendant 4 à 5 minutes.
  • Les Thés parfumés et aromatisés sont créés en mélangeant des feuilles de Thé avec des additifs tels que des huiles essentielles, arômes, fleurs, épices ou fruits séchés.

Oxydation, fermentation, quelle est la différence pour le Thé ?

La méprise entre fermentation et oxydation du Thé était basée sur une croyance ancienne, maintenant rectifiée grâce aux progrès scientifiques, qui présumait que la fermentation changeait le Thé Vert en Thé Noir. En réalité, l'oxydation et la fermentation représentent deux processus distincts :

  • Oxydation: Ce processus chimique, qui provoque le brunissement des feuilles de thé en présence d'oxygène et d'enzymes, enrichit leur goût et leur parfum. Cet effet est similaire à ce qui se produit lorsqu'une pomme, une banane ou un avocat noircit à l'air libre. La gestion de l'oxydation débute immédiatement après la cueillette des feuilles. Chimiquement, la chlorophylle se transforme en phéophytine, ce qui donne au thé sa couleur sombre. L'oxydation est stoppée par un chauffage rapide des feuilles pour inactiver les enzymes. Le Rooibos rouge, par exemple, est aussi une version oxydée du Rooibos vert. La classification des thés en Chine se base sur leur niveau d'oxydation plutôt que sur leur couleur effective :
- Le Thé Vert connaît peu ou aucune oxydation.
- Le Thé Blanc subit une faible oxydation naturelle.
- Le Thé Oolong est oxydé de manière partielle, de 10 % à 90 %.
- Le Thé Noir est complètement oxydé.

  • Fermentation: Contrairement à une idée reçue, la fermentation désigne un processus biologique anaérobie, dépendant du développement de micro-organismes, ce qui n'est pas le cas pour la majorité des thés. Le Pu-erh et le Thé jaune sont des exceptions, étant véritablement fermentés. Pour encourager cette fermentation, ces thés sont souvent maintenus sous une bâche humide pour restreindre l'oxygène et stimuler la croissance microbienne, développant ainsi des arômes de sous-bois distincts.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

Dans le domaine de l'herboristerie, on emploie le mot "tisane" pour parler d'une boisson élaborée à partir d'eau et d'une ou plusieurs plantes combinées. Pour préparer une tisane, trois méthodes principales sont utilisées :

  • L'infusion : consiste à verser de l'eau chaude sur la plante et à laisser reposer pendant quelques minutes. Cette technique est idéale pour les parties délicates des plantes, comme les feuilles et les fleurs.
  • La décoction : implique de commencer avec la plante dans de l'eau froide, puis de chauffer jusqu'à ébullition et de maintenir à ébullition pendant 15 à 30 minutes avant de laisser reposer hors du feu, couvert. On peut choisir de filtrer le liquide en comprimant les résidus à la fin. Cette méthode est adaptée pour les éléments plus résistants tels que les écorces, les racines et les graines.
  • La macération : cette technique requiert de laisser les plantes se tremper dans de l'eau à température ambiante, couvertes, sans chauffage, pour au moins 30 minutes. Il est important de ne pas dépasser 10 heures de macération pour éviter la fermentation et la prolifération microbienne. Filtrer en pressant les résidus est recommandé après macération. Elle est particulièrement adaptée pour certaines écorces, racines, et graines qui renferment des mucilages.

Dans l'usage courant, le terme "tisane" désigne les boissons réalisées principalement par infusion à partir de plantes sans caféine, ce qui les distingue du thé ou du café. L'expression "infusion froide" fait référence à une tisane qui est refroidie avant d'être consommée.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

L'achat de Thé en vrac se distingue par une meilleure conservation des qualités et des arômes des plantes, grâce à une coupe qui respecte davantage leur état naturel, tout en offrant un avantage économique au niveau du prix par kilogramme. Toutefois, le principal inconvénient du vrac est lié à l'imprécision du dosage, puisque les produits ne sont pas pré-dosés, ce qui peut entraîner une consommation trop importante ou insuffisante des herbes, et nécessite l'emploi d'un infuseur pour leur utilisation.

D'autre part, les avantages des infusettes incluent leur commodité due à un dosage prédéfini, leur portabilité facile, et leur capacité à prévenir les fuites, garantissant une meilleure préservation. Néanmoins, ce format peut affecter la qualité et les saveurs, car les plantes sont souvent broyées plus finement que lorsqu'elles sont achetées en vrac.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Après l'eau, le Thé est la boisson la plus consommée au monde. Inspirée par ses voyages et sa passion pour les plantes, Arlette Rohmer a souhaité partager les trésors des régions qu'elle a visitées. En 1994, elle crée Les Jardins de Gaïa, une entreprise animée par le respect de la planète et de ses habitants. Dès le début, la marque s'est engagée en faveur de l'agriculture biologique et biodynamique, soulignant son attachement à la préservation de l'environnement. Les Jardins de Gaïa favorisent le transport maritime pour acheminer leurs matières premières et maintiennent une production locale en Alsace pour réduire leur impact écologique. Au-delà de son engagement environnemental, la marque veille à soutenir le travail équitable, tant en France qu'à l'international, en assurant une rémunération juste de ses producteurs.

Reconnue comme une référence dans le secteur des tisanes BIO et équitables, Les Jardins de Gaïa se distingue par son expertise, ses initiatives en faveur du développement durable et la haute qualité de ses produits. Avec le temps, elle a élargi son offre à une large gamme de thés, rooibos, et tisanes, des sélections classiques aux mélanges exclusifs, sans oublier les grands crus. Offrant une riche variété de plantes et de saveurs, Les Jardins de Gaïa répondent à toutes les préférences.