Voir l'avis client
Livraison offerte dès 29€

Cette teinture mère de la gamme Ladrôme Laboratoire est produite à partir de feuilles de Plantain Lancéolé (Plantago lanceolata) certifiée BIO, cette solution a été élaborée pour adoucir les voies respiratoires. Cette Teinture mère est fabriquée en France et composée d’ingrédients BIO de qualité, cultivés sur le territoire.


Les plus produit : 

  • Ingrédients certifiés BIO par Ecocert (FR-BIO-01).
  • Ne contient pas de colorants synthétiques.
  • Produit et conditionné en France par Ladrôme Laboratoire en France.
  • Engagement pour l'environnement : adhésion au collectif « 1 % for the Planet ».
  • Emballage respectueux de l'environnement : bouteille en verre ambré et un étui en carton.

Produit en France par :

Ladrôme Laboratoire®, un laboratoire français valorisant depuis 30 ans la Nature au travers d'extraits de plantes et actifs biologiques hautement qualitatifs.


Ingrédient : extrait hydro-alcoolique de Plantago lanceolata*. *Ingrédient issus de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d’eau de 20 cl, 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
Vendu en : Emballage en carton recyclable, Flacon en verre ambré avec codigoutte
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.
Bienfaits sur : Voies respiratoires
Dose journalière maximale : 75 gouttes, soit 2,4 g d'extrait qui correspond, en moyenne, à 1,3 g de feuilles fraîches de Plantain Lancéolé

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Récolté en France Fabriqué en France Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

5/5
1 note - 1 avis
Ecrire un avis

L’avis de la Compagnie des Sens

La Compagnie des Sens a choisi cette teinture mère de Plantain Lancéolé de la gamme Ladrôme Laboratoire® pour diverses raisons :

  • Qualité supérieure des ingrédients : cette teinture est élaborée exclusivement avec des ingrédients frais, BIO, et naturels à 100 %.

  • Ingrédients issus du territoire français : 82 % des plantes utilisées sont récoltées en France, dont les feuilles de Plantain.
  • Qualité du produit : l'extrait hydroalcoolique de Plantain Ladrôme Laboratoire répond aux exigences de fabrication et de contrôle de la Pharmacopée
  • Formule pure et essentielle : elle est exempte de conservateurs et colorants synthétiques.
  • Fabrication et conditionnement réalisés en France : par Ladrôme Laboratoire.
  • Engagement pour la protection de l'environnement : Ladrôme Laboratoire participe au collectif « 1 % for the Planet ».
  • Emballage durable et fiable : bouteille en verre ambré et étui en carton.

Zoom sur le Plantain

Plantain

Le Plantain (Plantago lanceolata) est une vivace de la famille des Plantaginaceae, communément retrouvées dans les prairies. Il se propage rapidement et est d’ailleurs fréquemment reconnu comme étant une mauvaise herbe. Plus de 200 espèces de Plantain coexistent. Le Plantain lancéolé se caractérise par un socle formé d’épaisses feuilles vertes, allongées sous forme de lances. Sa hampe florale peut atteindre 60 cm de haut. C'est un épis dense de couleur blanche, crème ou verdâtre, et est inodore. Les fleurs apparaissent dès le printemps et se renouvellent constamment jusqu’en novembre.

La fabrication d'une teinture mère de qualité supérieure nécessite des ingrédients biologiques et une récolte responsable, en faveur de la protection environnementale et du bien-être des travailleurs. L'efficacité optimale de la teinture est assurée par l'emploi de plantes fraîches. Cependant, il est important de noter que la concentration en composés bioactifs n'est pas strictement régulée. La vérification de l'humidité des plantes est cruciale puisque l'alcool sert à extraire l'eau, modifiant ainsi la concentration alcoolique du produit fini. Cette humidité est mesurée en laboratoire par pesée de la plante avant et après séchage. D'après la pharmacopée française, le ratio pour créer une alcoolature est de 1/10 du poids sec de la plante, nécessitant dix parties d'alcool pour une partie de plante. Pour les teintures élaborées à partir de plantes sèches, on utilise un ratio de 1/5 du poids sec. Concernant la teinture mère de Plantain, elle contient principalement des mucilages et des iridoïdes (aucubine), utilisés à des fins médicinales en phytothérapie.

Les feuilles de Plantain sont couramment utilisées en Phytothérapie depuis l’Antiquité. Il facilite la respiration et le bon fonctionnement respiratoire. De plus, il procure une sensation apaisante au niveau des voies respiratoires, et soulage en cas de chatouillements de la gorge et du pharynx.

Précautions d’utilisation

  • L’extrait hydro-alcoolique de Plantain est un complément alimentaire formulé à partir de plantes.
  • Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.
  • Ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement.

Pour rappel :

  • Il est conseillé de diluer 20 à 25 gouttes dans un verre d'eau de 20 cL3 fois par jourpendant 3 semaines.
  • La dose journalière maximale est de 75 gouttes, soit 2,4 g d'extrait qui correspond, en moyenne, à 1,3 g de feuilles fraîches de Plantain Lancéolé.

Conseils complémentaires

Il existe plusieurs mesures simples à adopter au quotidien pour préserver la santé de l'appareil respiratoire :

  • Cesser de fumer et éviter l'exposition au tabagisme passif, qui est tout aussi préjudiciable pour les voies respiratoires.
  • Être vigilant quant à la pollution de l'air ambiant. L'air pollué peut agresser les voies respiratoires, et même une faible pollution peut être nuisible. Il est conseillé de consulter régulièrement l'indice de qualité de l'air de votre localité pour ajuster vos activités en extérieur en conséquence.
  • Purifier l'environnement intérieur : il est important d'aérer pour renouveler l'air. Il faut également limiter la présence de poussière, particulièrement pour les personnes allergiques. Les acariens se développent dans les matelas, canapés, meubles rembourrés et literies. Maintenir les zones sujettes à l'humidité (comme les salles de bain) sèches et propres est primordial, tout comme surveiller le niveau d'humidité de votre habitation. De plus, il est nécessaire d'effectuer un entretien régulier des systèmes de ventilation (VMC, fours, climatiseurs, etc.).
  • Se prémunir contre les dangers pour la santé pulmonaire au travail : dans certains secteurs d'activité tels que la construction, l'industrie minière ou la chimie, les risques d'exposition à la poussière et aux produits chimiques sont plus élevés. Il est important d'utiliser des équipements de protection individuels et, si possible, collectifs.

Un engagement environnemental

Depuis plus de trois décennies, située entre le Vercors et la Provence, au cœur de la Biovallée, Ladrôme Laboratoire observe avec une inquiétude grandissante les impacts négatifs sur le territoire de la Drôme : la baisse anticipée des niveaux d'eau des nappes phréatiques, l'augmentation des températures, les bouleversements climatiques de plus en plus marqués, les maladies, ainsi que la réduction de la biodiversité. Poursuivant son engagement en faveur d'une démarche écoresponsable, Ladrôme Laboratoire a adhéré au début de l'année 2021 au mouvement international "1% for the Planet", marquant ainsi sa volonté de contribuer à la préservation de l'environnement, un domaine souvent négligé par les actions philanthropiques. En effet, en France, l'environnement bénéficie seulement de 7% des dons de mécénat.

"1% for the Planet" constitue un réseau international d'entreprises s'engageant à donner 1% de leur chiffre d'affaires à des organisations dédiées à la protection de l'environnement, regroupant actuellement plus de 2 500 membres à travers le globe. En rejoignant cette initiative, Ladrôme Laboratoire s'engage à consacrer 1% de son chiffre d'affaires, provenant de toutes ses lignes de produits sans exception, au financement d'associations œuvrant efficacement pour la sauvegarde de l'environnement.

Comment est fabriquée une teinture mère ?

La fabrication des teintures mères s'effectue par la macération de plantes fraîches dans de l'alcool pur ou un mélange d'alcool et d'eau, permettant d'extraire les actifs des plantes. Cette technique est également désignée par les termes d'extrait hydro-alcoolique ou d'alcoolature. Bien que plus rare, l'utilisation de plantes sèches pour produire des teintures mères est également pratiquée.

La procédure de préparation reste la même pour les deux variantes : elle implique de faire macérer une quantité spécifique de plante dans de l'alcool, qui devrait être aussi fort que possible, de préférence entre 60 et 90 degrés. Néanmoins, en raison des difficultés à se procurer de tels degrés d'alcool, une solution à 45-50 degrés est souvent choisie. L'alcool sert de solvant pour solubiliser et concentrer les actifs de la plante. Les plantes sont préalablement broyées pour optimiser la libération de leurs composants. La durée de la macération dépend de la plante utilisée et peut varier de quelques jours à plusieurs semaines, avec un remuage quotidien pour favoriser l'extraction progressive des substances actives dans l'alcool. Une fois la macération terminée, le liquide est filtré et transféré dans des bouteilles opaques pour en maintenir la qualité. Conservée à l'abri de la lumière et de la chaleur, une teinture mère peut être préservée pendant de nombreuses années.

Teinture mère et extrait hydro-alcoolique, y a-t-il une différence ?

Dans l'usage quotidien, "teinture mère" fait souvent référence à un extrait hydroalcoolique obtenu en faisant macérer des plantes dans un mélange d'eau et d'alcool. Cette méthode peut s'appliquer à la plante entière ou à des parties spécifiques telles que les feuilles, fleurs, graines, écorces, racines, ou fruits, utilisant des matières premières fraîches ou séchées. Le taux d'alcool utilisé pour la macération varie généralement de 60 à 90 degrés, ajustable selon la composition de la plante et sa teneur en eau. Ces extraits peuvent être réglementés en tant que compléments alimentaires pour une consommation orale, intégrés dans des bains de bouche ou destinés à un usage topique.

Par ailleurs, il convient de ne pas confondre avec la Teinture-Mère homéopathique, strictement régulée par la Pharmacopée et destinée à la fabrication de médicaments homéopathiques, vendus exclusivement en pharmacie. Cette préparation, différente de la teinture mère utilisée en phytothérapie, est réalisée uniquement à partir de plantes entières fraîches, macérées dans de l'alcool à 95° pendant exactement 21 jours, avec pour objectif un titre alcoolique d'environ 70° après ajustement en fonction de la teneur en eau de la plante.

Malgré ces différences, l'extraction et la conservation des principes actifs des plantes par l'alcool sont un point commun entre ces diverses méthodes.

Teinture mère, huile essentielle, macérat de bourgeons, quelles différences ?

Les teintures mères, les huiles essentielles et les macérats de bourgeons constituent des extractions concentrées offrant une riche composition en principes actifs végétaux. Une même plante ou un même arbre peut donner lieu à la création d'une huile essentielle, d'un macérat de bourgeon, et d'une teinture mère, chacun se distinguant par son procédé de fabrication et ses propriétés uniques.

  • Les teintures mères sont obtenues par la macération de plantes dans de l'alcool pour en extraire les actifs, également appelées extraits hydroalcooliques. Elles sont administrées par voie orale ou appliquées sur la peau, sur de courtes périodes ou lors de cures étendues, capturant ainsi les vertus spécifiques de la plante d'origine. Malgré un nombre restreint de contre-indications, l'alcool contenu dans les teintures mères les rend inappropriées pour certains groupes tels que les femmes enceintes, allaitantes et les petits enfants.
  • Les huiles essentielles sont des liquides volatils et parfumés, extraites des plantes aromatiques par distillation ou, pour les agrumes, par pression mécanique du zeste. Bien qu'elles soient nommées "huiles", elles ne sont pas grasses mais concentrées en essences végétales. Elles capturent la composition et donc les bienfaits de la partie de la plante utilisée, et sont employées de diverses manières, y compris par voie orale, inhalation, diffusion, ou application locale, pour une action rapide et ciblée sur de légers maux. Cependant, elles comportent plusieurs restrictions d'usage et des risques potentiels à considérer.
  • Les macérats de bourgeons sont élaborés à partir de bourgeons ou de jeunes pousses récoltés au début de leur développement, souvent au printemps, et macérés dans un mélange d'eau, d'alcool et de glycérine. Ces préparations encapsulent l'intégralité des caractéristiques de la plante et sont généralement consommés oralement, purs ou dilués, agissant en douceur sur le long terme pour adresser des déséquilibres profonds avec peu de contre-indications et d'effets secondaires.

Comment sont contrôlées les teintures mères ?

Chaque phase du processus de production est rigoureusement définie en termes d'instruments, de durée et de matières premières, avec ces directives consignées dans la Pharmacopée française ou européenne. Ainsi, la fabrication des teintures mères est soumise à des contrôles rigoureux dans le secteur pharmaceutique. Les laboratoires responsables de leur production et distribution sont tenus d'obtenir une certification de Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) attribuée par l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). La qualité des teintures mères est assurée par des tests stricts, incluant des analyses chromatographiques, pour garantir leur conformité aux normes établies.

Quels organes forment les voies respiratoires ?

Le système respiratoire remplit une fonction vitale pour l'organisme : celle de permettre la respiration. Il se structure en deux parties principales :

  •  La zone de conduction, qui comprend tous les organes et conduits chargés de transporter l'air pendant l'inspiration et l'expiration.
  • La zone respiratoire, située juste après la zone de conduction, où se déroulent les échanges gazeux avec le sang.

Ce système se subdivise également en voies aériennes supérieures et inférieures :

  • Les voies aériennes supérieures, incluant les fosses nasales, le pharynx et le larynx, jouent un rôle crucial dans le réchauffement, l'humidification et la filtration de l'air, le préparant ainsi pour son utilisation efficace dans la zone respiratoire.
  • Les voies aériennes inférieures, composées de la trachée, des bronches, des bronchioles et des alvéoles pulmonaires, forment l'arbre respiratoire. Celui-ci se ramifie en structures de plus en plus fines, aboutissant aux alvéoles pulmonaires où se réalisent les échanges gazeux essentiels.

Quelles sont les 3 fonctions principales du système respiratoire ?

La respiration est un processus involontaire composé d'un enchaînement d'inspirations et d'expirations. La cadence respiratoire varie selon l'âge, allant de 30 à 60 respirations par minute chez les nourrissons, à 12 à 20 chez les adultes.

  • Pendant l'inspiration, les muscles intercostaux se contractent, élargissant la cage thoracique et augmentant le volume pulmonaire, ce qui permet à l'air riche en oxygène d'entrer. Cet oxygène traverse ensuite des alvéoles pulmonaires vers le sang, et est distribué aux organes du corps, où il est utilisé pour les fonctions vitales, produisant du dioxyde de carbone (CO2) comme déchet.
  • Lors de l'expiration, les muscles intercostaux se détendent, réduisant le volume thoracique et pulmonaire, et expulsant l'air riche en CO2.

La parole implique une collaboration étroite entre le système respiratoire et vocal, nécessitant une coordination précise entre le larynx, et les voies respiratoires supérieures et inférieures. Le mécanisme de la parole se compose de trois parties principales :

  • Le système respiratoire, avec les poumons fournissant le flux d'air essentiel à la production sonore.
  • Le larynx, y compris les cordes vocales, qui génère l'énergie sonore pour la parole. La parole est produite par une résistance au flux d'air dans le larynx, due au rétrécissement de la glotte et des cordes vocales.
  • Les cavités supraglottiques, telles que le pharynx, le voile du palais, la langue, les fosses nasales et les lèvres, fonctionnant comme des résonateurs modulant les sons de la parole.

L'odorat se déroule dans les voies aériennes supérieures où, lors de l'inspiration, les composés chimiques dans l'air se lient à des récepteurs sur les fibres olfactives dans la cavité nasale, déclenchant un signal transmis au cerveau qui interprète les odeurs.

Quelles autres plantes apaisent les voies respiratoires ?

Pour améliorer la respiration, il est possible de recourir à différentes plantes, seules ou combinées, disponibles sous diverses formes telles que tisanes, gélules, comprimés, huiles essentielles ou macérats de bourgeons. Parmi les plantes bénéfiques pour apaiser les voies respiratoires, on trouve :

  • Le Sureau, également connu sous le nom de grand sureau ou sureau noir (Sambucus nigra), reconnu pour ses propriétés expectorantes.
  • Le Lierre grimpant (Hedera helix L.), apprécié pour son action mucolytique, facilitant l'expectoration.
  • La Bourrache officinale (Borago officinalis L.), utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires.
  • La Mauve (Malva spp.), connue pour ses effets adoucissants sur les voies respiratoires.
  • La Pérille ou shiso (Perilla frutescens), plante utilisée pour ses actions anti-allergiques.

Ces plantes peuvent contribuer efficacement à la santé respiratoire en apaisant et en décongestionnant les voies respiratoires.

La marque : Ladrôme Laboratoire

La nature, véritable laboratoire du vivant, est le berceau de toutes les évolutions et innovations. Chez Ladrôme Laboratoire, cette richesse naturelle est valorisée scientifiquement pour en extraire des actifs bénéfiques. Depuis trois décennies, Ladrôme Laboratoire s'engage avec respect et humilité dans l'élaboration de solutions de santé naturellesbiologiques et de premier choix. De la terre jusqu'au produit fini, en travaillant main dans la main avec leurs fournisseurs ou en manipulant les éprouvettes en laboratoire, chaque aspect est méticuleusement considéré. Cette collaboration collective forge des compositions qui bénéficient de l'association parfaite des plantes, éliminant tout composant inutile.

Cette quête de qualité débute au cœur de la Drôme, une région riche en plantes aromatiques et médicinales, où le soleil de la Provence rencontre l'air pur du Vercors. Cette passion pour la botanique a alimenté une foi inébranlable en l'efficacité des solutions de santé naturelles. Héritées de savoirs ancestraux et perfectionnées par la science moderne, ces solutions témoignent d'une expertise unique. Depuis trois décennies, Ladrôme Laboratoire et ses partenaires s'engagent pour une santé abordée de façon plus naturelle, holistique et préventive. Ladrôme Laboratoire Laboratoire aspire à consacrer les trente prochaines années à favoriser l'évolution des mentalités, promouvant une reconnaissance accrue des vertus des plantes et de leurs actifs.