Voir les 1246 avis clients
Livraison offerte dès 29€

Notre huile végétale de Calophylle Inophyle (Calophyllum inophyllum) est vierge et certifiée BIO. Originaire du Vietnam, cet extrait naturel est issu d'une première pression à froid, cultivé et transformé dans son pays d'origine afin de conserver tous ses bienfaits. 

Nos huiles végétales sont conditionnées dans des flacons en verre opaques, résistants et réutilisables ou dans un bidon en aluminium avec un revêtement sans bisphénol (pour les 1L alu).


Garanties qualité :

  • Certifiée BIO par Ecocert Greenlife
  • Issue de première pression à froid
  • Vierge et non raffinée, 100 % pure et naturelle
  • Conditionnée par nos soins à Lyon
  • Traçabilité et analyse qualité de chaque lot produit
    • DDM : -
    • Origine : -

Caractéristiques du produit :

Nom latin : Calophyllum inophyllum
Partie utilisée : Amandes
Origine : Indonésie, Vietnam, Inde, Madagascar
Qualité : Vierge, Première Pression à Froid
Nom INCI : CALOPHYLLUM INOPHYLLUM SEED OIL
Contient : Acide oléique (oméga-9), Acide linoléique (oméga-6), Acide palmitique
Vendu en : Flacon en verre opaque

Ce produit possède ces labels :

Ecocert Cosmos Certified Mis en flacon à Lyon Première pression à froid Non raffiné Disponible en pharmacie

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 22 juillet

Produits Recommandés

Une huile de Calophylle BIO

Opter pour une huile végétale biologique, comme notre huile de Calophylle Inophyle BIO, présente plusieurs avantages notables. Tout d'abord, notre huile est issue de plantes cultivées selon des normes rigoureuses de l'agriculture biologique. Cela implique qu'elles sont produites sans l'usage de pesticides, d'herbicides, d'engrais chimiques ou d'autres substances synthétiques préjudiciables à la santé et à l'environnement.

De plus, notre huile végétale BIO est extraite à froid, préservant ainsi au mieux les nutriments, vitamines, antioxydants et acides gras essentiels. Contrairement aux huiles conventionnelles qui peuvent subir des procédés de raffinage et être traitées avec des solvants chimiques, notre huile bio conserve leur pureté et leur qualité naturelle.

Enfin, choisir notre huile de Calophylle Inophylle BIO contribue à soutenir une agriculture respectueuse de l'environnement, à promouvoir la biodiversité et à préserver la santé des sols. Ce choix garantit également une meilleure traçabilité et transparence du processus de production, répondant ainsi à vos préoccupations en tant que consommateurs quant à l'origine et à la qualité des produits que vous utilisez.

Une huile de Calophylle Vierge

Notre huile végétale de Calophylle est vierge, non raffinée et extraite par première pression à froid.

La première pression à froid est une méthode d’extraction simple et mécanique où les fruits et graines oléagineux sont pressés pour en extraire directement l’huile. L’indication « vierge » précise qu’elle n’a subi aucun traitement avant ou après pressage. L’huile a simplement été filtrée pour éliminer les impuretés. Ainsi, la première pression à froid permet d’obtenir la première huile à température ambiante, préservant ainsi ses composants tels que les vitamines, les antioxydants et les acides gras. C’est la méthode qui a été choisie pour notre huile végétale de Calophylle inophyle.

Dans le cas de l’extraction par raffinage, un solvant tel que de l’alcool est utilisé pour obtenir de l’huile. Cependant, cette méthode n’est pas très « propre », car certains acides gras essentiels peuvent être perdus ou modifiés durant le processus, détruits par une température de raffinage élevée. De nouveaux composés pas nécessairement bénéfiques pour la peau, les cheveux ou l’alimentation, peuvent être à leur tour présents dans l’huile. Malgré ces inconvénients, le raffinage présente l’avantage de produire des huiles plus stables. Ainsi, une huile raffinée aura tendance à mieux se conserver qu’une huile issue de première pression à froid.

Ainsi, une huile végétale sera qualifiée de vierge ou raffinée selon son mode d’extraction. Si l’extraction s’opère par pression sans aucun traitement, elle est qualifiée de vierge, car exempte de substances étrangères. Si l’extraction s’opère par solvants elle est qualifiée d’huile raffinée, ce qui permet d’obtenir une huile standardisée par modification de sa composition.

Une qualité sous contrôle

Notre huile de Calophylle se distingue par une qualité exceptionnelle, répondant à plusieurs critères essentiels pour la sélection d'une huile végétale. Tout d'abord, notre huile est certifiée biologique, garantissant l'absence de pesticides de synthèse. De plus, il s'agit d'une huile vierge, extraite à froid lors de la première pression et non raffinée. Ces critères garantissent la conservation de toutes ses molécules d’intérêts, tels que l’acide oléique (de 30 à 55 %) et l’acide linoléique (de 17 à 39 %), ainsi que sa qualité. Enfin, lors de la réception, une vérification organoleptique est réalisée pour confirmer la qualité de l’huile de Calophylle : elle doit se présenter sous forme d’un liquide vert, avec une texture grasse et épaisse au toucher et une odeur caractéristique pouvant être prononcée.

Pour vous garantir une qualité irréprochable, nous effectuons des contrôles de routine sur chaque lot et des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction de l’analyse de risque du produit. Voici les éléments sur lesquels nous sommes particulièrement vigilants pour ce produit :

Critères organoleptiques

Afin de vous garantir une qualité irréprochable, nous vérifions ces critères sur chaque lot :

  • Aspect : liquide huileux épais, figeage à basse température
  • Couleur : vert, vert clair
  • Odeur : épicée, notes de noix
  • Toucher : gras

Critères de composition

Pour que vous puissiez profiter de tous les bienfaits de cette huile, nous contrôlons les teneurs suivantes via une analyse chromatographique :

  • acide oléique (AGMI oméga 9) : 30 à 55 %
  • acide linoléique (AGPI oméga 6) : 17 à 39 %
  • acide palmitique (AGS) : 12 à 20 %
  • acide stéarique (AGS) : 8 à 18 %
  • insaponifiables : ≥ 1 %

Pureté du produit

En plus des contrôles de routine, nous effectuons des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction du risque du produit vis-à-vis de ces différents contaminants :

  • Pesticides
  • Métaux lourds
  • HAP
  • Alcaloïdes

Stabilité dans le temps

Nous sommes attentifs à l'évolution de la qualité du produit au cours du temps, notamment vis-à-vis de ces phénomènes d'altération :

  • Microbiologie
  • Oxydation

Un flacon en verre opaque et résistant

Le choix du conditionnement d’une huile végétale est essentiel : un emballage en verre opaque présente plusieurs avantages. En effet, le flacon en verre opaque permet de protéger efficacement l’huile végétale de la lumière qui peut altérer sa qualité des huiles en l’oxydant. De plus, le verre est un matériau inerte, c’est-à-dire qu’il n’interagit pas chimiquement avec les composés des huiles, qui ne seront alors pas altérées. Enfin, contrairement à certains plastiques, le verre est non-poreux et donc n’absorbe pas l’huile. Cela évite toute contamination croisée ou altération de l’huile due à une réaction avec le matériau du récipient. En résumé, le choix d’un flacon en verre pour conserver les huiles végétales contribue à maintenir leur qualité, leur fraîcheur et leur efficacité sur le long terme.

Précautions, stockage et conservation

  • Demander un avis médical avant utilisation pour les personnes sous traitement anticoagulant.

  • Pour le format 1L vous avez le choix du verre ou de l'aluminium. À savoir que le bidon en alu possède un revêtement intérieur à base de polyester, sans bisphénol. L'aluminium combiné à un obturateur en PE transparent et un bouchon à vis en PP permet également de préserver l'huile de l'oxydation.

  • À conserver de préférence dans un endroit frais, en dessous de 20°C, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Documentation Réglementaire

Certificat
BIO

Téléchargement

Fiche
technique

Téléchargement

Fiche
de sécurité

Téléchargement

Allergènes
cosmétiques

Téléchargement

Attestation
cosmétique

Téléchargement

Traçabilité des lots en vente

Comment notre huile de Calophylle Inophyle est-elle produite ?

L’arbre de Calophylle a une durée de vie productive de près de 50 ans et sa production de graines tout au long de sa vie peut varier entre 22 et 100 kg. L’amande du Calophylle suscite un fort intérêt car elle contient une quantité significative d’huile : de 65 à 75%. Pour une production industrielle, le Calophylle est généralement planté à une densité de 400 arbres/ha, avec un rendement moyen d’huile d’environ 12kg/arbre ou environ 4500 à 4700 kg/ha.

Traditionnellement, les graines de Calophylle sont récoltées à maturité pour assurer une concentration optimale en composés actifs. Puis elles sont séchées au au soleil jusqu’à ce que leur couleur vire au rouge-brun et que l’enveloppe extérieure se craquelle. Les conditions idéales pour conserver l’amande sont à 26-27°C et à 60-70% d’humidité. Les amandes récoltées sont ensuite pressées mécaniquement à froid, généralement à une température inférieure à 50°C. Ce processus permet de préserver les nutriments sensibles à la chaleur et d'obtenir une huile de haute qualité. Après le pressage, l'huile brute est filtrée pour éliminer les résidus solides et obtenir une huile propre et pure. Enfin, l'huile de Calophylle inophyle ainsi obtenue est stockée dans des conditions appropriées, à l'abri de la lumière et de la chaleur, pour préserver sa fraîcheur et ses propriétés thérapeutiques.

Notre huile de Calophylle inophyle BIO est extraite selon cette méthode : issue par première pression à froid.

D'autres méthodes impliquent la chauffe des amandes lors de l'extraction pour accélérer le processus. Cependant, des températures excessives peuvent provoquer l'oxydation et la dégradation des propriétés bénéfiques des molécules d'huile. L'extraction par solvant consiste à utiliser des solvants chimiques ou naturels pour séparer l'huile des autres composants du fruit, produisant ainsi une huile raffinée. Enfin, l'extraction par fluide supercritique est une méthode moderne qui utilise un fluide supercritique, généralement du dioxyde de carbone (CO2), pour extraire l’huile. Ce processus permet d'obtenir des extraits de haute qualité tout en évitant l'utilisation de solvants toxiques.

Qu’est-ce que le Calophylle ?

Le Calophylle (Calophyllum inophyllum) est un arbre de la famille des Clusiacées. Cette plante a de multiples origines, notamment l’Afrique de l’Est, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, l’Australie et le Pacifique Sud. Cet arbre est connu sous différents noms en anglais tel que « the Alexandrian Laurel », le laurier d’Alexandrie, Takamaka à La Réunion et aux Seychelles ou encore Tamanu en Polynésie Française. Son étymologie provient du grec « kalos » (beau) et « phullon » (feuilles) signifiant littéralement « belles feuilles ».

Le Calophylle est un arbre à faible ramification et à croissance lente, qui s’épanouit dans les zones où les précipitations annuelles sont comprises entre 1 000 et 5 000 mm, à des altitudes de 0 à 200 mètres. Il pousse mieux dans des sols sableux et bien drainés. Sa taille varie généralement entre 8 et 20 mètres de hauteur à maturité, voire 35 mètres. C’est un arbre ornemental à feuillage persistant. Ses feuilles vert sombre sont elliptiques et brillantes, et ses fleurs blanches regroupées en inflorescences sont légèrement parfumées. Le fruit du Calophylle sont des graines dont l’enveloppe verte brunit et se ride à maturité. L’amande qu’il contient est alors succulent avec un goût rappelant la pomme.

Le Calophylle : histoire et traditions

Le Calophylle est une plante dont l'histoire et les traditions remontent à plusieurs siècles. Originaires des régions tropicales, notamment d'Asie du Sud-Est et du Pacifique Sud, les usages traditionnels du Calophylle sont ancrés dans les cultures locales depuis des générations. Les communautés autochtones de ces régions ont utilisé diverses parties de la plante à des fins médicinales, cosmétiques et même spirituelles. En raison de ses propriétés bénéfiques pour la peau et la santé, le Calophylle a été intégré dans de nombreuses pratiques traditionnelles, telles que la médecine traditionnelle asiatique et la médecine ayurvédique.

Les graines fournissent une matière grasse appréciée pour la savonnerie. A Madagascar, les graines pilées mélangées au riz seraient utilisées comme mort-aux-rats. Le bois de l’arbre est traditionnellement employé en charpenterie de marine, dans l’ébénisterie, dans les charpentes et en tant que traverses de chemin de fer. Le latex du Calophylle, également appelé « sang de dragon », est une résine épaisse et visqueuse extraite de l'écorce de l'arbre Calophylle inophyle. Ce latex a longtemps été utilisé à des fins médicinales et traditionnelles dans les régions où l'arbre pousse naturellement. Traditionnellement, le latex était appliqué sur les plaies pour favoriser la guérison et protéger la peau des infections. De nos jours, le latex de Calophylle est également utilisé dans certains produits cosmétiques et dermatologiques pour ses bienfaits sur la peau.

Quelles sont les autres formes du Calophylle ?

Outre l’huile végétale de Calophylle, d’autres formes galéniques existent, notamment :

  • La teinture mère de Calophylle : une teinture mère peut être préparée à partir des feuilles ou de l'écorce de Calophylle et utilisée à des fins médicinales, bien que son utilisation soit moins courante que l'huile.

  • Des baumes ou pommades de Calophylle : des préparations topiques à base d'huile de Calophylle peuvent être transformées en baumes ou pommades pour une application locale sur la peau.

  • De la crème de Calophylle : des crèmes contenant de l'huile de Calophylle peuvent également être préparées pour une application cutanée, offrant les mêmes bienfaits que les baumes ou les pommades.

  • Des gélules de Calophylle : le Calophylle peut être encapsulé dans des gélules pour une administration orale, bien que cette forme galénique soit moins courante que les préparations topiques.

  • La poudre de Calophylle : la poudre de Calophylle peut être utilisée dans les formulations de produits capillaires ou de soins de la peau.

  • Les compléments alimentaires : des capsules contenant de l'huile de Calophylle peuvent être prises comme complément alimentaire.

Huile végétale, beurre végétal et macérat huileux : définitions et différences

  • Les huiles végétales sont des matières grasses liquides à température ambiante, exclusivement dérivées de plantes oléagineuses. Ces végétaux comprennent des graines, des fruits, des pépins ou des noyaux ayant une forte teneur en lipides. Elles sont obtenues par divers procédés d'extraction, tels que la pression à froid, à chaud ou l'extraction par solvants. Souvent utilisées en aromathérapie comme support de dilution des huiles essentielles en raison de leur composition riche en acides gras, ces huiles sont cultivées à des fins alimentaires, cosmétiques ou industrielles. Parmi les variétés les plus populaires, on trouve l'huile de tournesol, de colza et d'arachides, ainsi que l'huile de coco, de noisettes, d'argan, entre autres.

  • Le beurre végétal se caractérise par sa consistance solide à température ambiante, ce qui le distingue de l'huile. Cette texture résulte d'une teneur plus élevée en acides gras saturés ou en composés similaires. Comme les huiles, les beurres végétaux sont obtenus à partir de plantes oléagineuses, suivant les mêmes procédés d'extraction. Ils sont fréquemment utilisés en cuisine comme alternative végétale au beurre traditionnel, et également prisés dans l'industrie des cosmétiques et des soins de la peau pour leurs propriétés hydratantes et émollientes.

  • Le macérat huileux concerne à la fois le type de plante utilisé et le procédé d'extraction des molécules actives. Contrairement aux plantes oléagineuses qui produisent directement de l'huile, les plantes sélectionnées pour les macérats ne sont pas de nature oléagineuse. Pour obtenir ces macérats, on utilise le procédé de macération, qui implique d'immerger les parties de la plante telles que les fleurs, les feuilles, les racines ou les baies dans une huile neutre, de préférence biologique comme l'huile de tournesol, de pépins de raisin ou d'olive, à température ambiante. Cette macération est ensuite exposée à la lumière pendant plusieurs semaines voire quelques mois. Pendant cette période, les molécules actives des plantes se diffusent lentement dans l'huile, l'enrichissant ainsi de leurs propriétés bénéfiques. Après macération et filtration, le macérat huileux est prêt à être utilisé. Ces macérats sont appréciés pour leurs vertus tant en santé naturelle qu'en cosmétique.

Comment bien conserver les huiles végétales ?

Pour bien conserver les huiles végétales et préserver leur fraîcheur et leurs propriétés, il est recommandé de suivre quelques bonnes pratiques :

  • Stockage dans un endroit frais et sombre : les huiles végétales doivent être conservées dans un endroit frais, à l'abri de la lumière directe du soleil. La lumière et la chaleur peuvent accélérer le processus d'oxydation des huiles, ce qui peut altérer leur qualité.

  • Utilisation de récipients en verre teinté ou en plastique opaque : les récipients en verre teinté ou en plastique opaque protègent les huiles de la lumière, contribuant ainsi à préserver leur fraîcheur. Les bouteilles en verre teinté sont préférables car elles offrent une meilleure protection contre les rayons UV.

  • Fermeture hermétique : assurez-vous de bien refermer le bouchon ou le couvercle après chaque utilisation pour éviter l'exposition de l'huile à l'air, ce qui peut accélérer son oxydation.

  • Éloignement de la chaleur et de l'humidité : les variations de température et l'humidité peuvent également affecter la qualité des huiles végétales. Il est donc recommandé de les conserver dans un endroit où la température est relativement constante et où l'humidité est faible.

  • Surveillance de la date de péremption : bien que les huiles végétales aient une durée de conservation relativement longue, il est important de surveiller leur date de péremption et de les utiliser avant cette date pour garantir leur fraîcheur et leur qualité. Une huile végétale avec une odeur rance ou qui change de couleur, sont des signes de péremption.

Où jeter les huiles usagées ?

Il est très important de ne pas jeter les huiles usagées dans les égouts ou les toilettes, car cela peut causer des dommages graves à l'environnement. Voici quelques options sûres pour éliminer correctement les huiles usagées :

  • La collecte par les municipalités : de nombreuses municipalités offrent des programmes de collecte des huiles de cuisson usagées. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre service des déchets pour connaître les options de collecte disponibles dans votre région.

  • Le recyclage : certains centres de recyclage acceptent les huiles de cuisson usagées. Vous pouvez contacter les centres de recyclage locaux pour savoir s'ils acceptent ce type de déchets et comment les déposer.

  • Aux points de collecte spécifiques : certains supermarchés, stations-service ou centres de recyclage ont des points de collecte spécifiques pour les huiles de cuisson usagées. Renseignez-vous auprès des établissements de votre région pour savoir s'ils offrent ce service.

  • Le compostage : si vous utilisez des huiles végétales, vous pouvez envisager de les ajouter à votre tas de compost. Cependant, assurez-vous de ne pas ajouter d'huiles en grande quantité, car cela peut perturber l'équilibre du compost.

  • Le biodiesel : dans certaines régions, les huiles de cuisson usagées peuvent être recyclées pour produire du biodiesel. Renseignez-vous auprès des entreprises locales qui produisent du biodiesel pour savoir si elles acceptent les dons d'huiles usagées.

En suivant ces recommandations, vous contribuerez à protéger l'environnement en évitant la contamination des eaux souterraines et en favorisant le recyclage responsable des déchets.

Les précieux avis de nos clients