Voir les 1117 avis clients
Livraison offerte dès 29€

Cette huile végétale de Coco (Cocos nucifera) BIO est originaire des Philippines et se développe plus largement en milieu équatorial. Cet extrait naturel est issu d'une première pression à froid, cultivé et transformé dans son pays d'origine afin de préserver ses bienfaits. Cette huile végétale est solide en dessous de 30°C, c'est pourquoi elle est conditionnée dans des pots en verre ambrés, résistants et réutilisables.


Garanties qualité :

  • Certifiée BIO par Ecocert (FR-BIO-01)
  • Issue de première pression à froid
  • Vierge et non raffinée, 100 % pure et naturelle
  • Conditionnée par nos soins à Lyon
  • Traçabilité et analyse qualité de chaque lot produit
    • DDM : -
    • Origine : -

Caractéristiques du produit :

Nom latin : Cocos nucifera
Partie utilisée : Pulpe
Origine : São Tomé-et-Príncipe, Philippines, Sri Lanka, Ghana
Qualité : Vierge, Première Pression à Froid
Contient : Acide laurique, Acide myristique
Vendu en : Pot en verre ambré avec obturateur

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Mis en flacon à Lyon Première pression à froid Non raffiné Disponible en pharmacie

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 22 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

Notre huile de Coco BIO

Choisir notre huile de Coco certifiée biologique offre plusieurs avantages notables. Premièrement, elle provient de cultures qui adhèrent aux normes strictes de l'agriculture biologique, éliminant ainsi l'utilisation de pesticides, herbicides, fertilisants chimiques, et autres agents synthétiques qui peuvent nuire à notre santé et à l'environnement.

En outre, son processus d'extraction à froid conserve intactes ses qualités nutritionnelles, incluant vitamines, antioxydants, et acides gras essentiels, contrairement aux méthodes conventionnelles qui peuvent impliquer raffinement et solvants chimiques, détériorant ainsi les propriétés naturelles de l'huile.

En optant pour cette huile biologique, vous soutenez aussi des pratiques agricoles durables qui préservent l'environnement, favorisent la biodiversité et la santé des sols. Ce choix contribue également à une meilleure traçabilité et transparence dans le processus de production, répondant à vos attentes en tant que consommateurs concernant l'origine et la qualité des produits utilisés.

Notre huile Coco vierge

Notre huile de Coco est l’exemple idéal d'une huile vierge et non raffinée, sans ajout de parfums, obtenue par première pression à froid. Cette méthode préserve intégralement ses propriétés bénéfiques et sa pureté.

Typiquement, les huiles peuvent être classées comme vierges, extraites à froid, ou raffinées. La première pression à froid désigne une extraction mécanique où les fruits ou graines sont pressés sans chaleur, permettant d'extraire l'huile directement. Une huile est considérée comme "vierge" si elle n'a subi aucun traitement chimique, étant simplement filtrée pour éliminer les impuretés. Cette approche conserve les qualités originelles de l'huile à température ambiante, y compris vitamines, antioxydants et acides gras essentiels.

À l'inverse, le raffinement utilise des solvants, tels que l'alcool, pour extraire l'huile, produisant une huile plus stable et à plus longue durée de conservation mais moins pure, et ne correspondant pas à nos standards élevés de qualité. Cette technique peut altérer les acides gras essentiels et générer des composés moins bénéfiques pour la peau, les cheveux, ou l'alimentation en raison des hautes températures employées.

Ainsi, une huile est qualifiée de vierge si elle est extraite sans traitement par pression, garantissant aucune addition de substances. Si elle est obtenue par solvants, elle est considérée raffinée, ce qui peut modifier sa composition, offrant une consistance plus uniforme mais potentiellement moins bénéfique.

Une Qualité sous Contrôle

Notre huile de Noix de Coco se distingue par sa qualité supérieure, répondant à des critères essentiels pour le choix d'une huile végétale. Elle bénéficie d'une certification BIO, garantissant l'absence de pesticides synthétiques, ce qui est essentiel pour la pureté du produit. Il s'agit également d'une huile vierge, obtenue par une première pression à froid et non raffinée, une méthode qui préserve les nutriments essentiels, y compris l'acide laurique (45 à 53 %) et l'acide myristique (16 à 21 %), qui sont indicatifs de sa qualité supérieure. Notre huile de Coco se présente sous forme solide et blanche à température ambiante et liquide et incolore au-delà de 30°C. Elle possède une consistance huileuse et un parfum ainsi qu'une saveur distinctement noix de Coco. Pour s'assurer de ces qualités, un test organoleptique est recommandé lors de la première utilisation.

Critères organoleptiques

Afin de vous garantir une qualité irréprochable, nous vérifions ces critères sur chaque lot :

  • Aspect : beurre, solide à T°amb, liquide au dessus de 30°C
  • Couleur : blanc, incolore
  • Odeur : caractéristique, coco
  • Goût : caractéristique, coco

Critères de composition

Pour que vous puissiez profiter de tous les bienfaits de cette huile, nous contrôlons les teneurs suivantes via une analyse chromatographique :

  • acide laurique (AGS) : 45 à 53 %
  • acide myristique (AGS) : 16 à 21 %
  • acide palmitique (AGS) : 7 à 11 %
  • acide caprique (AGS) : 5 à 8 %
  • acide caprylique (AGS) : 4 à 12 %
  • acide oléique (AGMI oméga 9) : 3 à 12 %
  • acide stéarique (AGS) : 2 à 4 %
  • acide linoléique (AGPI oméga 6) : ≥ 4 %
  • acide linolénique (AGPI oméga 3) :
  • insaponifiables : ≤ 1 %

Pureté du produit

En plus des contrôles de routine, nous effectuons des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction du risque du produit vis-à-vis de ces différents contaminants :

  • Pesticides
  • Métaux lourds
  • HAP
  • Alcaloïdes

Stabilité dans le temps

Nous sommes attentifs à l'évolution de la qualité du produit au cours du temps, notamment vis-à-vis de ces phénomènes d'altération :

  • Microbiologie
  • Oxydation

Stockage et conservation

À conserver de préférence dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Documentation Réglementaire

Certificat
BIO

Téléchargement

Fiche
technique

Téléchargement

Fiche
de sécurité

Téléchargement

Allergènes
alimentaires

Téléchargement

Un pot en verre, résistant et réutilisable

Trouver l'emballage adéquat pour notre huile est un défi majeur : ce contenant en verre opaque offre de multiples bénéfices. Un tel contenant est efficace pour préserver l'huile des effets délétères de la lumière, qui peut provoquer son oxydation et dégrader sa qualité. Le verre, étant un matériau inerte, ne réagit pas chimiquement avec l'huile, garantissant ainsi la conservation de ses propriétés initiales. Contrairement à certains plastiques, le verre n'est pas poreuxempêchant l'absorption de l'huile et évitant ainsi les risques de contamination ou de détérioration liés à une interaction avec le matériau du contenant. Opter pour un pot en verre pour stocker les huiles végétales est donc essentiel pour en préserver la qualité, la pureté et l'efficacité durablement. En outre, le contenant en verre offre l'avantage d'être réutilisable et entièrement recyclable, contribuant ainsi à réduire la pollution environnementale et la dégradation des écosystèmes.

Des pots réutilisables à l'infini

Huile de Coco vierge, désodorisée ou raffinée ?

Les huiles de Coco vierge, désodorisée, et raffinée (également connue sous le nom d'huile de coprah) sont toutes extraites de la pulpe de la Noix de Coco, mais se distinguent par leurs méthodes de traitement et leurs qualités :

  • L'huile de Coco vierge est obtenue par pression à froid de la pulpe fraîche du Coco, sans subir de processus de raffinage important, ce qui préserve la plupart de ses nutriments essentiels, tels que les acides gras et les vitamines, ainsi que ses propriétés bénéfiques. Elle conserve également son arôme naturel de Coco.
  • L'huile de Coco raffinée, ou huile de Coprah, provient de la pulpe séchée du Coco, extraite avec des solvants, puis subit un processus de raffinement, de blanchiment et de désodorisation. Ces traitements modifient sa composition, diminuant considérablement sa valeur nutritionnelle et ses avantages en cosmétique, en raison de la perte significative d'acides gras et de vitamines. L'huile de Coco raffinée possède un point de fumée supérieur, la rendant idéale pour les cuissons à températures élevées.
  • L'huile de Coco désodorisée est une variante de l'huile vierge qui a été traitée par vapeur d'eau sous vide pour retirer ses arômes, ce qui implique aussi la suppression de certains acides gras.

Pour bénéficier pleinement des vertus de l'huile de Coco, il est recommandé d'opter pour une huile vierge, pressée à froid et biologique.

Huile de Coco ou Huile de Coprah : quelles différences ?

Fréquemment confondues, l'huile de Coprah se distingue pourtant nettement de l'Huile de Coco.

  • L'huile de Coco vierge est une huile non raffinée obtenue par pression à froid de la chair fraîche de noix de Coco. Cette méthode de pressage conserve intégralement les acides gras essentiels, les vitamines et les polyphénols présents dans la noix de Coco. Elle est souvent choisie pour sa composition riche et bénéfique.
  • L'huile de Coprah, est obtenue à partir de la pulpe de noix de Coco séchée et extraite à l'aide de solvants. C’est une huile raffinée reconnue pour sa résistance à de hautes températures de cuisson, grâce à son point de fumée élevé. Cependant, son utilisation en alimentation doit être modérée en raison de la présence d'acides gras trans, pouvant contribuer au développement de maladies cardiovasculaires. Dans le domaine de la cosmétique, l'huile de Coprah est surtout appréciée en savonnerie pour sa capacité moussante et son intérêt dans la solidité des savons. Néanmoins, suite au processus de raffinage qui élimine la majorité des composants insaponifiables, elle perd de ses potentiels bénéfices nutritionnels ou cosmétiques. Pour cette raison, il est conseillé de privilégier l'huile de Coco vierge, qui conserve l'intégralité de ses vertus, tant pour la nutrition que pour les applications cosmétiques.

L'huile de Coco : une huile extrêmement stable

L’huile de Coco est une huile extrêmement stable, même à haute température. En effet, les acides gras saturés qui la composent sont entièrement hydrogénés et donc peu sensibles à l’oxydation.

La tendance d'une huile végétale à interagir avec l'oxygène de l'air, menant à la dégradation de ses acides gras, est décrite par son potentiel oxydatif. Ce potentiel est indicatif de la stabilité de l'huile et de sa capacité à résister à la dégradation sous l'influence de facteurs tels que la chaleur, la lumière, l'oxygène et les enzymes. Cette oxydation transforme les acides gras en composés qui peuvent être nocifs pour l'organisme, risquant de provoquer des réactions allergiques et des éruptions cutanées.

Un potentiel oxydatif élevé implique une propension plus grande de l'huile à s'oxyder rapidement, affectant négativement sa qualité et ses bénéfices. Pour cette raison, il est souvent recommandé de conserver ces huiles au réfrigérateur afin de préserver leur qualité.

Les signes d'oxydation sont clairement visibles, notamment par un changement de l'aspect de l'huile, comme une odeur rance ou une altération de couleur. Plusieurs éléments peuvent accélérer cette oxydation, y compris l'exposition à l'oxygène, aux rayons UV, au contact avec certains métaux, la présence de pigments tels que la chlorophylle, et surtout la chaleur, qui joue un rôle de catalyseur dans ces réactions chimiques.

Est-il possible d'utiliser de l'huile de Coco qui a dépassé sa date de péremption ?

Sur leur emballage, les huiles végétales telles que l'huile de Coco affichent une date de durabilité minimale (DDM), indiquant qu'elles peuvent être utilisées après cette date. Cependant, il faut noter qu'après avoir atteint cette date, l'huile peut perdre de ses qualités organoleptiques, comme son odeur, sa couleur, son goût et sa texture. Si l'huile change considérablement de couleur ou développe une odeur rance, son utilisation n'est pas recommandée, que ce soit en cuisine ou en cosmétique. Une huile rance, signe d'oxydation ou de mauvaise conservation, peut causer des réactions allergiques ou des éruptions cutanées. Pour préserver au mieux les huiles végétales, il est essentiel de les stocker loin de la chaleur, de l'oxygène et de la lumière, dans un lieu frais et sec. Il est aussi conseillé de nettoyer le goulot du flacon après chaque usage et de le fermer hermétiquement pour prévenir toute contamination ou oxydation.

En conclusion, l'huile de Coco peut être utilisée après la DDM si elle a été correctement conservée. Toutefois, en présence de signes de rancidité, il vaut mieux éviter de l’utiliser.

Comment conserver l’huile végétale de Coco ?

Pour assurer une conservation optimale de votre huile végétale de Coco, préservant sa fraîcheur et ses bienfaits, il est conseillé d'adopter certaines bonnes pratiques :

  • Conserver dans un lieu frais et à l'abri de la lumière : il est primordial de stocker l’huile de Coco dans un endroit frais, loin des rayons directs du soleil. La lumière et la chaleur peuvent favoriser l'oxydation de l’huile, altérant ainsi sa qualité. Évitez également de la placer au réfrigérateur, elle deviendrait trop solide et donc plus difficile à utiliser.
  • Choisir des contenants adéquats : les contenants en verre teinté comme ceux que nous utilisons offrent une protection supérieure contre les UV. Privilégier les récipients en verre teinté ou en plastique opaque pour protéger les huiles de l'exposition à la lumière, ce qui aide à maintenir leur fraîcheur.
  • Fermeture hermétique : s'assurer de bien refermer le contenant après chaque utilisation pour limiter l'exposition de l'huile à l'air, ce qui peut accélérer son oxydation.
  • Éviter la chaleur et l'humidité : les variations de température et l'humidité peuvent détériorer la qualité de l’huile. Il est donc recommandé de la stocker dans un endroit où la température est stable et l'humidité faible.
  • Surveiller la date de péremption : malgré leur longue durée de vie, il est important de vérifier régulièrement la date de péremption des huiles végétales. Une odeur rance ou un changement de couleur sont des signes de dégradation.

D’où provient l’huile de Coco ?

Le Cocotier (Cocos nucifera) produit un fruit bien connu sous le nom de Noix de Coco. Originaire des Philippines et d'Indonésie, il fait partie de la famille des Arecaceae. Le fruit a une taille variant de 10 à 40 cm de longueur et de 10 à 16 cm de largeur, pouvant atteindre un poids jusqu'à 1,5 kg. Sa surface est lisse, avec une teinte allant du vert clair ou orange en phase de non-maturité à une couleur brunâtre à pleine maturité, revêtue d'une épaisse couche de fibres ligneuses brunes qui enveloppe la noix. Ce fruit se distingue par sa coque externe marron et rigide qui enveloppe une pulpe blanche et comestible à l'intérieur.

L'huile de noix de Coco, est fabriquée à partir de l’albumen blanc de la Noix de Coco fraiche. À mesure que la Noix de Coco mûrit, la teneur en huile augmente. La méthode d’extraction à froid est préférable, car elle permet de conserver la qualité de l’huile et de préserver ses bienfaits nutritionnels. L’huile végétale de Coco est souvent appelée de manière informelle « beurre de Coco » en raison de sa texture. Ce liquide clair se solidifie en une texture crémeuse et blanche lorsque la température est inférieure à 30 degrés. C’est sa teneur en acides gras saturée qui est à l’origine de cette texture. L'huile de Coco vierge obtenue par pression à froid contient environ 90% d'acides gras, avec une notable quantité d'acide laurique qui en représente 45 à 53 %. Les acides gras monoinsaturés, tels que l'acide oléique (oméga 9) constituent entre 3 et 12 % de sa composition, tandis que les acides gras polyinsaturés, incluant l'acide linoléique, forment 2 à 4 % du total. L’huile de Coco renferme également des phytostérols des tocophérols et des polyphénols.

L'huile végétale de Coco se distingue par sa stabilité exceptionnelle parmi toutes les huiles végétales, offrant une excellente conservation. Au-delà de sa texture, elle se caractérise également par une odeur et un goût distinctif de Coco.

Comment l’huile végétale de Coco est-elle produite ?

La production de l’huile végétale de Coco nécessite l’utilisation de noix de Coco de qualité, muries au soleil. Il faut noter que la noix de Coco arrive à maturité après environ 1 an. Après la récolte, elle est transformée rapidement afin de les préserver de toute contamination ou dégradation enzymatique pouvant nuire à la qualité de l’huile. Le processus de production débute dès lors que la noix est ouverte. Sans attendre, elle est pelée, coupée et la pulpe est extraite puis râpée. La chaire de la noix de Coco est ensuite placée dans l’eau, puis pressée jusqu’à expulsion d’un lait blanc. Le pressage à froid est privilégié pour son approche plus douce, qui permet de conserver tous les nutriments essentiels. L’huile est séparée de la phase aqueuse blanchâtre par une technique de décantation naturelle. Ensuite, certaines méthodes de production comprennent une étape de filtration afin d’éliminer les résidus de fruits et l'humidité, sans recourir à des additifs chimiques. Enfin, l'huile de Coco fraîche est immédiatement mise en bocaux de verre stériles.

Les Noix de Coco sélectionnées pour produire notre huile de Coco proviennent directement du Ghana, où elles sont cultivées et transformées pour préserver toutes leurs propriétés bénéfiques. Le Ghana se positionne comme le principal producteur de noix de Coco en Afrique, bénéficiant d'une qualité en constante amélioration et d'un engagement accru envers l'agriculture biologique. Notre huile est issue d'une agriculture biologique certifiée et est obtenue uniquement par pression à froid mécanique, sans utilisation de solvants ou produits chimiques. Pour sa préservation, elle est stockée dans un environnement à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Noix de Coco : comment bien la choisir ?

Quelques conseils peuvent vous aider à choisir une noix de Coco de bonne qualité. Vérifiez d'abord que la coque ne présente aucun dommage et qu'il n'y ait pas de signe de moisissure autour des trois "yeux" de la noix. Secouez-la à côté de votre oreille : le bruit de l'eau à l'intérieur indique que la noix est fraîche. Si vous n'entendez pas ce son, la noix pourrait être abîmée à l'intérieur. Une noix sans eau, dont toute l'humidité s'est convertie en chair, peut devenir savonneuse et impropre à la consommation. À l'ouverture, la chair doit apparaître blanche et dégager une odeur fraîche et agréable, signe de fraîcheur. Si la chair est oxydée, révélée par une odeur désagréable, elle ne devrait pas être consommée. Préférez également les noix de Coco biologiques pour éviter l'exposition aux produits chimiques. Grâce à sa coque solide et épaisse, la noix de Coco se conserve bien, pouvant rester de 2 à 4 mois à température ambiante, à condition d'être intacte.

Sous quelles autres formes peut-on retrouver la Noix de Coco ?

  • La noix de Coco : cette dernière est contenue dans une coquille dure, habituellement ronde ou légèrement ovale, qui abrite une chair blanche comestible à l'intérieur. L'albumen du fruit se compose d'une partie solide et d'une partie liquide. Elles se prêtent aussi bien aux recettes sucrées (comme les desserts, les produits laitiers et les mueslis) qu'aux créations salées. Sa saveur délicieuse et gourmande, sont particulièrement appréciés.
  • La noix de Coco râpée : c'est de la chair de Coco qui a été séchée puis râpée. Elle renferme des fibres et de nombreux lipides, notamment des acides gras saturés.Cette forme peut parfaitement être intégrée à des préparations culinaires sucrées ou salées.
  • L’eau de Coco : ce liquide clair, présent à l'intérieur de la noix de Coco verte et immature, est faible en calories (18 kcal pour 100 ml, soit 0.9 % de la Valeur nutritionnelle de référence) et ne contient ni protéines ni graisses. L'eau de Coco offre un goût subtil et délicat, induisant avant tout une sensation de fraîcheur.
  • Le lait de Coco : cette boisson végétale est un mélange de pulpe de noix de Coco sèche broyée avec de l’eau. Il renferme des fibres et des lipides. Il présente une texture onctueuse, et son goût est subtil, légèrement sucré.
  • La crème de Coco : elle est obtenue suite à la première pression de la chaire de noix de Coco. Celle-ci ne nécessite pas d’ajout d’eau et ne contient pas d’additifs.Le pourcentage d’extrait de noix de Coco est autour de 90% généralement.Elle se présente sous la forme d’un liquide épais, blanc, onctueux et riche. La saveur de Coco est très présente.
  • La farine de noix de Coco : elle est fabriquée à partir de chair de Coco fraîche qui a été séchée, et présente une saveur délicatement sucrée. Elle se caractérise par sa faible teneur en glucides, sa richesse en fibres et son absence de gluten.

D’autre part, le sucre de Coco n’est pas issu de la noix de Coco, mais de la sève des fleurs de Cocotiers. Après raffinage, la sève prend la forme de cristaux de sucres bruns, dont le goût se rapproche de celui du caramel.

Huile végétale, beurre végétal et macérat huileux : définitions et différences

  • L'huile végétale, liquide à température ambiante, est issue exclusivement de plantes oléagineuses, lesquelles produisent des graines, des fruits, des pépins, ou des noyaux riches en lipides. Elle est extraite par diverses méthodes, notamment la pression à froid ou à chaud, ou encore par extraction au solvant ou avec des fluides supercritiques. Utilisées couramment en aromathérapie comme vecteurs pour les huiles essentielles grâce à leur richesse en acides gras, ces huiles trouvent également leur place dans l'alimentation, la cosmétique, ou encore dans certaines applications industrielles comme les moteurs ou l'éclairage. Des exemples notables incluent les huiles de Tournesol, Colza, et Arachide, sans oublier celles de Coco, Noisette, Argan, entre autres.
  • Le beurre végétal, quant à lui, se caractérise par sa forme solide à température ambiante, résultant d'une concentration plus élevée en acides gras saturés. Comme les huiles, il est extrait des plantes oléagineuses, mais se distingue par sa texture et son utilisation en cuisine comme substitut au beurre animal, ainsi que dans la fabrication de produits cosmétiques et de soins de la peau pour ses qualités hydratantes, à l'exemple du beurre de Cacao, de Karité, et de Mangue.
  • Les macérats huileux représentent une autre catégorie, se différenciant par la nature des plantes utilisées et le mode d'extraction. Ces plantes, non oléagineuses, ne produisent pas directement d'huile. On recourt alors à la macération, qui consiste à immerger des parties de la plante (fleurs, feuilles, racines, baies) dans une huile végétale neutre et de préférence biologique (telle que l'huile de tournesol, de pépins de raisin ou d'olive). Cette préparation est exposée à la lumière durant plusieurs semaines, voire mois, permettant aux molécules actives des plantes de s'infuser dans l'huile. Après macération et filtration, le macérat est prêt à l'emploi, valorisé pour ses bienfaits en santé naturelle et en cosmétique.

Traçabilité des lots en vente