Voir les 1342 avis clients
Livraison offerte dès 29€
Ce beurre végétal de Karité (Vitellaria paradoxa) désodorisé BIO est originaire du Burkina Faso ou du Ghana. Cet extrait naturel est issu d'une première pression à froid, cultivé et transformé dans son pays d'origine afin de préserver ses bienfaits. Il est désodorisé de manière mécanique en Europe, sans ajout de solvants chimiques pour préserver la qualité du produit. Nos beurres végétaux sont conditionnés dans des pots en verre ambrés, résistants et réutilisables.

Ce beurre est désodorisé, si vous cherchez une qualité "brut" c'est ici

Garanties qualité :

  • Certifié BIO par Ecocert (FR-BIO-01)
  • Issu de première pression à froid
  • Vierge et désodorisé, 100 % pur et naturel
  • Conditionné par nos soins à Lyon
  • Traçabilité et analyse qualité de chaque lot produit
    • DDM : -
    • Origine : -

Caractéristiques du produit :

Nom latin : Vitellaria paradoxa
Partie utilisée : Amandes
Origine : Burkina Faso, Mali, Ghana
Qualité : Vierge, Première Pression à Froid
Contient : Acide stéarique, Acide oléique (oméga-9)
Vendu en : Pot en verre ambré avec obturateur

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Mis en flacon à Lyon Première pression à froid Disponible en pharmacie

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 30 mai et le 31 mai.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 30 mai

Produits Recommandés

Notre beurre de Karité BIO

Opter pour notre beurre de Karité certifié biologique présente plusieurs avantages notables. Il est issu de cultures respectant les normes rigoureuses de l'agriculture biologique, ce qui garantit l'absence de pesticides, herbicides, engrais chimiques et autres substances synthétiques nuisibles à la santé et à l'environnement. L'extraction à froid de notre beurre permet de préserver ses nutriments essentiels, tels que les vitamines, les antioxydants et les acides gras, à l'opposé des méthodes conventionnelles qui peuvent nécessiter raffinage et solvants chimiques, altérant ainsi leur qualité et leurs propriétés naturelles.

En choisissant ce beurre biologique, vous contribuez également à des pratiques agricoles durables qui protègent l'environnement, encouragent la biodiversité et assurent la santé des sols. Cette démarche assure aussi une meilleure traçabilité et transparence du processus de fabrication, répondant ainsi aux exigences des consommateurs attentifs à l'origine et à la qualité des produits qu'ils utilisent.

Notre beurre de Karité vierge

Notre beurre de Karité illustre parfaitement ce qu'est un beurre vierge : non raffiné, sans parfum, et extrait par première pression à froid. Cette méthode d'extraction mécanique ne recourt pas à la chaleur, permettant ainsi de presser les fruits ou les graines pour en extraire le beurre directement tout en préservant ses propriétés originelles, y compris les vitamines, les antioxydants et les acides gras essentiels.

À l'inverse, le processus de raffinement implique l'utilisation de solvants, comme l'alcool, pour extraire le beurre. Bien que cette technique augmente la stabilité du beurre et prolonge sa conservation, elle est généralement considérée comme moins pure et ne correspond pas aux standards de qualité que nous recherchons. Le raffinement peut également réduire la présence d'acides gras essentiels et générer des composants potentiellement nocifs sous l'effet des hautes températures.

En somme, un beurre est qualifié de vierge s'il est extrait par pression sans traitement chimique, garantissant ainsi qu'aucune substance ajoutée n'altère sa composition naturelle. Si extrait par solvants, il est alors considéré comme raffiné, ce qui peut modifier sa composition mais lui donne une apparence plus homogène.

Une Qualité sous Contrôle

Notre beurre de Karité est reconnu pour son excellence, qui repose sur plusieurs critères clés lors du choix d'un beurre végétal de qualité. D'abord, il bénéficie d'une certification biologique, assurant l'absence de pesticides synthétiques. Il s'agit aussi d'un beurre vierge, extrait à froid par première pression et non raffiné, ce qui permet de conserver tous ses composants bénéfiques. Parmi ses nutriments essentiels, l'acide oléique (oméga-9) constitue 32 à 62 % de sa composition, tandis que l'acide stéarique représente 25 à 50 %. Notre beurre présente une texture fluide de couleur jaune crème et reste ferme à température ambiante, fondant à des températures supérieures à 35 °C. Il est recommandé de réaliser un test organoleptique lors de la première utilisation pour vérifier ces propriétés.

Pour vous garantir une qualité irréprochable, nous effectuons des contrôles de routine sur chaque lot et des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction de l'analyse de risque du produit. Voici les éléments sur lesquels nous sommes particulièrement vigilants pour ce produit : 

Critères organoleptiques

Afin de vous garantir une qualité irréprochable, nous vérifions ces critères sur chaque lot :

  • Aspect : beurre, solide à T°amb, liquide au dessus de 35°C
  • Couleur : jaune clair, blanc, crème, incolore
  • Odeur : aucune
  • Goût : caractéristique

Critères de composition

Pour que vous puissiez profiter de tous les bienfaits de cette huile, nous contrôlons les teneurs suivantes via une analyse chromatographique :

  • acide oléique (AGMI oméga 9) : 42 à 49 %
  • acide stéarique (AGS) : 38 à 47 %
  • acide linoléique (AGPI oméga 6) : 4 à 10 %
  • acide palmitique (AGS) : 2 à 7 %
  • insaponifiables : 4 à 9 %
  • acide érucique (AGMI oméga 9) : ≤ 2 %
  • acide arachidique (AGS) : ≤ 2 %

Pureté du produit

En plus des contrôles de routine, nous effectuons des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction du risque du produit vis-à-vis de ces différents contaminants :

  • Pesticides
  • Métaux lourds
  • HAP
  • Alcaloïdes

Stabilité dans le temps

Nous sommes attentifs à l'évolution de la qualité du produit au cours du temps, notamment vis-à-vis de ces phénomènes d'altération :

  • Microbiologie
  • Oxydation

Un pot en verre, résistant et réutilisable

Choisir le bon contenant pour un beurre végétal est essentiel, c'est pourquoi nous utilisons des pots en verre opaque, qui offrent de multiples avantages. Ces contenants aident à protéger le beurre contre les effets néfastes de la lumière, qui peut accélérer l'oxydation. Le verre, un matériau neutre, ne réagit pas chimiquement avec le beurre, assurant ainsi la préservation de sa qualité et de son intégrité. De plus, contrairement à certains plastiques, le verre est imperméable et ne retient pas les huiles, minimisant ainsi tout risque de contamination croisée ou de détérioration due à des interactions avec le contenant. En conclusion, choisir des pots en verre pour conserver les beurres et huiles végétales est une méthode efficace pour maintenir leur qualité, pureté et efficacité sur le long terme. De plus, ces pots peuvent être réutilisés pour divers usages, tels que des pots à épices, supports pour bougies, vases pour plantes ou autres projets créatifs, contribuant ainsi à une démarche écoresponsable.

Beurre de Karité Brut ou Désodorisé, quelles différences ?

Les différences entre le beurre de karité brut et désodorisé résident dans la façon dont le beurre de karité est extrait de la noix et dans la façon dont il est ensuite traité.

  • Le Brut : pour obtenir du Karité Brut, il existe deux méthodes : la méthode traditionnelle manuelle et l'extraction par pression à froid. Les processus d'extraction manuelle laissent davantage d'ingrédients bruts dans le beurre de karité. Cette méthode traditionnelle "de barattage" consiste à récolter les fruits du karité lorsqu'ils arrivent à maturité, puis les débarrasser de leur pulpe pour obtenir la noix. À l'intérieur de la noix se trouve l'amande, qui est alors prélevée, lavée puis séchée. Lorsqu'elle est bien sèche, celle-ci est écrasée, torréfiée, puis barattée dans de l'eau. Le mélange est ensuite chauffé dans une marmite d'eau bouillante pour séparer le beurre des autres composants de l'amande et des impuretés. Après filtration, on obtient du beurre de karité artisanal brut. Cette méthode altère légèrement les qualités du beurre du fait que le mélange soit chauffé. La méthode par extraction par pression à froid consiste à broyer dans une presse les amandes de karité à une température inférieure à 80°C. Cette méthode ne permet pas d'extraire la totalité du beurre mais c'est la méthode qui permet d'obtenir la meilleure qualité : le beurre n'étant pas torréfié, les principes actifs sont 100 % préservés ! Du fait de leur forte concentration en acides gras libres, les beurres bruts sont plus sensibles à l'oxydation que les beurres ayant subit un traitement.
  • Le Désodorisé : pour être désodorisé, le Karité Brut subit un entrainement à la vapeur d'eau sous vide. Les substances odorantes étant volatiles, la technique consiste à injecter de la vapeur d'eau sous pression dans le Karité préalablement fondu : l'eau piège les substances odorantes puis la phase huileuse du mélange, correspondant au karité désodorisé, est récupérée. Cette technique permet d'éliminer certains acides gras libres tout en conservant les actifs des insaponifiables. Le principal intérêt de l'entrainement à la vapeur d'eau consiste à obtenir un beurre de karité sans odeurs, mais il s'avère que cette technique augmente également la conservation et la stabilité du beurre. Attention, notre beurre désodorisé est différent d'un beurre raffiné, c'est-à-dire obtenu grâce à une extraction par solvant. Le raffinage du beurre de Karité nécessite une quantité astronomique d'amandes de qualité plus ou moins bonne puisque le beurre obtenu n'aura plus tous ses principes actifs... Vigilance donc !

Précautions, stockage et conservation

  • Le Beurre de Karité contient naturellement du latex, vigilance aux personnes allergiques.

  • À conserver de préférence dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Documentation Réglementaire

Certificat
BIO

Téléchargement

Fiche
technique

Téléchargement

Fiche
de sécurité

Téléchargement

Allergènes
alimentaires

Téléchargement

Un pot réutilisable à l'infini

Beurre de Karité Brut ou Désodorisé, quelles différences ?

Les différences entre le beurre de karité brut et désodorisé résident dans la façon dont le beurre de karité est extrait de la noix et dans la façon dont il est ensuite traité.

  • Le Brutpour obtenir du Karité Brut, il existe deux méthodes : la méthode traditionnelle manuelle et l'extraction par pression à froid. Les processus d'extraction manuelle laissent davantage d'ingrédients bruts dans le beurre de karité. Cette méthode traditionnelle "de barattage" consiste à récolter les fruits du karité lorsqu'ils arrivent à maturité, puis les débarrasser de leur pulpe pour obtenir la noix. À l'intérieur de la noix se trouve l'amande, qui est alors prélevée, lavée puis séchée. Lorsqu'elle est bien sèche, celle-ci est écrasée, torréfiée, puis barattée dans de l'eau. Le mélange est ensuite chauffé dans une marmite d'eau bouillante pour séparer le beurre des autres composants de l'amande et des impuretés. Après filtration, on obtient du beurre de karité artisanal brut. Cette méthode altère légèrement les qualités du beurre du fait que le mélange soit chauffé. La méthode par extraction par pression à froid consiste à broyer dans une presse les amandes de karité à une température inférieure à 80°C. Cette méthode ne permet pas d'extraire la totalité du beurre mais c'est la méthode qui permet d'obtenir la meilleure qualité : le beurre n'étant pas torréfié, les principes actifs sont 100 % préservés ! Du fait de leur forte concentration en acides gras libres, les beurres bruts sont plus sensibles à l'oxydation que les beurres ayant subit un traitement.
  • Le Désodorisé : pour être désodorisé, le Karité Brut subit un entrainement à la vapeur d'eau sous vide. Les substances odorantes étant volatiles, la technique consiste à injecter de la vapeur d'eau sous pression dans le Karité préalablement fondu : l'eau piège les substances odorantes puis la phase huileuse du mélange, correspondant au karité désodorisé, est récupérée. Cette technique permet d'éliminer certains acides gras libres tout en conservant les actifs des insaponifiables. Le principal intérêt de l'entrainement à la vapeur d'eau consiste à obtenir un beurre de karité sans odeurs, mais il s'avère que cette technique augmente également la conservation et la stabilité du beurre. Attention, notre beurre désodorisé est différent d'un beurre raffiné, c'est-à-dire obtenu grâce à une extraction par solvant. Le raffinage du beurre de Karité nécessite une quantité astronomique d'amandes de qualité plus ou moins bonne puisque le beurre obtenu n'aura plus tous ses principes actifs... Vigilance donc !

Un beurre d’une stabilité reconnue

Le beurre de karité est réputé pour sa grande stabilité, notamment en raison de sa teneur en acides gras saturés et insaturé qui lui permettent de se conserver longtemps sans rancir.

La susceptibilité d'un beurre végétal à s'oxyder en présence d'oxygène, connue sous le terme de pouvoir oxydatif, influence sa stabilité et sa capacité à rester inaltérée face à divers facteurs environnementaux (chaleur, lumière, exposition à l'oxygène ou à certaines enzymes). Ce processus d'oxydation altère les acides gras du beurre, les convertissant parfois en substances potentiellement nocives pour l'organisme, susceptibles de provoquer des réactions allergiques ou des irritations cutanées.

Une forte propension à l'oxydation indique qu'un beurre peut rapidement perdre ses qualités et ses bénéfices, rendant son stockage au frais, comme dans un réfrigérateur, recommandé pour en prolonger la durée de vie et l'efficacité. En revanche, certains beurres ou huiles, telles que l'huile de Jojoba, bénéficient d'une stabilité remarquable grâce à leur composition riche en esters simples, leur conférant un faible pouvoir oxydatif et permettant une conservation optimale à température ambiante. D'autres huiles comme l'huile de Coco et l'huile de Sésame se distinguent également par leur grande stabilité.

Les signes d'oxydation sont généralement visibles à travers des modifications de l'apparence du beurre, comme une odeur rance ou un changement de couleur. Ce processus est accéléré par plusieurs éléments, y compris la présence d'oxygène, l'exposition à la lumière UV, le contact avec certains métaux, des pigments tels que la chlorophylle, et surtout la chaleur, qui agit comme un catalyseur de ces réactions chimiques.

Quels pays produisent les meilleurs beurres de karité ?

Depuis le début des années 2000, l'intérêt pour le beurre de karité a considérablement augmenté, entraînant une hausse du nombre de ses producteurs. Le Karité est naturellement présent dans plusieurs pays d’Afrique centrale et de l’Ouest. Les pays leaders en termes de production incluent Burkina Faso, le Mali, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo, le Nigeria, et le Cameroun. Parmi ces pays, le Ghana et le Burkina Faso sont particulièrement reconnus pour la qualité de leur beurre de karité. En ce qui concerne le marché mondial, les Pays-Bas, le Danemark et la France figurent parmi les plus grands importateurs de karité. Aujourd'hui, près de la moitié de la production est destinée à l'exportation vers d'autres continents.

Comment bien conserver votre beurre de Karité ?

Pour maintenir la qualité, la fraîcheur et les propriétés bénéfiques du beurre de Karité, l'adoption de bonnes pratiques de conservation est essentielle :

  • Stockage au frais et à l'abri de la lumière : il est crucial de garder votre beurre de Karité dans un endroit frais, loin de l'exposition directe au soleil. La chaleur et la lumière peuvent induire son oxydation, compromettant sa qualité.
  • Utilisation de contenants appropriés : les contenants en verre teinté sont particulièrement efficaces pour bloquer les rayons UV, ce qui contribue à préserver la fraîcheur.
  • Fermeture étanche : veillez à bien fermer le contenant après utilisation pour réduire le contact du beurre avec l'oxygène, facteur pouvant précipiter l'oxydation.
  • Éviter les sources de chaleur et d'humidité : la qualité du beurre de karité peut être altérée par les fluctuations de température et l'humidité. Il est donc conseillé de choisir un lieu de stockage où ces conditions sont contrôlées.
  • Attention à la date de péremption : ce beurre végétal possède une durée de conservation limitée. Il est important de surveiller la date d'expiration et de l’utiliser avant celle-ci pour garantir son intégrité. Une odeur de rancidité ou une altération de la couleur peut signaler une dégradation.

Combien de temps peut-on conserver le beurre de Karité ?

Le beurre de karité brut a une durée de conservation qui s'étend généralement de deux à trois ans, pourvu qu'il soit stocké dans un endroit frais et à l'écart de la lumière. Il est reconnu pour sa grande stabilité, au point qu'il est souvent considéré comme non périssable. Cependant, une mauvaise conservation peut le faire rancir, modifiant ainsi ses propriétés organoleptiques et diminuant potentiellement ses avantages.

Le beurre de Karité : l’or des Femmes Africaines

Le beurre de Karité est également appelé traditionnellement "l'or des femmes". Cette dénomination renvoie à sa couleur dorée, même si dans certains endroits il peut être plutôt blanc. Mais elle souligne surtout le rôle crucial du beurre de karité dans l'économie de millions de femmes africaines. Ces dernières, regroupées en coopératives, récoltent les fruits du karité en s'appuyant sur des méthodes traditionnelles. Elles procèdent ensuite au broyage des noix trouvées à l'intérieur des fruits pour extraire le beurre précieux, qui est vendu aussi bien sur les marchés locaux qu'à l'échelle internationale. D'après le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), environ trois millions de femmes africaines sont engagées, de manière directe ou indirecte, dans la production de beurre de karité. De plus, environ 60% du beurre de karité brut est extrait par des femmes en milieu rural via des procédés manuels traditionnels.

De l’arbre à beurre au Karité

Le Karité, également connu sous le nom d’arbre à beurre, ou "arbre de vie", fait partie du genre Vitellaria de la famille des Sapotaceae. Il est natif des savanes de l’ouest et du centre de l'Afrique, avec une présence notable au Burkina Faso, au Mali et au Soudan. Actuellement classé parmi les espèces menacées d'extinction, cet arbre est reconnu pour ses feuilles persistantes et peut s'élever à une hauteur de 15 à 20 mètres.  Il détient une longévité impressionnante d'environ deux siècles. Les communautés locales lui vouent un profond respect, le considérant comme un arbre sacré. Ses feuilles, dotées de bords dentelés et d'un vert éclatant, composent un feuillage dense. Il produit de petites fleurs regroupées en grappes, de couleur blanche à jaune clair, qui évoluent en fruits porteurs de noix ovales et charnues, contenant des graines. Le Karité commence à fructifier autour de ses 25 ans et parvient à pleine production vers 50 ans, offrant jusqu'à 20 kg de fruits chaque année.

Chaque partie de l'arbre trouve son utilité : les fruits sont consommés, les feuilles entrent dans la composition de sauces, le bois sert de combustible, l'écorce est utilisée dans la préparation de tisanes à des fins thérapeutiques et les amandes sont transformées en beurre de karité. Pour extraire le beurre, les fruits sont cueillis et les amandes qu'ils renferment sont traitées. Le beurre de karité, tiré de ces amandes, est particulièrement précieux : de 1 à 5 kg de beurre sont produits à partir de 20 kg de fruits. Son usage par les communautés autochtones remonte à plusieurs siècles, tant pour des applications cutanées que comme ingrédient culinaire traditionnel. Il n’est valorisé et exporté que depuis environ quarante ans.

Un beurre de karité se reconnaît à son odeur discrète, évoquant le café ou le chocolat. Sa couleur ne doit pas être purement blanche, mais tendre vers le beige ou le jaune pâle, variant en fonction de son origine. En termes de consistance, le beurre de karité doit être ferme, mais capable de fondre au-delà de 35 °C. Un authentique beurre de karité, élaboré via des procédés traditionnels, sera exempt de tout raffinage ou désodorisation.

Comment le beurre de Karité brute est-il produit ?

La production de karité s'organise autour de trois méthodes principales : la technique traditionnelle manuelle, la semi-mécanisée, utilisant des presses hydrauliques ou à vis, et l'industrielle entièrement mécanisée. La technique traditionnelle Africaine est prédominance.

Notre beurre de Karité brut est produit directement au Ghana, pour garantir la fraîcheur et la préservation de toutes ses propriétés bénéfiques. De plus, notre huile est issue de l'agriculture biologique certifiée et est extraite par première pression à froid sans l'utilisation de solvants ou de produits chimiques, ce qui permet de conserver l'intégrité et la pureté du produit. Pour maintenir ses qualités, l'huile est stockée à l'abri de la lumière et de la chaleur.

  • La méthode traditionnelle :  les femmes africaines, détiennent un savoir-faire traditionnel et respectueux de l'environnement. La pâte dense qui résulte du broyage des amandes de Karité est diluée avec de l'eau et vigoureusement battue. Ce mélange est remué à l'aide de longues spatules pendant qu'il chauffe. Le fait de le plonger dans de l'eau bouillante aide à séparer le beurre des autres éléments contenus dans l'amande, y compris les impuretés qui tombent au fond du récipient. Le beurre, qui remonte à la surface, est recueilli puis pétri avant d'être soumis à une cuisson prolongée pour favoriser l'évaporation de l'eau et le dépôt des impuretés. Le beurre de karité ainsi liquéfié est filtré avant d'être emballé, donnant naissance à un beurre de karité de fabrication artisanale. Environ 30 à 35 % du beurre de chaque noix (poids sec) est traité. Bien la chaleur puisse légèrement altérer les propriétés du beurre de karité artisanal, des études physico-chimiques comparatives seraient nécessaires pour confirmer cette hypothèse. Avec cette méthode, les résidus accumulés au fond sont également récupérés pour créer des boules utilisées comme combustible pour chauffer d'autres cuves. Bien que la méthode artisanale soit chronophage, le beurre de karité qui en résulte est de haute qualité et entièrement naturel. Sa durée de conservation peut aller jusqu'à 3 ans, à condition d'être stocké à l'abri de la lumière et de l'humidité.
  • L’extraction par pression à froid : les amandes, préalablement extraites de leur coquille, sont pressées à une température ne dépassant pas 80 °C. Bien que cette technique soit plus avantageuse que l'extraction par solvant, elle ne permet pas de récupérer intégralement le beurre de karité contenu dans la noix, entraînant ainsi une certaine perte de matière première.

Huile végétale, beurre végétal et macérat huileux : définitions et différences

  • Les huiles végétales, fluides à la température de la pièce, sont issues exclusivement de végétaux oléagineux tels que les graines, fruits, pépins, ou noyaux riches en lipides. Elles sont extraites par diverses méthodes, incluant la pression à froid ou à chaud, et l'utilisation de solvants ou de fluides supercritiques. Couramment intégrées en aromathérapie comme supports pour les huiles essentielles grâce à leur riche composition en acides gras, ces huiles trouvent également leur utilité dans les secteurs alimentaire, cosmétique, ou industriel, avec des exemples notables tels que les huiles de Tournesol, Colza, et Arachide, mais aussi de Coco, Noisette, et Argan.
  • Les beurres végétaux, en contraste, se présentent sous une forme solide à température ambiante due à une concentration plus élevée en acides gras saturés. Issus des mêmes plantes oléagineuses, par des procédés d'extraction similaires, ils sont utilisés en cuisine comme substituts végétaux au beurre animal et dans la fabrication de produits cosmétiques pour leurs vertus hydratantes, par exemple le beurre de Cacao, de Karité, et de Mangue.
  • Les macérats huileux, ils se distinguent par leur méthode de préparation et l'origine des plantes utilisées, qui ne sont pas directement oléagineuses. Le processus implique la macération de parties de plantes telles que fleurs, feuilles, racines, ou baies dans une huile neutre et de préférence biologique, à température ambiante. Exposée à la lumière pendant plusieurs semaines ou mois, cette macération permet aux molécules actives des plantes de se diffuser dans l'huile, la dotant ainsi de propriétés bénéfiques. Après filtration, le macérat est prêt à l'emploi, apprécié pour ses vertus en santé naturelle et en cosmétique.

Traçabilité des lots en vente

Ce que nos clients pensent de ce produit