Voir les 1328 avis clients
Livraison offerte dès 29€

Notre huile végétale de Ricin (Ricinus communis) est vierge et certifiée BIO. Originaire d'Inde, cet extrait naturel est issu d'une première pression à froid, cultivé et transformé dans son pays d'origine afin de conserver tous ses bienfaits. C'est une huile particulièrement visqueuse qui s'utilise généralement diluée avec une autre huile végétale. 

Nos huiles végétales sont conditionnées dans des flacons en verre opaques, résistants et réutilisables ou dans un bidon en aluminium avec un revêtement sans bisphénol (pour les 1L alu).


Garanties qualité :

  • Certifiée BIO par Ecocert Greenlife
  • Issue de première pression à froid
  • Vierge et non raffinée, 100 % pure et naturelle
  • Conditionnée par nos soins à Lyon
  • Traçabilité et analyse qualité de chaque lot produit
    • DDM : -
    • Origine : -

Caractéristiques du produit :

Nom latin : Ricinus communis
Partie utilisée : Graines
Origine : Inde
Qualité : Vierge, Première Pression à Froid
Nom INCI : Ricinus Communis Seed Oil
Contient : Acide ricinoléique
Vendu en : Bidon en aluminium, bouchon à vis + obturateur, Flacon en verre opaque

Ce produit possède ces labels :

Ecocert Cosmos Certified Mis en flacon à Lyon Première pression à froid Non raffiné Disponible en pharmacie

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 25 juin et le 26 juin.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 25 juin

Produits Recommandés

Pourquoi opter pour une huile de Ricin BIO ?

Opter pour notre huile de Ricin biologique, présente plusieurs avantages notables. Tout d'abord, notre huile est issue de plantes cultivées selon des normes rigoureuses de l'agriculture biologique. Cela implique qu'elle soit produite sans l'usage de pesticides, d'herbicides, d'engrais chimiques ou d'autres substances synthétiques préjudiciables à la santé et à l'environnement.

De plus, notre huile végétales de Ricin BIO est extraite à froid, préservant ainsi au mieux ses nutriments, vitamines, antioxydants et acides gras essentiels. Contrairement aux huiles conventionnelles qui peuvent subir des procédés de raffinage et être traitées avec des solvants chimiques, notre huile BIO conserve sa pureté.

Enfin, choisir notre huile de Ricin BIO contribue à soutenir une agriculture respectueuse de l'environnement, à promouvoir la biodiversité et à préserver la santé des sols. Ce choix garantit également une traçabilité et une transparence accrues du processus de production, répondant ainsi à vos préoccupations, en tant que consommateurs, concernant l'origine et la qualité des produits que vous utilisez.

Pourquoi opter pour une huile de Ricin Vierge ?

Notre huile végétale de Ricin est vierge, non raffinée et extraite par première pression à froid.

La première pression à froid est une méthode d’extraction simple et mécanique où les fruits et graines oléagineux sont pressés pour en extraire directement l’huile. L’indication « vierge » précise qu’elle n’a subi aucun traitement avant ou après pressage. L’huile a simplement été filtrée pour éliminer les impuretés. Ainsi, la première pression à froid permet d’obtenir la première huile à température ambiante, préservant ainsi ses composants tels que les vitamines, les antioxydants et les acides gras. C’est la méthode qui a été choisie pour obtenir notre huile de Ricin BIO.

Dans le cas de l’extraction par raffinage, un solvant tel que de l’alcool est utilisé pour obtenir de l’huile. Cependant, cette méthode n’est pas très « propre », car certains acides gras essentiels peuvent être perdus ou modifiés durant le processus, détruits par une température de raffinage élevée. De nouveaux composés pas nécessairement bénéfiques pour la peau, les cheveux ou l’alimentation, peuvent être à leur tour présents dans l’huile. Malgré ces inconvénients, le raffinage présente l’avantage de produire des huiles plus stables. Ainsi, une huile raffinée aura tendance à mieux se conserver qu’une huile issue de première pression à froid.

Ainsi, une huile végétale sera qualifiée de vierge ou raffinée selon son mode d’extraction. Si l’extraction s’opère par pression sans aucun traitement, elle est qualifiée de vierge, car exempte de substances étrangères. Si l’extraction s’opère par solvants elle est qualifiée d’huile raffinée, ce qui permet d’obtenir une huile standardisée par modification de sa composition.

Une qualité sous contrôle

Notre huile de Ricin se distingue par sa qualité exceptionnelle, grâce à plusieurs critères essentiels à considérer lors du choix d'une huile végétale. Tout d'abord, notre huile est certifiée biologique, garantissant l'absence de pesticides de synthèse. Ensuite, il s'agit d'une huile vierge, obtenue par première pression à froid et non raffinée. Ces critères garantissent la conservation de toutes ses molécules d’intérêts, tels que l’acide ricinoléique (de 85 à 92 %) et l’acide linoléique (de 2 à 7 %), ainsi que sa qualité. Enfin, lors de la réception, une vérification organoleptique est nécessaire pour confirmer la qualité de l’huile de Ricin : elle doit se présenter sous forme d’un liquide incolore à jaune clair, avec une texture visqueuse presque collante qui se fige à basse température, et une odeur caractéristique.

Pour vous garantir une qualité irréprochable, nous effectuons des contrôles de routine sur chaque lot et des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction de l’analyse de risque du produit. Voici les éléments sur lesquels nous sommes particulièrement vigilants pour ce produit :

Critères organoleptiques

Afin de vous garantir une qualité irréprochable, nous vérifions ces critères sur chaque lot :

  • Aspect : liquide visqueux, figeage à basse température
  • Couleur : jaune clair, incolore
  • Odeur : caractéristique
  • Toucher : collant

Critères de composition

Pour que vous puissiez profiter de tous les bienfaits de cette huile, nous contrôlons les teneurs suivantes via une analyse chromatographique :

  • acide ricinoléique (AGMI oméga 9) : 85 à 92 %
  • acide linoléique (AGPI oméga 6) : 2 à 7 %
  • acide oléique (AGMI oméga 9) : 2 à 6 %
  • acide stéarique (AGS) : ≤ 2 %
  • acide linolénique (AGPI oméga 3) : ≤ 2 %
  • acide palmitique (AGS) : ≤ 2 %
  • acide arachidique (AGS) : ≤ 1 %
  • acide eicosénoïque (AGMI oméga 9) : ≤ 1 %
  • insaponifiables :

Pureté du produit

En plus des contrôles de routine, nous effectuons des contrôles de surveillance plus poussés, en fonction du risque du produit vis-à-vis de ces différents contaminants :

  • Pesticides
  • Métaux lourds
  • HAP
  • Alcaloïdes

Stabilité dans le temps

Nous sommes attentifs à l'évolution de la qualité du produit au cours du temps, notamment vis-à-vis de ces phénomènes d'altération :

  • Microbiologie
  • Oxydation

Un flacon en verre opaque et résistant

Le choix du conditionnement d’une huile végétale est essentiel : un emballage en verre opaque présente plusieurs avantages. En effet, le flacon en verre opaque permet de protéger efficacement l’huile végétale de la lumière qui peut altérer sa qualité des huiles en l’oxydant. De plus, le verre est un matériau inerte, c’est-à-dire qu’il n’interagit pas chimiquement avec les composés des huiles, qui ne seront alors pas altérées. Enfin, contrairement à certains plastiques, le verre est non-poreux et donc n’absorbe pas l’huile. Cela évite toute contamination croisée ou altération de l’huile due à une réaction avec le matériau du récipient. En résumé, le choix d’un flacon en verre pour conserver les huiles végétales contribue à maintenir leur qualité, leur fraîcheur et leur efficacité sur le long terme.

Stockage et conservation

  • Pour le format 1L vous avez le choix du verre ou de l'aluminium. À savoir que le bidon en alu possède un revêtement intérieur à base de polyester, sans bisphénol. L'aluminium combiné à un obturateur en PE transparent et un bouchon à vis en PP permet également de préserver l'huile de l'oxydation. 

  • À conserver de préférence dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Documentation Réglementaire

Certificat
BIO

Téléchargement

Fiche
technique

Téléchargement

Fiche
de sécurité

Téléchargement

Allergènes
cosmétiques

Téléchargement

Attestation
cosmétique

Téléchargement

Traçabilité des lots en vente

Une huile végétale très visqueuse

L’huile de Ricin fait partie des huiles végétales les plus visqueuses. En effet, la forte viscosité de l’huile de Ricin serait liée à la présence du groupement hydroxyle situé sur l’acide ricinoléique qui est le composant majoritaire de l’huile de Ricin. Cette huile serait même employée en tant que standard dans l’évaluation de la viscosité d’autres composants. De manière générale, l’huile de Ricin est liquide à température ambiante, mais elle peut avoir tendance à se figer à basse température. Toutefois, ces caractéristiques n’ont pas d’impact sur la qualité de l’huile de Ricin. De couleur jaune clair ou incolore, l’huile de Ricin a un toucher collant.

La spécificité de l’huile de Ricin réside dans sa richesse exceptionnelle en acide ricinoléique. Ce dernier est un acide gras qui constitue 85 à 92 % de l’huile de Ricin. De son nom chimique acide 12-hydroxy-9-cisoctadécénoique, l’acide ricinoléique fait partie de la famille des oméga-9. Sa principale différence avec les autres acides gras repose sur son groupement hydroxyle (-OH) situé sur sa chaine d’acides gras. Ce groupement hydroxyle confère à l’huile des propriétés émollientes et lubrifiantes notamment. En cosmétique, l'huile de Ricin est très employée et appréciée pour nourrir ainsi que pour fortifier les cheveux.

Huile de Ricin ou Castor oil ?

L’huile de Ricin et "Castor oil" désignent tous deux la même chose : l'huile extraite des graines de la plante Ricinus communis, plus communément appelée Ricin. "Castor oil" est simplement l'expression anglaise pour "huile de Ricin". L’huile de Ricin n’a aucun lien avec le castor puisque cette huile ne provient pas de ce rongeur.

En revanche, le castor produit une substance huileuse appelée le castoréum, sécrétée par les glandes anales du rongeur. Reconnaissable par sa couleur jaunâtre et son parfum très odorant, le castoréum est utilisé dans l'industrie agroalimentaire comme additif alimentaire ou pour intensifier certains parfums. En parfumerie, il est utilisé en association avec le musc, la civette, l'ambre gris ou la cire d'abeille. Le castoréum est considéré comme sans danger pour la santé humaine.

Huile de Ricin ou Carapate : quelles différences ?

L'huile de Ricin est extraite des graines de la plante Ricinus communis, tandis que l'huile de Carapate est extraite des graines de la plante Jatropha curcas. Ces deux plantes sont de la famille des Euphorbiacées, mais elles ont des propriétés et des utilisations différentes.

À la différence de l'huile de Ricin vierge, l'huile de Carapate est issue de graines torréfiées, obtenue à chaud de manière traditionnelle. La torréfaction confère à l’huile, une couleur marron foncé et un goût grillé. Une fois torréfiées, les graines de Carapate sont décortiquées puis broyées jusqu’à obtenir une pâte. Cette dernière est bouillie plusieurs heures dans de l’eau afin de faciliter la libération de l’huile en surface. La phase huileuse est récupérée et chauffée de nouveau pour retirer l’excédent d’eau. À l’issue de ces deux dernières étapes, on obtient l’huile de Carapate. Cette huile est aussi connue sous le nom d’huile de Ricin noir en raison de sa couleur ou encore « Palma Christi » en Guyane ou « Karapaté » aux Antilles.

Ainsi, l'huile de Ricin est connue pour sa viscosité élevée et ses propriétés émollientes. Elle est couramment utilisée en cosmétique pour ses bienfaits sur les cheveux et la peau. En revanche, l'huile de Carapate est plus légère et moins visqueuse que l'huile de Ricin. Elle est également utilisée en cosmétique, mais elle est plus souvent utilisée localement dans les Caraïbes pour traiter divers problèmes de peau et de cheveux.

En résumé, bien que les deux huiles partagent certaines caractéristiques similaires en tant qu'huiles végétales, elles proviennent de plantes différentes et ont des utilisations distinctes en cosmétique et en médecine traditionnelle.

Qu’est-ce le Ricin ?

Le Ricin, de son appellation latine : Ricinus communis est une plante faisant partie de la vaste famille des Euphorbiacées, qui compte plus de 8 000 espèces. Plante herbacée ou arborescente, la floraison du Ricin peut être annuelle ou vivace selon les conditions climatiques. Elle pousse préférentiellement dans les régions tropicales ou subtropicales même si on peut la retrouver sur l’ensemble du continent. Selon son environnement, le Ricin peut atteindre jusqu’à 3 mètres, voire 10 mètres de hauteur. Le Ricin est une plante ornementale attrayante, caractérisée par des feuilles palmées dentelées, de couleur verte ou rouge, possédant généralement plus de 5 lobes, semblables à celles de l'érable. La plante produit également des fruits sous forme de capsules rouges à trois coques, souvent ornée d’épines. À maturité, chacune de ces coques s’ouvrent pour libérer les graines de Ricin.

Le nom "Ricin" dérive du latin "Ricinus", signifiant "tique", en référence à la forme et à la couleur des graines de la plante. En effet, ces graines, de couleur beige et marbrées de rouge ou de brun, ressemblent aux tiques gorgées de sang. Il est important de noter que toutes les parties du Ricin, y compris les graines, sont hautement toxiques pour l'Homme en cas d'ingestion.

Production du Ricin et de son huile

Le Ricin est une plante herbacée dont la culture s'étend sur une superficie d'environ 12 600 km² dans le monde, équivalente à celle du Liban ou du Kosovo. Chaque année, cette plante produit environ 1,14 million de tonnes de graines. L'Inde est le principal producteur mondial de graines de Ricin, représentant environ 70 % de la production mondiale, soit environ 830 000 tonnes par an. Elle est suivie de loin par la Chine, avec une part de marché mondiale d'environ 18 %, puis par le Brésil.

Les graines de Ricin sont utilisées pour produire de l'huile de Ricin. En général, on estime que ces graines contiennent entre 50 et 70 % d'huile. Outre son utilisation répandue en cosmétique, l'huile de Ricin a longtemps été utilisée dans l'industrie aéronautique et automobile en raison de ses propriétés lubrifiantes. Sur le plan alimentaire, elle est répertoriée par le Codex Alimentarius comme additif alimentaire (E1503), utilisé comme anti-agglomérant, agent de glaçage ou solvant de support. Son utilisation dans l'alimentation reste toutefois réglementée.

Quelles sont les autres formes galéniques du Ricin ?

Outre l’huile végétale de Ricin, le Ricin peut être utilisé sous différentes formes galéniques, notamment :

  • Les gélules de Ricin : le Ricin peut être encapsulé dans des gélules pour une administration plus pratique, notamment dans le cadre de certains traitements médicinaux.

  • Les cataplasmes de Ricin : les feuilles écrasées ou l'huile de Ricin peuvent être utilisées pour préparer des cataplasmes, appliqués localement pour soulager diverses affections cutanées ou musculaires.

  • La teinture mère de Ricin : une teinture peut être préparée à partir des graines ou des feuilles de Ricin, utilisée pour ses propriétés médicinales, bien que son utilisation soit généralement limitée en raison de sa toxicité.

Il est important de noter que le Ricin est une plante pouvant être toxique et que son utilisation doit être strictement contrôlée et supervisée par des professionnels de la santé qualifiés.

Huile végétale, beurre végétal et macérat huileux : définitions et différences

  • L’huile végétale est un corps gras liquide à température ambiante. Elle provient exclusivement de plantes oléagineuses, car celles-ci possèdent des graines, des fruits, des pépins ou des noyaux composés principalement de lipides. Ces huiles sont obtenues par divers procédés d'extraction, tels que la pression à froid, à chaud, ou l'extraction par solvants ou fluides supercritiques. Les huiles végétales sont très souvent utilisées en aromathérapie en complément des huiles essentielles, car leur composition en acides gras en fait un excellent support de dilution. Ces plantes sont cultivées pour un usage alimentaire, cosmétique ou industriel (pour les moteurs, les lampes, etc.). L’huile de Tournesol, de Colza, et d’Arachides sont très connues, mais il existe aussi l’huile de Coco, de Noisettes, d’Argan, etc.

  • Le beurre végétal se distingue par sa texture et son aspect qui diffèrent de l’huile. En effet son aspect est solide à température ambiante. Ceci est dû à une teneur plus élevée en acides gras saturés ou en composés similaires. Il est également issu des plantes oléagineuses selon les mêmes méthodes d’extraction que pour les huiles. Les beurres végétaux sont fréquemment employés en cuisine comme alternative végétale au beurre traditionnel, et également dans la conception de produits cosmétiques et de soins cutanés en raison de leurs propriétés hydratantes et émollientes tels que le beurre de Cacao, de Karité et de Mangue.

  • Le macérat huileux concerne le type de plante et le procédé d’obtention des molécules. En effet, les plantes sélectionnées ne sont pas oléagineuses, c’est-à-dire qu’elles ne vont pas donner directement de l’huile. Le procédé de macération est alors utilisé : il consiste à plonger les parties de la plante (comme les fleurs, les feuilles, les racines ou les baies) dans une huile neutre et idéalement BIO (comme celles de tournesol, de pépins de raisin ou d’olive) à température ambiante. Cette macération est ensuite placée à la lumière pendant plusieurs semaines voire quelques mois. Pendant cette période, les molécules actives des plantes diffusent lentement dans l'huile, enrichissant ainsi celle-ci de leurs propriétés bénéfiques. Après macération et filtration, le macérat huileux est prêt à être utilisé. Ces macérats sont appréciés pour leurs propriétés en santé naturelle et en cosmétiques.

Où jeter les huiles usagées ?

Il est impératif de ne pas déverser les huiles usagées dans les égouts ou les toilettes, car cela peut entraîner des dommages environnementaux considérables. Voici quelques options sûres pour éliminer correctement les huiles usagées :

  • La collecte par les municipalités : de nombreuses municipalités proposent des programmes de collecte des huiles de cuisson usagées. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre service des déchets pour connaître les possibilités de collecte disponibles dans votre région.

  • Le recyclage : certains centres de recyclage acceptent les huiles de cuisson usagées. Vous pouvez contacter les centres de recyclage locaux pour savoir s'ils acceptent ce type de déchets et comment les déposer.

  • Les points de collecte spécifiques : certains supermarchés, stations-service ou centres de recyclage disposent de points de collecte spécifiques pour les huiles de cuisson usagées. Renseignez-vous auprès des établissements de votre région pour savoir s'ils offrent ce service.

  • Le compostage : si vous utilisez des huiles végétales, vous pouvez envisager de les ajouter à votre tas de compost. Cependant, veillez à ne pas en ajouter en grande quantité, car cela pourrait perturber l'équilibre du compost.

  • Le biodiesel : dans certaines régions, les huiles de cuisson usagées peuvent être recyclées pour produire du biodiesel. Renseignez-vous auprès des entreprises locales produisant du biodiesel pour savoir si elles acceptent les dons d'huiles usagées.

En suivant ces recommandations, vous contribuerez à protéger l'environnement en évitant la contamination des eaux souterraines et en favorisant le recyclage responsable des déchets.

Ce que nos clients pensent de ce produit