Voir l'avis client
Livraison offerte dès 29€

Ce Thé Oolong Four Seasons Nature des Jardins de Gaïa, provient du cultivar Four Seasons réputé pour ses thés exceptionnels en toutes saisons. Avec son infusion claire d'un jaune éclatant, il captive par ses arômes d'agrumes et ses saveurs végétales nuancées rappelant la patate douce et la fève de haricot. Ce Thé allie légèreté et richesse gustative.


Les plus produit : 

  • Ingrédient entièrement naturel, provenant de l'Agriculture Biologique
  • Feuilles entières
  • Récolte à la main en Novembre
  • 50% d'oxydation
  • Contient peu de théine
  • Notes de patates douces et de fève de haricot
  • Sachets en papier 100% recyclé non blanchi
  • Producteurs justement rémunérés
  • Fabriqué en France

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®, une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de Thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédient : Thé Wu long ou Oolong* (Camellia sinensis). *Issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Laisser infuser 5 min (plusieurs infusions possibles)
Vendu en : Emballage papier recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Fabriqué en France Sans Additifs Zéro déchet plastique

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

5/5
1 note - 0 avis
Ecrire un avis

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens élargit son offre de Thés en vrac avec ce Thé Oolong Four Seasons Nature BIO de la marque Les Jardins de Gaïa, qui se démarque par plusieurs atouts :

  • Certification biologique assurée : un Thé exclusivement BIO, certifié selon la norme FR-BIO-01.
  • Responsabilité environnementale : méthodes durables pour la gestion des déchets et le choix des moyens de transport, visant à minimiser notre impact écologique.
  • Exigence de qualité supérieure : un Thé séléctionné avec soin, cueilli et traité à la main avec une attention particulière à la qualité.
  • Diversité des saveurs : un Thé à la fois aérien et gourmand.
  • Expérience gustative enrichissante : au-delà des vertus pour la santé, ce Thé Oolong se caractérise par une complexité aromatique unique et envoûtante, aux nuances de patate douce et de fève de haricot.

Conseils d'utilisation

Pour préparer une infusion chaude, ajouter 2 g de Thé Oolong Four Seasons dans une théièrethéière en porcelaine, parfaite pour l'infusion d'un large éventail de Thés tout en préservant leur goût frais, grâce à la neutralité de ses parois. Afin de libérer tous les arômes, versez 25cl d'eau à 95°C par-dessus et laissez infuser pendant 5 minutes avant de déguster le breuvage. Privilégier l'utilisation d'une eau de source ou filtrée. Plusieurs infusions sont envisageable avec les même feuilles de Thé.

Zoom sur le Thé Oolong

Thé Oolong

Thé emblématique de Taïwan, le Oolong est également connu sous les appellations de Thé bleu, une référence à la teinte singulière que prennent ses feuilles une fois infusées, Thé wu long, ou Thé milky Oolong. Il occupe une place unique dans la catégorisation traditionnelle des Thés, distingué par son processus d'oxydation spécifique, sa provenance et son mode de préparation. Ainsi, son degré d'oxydation fluctue grandement. Le Thé Oolong représente donc à lui seul une gamme variée d’infusions, ce qui peut rendre son identification complexe. Vis-à-vis des autres types de Thés, le Oolong se situe mi-chemin entre le Thé vert, non oxydé, et le Thé noir, complètement oxydé. Il est produit dans plus de 30 pays, en particulier la Chine et Taïwan.

Toutefois, indépendamment de sa provenance, le Thé bleu est reconnu pour son authenticité, avec certaines variétés étant perçues comme de rares joyaux. Le Thé Oolong est souvent constitué de feuilles roulées sous forme de petites perles de quelques millimètres de diamètre. Les feuilles peuvent aussi être froissées.  Sa production est limitée, et la plupart des variétés d'Oolong disponibles sur le marché sont de qualité supérieure. Le Thé provenant de la province de Fujian bénéficie d’une certaine renommée. La zone montagneuse de Mae Salong, située dans le nord de la Thaïlande, est également renommée pour sa production d’un Oolong de haute qualité. Cependant, les meilleurs Thés Oolong sont produits sur l’île de Taïwan. Ainsi, le fait de connaître l’origine du produit est un gage de qualité. Pour vous assurer d’avoir un Thé Oolong de qualité il est important de privilégier des cultures établies en haute altitude et entretenues selon des pratiques traditionnelles. De plus, il est essentiel que les producteurs obtiennent une certification d'entités crédibles pour garantir que votre Thé est élaboré conformément à des critères de qualité rigoureux.

Semblable au Thé vert, le Thé bleu Oolong renferme des polyphénols, des antioxydants luttant contre le stress oxydatif. Il est également pourvu de nombreux minéraux. Ce Thé est réputé pour agir la dépense énergétique au repos et le métabolisme lipidique. Côté gustatif, les Thés Oolong offrent une palette de goûts et d'arômes uniques qui se manifestent au cours du processus d'oxydation. Les Oolongs les moins oxydés, d'un vert éclatant, dévoilent des saveurs fraîches et des nuances florales et beurrées, tandis que les Oolongs plus oxydés et légèrement fermentés se caractérisent par des profils gustatifs plus profonds, avec des notes grillées et complexes, évoquant un whisky de qualité. L’attrait des Thés Oolong réside dans leur incroyable diversité de saveurs naturelles et leur faible concentration en théine. Au sein de cette palette des saveurs, il y a fort à parier que vous trouverez un Oolong à votre goût.

Plus particulièrement le Thé Oolong Four Seasons de la marque Jardins de Gaïa est un Thé rare et unique, produit durant les 4 saisons de l’année. Il possède des arômes d'agrumes, de patate douce et de fève de haricot.

Engagement pour le commerce équitable

Fondée il y a vingt ans par l'activiste Arlette Rohmer, l'entreprise Les Jardins de Gaïa incarne l'idéal d'une coexistence harmonieuse entre le commerce équitable et l'agriculture biologique. En mettant l'accent sur l'importance cruciale des certifications attestant de pratiques justes, Rohmer a toujours privilégié une relation directe avec des producteurs respectueux de l'environnement. Les Jardins de Gaïa s'engagent à maintenir une transparence sur leurs méthodes équitables, soulignant l'importance de collaborations étroites avec des petits agriculteurs, la promotion d'une agriculture respectueuse des échelles humaines et l'établissement de relations commerciales justes, incluant une rémunération équitable, un préfinancement, la transparence et une réciprocité dans les échanges.Pour Arlette Rohmer, l'harmonie dans les relations commerciales est indispensable. La réussite de l'entreprise est attribuée à ces liens solides avec les producteurs, reflétant un engagement authentique envers des initiatives justes et durables.

Bien que des certifications comme Max Havelaar (label Fairtrade) soient essentielles, Les Jardins de Gaïa adoptent une démarche plus approfondie en établissant leurs propres standards rigoureux, considérant ces labels comme des garanties de base pour les consommateurs sur les opérations de l'entreprise. Actifs dans diverses associations de commerce équitable, Les Jardins de Gaïa adoptent une stratégie passionnée, dévouée et ouverte, visant une amélioration constructive du secteur commercial.

Un Thé issu de petits producteurs

Ce Thé Oolong des Jardins de Gaïa venant de Thaïlande est produit dans la province de Chiang Rai, proche de la frontière avec la Birmanie, une région renommée pour ses Thés semi-oxydés fabriqués selon les méthodes traditionnelles taïwanaises. Les producteurs partenaires, cultivant à des altitudes de 1200 à 1400 mètres, sont principalement des descendants chinois de la diaspora du Kuomintang, initialement basée à Taïwan. Certains se sont installés en Birmanie avant de trouver refuge à Santikhiri, en Thaïlande. Les échanges étroits entre ces communautés ont facilité le partage des techniques raffinées de fabrication des Oolong et l'introduction de variétés de Thé de haute qualité en provenance de Taïwan. Cette région est donc particulièrement propice à la création de Thés d'exception, grâce à un sol et un climat favorable. Ces Oolong, qui rivalisent en qualité avec les plus réputés, sont de plus en plus prisés par les connaisseurs, notamment pour leurs nuances exotiques distinctives.

La dégustation traditionnelle du Thé Four Seasons

Utilisant un gaiwan (ou zhong), un petit récipient traditionnel chinois en porcelaine avec couvercle, cette méthode est privilégiée pour apprécier les Thés Verts, Jaunes, et Blancs. Elle permet de réaliser plusieurs infusions successives avec les mêmes feuilles, offrant une expérience unique pour observer l'évolution du Thé au fil des infusions. Cette pratique est particulièrement appréciée pour sa capacité à capturer et à explorer les différentes notes aromatiques du Thé en utilisant le couvercle pour en apprécier les arômes.

Comment est fabriqué le Thé Oolong ?

  • La récolte du Thé Oolong dépend de l'oxydation désirée. Ainsi, pour les Thés Oolong faiblement oxydés, les producteurs privilégient la cueillette des jeunes pousses au sommet des branches, connues sous le nom de bourgeons terminaux, ainsi que des premières feuilles qui se développent juste après ces bourgeons. Pour les Thés Oolong à oxydation plus poussée, les récoltants optent pour des feuilles plus grandes et plus âgées, situées plus loin du bout de la branche. Les feuilles récoltées proches du bourgeon apical offrent une qualité d'infusion supérieure par rapport à celles cueillies plus bas sur la plante. Cette différence est due à une concentration plus élevée de sève dans les extrémités des branches, ce qui enrichit leur goût et accentue leurs caractéristiques.
  • Initialement, les feuilles subissent un processus de flétrissement, qui peut se dérouler à l'extérieur sous le soleil ou à l'intérieur, pour une période de 1 à 4 heures. Au cours de cette phase, elles sont fréquemment brassées et retournées.
  • Par la suite, les feuilles sont exposées à un processus de sudation, durant lequel l'oxydation se déroule effectivement. Elles sont étendues sur des claies de bambou dans une pièce maintenue à une température de 22 °C à 25 °C et une humidité de 85 %, où elles sont agitées - initialement avec douceur puis progressivement avec plus de vigueur - afin de favoriser la perte d'eau. L'avancée de l'oxydation, marquée par la libération d'une enzyme résultant de la décomposition graduelle de la structure cellulaire des feuilles qui leur confère une teinte rougeâtre, est surveillée par le biais de l'odorat et du toucher.
  • Pour stopper l'oxydation, une étape de torréfaction est appliquée pendant une durée de 30 secondes à 5 minutes à une température variant de 200 à 260 °C, ce qui contribue également à préparer les feuilles au roulage.
  • Le roulage vise à transférer les huiles essentielles aromatiques de l'intérieur de la feuille vers sa surface, permettant ainsi leur libération lors de l'infusion. Cette opération est effectuée de différentes manières selon les types d'Oolong : les feuilles peuvent être froissées, torsadées, ou bien roulées en boule. Pour obtenir cette dernière forme, les feuilles sont disposées dans un sac en toile qui est pressé plus de quarante fois entre deux plateaux.
  • Après le roulage, les feuilles subissent une étape de séchage à une température de 100 °C durant environ vingt minutes, utilisant un séchoir ou des paniers en bambou. Pour les Oolong de fabrication artisanale, le séchage se fait traditionnellement au charbon de bois, tandis que pour la production industrielle, le gaz, le charbon ou l'électricité sont employés. Dans le cas de certains Oolong spécifiques, comme le Yan Cha, cette phase de séchage s'étend sur plusieurs heures et prend la forme d'une torréfaction prolongée où se déclenche une réaction de Maillard.
  • Une ultime phase de séchage réduit l'humidité des feuilles à seulement 4 %, moment auquel un dernier tri est réalisé pour retirer les tiges et les feuilles de qualité inférieure.

Quels sont les différents types de Thés Oolong ?

Les Thés Oolong peuvent être répartis en quatre catégories principales :

  • Le Thé Oolong Léger : Ces Thés, oxydés à hauteur de 10 à 30 %, sont élaborés selon la méthode chinoise traditionnelle. Ils se caractérisent par des arômes délicats rappelant ceux des Thés verts, avec des notes florales et sucrées. Un exemple notable est le Baozhong de Taïwan.
  • Le Thé Oolong Fortement Oxydés : Ces Thés subissent une oxydation de 40 à 90 % et sont principalement produits selon une technique propre à Taïwan. Ils offrent des saveurs boisées, fruitées et parfois caramélisées. Le Bai Hao, également connu sous le nom de Beauté Orientale, en est un exemple.
  • Le Thé Oolong Vieux et Torréfiés Répétitivement : Ces Thés de grande qualité, parfois âgés de 50 ans ou plus, sont précieusement conservés à Taïwan. L'humidité ambiante de l'île les oblige à être torréfiés annuellement ou tous les deux à trois ans selon le choix du producteur, ce qui enrichit leur profil gustatif de notes fruitées et torréfiées distinctives. Après 20 à 25 ans, des nuances minérales émergent, semblables à celles des vieux pu-erh. Cette catégorie de Thés est menacée par la hausse de la demande en Oolong à Taïwan, ce qui diminue les stocks disponibles et, avec des prix relativement bas pour les vieux Oolong, réduit l'intérêt des producteurs à les vieillir et les entretenir sur de longues périodes.
  • Le Thé Oolong jeune Multi-Torréfiés : Ces Thés sont le résultat de techniques modernes cherchant à imiter les caractéristiques des vieux Thés intensément torréfiés. Des exemples incluent le Dong Ding Antique et le Tie Guan Yin Antique.

Quelles régions produisent quels types de Thé Oolong ?

Le Thé Oolong peut être issu de diverses régions, chacune offrant des caractéristiques distinctives :

  • Le Thé Oolong provenant de Chine, son berceau originel, est une variété généralement plus légère se rapprochant des Thés verts en termes de goût.
  • Le Thé Oolong de Taïwan se distingue par une saveur plus intense et corsée, s'apparentant davantage à celle d'un Thé noir. Taïwan est également célèbre pour son Milky Oolong de haute renommée.
  • Le Thé Oolong originaire du Sri Lanka, est plus récent sur le marché. Il est issu de petites exploitations qui, traditionnellement axées sur le Thé noir, se sont diversifiées vers la production d'Oolong pour répondre à une demande globale en augmentation.

Peut-on boire du Thé tout au long de la journée ?

Il est recommandé de consommer du Thé en quantité modérée tout au long de la journée, particulièrement pour ceux qui sont sensibles à la caféine ou qui ont des difficultés à dormir, afin d'éviter une consommation excessive de théinethéine. Optez pour des Thés moins riches en caféine et assurez-vous de boire suffisamment d'eau pour rester bien hydraté en plus de votre consommation de Thé.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de Thé ?

Il est important de souligner que la consommation excessive de thé, définie par la prise de plus de 4 à 6 tasses quotidiennes, peut mener à une consommation excessive de certaines substances, telles que la théine (équivalent de la caféine) et le fluor, qui, au-delà de certaines limites, peuvent s'avérer nocives pour la santé.

La caféine, par son action de neutralisation des effets apaisants sur le cerveau, peut affecter le sommeil en provoquant des retards d'endormissement, ainsi qu'en diminuant la durée et la qualité du sommeil, des effets bien documentés. En outre, elle peut entraîner une augmentation de la pression artérielle, qui, dans des situations extrêmes, peut déclencher de la tachycardie et accroître le risque de complications cardiaques chez les personnes à risque. Ces effets sont exacerbés par une consommation élevée de caféine, surtout chez ceux qui n'y sont pas habitués.

Cependant, il convient de noter que les effets de la caféine sur l'organisme varient grandement selon l'âge, le sexe, le patrimoine génétique, l'état de santé général de l'individu, ainsi que sa consommation d'autres substances, telles que le tabac, l'alcool et certains médicaments.

Peut-on boire du Thé lorsque l’on est enceinte ou allaitante ?

Les femmes enceintes peuvent continuer à consommer du Thé, à condition de ne pas excéder trois tasses quotidiennes et de préférer une consommation hors des repas. Cette limite vise à restreindre l'apport en théinethéine (caféine), dont l'Anses recommande de ne pas dépasser 200 mg par jour pendant la grossesse. Par exemple, une tasse de 250 ml de Thé noir contient environ 50 mg de théinethéine, tandis qu'une quantité équivalente de Thé vert en contient 30 mg. Il est recommandé d'opter pour des Thés à faible teneur en théinethéine, tels que certains Oolongs ou Thés verts de Ceylan, en raison du potentiel des tanins présents dans le Thé à diminuer l'absorption du fer, essentiel durant la grossesse. Pour réduire la théinethéine, on peut prolonger l'infusion au-delà de 3 minutes (c'est lors des toutes premières minutes de l'infusion que le Thé est le plus excitant), effectuer une première infusion courte puis la jeter, ou réutiliser les feuilles pour une seconde infusion, ce qui élimine une grande partie de la théinethéine. Étant donné les risques liés aux pesticides et métaux lourds dans certains Thés, il est conseillé de privilégier des Thés bio certifiés.

Pendant l'allaitement, la consommation de Thé ne devrait pas dépasser trois tasses par jour, car environ 1% de la théinethéine ingérée se transfère rapidement dans le lait maternel. Chez les nourrissons, en particulier les plus jeunes et les prématurés, la théinethéine se dégrade lentement, risquant de s'accumuler et de causer des troubles. Ainsi, il est suggéré aux mères allaitantes de limiter leur apport en théinethéine et caféine à 300 mg par jour, en considérant toutes les sources.

Le Thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La consommation de Thé peut influencer négativement l'absorption du fer en raison des tanins présents, qui ont tendance à se lier au fer non hémique, principalement trouvé dans les aliments d'origine végétale. Cependant, il est toujours possible de profiter du Thé même en cas de carence en fer, en prenant certaines mesures pour améliorer l'absorption du fer :

  • Consommer du Thé hors des périodes de repas, idéalement une heure avant ou deux heures après, pour minimiser son impact sur l'absorption du fer.
  • Limiter la durée d'infusion du Thé pour réduire la concentration de tanins.
  • Se limiter à trois tasses de Thé par jour ou opter pour des Thés faibles en tanins, tels que le Rooibos.
  • Assurer une consommation adéquate et variée de sources de fer dans l'alimentation.
  • Accompagner la consommation de Thé de sources de vitamine C, connue pour faciliter l'absorption du fer.

Est-ce que le Thé tache les dents ?

En effet, le Thé a la capacité de tacher les dents. Cette situation est principalement due aux tanins contenus dans le Thé, qui s'infiltrent dans l'émail dentaire, naturellement poreux, entraînant une coloration brunâtre sur les dents avec le temps. Les polyphénols, en particulier les Théaflavines et les Théarubigines présents dans les Thés noirs, jouent également un rôle dans ce processus. Pour limiter cet effet indésirable, il est conseillé de se brosser les dents après la consommation de Thé ou, à défaut, de rincer abondamment la bouche avec de l'eau.

Quels sont les différents types de Thé ?

Les feuilles de Thé, issues de la plante Camellia sinensis, peuvent provenir de régions différentes et être transformées de diverses manières, notamment par oxydation, pour donner naissance à plusieurs variétés de thés :

  • Thé Noir : Prisé en Europe, ce Thé noir résulte d'une oxydation complète des feuilles, lui conférant sa couleur sombre distinctive. Il est idéal d'infuser ces feuilles dans une eau à environ 85°C pour 4 à 5 minutes.
  • Thé Vert : Produit à partir de feuilles non fermentées, le Thé vert japonais jouit d'une grande réputation en Europe, bien que cela ne soit pas forcément un indicateur de qualité supérieure par rapport au Thé vert chinois. Pour une infusion optimale, le Thé vert chinois doit être préparé avec de l'eau à 75°C pour 3 minutes, tandis que le Thé vert japonais nécessite une eau entre 50 et 75°C pour 1 à 2 minutes.
  • Thé Blanc : Spécialité de la province de Fujian en Chine, et également produit en Inde, au Népal, et en Indonésie, le Thé blanc provient des bourgeons et des premières feuilles de l'arbuste. Il se prépare avec une eau à 70 ou 75°C pendant 5 à 10 minutes.
  • Thé Oolong : Connu aussi sous le nom de Thé bleu, ce Thé semi-fermenté est faible en théinethéine, permettant une consommation tout au long de la journée. L'infusion recommandée est dans une eau à 90°C pendant 5 à 7 minutes.
  • Thé Pu Erh : Ce Thé sombre et fermenté est réputé pour son goût distinctif et sa capacité à s'améliorer avec le temps. Pour l'infuser, utiliser une eau à 95°C pour 4 à 5 minutes.
  • Thés parfumés et aromatisés : Ils résultent d'un mélange de feuilles de Thé avec des additifs comme des huiles essentielles, arômes, fleurs, épices, ou fruits séchés.

Oxydation, fermentation, quelle est la différence pour le Thé ?

L'équivoque entre la fermentation et l'oxydation du Thé découle d'une croyance révolue, aujourd'hui rectifiée grâce aux progrès scientifiques, qui postulait que le Thé Vert se transformait en Thé Noir par fermentation. En réalité, l'oxydation et la fermentation sont deux processus distincts dans la production du Thé :

L'oxydation est un changement chimique où les feuilles de Thé noircissent en réaction à l'oxygène et à des enzymes, ce qui enrichit leur goût et leur parfum. Ce phénomène est similaire à celui observé lorsqu'une pomme, une banane ou un avocat noircit au contact de l'air. La gestion de l'oxydation est délicate et commence dès la cueillette des feuilles. Chimiquement, la chlorophylle se transforme en phéophytine, conférant au Thé sa couleur foncée. Pour arrêter l'oxydation, les feuilles sont rapidement chauffées, inactivant ainsi les enzymes impliquées. Ce processus n'est pas exclusif au Thé; par exemple, le Rooibos rouge est la forme oxydée du Rooibos vert. La nomenclature chinoise des Thés se base sur leur niveau d'oxydation plutôt que sur leur couleur :

  • Le Thé Vert est peu ou pas oxydé.
  • Le Thé Blanc subit une faible oxydation naturelle.
  • Le Thé Oolong est oxydé à un niveau variant de 10% à 90%.
  • Le Thé Noir est complètement oxydé.

La fermentation, quant à elle, est un processus biologique anaérobie qui implique la croissance de micro-organismes, ce qui ne s'applique pas à la plupart des Thés. Seuls le Pu-erh et le Thé Jaune subissent une véritable fermentation. Pour induire cette fermentation, ces Thés sont souvent maintenus sous une bâche humide pour restreindre l'accès à l'oxygène et favoriser l'activité microbienne, développant ainsi des arômes de sous-bois.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

Dans le domaine de l'herboristerie, on utilise le terme "tisane" pour parler d'une boisson réalisée en versant de l'eau sur une ou plusieurs plantes mélangées. Pour préparer une tisane, on peut recourir à trois méthodes principales :

  • L'infusion : consiste à verser de l'eau chaude sur les plantes et à laisser reposer quelques minutes. Cette méthode est idéale pour les parties délicates des plantes, comme les feuilles et les fleurs.
  • La décoction : implique de mettre les plantes dans de l'eau froide, puis de chauffer progressivement jusqu'à ébullition. Après avoir bouilli pendant 15 à 30 minutes, on retire du feu et on laisse reposer, couvert. Il est recommandé de filtrer en pressant les résidus à la fin. La décoction est adaptée aux parties dures des plantes, telles que les écorces, les racines et les graines.
  • La macération : cette technique consiste à laisser les plantes dans de l'eau à température ambiante, couvertes, sans chauffer, pendant au moins 30 minutes. Il est important de ne pas dépasser 10 heures de macération pour éviter la fermentation et la croissance microbienne. Après macération, filtrer en pressant est suggéré. Cette méthode convient à certaines écorces, racines et graines, en particulier celles riches en mucilages.

Dans le langage commun, "tisane" désigne généralement les boissons préparées, souvent par infusion, à partir de plantes sans caféine, distinguant ainsi les tisanes du Thé ou du café. L'expression "infusion froide" fait référence à une tisane qui est refroidie avant d'être consommée.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

Les sachets de Thé offrent une commodité indéniable grâce à leur dosage prédéfini, leur portabilité et leur capacité à rester hermétiques, ce qui réduit le risque de fuites et aide à maintenir les feuilles fraîches plus longtemps. Cependant, cette facilité peut se faire au détriment de la qualité et de la richesse des saveurs, étant donné que les herbes y sont souvent hachées plus finement que lorsqu’elles sont achetées en vrac.

D'un autre côté, l'achat de Thé en vrac se distingue par une meilleure préservation des qualités intrinsèques et des arômes des plantes, dû à une méthode de fabrication qui respecte davantage leur état naturel. Cette option est également plus avantageuse financièrement, offrant un meilleur rapport qualité-prix. Néanmoins, elle nécessite un peu plus d'effort pour mesurer la quantité idéale de Thé, puisque les feuilles ne sont pas pré-dosées, ce qui pourrait mener à une préparation trop forte ou trop légère du Thé, et exige l'utilisation d'un infuseur pour une infusion adéquate.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Après l'eau, le Thé s'impose comme la boisson la plus consommée au monde. C'est par l'intermédiaire de cette boisson qu'Arlette Rohmer, une exploratrice du monde et passionnée de botanique, a choisi de partager les trésors des territoires qu'elle a visités. En 1994, elle crée Les Jardins de Gaïa, une enseigne qu'elle souhaite en harmonie avec la planète et ses cultivateurs. Fondée sur des principes écologiques, la marque se distingue par son engagement de longue date pour l'agriculture biologique et la biodynamie, dans le respect total de l'environnement. Les Jardins de Gaïa opte délibérément pour le transport maritime de ses matières premières et une production locale en Alsace pour minimiser son impact carbone. Plus qu'une démarche écologique, la marque s'engage fermement à valoriser le travail des producteurs, tant en France qu'à l'international, en assurant une rémunération juste.

En tant que pionnière dans le domaine des infusions BIO et équitables, elle est saluée pour son expertise et son dévouement à travers ses initiatives en faveur du développement durable et la haute qualité de ses produits. Avec le temps, Les Jardins de Gaïa a élargi son offre avec une large palette de Thés, Rooibos, et tisanes, des plus classiques aux créations uniques, sans oublier les grands crus. Entre diversité botanique et variété des terroirs, il y en a pour tous les palais.