Livraison offerte dès 29€

Ce thé de roche Oolong Shui Hsien Supérieur BIO Nature, aux feuilles élégamment torsadées, vous plonge dans l'authentique tradition chinoise. Avec son goût distinctif, alliant des arômes de musc à des nuances de miel et des touches grillées légèrement florales, il offre une expérience gustative enveloppante de douceur.


Les plus produit : 

  • Ingrédient 100 % naturel
  • Issu de l'agriculture biologique et du commerce équitable (WFTO)
  • Producteurs justement rémunérés
  • Feuilles entières, récoltées à la main au printemps/été
  • 90 % d'oxydation
  • Contient peu de théine
  • Parfum naturel, doux et fleuri
  • Sachets en papier 100% recyclé non blanchi et cellulose de bois
  • Fabriqué en France

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®, une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de Thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédient : Thé Wu long ou Oolong*. *Issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Laisser infuser 3 à 4 min.
Vendu en : Emballage papier recyclable, Enveloppe en fibre de bois (non en plastique !)
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Fabriqué en France Sans Additifs Zéro déchet plastique

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 avril et le 24 avril.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 avril

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens élargit son offre de Thés en vrac avec ce Oolong Shui Hsien Supérieur BIO de la marque Les Jardins de Gaïa, qui se démarque par plusieurs avantages :

  • Certification bio garantie : le Thé est strictement BIO, conforme au standard FR-BIO-01.
  • Engagement écologique : Les Jardins de Gaïa s'engagent à adopter des pratiques écoresponsables dans la gestion des déchets et le choix des transports pour réduire l'empreinte environnementale.
  • Engagement pour le commerce équitable : le Thé provient de petits producteurs dans la région de Zhejiang en Chine.
  • Sélection de haute qualité : Les Jardins de Gaïa choisissent méticuleusement leurs plantes, elles sont récoltées et préparées manuellement avec le plus grand soin.
  • Richesse aromatique  : le Thé Oolong est un harmonieux assemblage de musc et de miel entrelacé de nuances torréfiées et légèrement florales, il procure une agréable sensation de douceur en bouche.

Conseils d'utilisation

Pour préparer une infusion chaude, ajouter 2 g de Thé Oolong Shui Hsien dans une théière en porcelaine, parfaite pour l'infusion d'un large éventail de Thés tout en préservant leur goût frais grâce à la neutralité de ses parois. Afin de libérer tous les arômes, versez 25 cl d'eau à 95°C par-dessus et laissez infuser pendant 3 à 4 minutes avant de déguster le breuvage. Privilégier l'utilisation d'une eau de source ou filtrée. Plusieurs infusions sont envisageables avec les mêmes feuilles de Thé.

Zoom sur le Thé Oolong

Le Thé Oolong, également désigné sous les noms de Thé bleu pour sa couleur distinctive une fois infusé, wu long, ou encore milky Oolong, se distingue par une place particulière dans la hiérarchie des Thés. Son processus d'oxydation unique, son origine et sa méthode de préparation le différencient, offrant une large gamme d'oxydation qui complexifie son identification. Se positionnant entre le Thé Vert, sans oxydation, et le Thé Noir, totalement oxydé, le Thé Oolong est produit principalement en Chine et à Taïwan, parmi plus de 30 pays producteurs.

Reconnu pour son authenticité et la qualité supérieure de certaines variétés, souvent considérées comme de précieux trésors, le Thé Oolong se présente généralement sous forme de feuilles roulées en petites perles ou froissées. Il renferme peu de théine. Sa production restreinte et la prédominance de variétés haut de gamme, notamment celles de la province de Fujian et de la région montagneuse de Mae Salong en Thaïlande, soulignent son exclusivité. Toutefois, les Thés Oolong les plus estimés proviennent de Taïwan, où la provenance est un indicateur de qualité.

Pour garantir un Thé Oolong de qualité, il est conseillé de choisir des Thés cultivés en altitude, selon des méthodes traditionnelles, et certifiés par des organismes fiables. En plus de ses polyphénols antioxydants et de ses minéraux, le Thé Oolong favorise l'augmentation de la dépense énergétique et le métabolisme des lipides. Sa diversité gustative, allant de saveurs fraîches et florales pour les moins oxydés à des notes plus intenses et grillées pour les plus oxydés, révèle une richesse de profils aromatiques.

Parmi cette diversité, le Thé Oolong Shui Hsien Supérieur des Jardins de Gaïa, également connu sous le nom de Shui Xian est de qualité supérieure. Shui Hsien désigne à la fois un cultivar du Camellia sinensis et un type de Thé Oolong qui trouve ses racines traditionnelles dans les montagnes Wuyi de la province du Fujian, en Chine. La teinte de son infusion, un ambre profond, le classe parmi les couleurs typiques des Thés Oolong de Wuyi.

Engagement pour le commerce équitable

Fondés il y a vingt ans par l'activiste dévouée Arlette Rohmer, les Jardins de Gaïa incarnent la vision d'un monde où commerce équitable et agriculture biologique s'harmonisent parfaitement. À une époque où les certifications attestant des pratiques justes sont cruciales, la fondatrice a privilégié des relations directes avec les producteurs, alignés sur une éthique de respect environnemental profond. Bien que les certifications soient devenues essentielles, les Jardins de Gaïa maintiennent une transparence sur leur engagement en faveur de l'équité. L'entreprise s'engage directement auprès des petits agriculteurs, promeut une agriculture respectueuse des échelles humaines et soutient des échanges fondés sur l'équité, le préfinancement, la transparence, et la réciprocité. Pour Arlette Rohmer, maintenir des relations commerciales équilibrées est primordial. Elle est convaincue que le succès de l'entreprise repose sur ces partenariats solides, reflet d'un engagement authentique pour des initiatives justes, éthiques et durables.

Les certifications, comme le label Fairtrade de Max Havelaar, sont certes précieuses, mais les Jardins de Gaïa vont plus loin en établissant des standards internes rigoureux. Ces certifications, bien plus que de simples arguments marketing, offrent aux consommateurs des assurances sur les pratiques de l'entreprise tout au long de leur chaîne de valeur. Engagée dans diverses associations pour le commerce équitable, les Jardins de Gaïa se distinguent par leur passion, leur dévouement et leur transparence, œuvrant pour un changement positif dans le commerce mondial.

Un Thé issu de petits producteurs

La coopérative Da Zhang Shan, dont est issu le Thé Oolong Shui Hsien Supérieur est un collaborateur de longue date des Jardins de Gaïa. Située à Wuyuan, au sein de la région renommée du Triangle d'Or du Thé Vert, cette coopérative pionnière dans la production de Thé biologique rassemble environ 3,000 agriculteurs répartis en près de cinquante filiales locales. Nichés dans les montagnes de Da Zhang Shan, dans la province de Jiangxi, en Chine, ses jardins de Thé, cultivés depuis plus de 1,200 ans, jouissaient déjà de la faveur des empereurs à l'époque des dynasties Tang, Ming et Qing. La région offre des conditions parfaites pour la culture du Thé, grâce à son humidité constante, une altitude variant de 300 à 1600 mètres, une végétation luxuriante et un sol fertile, permettant de produire des thés exceptionnels, riches en arômes et saveurs.

Les feuilles entières de Thé sont récoltées consciencieusement à la main durant le printemps et l’été. Par la suite, les feuilles subissent un processus de flétrissement, sont roulées, et exposées à une oxydation partielle (90%), afin de produire un Thé Oolong Shui Hsien d’exception. Enfin, elles sont séchées, puis triées. Cette coopérative s'est distinguée en devenant la première coopérative de Chine à obtenir la certification en agriculture biologique en 1996, suivie de la certification en commerce équitable en 2001.

Comment est fabriqué le Thé Oolong ?

  • La méthode de récolte du Thé Oolong varie en fonction du niveau d'oxydation souhaité. Pour les Thés légèrement oxydés, on cueille préférentiellement les jeunes pousses et les premières feuilles proches du sommet des branches, appelées bourgeons terminaux. À l'inverse, pour obtenir un Thé Oolong plus fortement oxydé, les feuilles matures, situées plus bas sur la branche, sont sélectionnées. Les feuilles proches du sommet, plus riches en sève, offrent une infusion de meilleure qualité grâce à leur concentration en nutriments, ce qui intensifie le goût et les propriétés du Thé.
  • Le processus de fabrication débute par le flétrissement des feuilles, qui peut se faire en extérieur au soleil ou en intérieur, durant 1 à 4 heures, pendant lesquelles les feuilles sont régulièrement remuées.
  • Ensuite, les feuilles entrent dans la phase d'oxydation, étalées sur des claies de bambou dans une pièce à température contrôlée (22 °C à 25 °C) et à forte humidité (85 %). Cette étape est cruciale : les feuilles sont agitées pour encourager l'oxydation, un processus suivi attentivement jusqu'à ce que les feuilles prennent une couleur rougeâtre, signe de l'avancement de l'oxydation.
  • Pour arrêter l'oxydation, les feuilles sont brièvement torréfiées à haute température (200 à 260 °C), ce qui prépare également les feuilles au roulage. Ce dernier permet de libérer les huiles essentielles des feuilles, en les froissant, les torsadant ou les roulant en boule. Pour cette forme particulière, les feuilles sont pressées dans un sac de toile à plusieurs reprises.
  • Le séchage est l'étape suivante, où les feuilles sont exposées à une température de 100 °C pour environ vingt minutes. Selon la tradition ou le type d'Oolong, ce processus peut varier, avec par exemple une torréfaction prolongée pour certains Thés spéciaux.
  • Enfin, une phase finale de séchage réduit l'humidité des feuilles à 4 %, avant un tri minutieux pour éliminer toute partie non désirée, achevant ainsi la préparation du Thé Oolong.

Que signifie l’appellation “Shui Hsien” ?

Le Thé Oolong Shui Hsien Supérieur, aussi appelé Shui Xian, est une variété d'excellence. Le terme Shui Hsien fait référence à la fois à un cultivar spécifique du Camellia sinensis et à une catégorie de Thé Oolong, dont les origines traditionnelles se situent dans les montagnes Wuyi de la province du Fujian, en Chine. Caractérisé par une couleur d'infusion d'un ambre soutenu, il s'inscrit dans la palette caractéristique des Thés Oolong de Wuyi. Cultivé également à Taïwan, le Shui Hsien Supérieur voit ainsi son territoire de production s'élargir. Il existe plusieurs variétés de ce Thé :

  • Lao Cong Shui Xian : Ce Shui Xian est élaboré à partir de Théiers anciens, certains pouvant atteindre l'âge de 200 ans. Cet Oolong est particulièrement sombre, et son goût riche.
  • Aged Shui Xian : Cette variété de Shui Xian a été vieillie pendant plusieurs décennies, subissant un processus de recuisson pour enrichir sa saveur.
  • Zhangping Shui Xian : Cultivé à Zhangping, dans la région de Longyan, province du Fujian, ce Shui Xian est habituellement préparé comme un Oolong vert, se distinguant par sa méthode de traitement unique.

Quels sont les différents types de Thés Oolong ?

Les Thés Oolong sont classifiés en quatre grandes catégories, chacune offrant des profils de saveurs uniques :

  • Thés Oolong Légers : Avec une oxydation limitée entre 10 et 30 %, ces Thés suivent les traditions chinoises de fabrication. Ils se distinguent par leurs arômes fins et légers, souvent floraux et doux, similaires à ceux des Thés verts. Le Baozhong de Taïwan est un exemple typique de cette catégorie.
  • Thés Oolong Fortement Oxydés : Ces Thés, oxydés entre 40 et 90 %, sont majoritairement produits selon des méthodes taïwanaises. Ils dévoilent des saveurs plus prononcées, allant du boisé au fruité et au caramélisé. Le Bai Hao, aussi appelé Beauté Orientale, illustre parfaitement cette catégorie.
  • Thés Oolong Anciens et Régulièrement Torréfiés : Ces Thés de haute qualité, parfois vieux de plus de 50 ans, sont chéris à Taïwan. La nécessité de les torréfier périodiquement, due à l'humidité de l'île, enrichit leur palette aromatique de notes fruitées et torréfiées. Avec le temps, des tonalités minérales apparaissent, rappelant les vieux pu-erh. Cependant, la demande croissante pour les Oolong à Taïwan menace cette tradition, réduisant les stocks disponibles et diminuant l'intérêt des producteurs pour le vieillissement à long terme en raison des prix bas.
  • Thés Oolong Jeunes et Multi-Torréfiés : Ces Thés bénéficient de méthodes de torréfaction modernes visant à reproduire les qualités des Thés anciens profondément torréfiés. Des variétés comme le Dong Ding Antique et le Tie Guan Yin Antique sont des exemples de cette innovation, offrant une nouvelle dimension gustative inspirée de l'ancien.

Quelles régions produisent quels types de Thé Oolong ?

Le Thé Oolong, réputé pour sa diversité, provient de plusieurs régions, chacune conférant à ses Thés des saveurs uniques :

  • En Chine, lieu de naissance du Thé Oolong, les variétés produites tendent vers des profils gustatifs plus légers et délicats, souvent comparables à ceux des Thés verts.
  • À Taïwan, le Thé Oolong se caractérise par des saveurs plus prononcées et riches, avec une certaine proximité aux Thés noirs en termes de corps et d'intensité. Cette région est également réputée pour son Milky Oolong, particulièrement prisé.
  • Au Sri Lanka, l'industrie du Thé Oolong est plus récente mais en pleine expansion, grâce aux petites exploitations qui, traditionnellement concentrées sur le Thé noir, se tournent désormais vers l'Oolong afin de satisfaire une demande mondiale croissante.

Quels sont les différents types de Thé ?

Les feuilles de thé, provenant de la plante Camellia sinensis, sont récoltées dans diverses régions et subissent plusieurs procédés de transformation, dont la fermentation, résultant en une variété de types de thés :

  • Thé Noir : Prisé en Europe, ce Thé subit une oxydation complète, lui conférant sa couleur sombre distinctive. Il se prépare idéalement avec une eau à 85°C, infusée pendant 4 à 5 minutes.
  • Thé Vert : Fabriqué à partir de feuilles non oxydées, le Thé Vert est reconnu pour sa qualité, tant japonaise que chinoise, sans préjuger de sa supériorité. Le Thé vert chinois s'infuse à 75°C pendant 3 minutes, tandis que le japonais nécessite une eau entre 50 et 75°C, infusée de 1 à 2 minutes.
  • Thé Blanc : Originaire principalement du Fujian en Chine, mais aussi d'autres régions comme l'Inde ou le Népal, ce Thé est produit à partir des bourgeons et premières feuilles du Théier. Il requiert une eau à 70-75°C pour une infusion de 5 à 10 minutes.
  • Thé Oolong : Connu également sous le nom de Thé bleu, ce Thé partiellement oxydé est faible en théine, adapté à une consommation quotidienne. Il se prépare avec une eau à 90°C, infusée pendant 5 à 7 minutes.
  • Thé Pu Erh : Ce Thé fermenté, appelé aussi Thé sombre, est réputé pour sa capacité à s'améliorer avec le temps. Il s'infuse à 95°C pendant 4 à 5 minutes.
  • Thés parfumés et aromatisés : Ces variétés sont créées en mélangeant des feuilles de Thé avec des additifs tels que des huiles essentielles, arômes, fleurs, épices, ou fruits séchés, enrichissant ainsi leur palette de saveurs.

Oxydation, fermentation, quelle est la différence pour le Thé ?

La confusion autour de la fermentation et de l’oxydation du Thé vient d'une ancienne croyance, désormais corrigée par les avancées scientifiques, selon laquelle le processus de fermentation transformait le Thé Vert en Thé Noir. L’oxydation et la fermentation du Thé sont deux procédés bien distincts :

L'oxydation est un phénomène chimique responsable du brunissement des feuilles de Thé sous l'action de l'oxygène et d'enzymes, enrichissant leur saveur et arôme distincts. Ce même mécanisme est à l'œuvre lorsqu'une pomme, une banane ou un avocat brunissent à l'exposition à l'air par exemple. La gestion de l'oxydation des feuilles de Thé est minutieuse et commence dès leur récolte. Sur le plan chimique, la chlorophylle devient phéophytine, donnant au Thé sa couleur noire. L'arrêt de l'oxydation est réalisé par le chauffage rapide des feuilles, pour neutraliser les enzymes responsables de la transformation. Ce processus n'est pas réservé au Thé puisque le Rooibos rouge est également une variante oxydée du Rooibos vert. La classification chinoise influence la terminologie des Thés selon leur degré d'oxydation, plutôt que par leur couleur réelle :

  • Le Thé Vert subit peu ou pas d'oxydation.
  • Le Thé Blanc connaît une légère oxydation naturelle.
  • Le Thé Oolong est partiellement oxydé, entre 10% et 90%.
  • Le Thé Noir est entièrement oxydé.

Il est parfois affirmé à tort que le Thé est "fermenté". En réalité, la fermentation est un processus biologique s'effectuant en absence d'oxygène, et nécessitant le développement de micro-organismes, ce qui ne correspond pas à la majorité des méthodes de traitement du Thé. Le Pu-erh et le Thé Jaune sont deux exceptions, étant les seuls Thés réellement fermentés. Pour favoriser cette fermentation, ces Thés sont généralement couverts d'une bâche humide afin de limiter l'accès à l'oxygène et encourager la croissance de micro-organismes. Ils vont ainsi développer des notes de sous-bois.

Peut-on boire du Thé tout au long de la journée ?

Tout en appréciant la liberté de savourer du Thé à tout moment de la journée, il est judicieux de le consommer avec parcimonie pour prévenir l'excès de théine (caféine). Optez de préférence pour des Thés faibles en théine, comme certains Thés Oolong ou le Thé Vert de Ceylan. Si vous êtes particulièrement sensible à la théine ou que vous avez des difficultés à dormir, réduire votre consommation de Thé peut être bénéfique. De plus, pour assurer une bonne hydratation, il est important de boire suffisamment d'eau en plus de votre Thé.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de Thé ?

Il est important de souligner qu'une consommation élevée de thé, dépassant 4 à 6 tasses quotidiennement, peut entraîner une absorption excessive de certains composés tels que la théine (équivalent de la caféine) et le fluor, qui peuvent s'avérer nocifs pour l'organisme à fortes doses.

La caféine agit en inhibant les effets apaisants sur le cerveau, ce qui peut perturber le cycle du sommeil, notamment par le retardement de l'endormissement et la diminution de la qualité et de la durée du sommeil, des impacts bien documentés. En outre, la caféine peut provoquer une augmentation de la pression sanguine qui, dans des situations limites, peut mener à des tachycardies et accroître le risque de complications cardiaques chez les personnes sensibles. Ce risque est d'autant plus élevé que la dose de caféine consommée est importante et que l'organisme de la personne n'y est pas habitué.

Cependant, il faut noter que la sensibilité à la caféine peut varier grandement d'une personne à l'autre, influencée par des facteurs tels que l'âge, le sexe, le patrimoine génétique, l'état de santé général, ainsi que par la consommation conjointe d'autres substances, comme le tabac, l'alcool et certains médicaments.

Peut-on boire du Thé lorsque l’on est enceinte ou allaitante ?

Pour les femmes enceintes, il est possible de continuer à boire du Thé en se limitant à trois tasses quotidiennes et en évitant de consommer pendant les repas. Il est conseillé de ne pas excéder l'apport recommandé de théine (caféine), fixé à 200 mg par jour par l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation. Par exemple, une tasse de 250 ml de Thé noir contient environ 50 mg de théine, tandis que la même quantité de Thé vert en contient 30 mg. Il est suggéré de choisir des Thés à faible teneur en théine, tels que les Oolongs ou les Thés verts de Ceylan, pour minimiser l'impact sur l'absorption du fer, essentiel pendant la grossesse. Pour réduire davantage la théine, on peut allonger le temps d'infusion (c'est lors des deux premières minutes de l'infusion que le Thé est le plus excitant) ou jeter l'eau de la première infusion, réduisant ainsi jusqu'à 75% de la théine. Opter pour des Thés bio peut également éviter l'exposition à des pesticides et métaux lourds préjudiciables au fœtus.

Pendant l'allaitement, limiter sa consommation à trois tasses de Thé par jour est également conseillé, car environ 1% de la théine ingérée se retrouve rapidement dans le lait maternel. La théine étant éliminée plus lentement chez les nourrissons, cela peut entraîner des troubles, particulièrement chez les nouveau-nés et les prématurés. Les mères allaitantes devraient donc limiter leur consommation totale de théine (caféine) à 300 mg par jour, en prenant en compte toutes les sources possibles.

Le Thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La consommation de Thé peut interférer avec l'absorption du fer en raison de la présence de tanins, qui se lient au fer non héminique d'origine végétale, formant des complexes qui rendent le fer moins disponible pour l'organisme. Cependant, il est toujours possible de profiter du Thé tout en gérant une carence en fer, en adoptant certaines mesures pour améliorer l'absorption du fer :

  • Consommer du Thé en dehors des moments des repas, idéalement une heure avant ou deux heures après, pour minimiser son impact sur l'absorption du fer.
  • Limiter le temps d'infusion du Thé pour réduire la quantité de tanins extraits.
  • Se limiter à trois tasses de Thé par jour ou opter pour des variétés de Thé faibles en tanins, telles que le Rooibos.
  • Assurer une alimentation riche et variée en fer pour compenser toute perte d'absorption due à la consommation de Thé.
  • Consommer des aliments riches en vitamine C en même temps que le Thé, car la vitamine C peut augmenter l'absorption du fer non héminique.

Est-ce que le Thé tache les dents ?

Il est vrai que la consommation de Thé peut entraîner des taches dentaires. Les tanins contenus dans le Thé sont principalement responsables de ce phénomène, car ils s'infiltrent dans les pores de l'émail dentaire, entraînant une discoloration brunâtre au fil du temps. Les polyphénols, en particulier les Théaflavines et les Théarubigines présents dans le Thé noir, contribuent également à la coloration des dents. Pour minimiser cet effet indésirable, il est conseillé de se brosser les dents après la consommation de Thé ou, à défaut, de rincer abondamment la bouche avec de l'eau.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

Dans le domaine de l'herboristerie, on emploie le mot "tisane" pour parler d'une boisson réalisée à partir de l'infusion d'eau avec une ou plusieurs plantes. Il existe trois méthodes principales pour préparer une tisane :

  • Infusion : Cette technique consiste à verser de l'eau chaude sur les plantes et à les laisser infuser pendant quelques minutes. Elle est idéale pour les parties délicates des plantes comme les feuilles et les fleurs.
  • Décoction : Cette méthode implique de commencer avec de l'eau froide dans laquelle les plantes sont immergées, puis de porter le tout à ébullition. Après avoir bouilli pendant 15 à 30 minutes, on retire du feu et on laisse infuser à couvert. À la fin, on peut filtrer le liquide en pressant les résidus de plantes. La décoction est recommandée pour les parties dures des plantes, telles que les écorces, les racines, et les graines.
  • Macération : Pour cette méthode, on laisse les plantes se macérer dans de l'eau à température ambiante, couvertes, sans chauffage, pour une durée minimale de 30 minutes. Comme l'eau ne conserve pas bien, il est suggéré de ne pas prolonger la macération au-delà de 10 heures afin d'éviter toute fermentation ou prolifération microbienne. Une fois la macération terminée, il est préférable de filtrer en pressant les résidus. Cette technique est appropriée pour certaines écorces, racines et graines, en particulier celles qui renferment des mucilages.

Dans le langage populaire, le terme "tisane" désigne généralement les boissons obtenues principalement par infusion de plantes sans caféine, distinguant ainsi les tisanes des Thés ou cafés. On parle également d'"infusion froide" lorsqu'une tisane est refroidie avant d'être consommée. Avec le Thé Oolong Shui Hsien, il n'est donc pas question d’infusion ou de tisane mais bien d’un Thé, tout simplement. 

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

Le Thé en vrac détient une meilleure conservation des propriétés et des arômes des plantes, grâce à une méthode de fabrication qui respecte davantage leur état naturel, tout en offrant un meilleur rapport qualité-prixLe Thé Oolong Shui Hsien, caractérisé par ses feuilles entières, garantit ainsi une expérience gustative de haute qualité. Le principal inconvénient du vrac réside dans le dosage, qui, sans les proportions prédéfinies des sachets, peut s'avérer soit trop généreux, soit insuffisant, requérant l'emploi d'un instrument d'infusion pour une mesure adéquate.

D'un autre côté, les sachets de Thé sont appréciés pour leur commodité, offrant un dosage précis, une portabilité aisée et une protection contre les fuites qui contribue à une meilleure préservation du produit. Cependant, cette commodité peut affecter la qualité et les saveurs, puisque les plantes y sont souvent plus finement hachées que dans les Thés en vrac.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Après l'eau, le Thé s'impose comme la boisson la plus consommée au monde. Inspirée par ses voyages et sa passion pour le règne végétal, Arlette Rohmer a souhaité partager la richesse culturelle des pays qu'elle a visités à travers cette boisson millénaire. En 1994, elle crée Les Jardins de Gaïa, une entreprise dédiée au respect de la nature et des personnes qui la cultivent. Dès le début, la marque s'engage en faveur d'une agriculture biologique et biodynamique, respectueuse de l'environnement. Les Jardins de Gaïa privilégient le transport maritime pour acheminer leurs matières premières et produisent localement en Alsace, réduisant ainsi leur empreinte carbone. Plus qu'un engagement écologique, la marque valorise le travail équitable, en France comme à l'international, en assurant une rémunération juste à ses producteurs.

Pionnière dans le domaine des tisanes bio et équitables, Les Jardins de Gaïa est reconnue pour son excellence et son engagement envers le développement durable. Au fil des ans, l'entreprise a diversifié son offre, proposant une large gamme de Thés, Rooibos, et tisanes, des classiques aux créations exclusives et grands crus. Avec une variété de plantes et de terroirs, Les Jardins de Gaïa offre des saveurs pour tous les palais.