Promo
Thé Sombre Pu'Er BIO - Nature
Livraison offerte dès 29€

Ce Thé Sombre Pu'er nature offre des saveurs rafraîchissantes et corsées. En complément de mesures hygiéno-diététiques, de thé s'avère idéal pour accompagner une cure d'amincissement. Élaboré à partir de Thé Pu'Er certifié Bio, originaire de Chine, il représente une option savoureuse pour se faire plaisir tout en contribuant au bien-être de votre corps.


Les plus produit :

  • 20 sachets individuels
  • Thé Pu'er BIO
  • Récolte manuelle en Chine
  • Grade : “Fannings” (très fin)
  • Peu théiné
  • 100 % de fermentation
  • Petit producteurs justement rémunérés
  • En faveur du commerce équitable (WFTO)
  • Fabriqué en France

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®,une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédients : Thé Sombre (Camellia sinensis var. assamica)

*Issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Infuser 2g dans 25cl d’eau chaude à 90°C pendant 1 à 2 min. Consommer à tout moment de la journée.
Vendu en : Emballage en carton recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec, ventilé, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Fabriqué en France Non ionisé Sans Additifs Zéro déchet plastique

0,00 €

-15%

5,75 € TTC

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 juillet

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens élargit son offre de thé en vrac avec ce Thé Sombre Pu’er Nature de la marque Les Jardins de Gaïa®, qui se démarque par ses nombreux avantages :

  • Certification biologique garantie : exclusivement un Thé certifié BIO par Ecocert selon le référentiel FR-BIO-01.
  • Démarche éco-responsable : une politique de gestion des déchets et de transport respectueux de l'environnement.
  • Excellence de la qualité : une sélection minutieuse de plantes et de fruits récoltées et emballées à la main avec la plus grande diligence et précision.
  • Diversité d'utilisation : ce thé se dégustent aussi bien chaud que froid, répondant à toutes les préférences.
  • Expérience aromatique riche : au-delà des vertus de ses ingrédients sur la régulation du poids, ce thé offre un voyage gustatif intense et stimulant.
  • Engagement pour le commerce équitable : le Thé provient de petits producteurs dans la région de Yunnan en Chine.

Conseils d'utilisation

Que vous soyez confortablement installé chez vous ou en pleine mobilité, opter pour une infusette représente une solution contemporaine et efficace pour créer, en toute spontanéité, un moment de détente autour d'une tasse de thé à n'importe quel instant de la journée. Cette méthode de consommation du thé, alliant simplicité d'utilisation et portabilité, permet de répondre aux besoins des amateurs de thé qui désirent préserver la qualité et l'authenticité de leur expérience théinée. L'infusette, grâce à sa conception astucieuse, offre la liberté de savourer une boisson chaude réconfortante, où que vous soyez, sans compromis sur le goût ou le rituel traditionnel du thé.

Zoom sur le Thé Pu'erh

Thé Pu'erh

Le Thé Pu-erh, ou Pu'er, est classé parmi les thés sombres et est caractérisé par une fermentation prolongée. Son nom dérive de la ville de Pu'er dans la province du Yunnan en Chine, un point névralgique sur la route du Thé et des chevaux, qui facilitait le commerce entre le Yunnan et le Tibet. Historiquement, le thé était compacté en galettes ou briques pour simplifier son transport vers le Tibet. Il est produit à partir des feuilles de Camellia sinensis var. assamica, aussi appelé « théier de l'Assam » ou « théier à grandes feuilles ». Cette variété, poussant dans les forêts sempervirentes d'altitude (500 à 1 500 m) dans le sud de la Chine (Yunnan, Guangdong, Guangxi, Hainan) et également présente en Birmanie, au Laos, en Thaïlande, et au Vietnam, se distingue par des feuilles de 8 à 14 cm de long, avec un sommet pointu et une nervure centrale duveteuse.

Le Pu-erh se reconnaît à sa couleur rougeâtre foncée, son arôme de sous-bois et ses nuances de mousse. Avec une teneur généralement basse en caféine, il est reconnu pour ses propriétés médicinales. Le tuo cha, une des variétés occidentales les plus prisées, doit son nom à sa forme de nid, indicative de son mode d'exportation originel. En vieillissant dans des conditions idéales, le Pu-erh mûrit et développe une complexité accrue, à l'image du vin, ce qui peut augmenter sa valeur au fil du temps. Cette particularité a créé un marché pour les collectionneurs de thés vieillis.

Choisir un Thé Pu'erh de qualité implique de considérer plusieurs facteurs clés garantissant son excellente qualité : la certification biologique assure que les méthodes de culture sont écologiques, sans recours aux pesticides et favorisant la récolte à la main ; les caractéristiques organoleptiques sont mises en évidence par des feuilles entières ayant subi une fermentation complète. De plus, un engagement envers l'éthique sociale, favorisant le soutien aux cultivateurs et le commerce équitable du thé, témoigne de la qualité supérieure d'un Thé Pu'erh.

Engagement pour le commerce équitable

Établis il y a deux décennies par la militante engagée Arlette Rohmer, les Jardins de Gaïa symbolisent la conception d'un monde où le commerce équitable et l'agriculture biologique coexistent en parfaite harmonie. Dans un contexte où l'importance des labels pour attester de pratiques équitables est devenue essentielle, la fondatrice a toujours favorisé des liens directs avec des producteurs qui partagent un profond respect pour leur environnement. Même si les labels sont désormais incontournables, les Jardins de Gaïa demeurent transparents sur leurs pratiques équitables. Travailler en direct avec des petits producteurs, promouvoir une agriculture à échelle humaine, et favoriser des relations basées sur la juste rémunération, le préfinancement, la transparence et la réciprocité des échanges, sont les principes fondamentaux de cette entreprise. Pour Arlette Rohmer, les relations commerciales harmonieuses sont des valeurs non négociables.

L’entreprise est convaincue que leur succès découle des liens étroits avec les producteurs, témoignant d'un engagement sincère envers des projets équitables, éthiques et durables. Les labels, tels que Max Havelaar, sont des outils de mesure précieux, mais l'entreprise va au-delà, instaurant des cahiers des charges internes stricts. Ces labels, loin d'être des faire-valoir, représentent des garanties minimales fournies aux clients quant à la manière dont l’entreprise opèrent le long de la filière. Impliqués dans diverses associations promouvant le commerce équitable, les Jardins de Gaïa incarnent une approche passionnée, engagée et transparente en faveur d'une transformation positive du monde du commerce.

Un thé issu de petits producteurs

Obtenant sa certification en agriculture biologique dès 2004, la coopérative de Mannong située dans le Yunnan se compose de cultivateurs de thé issus de diverses minorités ethniques, avec une prédominance des communautés Lahu, Dai et Bu Lang. Ces cultivateurs détiennent les droits sur d'anciens théiers de la variété Camellia Sinensis var. Assamica, héritage vivant de la région. Nichés au cœur d'une forêt primaire, ces théiers séculaires, pouvant s'élever à plus de 8 mètres, croissent à un rythme lent. La récolte de leurs feuilles s'effectue dans un exercice unique où les cueilleurs escaladent les arbres. La transformation des feuilles en thé, réalisée au sein des foyers ou dans des ateliers à petite échelle, aboutit à la création des thés pu'er, trésors incontournables de ce terroir riche en traditions.

Conseils complémentaires

Pour maintenir un équilibre pondéral, il est recommandé d'adopter les pratiques alimentaires et de vie suivantes :

  • Intégrer dans son alimentation des aliments riches en fibres, tels que les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales complètes. Les fibres jouent un rôle clé dans la promotion de la satiété en augmentant le volume du contenu de l'estomac, ce qui stimule la production de leptine, une hormone qui régule la sensation de faim.

  • Consommer des protéines d’origines variées dans chaque repas en respectant les recommandations journalières, car elles ont prouvé leur efficacité à prolonger la sensation de satiété.

  • Favoriser les "bonnes graisses", en particulier les omégas-3, que l'on trouve dans certaines huiles végétales (Lin, Noix, colza, Cameline, Chanvre), les poissons gras (maquereau, sardines, thon, hareng) et les graines oléagineuses (Noix, Graines de Lin, Graines de Chanvre).

  • Assurer un sommeil de qualité pour contrer les perturbations de la satiété et réguler les hormones de l'appétit, telles que la ghréline et la leptine. Un manque de sommeil peut altérer cette régulation, il est donc essentiel d'aborder tout problème de sommeil avec un professionnel de santé.

  • Éviter les régimes restrictifs et rapides, qui peuvent provoquer des fluctuations de poids et des déséquilibres hormonaux, menant à une reprise de poids une fois le régime terminé. Une alimentation équilibrée et diversifiée est préférable pour maintenir un poids stable et une bonne régulation de la ghréline et de la leptine.

  • Consulter un diététicien-nutritionniste pour obtenir des conseils personnalisés sur la manière de gérer la faim et de perdre du poids de manière saine, en abordant de manière professionnelle les problèmes liés à l'alimentation

Comment est fabriqué le thé pu’erh ?

La production du Pu-erh se distingue par ses méthodes traditionnelles et spécifiques, conférant à ce thé un profil unique et une richesse de saveurs. Initié par un séchage au soleil, le processus intègre une phase de fermentation essentielle à l'élaboration de ce thé d'exception. Suite à la récolte, les feuilles fraîches de thé sont soumises à un flétrissement sous une source de chaleur sèche, une étape cruciale pour limiter l'oxydation. Elles sont ensuite roulées, manuellement ou mécaniquement, afin de libérer les arômes prédestinés à se dévoiler lors de l'infusion. Le séchage au soleil prolonge cette préparation, variant de quelques heures à plusieurs jours, pour obtenir un thé brut, ou mao cha, prêt à être transformé selon deux méthodes distinctes :

  • Le Pu-erh cru ou Sheng Cha, résulte de feuilles pressées en galettes aux formes variées, emballées ensuite dans du papier respirant. Cette version maintient un caractère vivant et évolutif, mûrissant avec le temps.

  • Le Pu-erh cuit ou Shu Cha découle d'une fermentation accélérée, induite par l'humidification des feuilles et l'activité de micro-organismes, tels que le champignon Aspergillus niger, des levures, et des bactéries. Ces feuilles, conservées sous une bâche dans des conditions contrôlées de température et d'humidité et remuées fréquemment, subissent une fermentation de 45 jours à un mois, enrichissant le thé d'une complexité aromatique remarquable.

Quel est le meilleur moment pour boire du thé ?

Le thé pu’erh, célèbre pour sa polyvalence, se montre particulièrement bénéfique lorsqu'il est consommé le matin ou pendant l'après-midi. Au lever, il sert de stimulant, boostant la concentration grâce à sa teneur en caféine/théine. Consommer du thé pu’erh à jeun aide à réhydrater le corps, réduire les envies de grignotage et les tentations sucrées. Il est recommandé de boire une première tasse au réveil, puis une seconde en milieu de matinée pour atténuer la faim avant les repas.

Dans l'après-midi, le thé pu’erh contribue à conserver un niveau d'énergie et de concentration stable, sans affecter le sommeil, à l'inverse d'autres boissons caféinées. Néanmoins, en raison de sa teneur en caféine, qui peut perturber le sommeil chez certains, il est conseillé aux personnes sensibles à la caféine d'éviter sa consommation en fin de journée ou le soir. Le thé pu’erh est également reconnu pour faciliter la digestion, ce qui en fait une boisson idéale pour l'après-déjeuner. Afin de prévenir les fringales de l'après-midi, une tasse de thé pu’erh vers 16 heures est préconisée.

Comment bien conserver son thé pu’erh ?

En général, comme pour la plupart des thés, il est recommandé de conserver le thé vert à l'abri de la lumière, de l'humidité, des fortes odeurs et de la chaleur. Ainsi, il faut éviter de stocker le thé dans la cuisine, à proximité d'épices, dans une pièce surchauffée ou exposée au soleil, ou dans un sous-sol excessivement humide. Il convient de noter que l'aération est bénéfique pour certains thés, tandis que d'autres risquent de perdre rapidement leurs arômes en s'éventant. Le thé pu’erh perd vite son arôme, car son oxydation est très rapide. Il fait ainsi partie des thés qui doivent être entreposés dans un contenant hermétique pour éviter que les arômes ne s’éventent. La période optimale de conservation du thé pu’erh est de 48 mois.

Quelles plantes pour apporter des saveurs uniques à ce thé ?

La Nature est une source inépuisable d’arômes divers et variés, et les plantes en sont pour la plupart la source primaire. Parmi les plantes aromatiques, voici une sélection pouvant apporter un ballet d’arômes pour les papilles et agrémenter ce thé :

  • La Menthe (Mentha spicata L.), apporte un plein d’arômes et de fraîcheur dans les breuvages.

  • La Verveine odorante (Aloysia citriodora Palau) et Le Thym citronné (Thymus citriodorus), avec leur parfum de citron, rappellent les limonades d’été, un souvenir réconfortant.

  • Le Romarin (Rosmarinus officinalis), ramène le sud dans votre verre avec une explosion de saveurs chaudes.

  • La Lavande (Lavandula angustifolia Mill.), séduit par son parfum méditerranéen.

  • Le Basilic (Ocimum basilicum L.), apporte des arômes caractéristiques et saura sublimer vos boissons.

Quels sont les différents types de thé ?

Les feuilles de Thé, issues de différentes régions et soumises à divers traitements, donnent naissance à une multitude de variétés de Thé, chacune avec ses caractéristiques uniques :

  • Le Thé Noir : Prisé en Europe, il résulte d'une oxydation complète, offrant une couleur sombre et un goût prononcé. L'infusion recommandée est à environ 85°C pour 4 à 5 minutes.

  • Le Thé Vert : Fabriqué à partir de feuilles non oxydées, il est réputé pour ses qualités et son goût délicat. Les Thés verts chinois et japonais varient en préparation, avec une infusion à 75°C pour 3 minutes pour le chinois, et entre 50 et 75°C pour 1 à 2 minutes pour le japonais.

  • Le Thé Blanc : Spécialité de la province de Fujian en Chine, il provient des bourgeons et premières feuilles jeunes, infusé à 70-75°C pour 5 à 10 minutes. D'autres pays produisent également des Thés blancs de qualité.

  • Le Thé Oolong : Ce "Thé bleu" est semi-oxydé, offrant une faible teneur en Théine. Il est recommandé de l'infuser à environ 90°C pendant 5 à 7 minutes.

  • Le Thé Pu Erh : Connu pour sa fermentation unique, ce Thé sombre évolue positivement avec le temps. L'infusion suggérée est à 95°C pour 4 à 5 minutes.

  • Les Thés parfumés et aromatisés : Ils combinent feuilles de Thé et additifs (huiles essentielles, arômes, fleurs, épices, fruits séchés) pour une expérience gustative variée.

Chaque type de Thé offre une expérience unique, influencée par son origine, son traitement, et sa méthode d'infusion.

Est-ce que le thé tache les dents ?

Le thé peut causer des taches dentaires, un effet principalement dû aux tanins qu'il contient. Ces substances chimiques peuvent s'incruster dans les pores de l'émail dentaire, entraînant avec le temps une coloration brunâtre. Dans le cas spécifique du thé noir, les polyphénols, en particulier les théaflavines et les théarubigines, jouent un rôle important dans ce phénomène de pigmentation. Pour réduire cet impact esthétique indésirable, il est conseillé de se brosser les dents après la consommation de thé. Si un brossage immédiat n'est pas possible, se rincer la bouche à l'eau peut également contribuer à limiter le risque d'apparition de taches.

Le thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La consommation de thé peut impacter l'absorption du fer en raison des tanins qu'il contient, qui forment des complexes avec le fer non héminique d'origine végétale. Néanmoins, il est tout à fait possible de continuer à apprécier le thé tout en gérant une carence en fer, en prenant certaines précautions pour améliorer l'absorption du fer :

  • Consommez du thé hors des repas, de préférence une heure avant ou deux heures après, pour réduire son influence sur l'absorption du fer.

  • Limitez le temps d'infusion pour diminuer la quantité de tanins libérés.

  • Restreignez votre consommation à trois tasses de thé par jour ou privilégiez des variétés faibles en tanins, telles que le rooibos.

  • Veillez à avoir des apports alimentaires en fer suffisants et diversifiés.

  • Associez la consommation de thé à des aliments riches en vitamine C pour encourager une meilleure absorption du fer.

Peut-on boire du thé tout au long de la journée ?

Même si vous pouvez apprécier le Thé à tout moment de la journée, il est sage de le consommer avec parcimonie pour ne pas excéder les apports recommandés en caféine. Optez pour des thés moins riches en théine, surtout si vous êtes sensible à la caféine ou si vous avez des difficultés à trouver le sommeil. De plus, pour assurer une bonne hydratation, n'oubliez pas de compléter votre consommation de thé par de l'eau.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de thé ?

Il est crucial de noter que boire du thé en excès, à savoir plus de 4 à 6 tasses par jour, peut conduire à une consommation excessive de certaines substances telles que la théine (aussi appelée caféine) et le fluor, lesquelles peuvent s'avérer préjudiciables à la santé en cas de doses élevées.

La caféine, en inhibant l'effet relaxant naturel du cerveau, peut perturber le sommeil, en retardant l'endormissement et en réduisant la qualité et la durée du repos. De plus, elle peut entraîner une augmentation de la pression artérielle et, dans des cas extrêmes, causer des tachycardies ou augmenter le risque de complications cardiaques chez les individus à risque. Ces effets sont accentués avec une consommation élevée de caféine, surtout chez les personnes non accoutumées.

Toutefois, la sensibilité à la caféine varie considérablement en fonction de divers facteurs, tels que l'âge, le sexe, la génétique, l'état de santé général, et l'usage combiné de caféine avec d'autres substances comme le tabac, l'alcool ou certains médicaments.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

L'emploi de sachets de thé se distingue par sa facilité d'utilisation, offrant un dosage précis, une facilité de transport, et une conservation efficace grâce à leur fermeture étanche qui limite les risques de dégradation. Cependant, cette méthode peut compromettre la richesse des arômes, car le thé y est souvent plus finement moulu que celui acheté en vrac, affectant potentiellement la profondeur du goût.

 À l'inverse, choisir du thé en vrac permet de mieux préserver les arômes et les qualités intrinsèques des feuilles, grâce à une conservation qui respecte davantage leur forme originelle et offre un avantage économique notable en termes de coût au kilo. Le principal inconvénient du thé en vrac réside dans la difficulté à doser précisément la quantité nécessaire pour une infusion, étant donné l'absence de pré-dosage, ce qui peut entraîner l'utilisation d'une quantité excessive ou insuffisante de thé. Cette méthode nécessite également l'utilisation d'un instrument spécifique pour l'infusion.

Quelles différences entre tisane, infusion, décoction et macération ?

Dans l'herboristerie, une "tisane" se réfère à une boisson réalisée à partir d'un ou plusieurs types de plantes mélangés à de l'eau. La préparation d'une tisane peut se faire selon trois méthodes principales :

  • Infusion : Cette technique consiste à verser de l'eau chaude sur les plantes et à les laisser reposer quelques minutes. Elle est particulièrement adaptée aux parties les plus fragiles des plantes, comme les feuilles et les fleurs.

  • Décoction : Ce procédé implique de commencer avec de l'eau froide, d'ajouter les plantes, puis de porter le tout à ébullition et de laisser bouillir pendant 15 à 30 minutes avant de laisser reposer hors du feu, couvert. La décoction est ensuite filtrée, souvent après avoir pressé le marc. Cette méthode est recommandée pour les parties les plus robustes des plantes, telles que les écorces, les racines, et les graines.

  • Macération : Elle consiste à laisser les plantes dans de l'eau à température ambiante pendant au moins 30 minutes, sans chauffer. Afin d'éviter toute fermentation ou prolifération microbienne, il est préférable de limiter la macération à un maximum de 10 heures. La solution est ensuite filtrée en pressant le marc et convient notamment aux écorces, racines et graines riches en mucilages.

Le terme "tisane" est souvent utilisé pour désigner des boissons sans caféine préparées par infusion, ce qui permet de les distinguer clairement du thé et du café. L'expression "infusion froide" peut se référer tant à une tisane refroidie avant d'être bue qu'à une macération de plantes dans de l'eau froide.

Quelles autres plantes participent au contrôle du poids ?

La Nature regorge de plantes réputées pour leur contribution au contrôle du poids. Parmi elles, nous trouvons :

  • Le Fucus (Fucus vesiculosus) : Une algue marine connue pour son rôle dans la régulation de la satiété.

  • Le Yerba Maté (Ilex paraguariensis) : Cette plante sud-américaine est appréciée pour ses propriétés énergisantes et son potentiel à favoriser la combustion des graisses.

  • Le Cassis (Ribes nigrum) : Ses feuilles sont utilisées pour leurs vertus diurétiques et détoxifiantes, soutenant ainsi la perte de poids.

  • Le Guarana (Paullinia cupana) : Riche en caféine, le guarana stimule le métabolisme, aidant à la combustion des calories.

  • La Chicorée (Cichorium intybus) : Connue pour son effet bénéfique sur la digestion et la régulation de l'appétit.

Cependant, il est crucial de souligner que le contrôle du poids ne doit pas être pris à la légère et peut comporter des risques. Il est fortement recommandé de consulter un professionnel de santé avant d'entamer tout régime ou utilisation de plantes à des fins de perte de poids, afin d'assurer une approche saine et sécuritaire.

La Marque : Les Jardins de Gaïa

Le thé, seconde boisson la plus consommée au monde après l'eau, a été choisi par Arlette Rohmer, une exploratrice passionnée par les plantes, comme moyen de partager les merveilles des régions qu'elle a explorées. En 1994, elle a fondé Les Jardins de Gaïa, animée par un profond respect pour la planète et ses cultivateurs. Cette initiative a rapidement pris une tournure écologique, avec l'adoption de pratiques d'agriculture biologique et biodynamique, en accord avec les principes de respect de l'environnement et des cycles naturels.

Les Jardins de Gaïa s'engage à réduire son empreinte écologique, privilégiant le transport maritime pour ses importations et soutenant la production locale en Alsace pour diminuer son impact sur le climat. L'entreprise va bien au-delà des considérations écologiques, valorisant le travail humain et garantissant une rémunération équitable à ses producteurs, aussi bien locaux qu'internationaux. Reconnue pour son expertise et son engagement en faveur du développement durable, Les Jardins de Gaïa se distingue dans le monde des infusions biologiques et du commerce équitable, proposant une large gamme de thés, rooibos, et tisanes. De classiques intemporels aux créations exclusives et grands crus, la marque offre une sélection qui célèbre la diversité botanique et la richesse des terroirs visités par Arlette Rohmer. Cette gamme variée cherche à répondre à toutes les préférences, incarnant la mission d'Arlette de transporter ses clients à travers les saveurs du monde, tout en adhérant fermement à ses principes de respect environnemental et social.