Livraison offerte dès 29€

Ce complément alimentaire contient de la Racine d'Ortie Piquante BIO (Urtica dioica). Il est certifié végan, fabriqué en France et conditionné dans un emballage éco-responsableLa Racine d'Ortie Piquante soutient la fonction excrétoire des reins.


Les plus produit : 

  • Extraits végétaux 100% BIO 
  • Contenant en carton recyclé et recyclable
  • Couvercle biosourcé et compostable
  • Étiquette biosourcée, constituée à 95% de résidus de canne à sucre
  • Gélules en gélatine végétale

Produit en France par :

Nat & Form® marque bretonne fondée en 1996 à Ploemeur et spécialisée depuis plus de 20 ans dans la fabrication de compléments alimentaires.


Ingrédients pour 4 gélules :

Poudre de racines d'ortie piquante biologique* 840 mg. Gélule d'origine végétale 300 mg *Poudre issue de l'agriculture biologique


Caractéristiques du produit :

Bienfaits sur : Confort urinaire
Conseils d'utilisation : 4 gélules par jour. À avaler avec un grand verre d'eau au milieu des repas.
Vendu en : Emballage carton recyclé et recyclable d'origine végétale
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.
Conditionnement équivalent à  : 90 gélules : 20 jours à raison de 4 gélules par jour.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Fabriqué en France Sans Additifs Vegan

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 avril et le 24 avril.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 avril

Produits Recommandés

L’avis de la Compagnie des Sens

La Compagnie des Sens a choisi le complément alimentaire Ortie Piquante Racine BIO Nat&Form® pour diverses raisons :

  • Utilisation d'ingrédients BIO de haute qualité.
  • Absence d'additifs et de conservateurs.
  • Des gélules entièrement d'origine végétale et simples d’utilisation.
  • Emballage respectueux de l'environnement, avec un carton 100 % recyclé et recyclable d'origine végétale.

Zoom sur l'Ortie Piquante

L'Ortie Piquante, également connue sous le nom de Grande Ortie (Urtica dioica), est une plante herbacée appartenant à la famille des Urticacées et largement répandue à travers le monde. Elle se retrouve dans tous les pays tempérés, prospérant dans des sols riches en azote et pouvant s'élever jusqu'à une altitude de 2500 mètres. Cette plante se distingue par ses grandes feuilles ovales de couleur verte, dotées de bordures dentelées. Ces feuilles sont recouvertes de poils urticants qui libèrent un liquide allergisant au contact de la peau. L’Ortie se propage rapidement à l’horizontale grâce à ces longues et fortes racines de couleur jaune vif très caractéristique.

On connait principalement la feuille d'Ortie, toutefois, en Phytothérapie, l'Ortie est aussi utilisée pour ses racines. Chacune partie de la plante présente des applications spécifiques. Les Racines d’Ortie sont notamment utilisées dans des compléments alimentaires favorisant le confort urinaire, puisqu’elles favorisent l’élimination rénale de l’eauAinsi elle est utilisée pour le drainage de l’organisme.

Les avantages d'une gélule

Il existe diverses présentations pour les compléments alimentaires, telles que les comprimés, les gélules, les capsules, les sachets, les ampoules buvables, etc. Nat&Form a pris la décision judicieuse d'adopter la forme de gélules pour ses compléments alimentaires afin de :

  • Éviter les risques de surdosage, susceptibles d'entraîner des effets secondaires.
  • Faciliter grandement la prise, en particulier pour les personnes qui n'apprécient pas le goût de la Racine d’Ortie.
  • Prolonger la durée de conservation des ingrédients contenus dans les gélules.
  • Simplifier le transport pendant les week-ends ou les vacances.
  • Faciliter l'utilisation, puisqu'il suffit d'un peu d'eau pour en profiter.
  • Permettre une ingestion aisée du contenu.
  • Réduire la présence d'additifs, souvent présents dans les autres formes galéniques.

Une gélule 100 % végétale

Nat&Form a préféré l'utilisation de gélules végétales en HPMC pour la formulation de ses compléments alimentaires. En effet, les études de consommation indiquent que les gélules sont la forme galénique préférée lors de la prise de compléments alimentaires. Les gélules en HPMC, également appelées "gélules d'origine végétale", sont élaborées à partir de pulpes de pin, communément désignées sous le terme de HPMC (pour Hydroxypropylméthylcellulose ou Hypromellose). Créées en 1998, ces gélules en HPMC sont très prisées car l’exposition des actifs à l’eau est faible, ce qui les rend résistantes à l'humidité. De plus, elles ne contiennent aucun additif.

Toutefois, les gélules en HPMC sont produites à partir de cellulose naturelle. Ce processus implique l'utilisation d'un polymère naturel soumis à quelques étapes de synthèse avec des solvants pour obtenir le produit final. La présence de ces solvants suscite des débats parmi les concurrents du marché, certains estimant qu'ils sont largement présents dans les gélules. Néanmoins, des études ont démontré que les gélules en HPMC finies ne contiennent aucune trace de ces solvants, les rendant ainsi sans danger pour la santé.

Il y a aussi deux autres formes de gélules :

  • La gélule en gélatine, apparues en 1847, sont dérivées de sous-produits de porc, de bœuf ou de poisson. Bien qu'elles aient longtemps dominé le marché, la crise de la vache folle en 1996 et les mouvements de protection animale ont considérablement réduit leur présence. Cependant, il est essentiel de noter que ces gélules demeurent fiables et sans danger, en particulier en raison de leur forte imperméabilité à l'oxygène. À l'inverse, elles présentent une exposition élevée à l'eau pour les actifs, et il est déconseillé d'y introduire des principes actifs sous forme liquide.

  • La gélule en pullulane, introduite en 2012, est élaborée à partir d'un polysaccharide issu de la fermentation d'amidon de tapioca par des souches extraites de champignon. Présentée comme une option sans risque et encore plus végétale que les gélules en HPMC, elle offre une grande résistance à l'oxydation des produits grâce à son imperméabilité élevée à l'oxygène. Cependant, il est crucial de noter que, semblable aux gélules en gélatine, les gélules en pullulane exposent fortement les actifs à l'eau. De plus, elles ne peuvent obtenir le label BIO en raison de la production par fermentation du pullulane, ni le label VÉGAN en raison de l'impact environnemental de cette méthode. Enfin, leur composition inclut un additif, la carraghénane (additif E407), utilisé pour la moulure de la gélule.

Une poudre totale

Nat&Form a délibérément choisi d'employer de la poudre totale de plantes sèches dans la production de ses compléments alimentaires sous forme de gélules. La poudre totale est le résultat final d'un processus où la partie de la plante contenant les substances actives est mécaniquement broyée après séchage. Ces composés actifs agissent en synergie, engendrant des effets où la totalité dépasse la simple somme des parties, phénomène connu sous le nom d'effet "Totum" en phytothérapie. C'est pourquoi les produits naturels, renfermant l'intégralité des actifs d'une plante (ou "Totum"), sont privilégiés par rapport à un actif isolé.

D'autres méthodes existent également pour obtenir de la poudre de plante, notamment les extraits secs, qui requièrent un processus plus complexe et l'utilisation de solvants. Dans ce cas, la plante est dissoute dans un ou plusieurs solvants pour extraire les actifs en fonction de leur affinité avec ces solvants. Chaque solvant est ensuite évaporé, laissant place à "l'extrait sec". Il est essentiel de noter que ce dernier diffère considérablement de la poudre obtenue par le simple broyage de la plante sèche.

Un engagement environnemental

La marque à l'origine de ce produit, Nat&Form, s'est engagée en faveur d'une planète plus saine et plus respectueuse de l'environnement. Leur initiative PROTECT, lancée en 2014, émane de la volonté d'encourager les agents du changement. Dans cette optique, ils ont décidé de soutenir financièrement des associations œuvrant pour la défense de l'environnement et la protection animaleConcrètement, PROTECT alloue des fonds aux projets de six associations chaque année, à hauteur de 1 500 euros chacune. Ces financements sont destinés à soutenir divers aspects tels que l'acquisition de locaux, de matériel, ainsi que la mise en place d'actions de sensibilisation visant à préserver la faune et la flore. En 2023, le projet PROTECT a pu soutenir 30 associations en France.

De plus, Nat&Form a instauré un objectif ambitieux baptisé "2025 zéro plastique". Actuellement, 93 % de leurs produits sont conditionnés dans des emballages respectueux de l'environnement. Les piluliers sont conçus à partir de cartons recyclés à 100 %, garantissant une recyclabilité totale. Le couvercle, quant à lui, est fabriqué à partir de matières végétales entièrement compostables. Pour compléter cette démarche écologique, l'étiquetage est élaboré à partir de canne à sucre. L'ensemble de ces alternatives vise à réduire les déchets, contribuant ainsi à la préservation de la planète.

Quel est le rôle d'un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont définis comme des "denrées alimentaires dont le but est de compléter un régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologiques seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires, ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis de compte-gouttes et les autres formes analogues de préparations liquides ou en poudre destinés à être prises en unités mesurées de faible quantité". En conséquence, le complément alimentaire est spécifiquement conçu pour compléter l'alimentation et ne doit en aucun cas servir de substitut à une alimentation équilibrée et variée.

En règle générale, en l'absence de pathologie, une alimentation saine et variée dans le cadre d'un mode de vie équilibré suffit à couvrir les besoins nutritionnels. Dans ces conditions, la consommation de compléments alimentaires n'est généralement pas nécessaire. Toutefois, en raison d'un mode de vie particulier ou d'autres motivations, certaines personnes souhaitant compléter leur apport en nutriments peuvent avoir recours à des compléments alimentaires. Par ailleurs, pour des populations spécifiques telles que les femmes enceintes, les personnes âgées, etc., des apports en vitamines, minéraux ou autres nutriments peuvent présenter un intérêt. Il est important de souligner que la décision de prendre des compléments alimentaires devrait être basée sur des conseils médicaux plutôt que sur une démarche alimentaire individuelle non éclairée.

Enfin, en cas de traitement médical, il est essentiel de consulter un médecin ou un pharmacien avant de prendre un complément alimentaire, car ces produits peuvent interagir avec les médicaments et affecter leur efficacité.

Conseils complémentaires

  • Maintenir une hydratation adéquate est cruciale pour assurer le bon fonctionnement des voies urinaires.
  • En général, une personne devrait uriner entre 4 et 6 fois par jour. Tout écart par rapport à cette fréquence peut signaler des problèmes potentiels tels que des cystites ou une hyperplasie de la prostate. Il est recommandé de vider complètement la vessie à chaque miction et d'éviter de se retenir.
  • Il est essentiel de noter que certains médicaments peuvent provoquer des effets secondaires comme la rétention urinaire. Dans de tels cas, il est vivement conseillé de consulter un médecin pour des conseils avisés.
  • Il est également crucial de dissiper le mythe selon lequel la consommation de protéines entraîne une détérioration chronique des reins. En réalité, cela est inexact. Sauf en cas de problèmes rénaux préexistants, où la consommation de protéines doit être surveillée par des professionnels de la santé, la consommation modérée de protéines ne présente pas de risque pour la santé rénale.
  • En cas de troubles de la miction, il est fortement recommandé de consulter un médecin pour prévenir les épisodes de rétention urinaire aiguë, susceptibles d’engendrer des conséquences à long terme sur la santé urinaire.

Précautions d'emploi

  • Les compléments alimentaires, sont destinés à être utilisés dans le cadre d'un mode de vie sain et ne doivent en aucun cas être considérés comme des substituts d'un régime alimentaire varié et équilibré.
  • Il est capital de respecter la dose journalière recommandée
  • À maintenir hors de portée des enfants
  • À conserver dans un lieu sec et à l'abri de la lumière.
  • Demandez l'avis de votre médecin et/ou pharmacien avant utilisation. Déconseillé en cas d'insuffisance cardiaque ou rénale oedémateuses.

La marque : Nat & Form

En 1996, Elisabeth Macé a fondé l'entreprise Nat&Form avec la détermination d'apporter le bien-être de la nature à chacun. Initialement connu sous le nom d'Atlantic Nature, ce laboratoire breton basé à Ploemeur s'est rapidement positionné comme le leader français en phytothérapie écoresponsable. Depuis ses débuts, cette entreprise bretonne est étroitement liée à son environnement, tirant son inspiration de la biodiversité locale et de la proximité de l'océan Atlantique pour développer des produits de manière raisonnable et écoresponsable. Cette inspiration a conduit Nat&Form à créer plus de 900 produits distribués à travers un vaste réseau de points de vente, comprenant des pharmacies, des parapharmacies, des magasins spécialisés bio et des plateformes de vente en ligne.

Chez Nat&Form, l’équipe composée de 72 membres, partage quatre valeurs fondamentales : un engagement envers une qualité exceptionnelle, une culture de l'innovation et une expertise approfondie des plantes, un fort ancrage dans l'écoresponsabilité, et enfin, une accessibilité, une proximité et une confiance constantes envers les clients. Ces valeurs sont activement promues, en harmonie avec les objectifs de la Compagnie des Sens. Nat&Form s'efforce également de rendre ses produits aussi écoresponsables que possible grâce à son projet PROTECT et son initiative visant le "2025 zéro plastique".

Comment fonctionne le système urinaire ?

Le système urinaire regroupe les fonctions de production, de stockage et d’évacuation de l’urine. Il est composé par les reins, les uretères, la vessie, l’urètre et enfin le méat urinaire.

  • Les reins sont deux organes d’une forme proche de celle d’un haricot, mesurant une dizaine de centimètres. Ils se trouvent sous le diaphragme, à l’arrière de l’abdomen, de part et d’autre de la colonne vertébrale. Ce sont eux qui assurent en continu, la filtration et l’épuration du sang. Les résidus de filtration, les déchets solubles et l’eau en excès forment l’urine.

  • Les uretères sont les deux canaux musculaires, d’environ 30 centimètres de long chez l’adulte, responsables de la collecte de l’urine au niveau des reins et de son acheminement jusqu’à la vessie.

  • La vessie peut être apparentée à un sac musculaire contractile responsable du stockage temporaire de l’urine. Deux sphincters sont présents au site de jonction avec l’urètre afin de réguler sa vidange. Le premier est interne, et assure la continence (ou la rétention de l’urine). Il se relâche lorsque le volume de la vessie est trop important. Le second est dit « externe », et est entouré par la prostate. Il se relâche lorsque nous choisissons de procéder à la miction et sert donc à l’évacuation de l’urine.

  • L’urètre relie enfin la vessie au méat urinaire et conduit l’urine hors de l’organisme.

La production d'urine par les reins, également appelée diurèse, est sujette à des variations étroitement liées à la quantité de liquides consommés, à l'activité physique, aux conditions climatiques et aux traitements médicamenteux. En moyenne, elle est d’environ 1,5 et 2 litres par période de 24 heures, et l'évacuation de l'urine se fait par l'intermédiaire de 4 à 6 mictions quotidiennes. Ces mictions doivent être volontaires, efficaces, sans douleur, et s'effectuer en un seul jet.

Toute altération de l'un ou de plusieurs de ces mécanismes peut conduire à des perturbations de la miction, et doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Comment maintenir un système urinaire en bonne santé ?

Une fois de plus, la clé pour préserver la santé de votre système urinaire réside dans l'adoption d'une bonne hygiène de vie.

  • Boire de l’eau : une fonction vitale de votre système urologique est l'élimination des déchets corporels par l'urine. L’eau est donc un facteur limitant dans l’excrétion des déchets. Il est d’ailleurs recommandé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour un adulte. L’alimentation est également une source d’eau dans une moindre mesure.

  • Arrêtez de fumer : le tabagisme augmente le risque de développer un cancer de la vessie.

  • Ne pas se retenir d’uriner : retenir votre urine pendant une période prolongée peut affaiblir les muscles de votre vessie et éventuellement provoquer une infection. Allez-y quand vous en avez besoin en gardant à l’esprit un intervalle de trois à quatre heures. Veillez également à vider intégralement votre vessie.

  • Uriner rapidement suite à un rapport sexuel : suite à un rapport sexuel, des bactéries peuvent pénétrer dans l’urètre. Le fait d'uriner après un rapport sexuel permet de les éliminer.

  • Maintenir une bonne hygiène : bien que cette recommandation soit destinée aux deux sexes, c’est d’autant plus vrai pour les femmes qui doivent veiller à s’essuyer de l’avant vers l’arrière après avoir uriné afin d’éviter la propagation de bactéries.

Quelles autres plantes contribuent au confort urinaire ?

Afin de favoriser le confort urinaire, plusieurs plantes peuvent être employées seules ou en synergie, sous forme d’infusion, de gélules ou de comprimés, d’huiles essentielles ou de macéras de bourgeons. Voici quelques exemples de plantes recommandées pour favoriser l’élimination rénale de l’eau :

  • Le Kinkéliba (Combretum micranthum)
  • Le Piloselle (Pilosella officinarum / Hieracium pilosella)
  • La Bugrane épineuse (Ononis spinosa)