Livraison offerte dès 29€

Une infusion à base d'Anis Vert, de Fenouil et de Fenugrec pour l'allaitement.

  • Composée d’ingrédients BIO.
  • Utilisée pour aider à l'allaitement.
  • Conditionnée dans un étui en carton recyclable provenant de sources durables.
  • De meilleure qualité grâce à des ingrédients coupés moins finement.

Produit en France par :

Nat & Form® marque bretonne fondée en 1996 à Ploemeur et spécialisée depuis plus de 20 ans dans la fabrication de compléments alimentaires.


Ingrédients pour 100 g : Anis vert bio* (fruits) 34 g. Fenouil bio* (fruits) 33 g. Fenugrec bio* (fruits) 33 g *Plantes issues de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Bienfaits sur : Allaitement
Conseils d'utilisation : Verser 1 à 2 cuillère(s) à soupe de plantes dans une eau frémissante et laisser infuser pendant 3 à 10 minutes.
Stockage : à conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 22 février et le 23 février.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 22 février

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a choisi la Tisane Allaitement de Nat&Form® pour diverses raisons :

  • Ingrédients 100% BIO de qualité supérieure.
  • Absence totale d'additifs et de conservateurs.
  • Emballage respectueux de l'environnement, avec un carton entièrement recyclé et recyclable, provenant de sources végétales.

Zoom sur les ingrédients

Anis Vert

L’Anis Vert (Pimpinella anisum L.), est une plante herbacée, originaire du Moyen-Orient. De la famille des Apiaceae, cette plante est cultivée en France, en Egypte, et en Grèce, depuis 4000 ans. Elle possède des tiges cylindrées et striées de 30 à 50 cm de haut. Elle présente des feuilles vertes, différentes toute au long de la tige : dentée à la base, réniformes au centre et en lanières fines au sommet. Au sommet des tiges se développent, entre juillet et août, de petites fleurs blanches regroupées en ombelles. L’Anis Vert produit des graines ovoïdes de couleur gris verdâtre, à l’odeur aromatique. Elles sont récoltées à l’automne.

En Europe, outre son utilisation en cuisine, l'Anis Vert est couramment employé en Phytothérapie pour ses graines et son huile essentielle. Il est notamment utilisé pour aider la production de lait maternel.

Fenouil

Le Fenouil est une plante herbacée, connue sous le nom de Foeniculum vulgare et appartenant à la famille des Apiaceae. Originaire du bassin méditerranéen, le fenouil s'est répandu en Europe centrale, en Asie occidentale et en Amérique, prospérant principalement dans des zones arides avec des sols calcaires. L'Italie se distingue en tant que principal producteur et consommateur mondial de fenouil. Ses caractéristiques distinctives comprennent des tiges lisses, des feuilles vert foncé finement découpées, et des fleurs jaunes regroupées en grandes ombelles qui donnent naissance à des graines elliptiques. Le Fenouil possède également une odeur anisée caractéristique. En septembre, dès la première année, on procède à la récolte des racines, prisées en cuisine. Les feuilles et les tiges sont coupées entre avril et juin, puis soumises au processus de séchage. Quant aux graines, elles sont récoltées au fur et à mesure de leur maturité.

Le Fenouil était déjà reconnu dans l'Antiquité pour ses nombreuses propriétés. L'infusion de ses graines est appréciée pour ses bienfaits sur la santé, elles favorisent notamment la lactation chez les femmes allaitantes.

Fenugrec

Le Fenugrec (Trigonella foenum-graecum L.), également connu sous les noms de trigonelle ou sénégrain, est une plante herbacée mesurant de 20 à 40 cm de hauteur, faisant partie de la famille des Fabaceae. Originaire d'Afrique du Nord, où les Égyptiens la cultivent depuis 4000 ans, cette plante annuelle s'est rapidement répandue, poussant désormais également dans les régions méditerranéennes et en Asie du Sud-Ouest. Le Fenugrec était même utilisé dans les rituels funéraires de l'ancienne Égypte et était déjà reconnu pour ses bienfaits sur la santé.

Le Fenugrec compte parmi les plantes médicinales les plus anciennes. En effet, des preuves attestent de son emploi dans les médecines traditionnelles d’Asie, du Moyen-Orient, et d’Europe, où on lui reconnaissait diverses propriétés, tant en application externe qu’en consommation interne. Le Fenugrec est notamment utilisé pour soutenir la production de lait maternel après l’accouchement.

Conseils d'utilisation

Pour préparer une infusion chaude, mettez 1 à 2 cuillères à soupe du mélange de plantes dans une tasse. Afin de libérer tous les arômes, versez de l'eau à 90°C par-dessus et laissez infuser pendant 3 à 10 minutes avant de déguster le breuvage.

Si vous préférez une infusion glacée, nous vous suggérons de faire infuser votre mélange à chaud, comme d'habitude, puis de le laisser refroidir. Une alternative consiste à créer un concentré d'infusion à chaud et à y ajouter de l'eau glacée par la suite pour gagner du temps. Assurez-vous de consommer cette infusion glacée dans les 24 heures et de la stocker au frais.

Un engagement environnemental

L'engagement environnemental de la marque Nat&Form se manifeste à travers leur projet PROTECT, lancé en 2014. Cette initiative a pour objectif d'encourager les initiatives en faveur de l'environnement et de la protection animale. Chaque année, PROTECT apporte un soutien financier à six associations, déboursant 1 500 euros par projet. Ces financements couvrent divers besoins, allant de la construction d'infrastructures au financement d'actions de sensibilisation visant à préserver la faune et la flore. En 2023, ce sont 30 associations en France qui ont bénéficié du soutien du projet PROTECT.

Parallèlement, Nat&Form s'est fixé un objectif ambitieux pour 2025 : atteindre le « zéro plastique » dans leurs emballages. Actuellement, 93 % de leurs produits sont conditionnés dans des emballages respectueux de l'environnement. Les piluliers sont conçus à partir de cartons recyclés à 100 %, totalement recyclables. De plus, les couvercles sont fabriqués à partir de matières végétales entièrement compostables, et les étiquettes sont élaborées à partir de canne à sucre. Ces choix alternatifs contribuent significativement à la réduction des déchets, inscrivant ainsi Nat&Form dans une démarche concrète en faveur de la préservation de la planète.

Conseils complémentaires

L'allaitement, bien que naturel, demande un investissement de temps et une motivation conséquente pour surmonter les défis éventuels. Une bonne préparation est donc essentielle pour aborder sereinement cette expérience.

  • Être bien informé sur l’allaitement : Ce thème est abordé lors des cours de préparation à l’accouchement. Cependant, de manière plus générale, il est préférable de disposer de connaissances fondamentales sur le lait maternel et l'allaitement afin de se sentir mieux préparée lors des premiers jours. Il est également possible de consulter un spécialiste, ou un consultant lactation si vous avez davantage de questions.
  • Il existe de nombreuses idées reçues au sujet de l’allaitement : La quantité de lait produite n'est pas directement liée à la taille des seins. De plus, la forme des mamelons n'a que peu d'importance. Il n’est pas non plus utile de préparer les mamelons en les frottant, ou en les hydratants avant l’allaitement.
  • Se préparer mentalement à l'allaitement : Il est important de souligner que l'allaitement au sein doit être un choix désiré. S’il n’est pas 100% désiré et assumé, il y a de fortes chances que l’expérience d'allaitement ne soit pas réussie. Il est également crucial de bénéficier d'un soutien et de recevoir un accompagnement en cas de besoin.
  • L’hydratation est essentielle : Le lait maternel est constitué à 90% d’eau. Pendant cette période, les besoins en, eau augmentent de 600 à 700 ml/jour. En effet, pour compenser la perte d’eau liée à l’allaitement, il est recommandé de boire au moins 2,7 litres par jour. La règle principale est de ne pas attendre d’avoir soif pour boire, aussi bien de l’eau que des tisanes.

La marque : Nat & Form

Fondée en 1996 par Elisabeth Macé, Nat & Form, anciennement connue sous le nom d'Atlantic Nature, s'est établie avec l'ambition de partager les bienfaits naturels avec un large public. Basée à Ploemeur, cette entreprise bretonne a rapidement émergé en tant que leader français en phytothérapie écoresponsable. Depuis ses débuts, Nat & Form maintient un lien indéfectible avec sa région, où la richesse de la biodiversité et la proximité de l'océan Atlantique constituent une source inestimable d'inspiration pour la création de produits respectueux de l'environnement. Cet environnement a guidé Nat & Form dans la conception de plus de 900 produits, distribués à travers un réseau étendu de points de vente, comprenant des pharmacies, parapharmacies, magasins bio spécialisés et plateformes de vente en ligne.

Avec une équipe de 72 membres dévoués, l'entreprise incarne quatre valeurs fondamentales : une qualité irréprochable, une expertise pointue et une innovation constante dans le domaine des plantes, un profond engagement envers l'écoresponsabilité, ainsi qu'une dévotion envers l'accessibilité, la proximité et la confiance client. Ces principes sont également partagés par la Compagnie des Sens. De plus, Nat & Form s'efforce constamment d'améliorer l'écoresponsabilité de ses produits, un engagement concrétisé par leur initiative PROTECT et leur objectif ambitieux pour 2025 : l'élimination totale du plastique dans leurs emballages.

La tisane contient elle de la théine ?

Non, cette tisane ne renferme pas de théine. Il convient de noter que la théine est une variante de la caféine présente dans les feuilles du théier. Ce dernier est typiquement classé en trois familles principales : le thé vert, le thé noir, et le thé blanc. Il est crucial d’examiner la composition de votre tisane afin de garantir l'absence de théine.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

En herboristerie, le vocable "tisane" est employé pour décrire une boisson préparée à base d'eau, confectionnée en associant une ou plusieurs plantes. Une tisane peut être réalisée à travers trois procédés distincts :

  • L'infusion : consiste à verser de l'eau chaude directement sur la plante, laissant celle-ci infuser pendant quelques minutes. L'infusion est préférée pour les parties délicates des plantes, telles que les feuilles et les fleurs.
  • La décoction : implique de plonger la plante dans de l'eau froide, puis de la porter progressivement à ébullition. Après une ébullition de quelques minutes (15 à 30 minutes), on laisse la préparation infuser à couvert hors du feu. La décoction est privilégiée pour les parties plus robustes et épaisses, comme les écorces, les racines et les graines. Il est possible de filtrer en pressant le marc à la fin du processus.
  • La macération : suppose de laisser la plante reposer dans de l'eau à température ambiante et à couvert, sans chauffer, pendant un minimum de 30 minutes. Il est essentiel de noter que l'eau, n'étant pas un conservateur efficace, ne doit pas rester en contact avec les plantes pendant plus de 10 heures pour éviter tout risque de fermentation et de développement microbien. Après la macération, il est recommandé de filtrer l'eau en pressant le marc. Cette méthode convient particulièrement à certaines écorces, racines et graines, notamment celles contenant des mucilages.

Dans le langage courant, le terme "tisane" désigne les boissons obtenues le plus souvent par infusion, avec des plantes exemptes de caféine, permettant ainsi de faire la distinction avec le "thé" ou le "café". L'expression "infusion froide" est également utilisée pour décrire une tisane refroidie avant d'être consommée ou pour décrire une macération de plantes dans de l'eau froide.

Peut on boire de la tisane toute la journée ?

Oui, la consommation de tisane tout au long de la journée est tout à fait envisageable et offre une hydratation bénéfique. Il convient cependant de rester vigilant quant à leur effet diurétique. Il est recommandé de privilégier une consommation modérée répartie sur la journée plutôt que de boire une grande quantité d'un seul coup. De plus, il est préférable de consommer la tisane en dehors des repas. Les précautions spécifiques dépendront de la plante utilisée. Par exemple, il est conseillé d'éviter les tisanes stimulantes le soir avant le coucher.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

Les sachets offrent une solution pratique avec leur dosage pré-établi, leur facilité de transport et leur étanchéité qui prévient les fuites, assurant ainsi une meilleure préservation. Cependant, cette praticité peut compromettre la qualité et les arômes, car les plantes sont souvent coupées plus finement que dans le vrac.

D'un autre côté, le vrac garantit une préservation plus efficace des composants et des arômes grâce à la conservation plus intégrale des plantes, tout en étant économique en termes de coût au kilo. Néanmoins, le thé en vrac présente l'inconvénient d'un dosage moins précis, n'étant pas pré-établi, ce qui peut entraîner une utilisation excessive ou insuffisante des plantes, nécessitant l'usage d'un infuseur.

Quels sont les aliments à privilégier pendant l’allaitement ?

Afin de promouvoir le développement sain du nourrisson et de maintenir la santé de la mère allaitante, il est impératif de bien veiller à maintenir une hydratation adéquate tout en assurant un apport suffisant en :

  • Oméga-3 : Un apport adéquat en oméga-3, avec un équilibre approprié entre les oméga-6 et les oméga-3, semble réduire les risques de pathologies chez le nourrisson, favorisant une maturation neurologique optimale.
  • Calcium : En moyenne, environ 30 mg de calcium sont présents dans 100 mL de lait maternel. Sur la base des quantités consommées par un nourrisson au cours d'une journée, cela équivaut à un apport de calcium compris entre 150 et 270 mg, destiné à la production du lait maternel. Accroître les besoins en calcium est essentiel pour préserver l'intégrité du squelette de la mère.
  • Vitamines A : Le lait maternel est constitué de vitamine A. Pour préserver les réserves de la mère et satisfaire les besoins de l’enfant, il est préférable d’assurer ses apports en rétinol. Le bêta-carotène (ou provitamine A) est un précurseur du rétinol qui possède également une activité biologique. Il est notamment rencontré dans les fruits et légumes. Les principales sources alimentaires de calcium comprennent les produits laitiers, les légumineuses, les fruits à coque, les produits céréaliers, certains légumes à feuilles (comme le chou, les blettes, les épinards, etc.), les fruits de mer et certaines eaux fortement minéralisées en calcium.
  • Vitamines B9 : La vitamine B9 joue un rôle crucial dans la croissance et le renouvellement cellulaire, tout au long de la grossesse mais aussi lors de l’allaitement. Les légumineuses telles que les lentilles et les pois chiches, les légumes à feuilles vertes comme les épinards, les brocolis, les choux de Bruxelles et la salade, ainsi que le foie, renferment particulièrement de la vitamine B9.
  • Vitamines D : La vitamine D améliore le coefficient d'utilisation digestive du calcium, c’est-à-dire, le pourcentage d’absorption d’un nutriment. Elle favorise ainsi l’absorption du calcium et renforce la fixation osseuse. Deux méthodes permettent de répondre aux besoins quotidiens en vitamine D :
L'exposition au soleil :En vous exposant au soleil pendant 15 à 20 minutes en fin de matinée ou dans l'après-midi, vous garantissez à votre corps un apport quotidien adéquat en vitamine D.

La consommation d'aliments riches en vitamine D tels que les poissons, certains champignons, les produits laitiers enrichis en vitamine D, le jaune d'œuf, les abats etc,. Afin de garantir un apport suffisant en vitamine D, il est recommandé de maintenir une alimentation équilibrée et variée tout au long de l'année.

Attention cependant aux idées reçues, aucune preuve scientifique solide ne corrobore un lien entre la consommation accrue de certains aliments et une augmentation de la production de lait maternel. Néanmoins, dans certaines cultures, la croyance persiste selon laquelle certains aliments favorisent une augmentation de la quantité de lait chez les femmes allaitantes. Il est important de souligner que tant qu'une femme qui allaite maintient une alimentation saine avec une quantité suffisante d'aliments nutritifs, ces derniers peuvent faire partie intégrante d'une alimentation équilibrée.

Quels sont les aliments à éviter lors de l’allaitement ?

Lors de l'allaitement, il est essentiel d'ajuster le régime alimentaire de la mère afin de limiter l'apport de substances potentiellement nuisibles pour le nourrisson, telles que :

  • Caféine, théophylline et théobromine : Ces substances, présentes dans le lait maternel, peuvent perturber le sommeil et le développement du nourrisson, en particulier s'il est prématuré.
  • Acides gras trans : Leur présence peut réduire la teneur lipidique du lait maternel, essentielle pour le développement du nourrisson, et accroître les risques d'eczéma.
  • Phytoœstrogènes : Présents dans les aliments d'origine végétale, ces composés peuvent affecter l'absorption de l'iode, influant sur les niveaux d'iode dans le lait maternel et favorisant des troubles thyroïdiens chez le nourrisson.
  • Phytostérols : Ces composés naturels dans les plantes peuvent interférer avec l'absorption de nutriments essentiels comme le bêta-carotène, crucial pour la croissance des bébés.
  • Mercure : Sa présence, provenant de l'environnement, peut perturber le développement du cerveau et du système nerveux de l'enfant.

Quelles autres plantes soutiennent la lactation ?

En phytothérapie, plusieurs plantes sont reconnues pour favoriser la lactation, que ce soit indivi-duellement ou en combinaison, et sous différentes formes telles que des infusions, des gélules, des comprimés, des huiles essentielles ou des macérats de bourgeons. Voici quelques exemples de plantes recommandées pour aider la lactation :

  • L’Aneth (Anethum graveolens L.)
  • L’Origan Vert (Origanum heracleoticum L.)
  • La Galéga (Galega officinalis L.)
  • L'Asperge à grappes (Asparagaceae (Liliaceae))
  • L'Orme rouge (Ulmus rubra)
  • La Verveine officinale (Verbena officinalis L.)
  • Le Carvi (Carum carvi L.), est retrouvé sous forme de graines de Carvi BIO, ou d'huile essentielle de Carvi.

Pourquoi boire une tisane d’allaitement ?

Le lait maternel est constitué de glucides, lipides, protéines, et de micronutriments. Toutefois, son composant principal est l’eau. Elle représente 90% du lait maternel. La consommation de tisanes est bénéfique tout au long de l'allaitement, même en l'absence de difficultés particulières, en raison de son rôle crucial dans l'hydratation de la mère allaitante.

Il est essentiel, pendant cette période, de maintenir une hydratation adéquate pour favoriser une production de lait suffisante et de qualité. Il est donc recommandé de boire entre 2,5 et 3 litres d'eau par jour. Les infusions et tisanes constituent une excellente option par rapport aux boissons sucrées ou caféinées, offrant une hydratation douce et saine. De plus, les tisanes peuvent procurer une sensation apaisante, les transformant en une méthode relaxante et réconfortante pour prendre soin de soi tout en soutenant la lactation.

Quand commencer à prendre les tisanes d’allaitement ?

La consommation de tisane d’allaitement peut avoir lieu dès les dernières semaines de grossesse, pour commencer à préparer l’organisme à la lactation, en stimulant doucement la production de lait maternel. La consommation peut être continuée après la naissance, et tout au long de la période d’allaitement.