Livraison offerte dès 29€

Ce complément alimentaire Nat&Form contient du Bisglycinate de Zinc, et de la Vitamine D3. Il est fabriqué en France. La vitamine D et le Zinc sont des oligo-éléments qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire.


Les plus produit : 

  • Apports intéressants en nutriments
  • Gélules en gélatine végétale

Produit en France par :

Nat & Form® marque bretonne fondée en 1996 à Ploemeur et spécialisée depuis plus de 20 ans dans la fabrication de compléments alimentaires.


Ingrédients pour 1 gélule :

Maltodextrine (agent de charge) 280 mg, gélule d'origine végétale 75 mg, Bisglycinate de zinc 33 mg, dont zinc 10 mg (soit 100% des Valeurs Nutritionnelles de Référence), Vitamine D3 50 µg équivalent à 2000 UI (Unités Internationales) (soit 1000% des Valeurs Nutritionnelles de Référence).


Caractéristiques du produit :

Bienfaits sur : Immunité
Conseils d'utilisation : 1 gélule par jour. À avaler avec un grand verre d'eau lors du petit-déjeuner.
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.
Conditionnement équivalent à  : 60 jours de prise.

Ce produit possède ces labels :

Fabriqué en France Vegan

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 avril et le 24 avril.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 avril

Produits Recommandés

L’avis de la Compagnie des Sens

La Compagnie des Sens a choisi ce complément alimentaire Vitamine D3 / Zinc de Nat&Form® pour diverses raisons :

  • Il est élaboré à partir d'ingrédients haute qualité.
  • Sa consommation est pratique grâce aux gélules entièrement d'origine végétale.
  • Des apports en nutriments très intéressants.

Zoom sur les ingrédients

Vitamine D3

La Vitamine D3 (cholécalciférol) est un oligo-élément liposoluble, essentiel pour le métabolisme. Elle a la particularité d’être une enzyme, et joue un rôle crucial dans l'absorption du calcium provenant de l'alimentation. La Vitamine D3 est majoritairement synthétisée au niveau de la peau grâce à l’exposition au soleil (15 à 20 minutes par jour). Les apports alimentaires en Vitamine D3 sont accessoires, ils couvrent seulement 15 à 30 % des besoins. Elle est d’ailleurs retrouvée majoritairement dans les produits d’origine animale. La vitamine D3, qu’elle provienne de l'alimentation ou de la biosynthèse par la peau, doit subir des transformations au niveau du foie, puis des reins pour être active dans l’organisme. 

La biosynthèse de la vitamine D est influencée par de nombreux facteurs tels que la latitude, le lieu de résidence, les saisons, la pigmentation de la peau, et même l'utilisation de produits cosmétiques, entre autres. Par ailleurs, l'alimentation tend à manquer généralement de vitamine D, et, de manière préjudiciable, cette vitamine est sensible à la dégradation due à la lumière et à l'oxygène. Ainsi, la carence en vitamine D demeure l'une des carences les plus répandues, voire la plus répandue, en France.

La Vitamine D3 est souvent concentrée dans des compléments alimentaires. Elle contribue au maintien de l'équilibre du calcium et du phosphore, ainsi qu'à la minéralisation des tissus tels que les os, le cartilage et les dents, tant pendant la croissance qu'après. Elle agit également au niveau du système nerveux et des défenses immunitaires. En effet, elle contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Bisglycinate de Zinc

Le Zinc (Zn dans le tableau périodique) est un oligo-élément qui prend part à plus de 200 réactions enzymatiques et joue un rôle important dans le métabolisme de l’organisme. Il a donc de nombreux rôles. Le Zinc provient de l’alimentation, toutefois, l’organisme est incapable de le stocker. De plus, l’assimilation du Zinc est facilement entravée par plusieurs facteurs (sécrétions gastriques, ou troubles intestinaux), certains nutriments ou d’autres minéraux. D’autre part, des apports insuffisants peuvent induire des carences. Les risques de carences en Zinc sont plus élevés chez les personnes végétaliennes, ou en cas de maladies intestinales. Les sources de Zinc sont les fruits de mer, les abats, les viandes et les fromages. On retrouve également du Zinc dans les fruits à coque, les produits céréaliers non raffinés, les œufs et les légumineuses. Le Zinc joue un rôle important dans l’organisme en contribuant notamment au fonctionnement normal du système immunitaire.

Pour être convenablement assimilé, le Zinc doit être couplé à des substances organiques qui facilitent son transport. Le Bisglycinate est une des substances organiques utilisées pour améliorer l’assimilation du Zinc. Cette forme est garantie 100% pure et très stable grâce à ses deux molécules de glycine (un acide aminé), ce qui la rend plus biodisponible et plus facilement assimilable que d'autres formes de zinc. C’est une des formes de Zinc les plus efficaces. En effet, il présente divers avantages. Tout d’abord, il est résistant aux acides gastriques. Son faible poids moléculaire facilite son assimilation. Il est électriquement neutre, il n’entre donc pas en concurrence avec d’autres molécules. Enfin, il augmente considérablement l’assimilation du Zinc et sa biodisponibilité par rapport à d’autres substances organiques de transport (gluconate, picolinate, oxyde). Le Zinc joue un rôle important dans l’organisme en contribuant notamment au fonctionnement normal du système immunitaire.

Maltodextrine

Les malto-oligosaccharides, communément appelés Maltodextrine, résultent de l'hydrolyse des amidons provenant de diverses sources telles que le maïs, le blé, le riz, le tapioca ou les pommes de terre. Ce procédé comprend une hydrolyse de l'amidon, suivie d'une étape de purification et de pulvérisation. Dans l'industrie alimentaire, la Maltodextrine est fréquemment utilisée comme additif, agissant principalement en tant qu'agent de charge capable d'absorber les graisses et les liquides pour former une substance sèche. Elle est également employée pour ajuster la texture des aliments ou comme substitut aux sucres et graisses.

En ce qui concerne la sécurité de la Maltodextrine, la Food and Drug Administration (FDA) a qualifié la Maltodextrine de maïs comme étant généralement reconnue comme sûre (GRAS). Il est crucial de noter que même si elle peut être dérivée du blé, elle est exempte de gluten, qui est éliminé lors du processus de fabrication.

Les avantages d'une gélule

Les compléments alimentaires Nat&Form sont disponibles en plusieurs formes, telles que comprimés, gélules, capsules, sachets, et ampoules buvables. Le choix de proposer leurs produits sous forme de gélules est stratégique car cela :

  • Diminue le risque de surdosage et donc de possibles effets secondaires.
  • Rend la prise plus aisée, en particulier pour les actifs au goût prononcé.
  • Prolonge la conservation des ingrédients contenus dans les gélules.
  • Facilite le transport et l'utilisation lors de déplacements, week-ends ou vacances.
  • Simplifie l'utilisation, car les gélules nécessitent seulement un peu d'eau pour être avalées.
  • Permet une ingestion facile du produit.
  • Minimise la présence d'additifs, souvent plus fréquente dans d'autres formes de compléments alimentaires.

Une gélule 100 % végétale

Nat&Form a choisi d'opter pour des gélules végétales en HPMC comme forme galénique pour ses compléments alimentaires. Des enquêtes de consommation ont démontré que les gélules sont la forme galénique préférée lorsqu'il s'agit de prendre des compléments alimentaires. Les gélules en HPMC, également appelées "gélules d'origine végétale", sont produites à partir de pulpes de pin, communément connues sous le nom de HPMC (pour Hydroxypropylméthylcellulose ou Hypromellose). Introduites en 1998, ces gélules en HPMC sont appréciées pour leur faible exposition à l'eau, offrant une protection contre l'humidité pour les actifs qui peuvent être sensibles. De plus, elles ne contiennent aucun additif.

Cependant, les gélules en HPMC sont fabriquées à partir de cellulose naturelle. Ce polymère naturel subit quelques étapes de synthèse avec l'utilisation de solvants pour obtenir le produit final. Bien que l'utilisation de ces solvants suscite des débats, des études ont montré l'absence de traces de ces solvants dans les gélules en HPMC finales, les rendant sans risque pour la santé.

Il existe également deux autres types de gélules :

  • La gélule en gélatine : issue de sous-produits animaux comme le porc, le bœuf ou le poisson. Bien que présente sur le marché depuis 1847, la crise de la vache folle en 1996 et les mouvements de protection animale ont réduit sa part de marché. Cependant, ces gélules restent fiables et sans risque, bien qu'elles présentent une forte imperméabilité à l'oxygène et une exposition importante à l'eau pour les actifs. Les principes actifs sous forme liquide ne sont pas recommandés dans ces gélules.
  • La gélule en pullulane : plus récente, créée en 2012, elle provient d'un polysaccharide issu de la fermentation d'amidon de tapioca par des souches de champignons. Présentée comme plus végétale que les gélules en HPMC, elle offre une forte imperméabilité à l'oxygène, mais présente une forte exposition à l'eau pour les actifs. Elle ne peut obtenir le label BIO en raison de sa production par fermentation et ne peut obtenir le label VÉGAN en raison de l'impact environnemental de la production par fermentation. Elle contient également un additif, le carraghénane (E407), pour la moulure de la gélule.

Un engagement environnemental

Dans le cadre de son engagement en faveur d’une planète plus durable, Nat&Form a lancé le projet PROTECT en 2014, une initiative claire visant à soutenir les défenseurs de l’environnement et du bien-être animal. Chaque année, six associations bénéficient d’un soutien financier de 1500 euros, destinés au financement de locaux, de matériel et d’initiatives de sensibilisation visant à préserver la biodiversité. En 2023, PROTECT a élargi son soutien à 30 associations à travers la France.

Renforçant son engagement écologique, Nat&Form s’est fixé l’objectif d’atteindre le statut « zéro plastique » d’ici 2025. Actuellement, 93% de leurs produits sont conditionnés avec des matériaux respectueux de l’environnement. Les comprimés sont soigneusement emballés dans des piluliers en carton recyclé à 100%, entièrement recyclables. Les couvercles, fabriqués à partir de matières végétales complètement compostables, et les étiquettes conçues à partir de canne à sucre, représentent des alternatives notables qui contribuent de manière active à la réduction des déchets, symbolisant ainsi un geste concret en faveur de la préservation de notre environnement.

Quel est le rôle d'un complément alimentaire ?

Les compléments alimentaires sont définis comme des "denrées alimentaires ayant pour objectif de compléter un régime alimentaire normal et constituant une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique, seuls ou combinés. Ils sont commercialisés sous diverses formes telles que gélules, pastilles, comprimés, pilules, ainsi que sachets de poudre, ampoules de liquide, flacons avec compte-gouttes et autres présentations similaires, destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité". En conséquence, les compléments alimentaires, comme leur nom l'indique, sont destinés à compléter un régime alimentaire normal et ne doivent en aucun cas être utilisés comme substitut d'une alimentation équilibrée et variée.

En règle générale, et en l'absence de pathologie, une alimentation saine et équilibrée, associée à un mode de vie sain, suffit à couvrir les besoins nutritionnels. La consommation de compléments alimentaires n'est donc pas nécessaire. Cependant, certaines personnes, en raison de leur mode de vie particulier ou d'autres raisons, peuvent souhaiter compléter leur apport en nutriments avec des compléments alimentaires. Pour certaines populations, telles que les femmes enceintes ou les personnes âgées, des apports supplémentaires en vitamines, minéraux ou autres nutriments peuvent être recommandés. Il est cependant crucial de souligner que la décision d'utiliser des compléments alimentaires devrait être basée sur des conseils médicaux plutôt que sur une démarche individuelle non éclairée.

En cas de traitement médical en cours, il est impératif de consulter un médecin ou un pharmacien avant de prendre des compléments alimentaires, car ces produits peuvent interagir avec les médicaments et affecter leur efficacité.

Conseils complémentaires

  • Il est essentiel pour renforcer l'immunité de veiller à un apport adéquat en vitamine D, fer et zinc, des nutriments qui peuvent être insuffisants dans l'alimentation quotidienne. En cas de carence, il est recommandé de consulter un médecin, car un déficit en ces nutriments peut affaiblir le système immunitaire.
  • L'huile essentielle de Tea Tree, présente dans certains compléments alimentaires à base d'huiles essentielles, est particulièrement bénéfique pour l'immunité en renforçant les défenses naturelles de l'organisme. Pour ceux qui sont sensibles aux huiles essentielles, comme les jeunes enfants, les femmes enceintes et les seniors, les hydrolats, notamment l'hydrolat de Thym à linalol, peuvent être une alternative intéressante.
  • L'alimentation joue également un rôle clé dans le soutien de l'immunité. Il est conseillé de privilégier les aliments riches en fer et en zinc, ainsi qu'en cuivre, sélénium, vitamines A, B6, B12 et C.
  • Il faut aussi être conscient que certains facteurs peuvent diminuer l'immunité, tels que le stress chronique, le manque de sommeil, un mode de vie sédentaire, et l'exposition à des polluants et produits toxiques.

Précautions d'emploi

  • Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d'un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d'un régime alimentaire varié et équilibré.
  • Ne pas dépasser la dose journalière préconisée.
  • Tenir hors de portée des enfants.
  • La conservation s'effectue dans un endroit sec et à l'abri de la lumière, de l'humidité et de la chaleur.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes doivent consulter un professionnel de santé avant utilisation.
  • Ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 13 ans.

La marque : Nat & Form

Créée en 1996 par Elisabeth Macé, l'entreprise Nat&Form, anciennement connue sous le nom d’Atlantic Nature, s'est fixé pour objectif de diffuser les bienfaits naturels à une large audience. Implantée à Ploemeur, cette entreprise bretonne a rapidement émergé comme le leader français de la phytothérapie écoresponsable. Depuis ses débuts, Nat & Form entretient un lien indéfectible avec sa région, où la biodiversité florissante et la proximité de l'océan Atlantique fournissent une source inestimable d'inspiration pour le développement de produits écoresponsables. Cet environnement unique a guidé la création de plus de 900 produits, largement distribués à travers divers canaux, notamment les pharmacies, parapharmacies, magasins bio spécialisés et plateformes de vente en ligne.

Avec une équipe de 72 membres dévoués, l'entreprise incarne quatre valeurs fondamentales : une qualité irréprochable, une expertise pointue et une innovation constante dans le domaine des plantes, un engagement profond envers l'écoresponsabilité, ainsi qu'une dévotion à l’accessibilité, la proximité et la confiance client. Ces principes, partagés par la Compagnie des Sens, soulignent l'engagement continu de Nat & Form à améliorer la responsabilité environnementale de ses produits. Cette démarche se concrétise à travers leur initiative PROTECT et leur objectif audacieux pour 2025 : parvenir à une élimination totale du plastique dans leurs emballages.

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire regroupe l'ensemble des mécanismes de défense qui entrent en action dès qu'une substance est identifiée comme « étrangère » et perçue comme une menace par l'organisme. Sa principale fonction est de nous protéger contre divers agents pathogènes tels que les virus, les bactéries et les champignons. En cas d'affaiblissement, il existe un risque accru de sensibilité aux infections et de récupération prolongée. C'est pourquoi il est essentiel d'en prendre soin, notamment en prévision des affections hivernales ou en cas d'infections fréquentes.

Divers facteurs, tels que l'âge, le stress, le tabagisme et certaines maladies, sont reconnus pour influencer l'efficacité du système immunitaire. Cependant, des aspects tels que l'alimentation, le sommeil et l'activité physique peuvent également exercer une influence sur son bon fonctionnement. En complément d'une hygiène de vie saine et de la satisfaction des besoins micronutritionnels, des solutions à base de plantes et de produits naturels sont également envisageables. Ces approches offrent différentes pistes pour renforcer la protection immunitaire et améliorer la résistance de l'organisme.

Comment subvenir à ses besoins journaliers en vitamine D ?

Selon l’ANSES, il est possible de subvenir aux besoins journaliers en Vitamine D de deux manières :

  • L’exposition au soleil et à la lumière naturelle : une exposition de 15 à 20 minutes assure à l’organisme un apport journalier suffisant en Vitamine D.
  • La consommation d’aliments contenant de la Vitamine D, tels que les poissons gras, certains champignons (girolles, cèpes, morilles), des produits laitiers, du jaune d’œuf, du chocolat noir ou des abats (notamment du foie). Afin de garantir un apport nutritionnel adéquat, il est recommandé de maintenir un régime équilibré et diversifié tout au long de l'année, en incluant deux portions de poisson par semaine, dont une portion de poisson gras.

Quel est le rôle de la Vitamine D dans l’immunité ?

La vitamine D joue un rôle spécifique dans le fonctionnement du système immunitaire, participant à la différenciation et à l'activation des cellules immunitaires. Elle intervient également dans le processus de division cellulaire, contribuant ainsi au maintien d'une fonction immunitaire normale.

Quel est le rôle du Zinc dans l’immunité ?

Le Zinc favorise l'activation des lymphocytes B, responsables de la production d'anticorps spécifiques contre les virus, ainsi que des lymphocytes T, qui éliminent les cellules infectées. Il limite également la libération d’histamine. Ainsi, le Zinc joue un rôle crucial dans le maintien optimal de notre système immunitaire, contribuant à réduire la durée et l'intensité des symptômes.

Quels aliments soutiennent le système immunitaire ?

  • Les aliments riches en vitamine C sont particulièrement recommandés en raison de leur rôle antioxydant et de soutien au système immunitaire. Les fruits et légumes sont privilégiés, avec une attention particulière portée aux sources concentrées de vitamine C telles que l'Acérola et le Camu-Camu.
  • La vitamine D, essentielle à l'immunité, est principalement synthétisée par l'exposition solaire. Bien que l'huile de foie de morue soit une source significative, il est souvent difficile de couvrir les besoins quotidiens uniquement par l'alimentation. En cas d'insuffisance d'exposition au soleil, un professionnel de la santé peut conseiller sur la complémentation en vitamine D.
  • Le fer, présent dans les abats, le foie, la viande et le poisson, joue un rôle crucial dans le fonctionnement du système immunitaire. Cependant, les carences en fer, plus fréquentes chez certaines populations, nécessitent une attention particulière. Les sources végétales de fer peuvent être optimisées en les associant à des aliments riches en vitamine C, améliorant ainsi leur absorption intestinale.
  • Le zinc, présent notamment dans les huîtres, les crustacés, les foies, les viandes, le germe de blé et les graines de courge, peut influencer l'immunité, mais il est crucial de respecter les doses recommandées. L'utilisation de compléments en zinc sans avis médical est déconseillée.
  • Les protéines provenant de viandes, poissons, œufs, produits laitiers et légumineuses sont indispensables à la synthèse des anticorps, renforçant ainsi la réponse immunitaire, particulièrement chez les personnes âgées.
  • Les probiotiques naturels contenus dans des aliments fermentés sont bénéfiques pour l'équilibre de la flore intestinale, contribuant ainsi indirectement à la santé immunitaire.
  • Les aliments riches en sélénium, cuivre, manganèse, vitamine E et fibres favorisent la santé intestinale et du microbiote. La priorité doit être accordée aux fruits et légumes frais, colorés, de saison, ainsi qu'aux céréales (semi)complètes, tandis que la consommation d'aliments industriels trop raffinés doit être limitée.

Quels aliments contiennent du Zinc ?

Les Apports Journaliers Recommandés (AJR) en Zinc sont de 12 mg/jour pour les hommes, 10 mg/jour pour les femmes, et entre 15 et 23 mg/jour pour les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes. 

Selon le Ciqual de 2024, qui est le tableau de référence des valeurs nutritionnelles des aliments en France et qui est mis en place par l'ANSES, l'huître se distingue comme l'aliment le plus riche en Zinc, notamment lorsqu'elle est crue et sauvage, avec environ 16,7 mg de Zinc pour 100 g, (soit 145 % des AJR). D'autres sources de Zinc incluent le foie de veau (13 mg/100 g, soit environ 118 % des AJR), le steak haché (6,5 mg/100 g pour un steak à 5% de matières grasses, soit 59 % des AJR), le jaune d'œuf (3 mg/100 g, soit 27 % des AJR), le pain complet (1,20 mg/100 g, ou 11% des AJR), et les lentilles cuites (environ 1 mg/100 g, ou 9 % des AJR).

Quels aliments contiennent de la vitamine D ?

L'apport journalier recommandé (AJR) en Vitamine D pour les adultes en termes de référence nutritionnelle est de 15 microgrammes/jour.

Selon le Ciqual de 2024, tableau de référence des valeurs nutritionnelles des aliments en France, mis en place par l'ANSES, les sources prédominantes de Vitamine D dans l'alimentation sont d'une part les poissons, avec environ 3.69 μg/100g, ce qui représente 19% des AJR chez l'adulte. Et d'autre part, les produits laitiers tels que les yaourts (0.48 ug/100g), le fromage blanc (0.71 μg/100g), le fromage (0.68 μg/100g), et le lait (0.27 μg/100g), contribuent à 25 % des AJR chez les adultes.

Chez les enfants de 11 à 17 ans, ces mêmes aliments représentent 12 % et 40 % des AJR en vitamine D.

Enfin, pour les enfants de moins de 10 ans, les produits laitiers sont les principaux contributeurs, couvrant 63 % de leurs besoins en vitamine D.