Voir l'avis client
Livraison offerte dès 29€

Ce Thé Objectif Minceur, Menthe Poivrée, Maté est une boisson drainante, caractérisée par ses saveurs rafraîchissantes et plaisantes avec une dominante de Menthe, est parfaitement adaptée pour encourager une perte de poids naturelle et agréable en complément de mesures hygiéno-diététiques. Une manière délicieuse de se faire plaisir tout en faisant du bien à votre corp.


Les plus produit : 

  • Ingrédients naturels à 100%, issus de l'Agriculture Biologique
  • Récolte manuelle
  • Théiné
  • Encourage la perte de poids
  • Sachet en papier 100 % recyclé non blanchi
  • Rémunération équitable des producteurs
  • Produit en France

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®, une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de Thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédients : Menthe Poivrée* (Mentha piperita), Honeybush* (Cyclopia subternata), Maté* (Ilex paraguariensis), 17%, Ortie* (Urtica Dioïca), Thé Vert* (Camellia sinensis) 12%, Thé Pu'er* (Camellia sinensis) 5%. *Issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Laisser infuser 4 à 5 min.
Vendu en : Emballage papier recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Fabriqué en France Sans Additifs Zéro déchet plastique

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 juillet et le 24 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

5/5
1 note - 1 avis
Ecrire un avis

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens élargit son offre de thé en vrac avec ce Thé Objectif Minceur, Menthe Poivrée, Maté, de la marque Les Jardins de Gaïa, qui se démarque par ses nombreux avantages :

  • Certification biologique garantie : exclusivement des végétaux certifiés BIO par Ecocert selon le référentiel FR-BIO-01.
  • Démarche éco-responsable : une politique de gestion des déchets et de transport respectueuse de l'environnement.
  • Excellence de la qualité : une sélection minutieuse de plantes et de fruits récoltées et emballées à la main avec la plus grande diligence et précision.
  • Diversité d'utilisation : ce thé se dégustent aussi bien chaud que froid, répondant à toutes les préférences.
  • Expérience aromatique riche : au-delà des vertus de ses ingrédients sur la régulation du poids, ce thé offre un voyage gustatif intense et stimulant.

Conseils d'utilisation

Pour réaliser une infusion chaude, mettez 2g de ce Thé dans une théière en porcelaine, parfaitement adaptée pour infuser une grande variété de thés tout en préservant leur fraîcheur, en raison de l'aspect neutre de ses parois. Pour éveiller pleinement les saveurs, arrosez-le de 25 cl d'eau à 95°C et laissez reposer de 4 à 5 minutes avant de savourer votre infusion. Il est conseillé d'utiliser de l'eau de source ou filtrée pour cette préparation.

Si vous préférez une infusion glacée, nous vous suggérons de faire infuser votre mélange à chaud, comme d'habitude, puis de le laisser refroidir. Une alternative consiste à créer un concentré d'infusion à chaud et à y ajouter de l'eau glacée par la suite pour gagner du temps. Assurez-vous de consommer cette infusion glacée dans les 24 heures et de la stocker au frais.

Il est suggéré de maintenir une hygiène de vie active et de suivre un régime alimentaire diversifié et bien équilibré pour bénéficier au maximum des bienfaits de cette tisane.

La quantité recommandée à consommer est de trois tasses de 250 ml par jour.

Zoom sur les ingrédients

Menthe Poivrée

Menthe Poivrée

La Mentha x piperita, plus communément appelée Menthe Poivrée, est une plante pérenne appartenant à la famille des Lamiacées, avec des origines européennes. Elle se reconnaît à ses tiges de forme carrée et ses feuilles d'un vert profond aux contours dentelés, dégageant un arôme frais et mentholé. Depuis l'époque des Égyptiens, qui l'appréciaient pour son effet rafraîchissant, jusqu'à son usage en cuisine et comme aide digestive par les Grecs et les Romains, la Menthe Poivrée a su s'imposer dans la médecine traditionnelle occidentale à partir du XVIIIe siècle. En phytothérapie, elle est proposée sous diverses formes : vrac, sachets, en huile essentielle, hydrolat, infusion, teinture mère, macérat huileux, poudre, et fait aussi partie de la composition de nombreux compléments alimentaires sous forme de gélules, comprimés, gommes, et ampoules.

L'huile essentielle de Menthe Poivrée, extraite par distillation des feuilles, est reconnue pour son puissant parfum mentholé et ses multiples bienfaits. Elle est prisée en aromathérapie pour ses effets énergisants, stimulants et rafraîchissants, offrant une sensation de dynamisme à travers diverses applications, de la diffusion ambiante aux produits de soin. Par ailleurs, la Menthe Poivrée joue un rôle bénéfique pour la santé intestinale, favorisant une digestion saine et le bien-être de l'estomac.

Cependant, pour garantir ses vertus, la Menthe Poivrée doit répondre à certaines normes de qualité. Il est essentiel qu'elle provienne de cultures biologiques et qu'elle ne soit pas soumise à l'ionisation, un processus qui, bien qu'il augmente la durée de conservation, peut altérer sa qualité. Opter pour une Menthe Poivrée 100% pure et naturelle est préférable, tout comme la transparence de la marque concernant l'origine de la plante et les analyses de qualité est un atout. Idéalement, la Menthe Poivrée devrait présenter une couleur verte intense et dégager un fort parfum mentholé.

Maté

Maté

Le Yerba Maté, connu scientifiquement sous le nom d'Ilex paraguariensis, est originaire d'Amérique du Sud et fait partie de la famille des Aquifoliaceae. Cette plante, aussi appelée Thé du Paraguay, Thé des Jésuites ou Thé du Brésil, est célèbre pour ses feuilles qui servent à préparer le Maté, une boisson chaude fortement ancrée dans la tradition du peuple Guaraní, un groupe autochtone d'Amérique. La méthode traditionnelle de préparation consiste à infuser des feuilles de Yerba Maté qui ont été torréfiées et finement broyées. Les conquérants espagnols, après leur arrivée, adoptèrent cette infusion, la louant pour ses effets stimulants et sa capacitéà améliorer l'humeur. Cultivé essentiellement au Paraguay, dans le sud du Brésil et le nord-est de l'Argentine, le Yerba Maté fut domestiqué par les Guaranís et introduit en Europe au XVIe siècle par les missionnaires jésuites et le biologiste Aimé Bonpland, favorisant ainsi sa popularité.

En tant que remède phytothérapeutique, le Maté est disponible en vrac, en poudre, ou sous forme sèche, mais il est principalement consommé comme complément alimentaire, sous forme de gélules, ampoules, capsules, gommes et comprimés. Pour garantir un Maté Vert de qualité, il est crucial qu'il provienne de cultures biologiques et qu'il soit le moins transformé possible, exempt de colorants, conservateurs et non soumis à l'ionisation. La transparence de la marque quant à ces aspects est un indicateur de la qualité de l'extrait naturel. La consommation de la feuille entière est idéale, mais si elle doit être coupée ou hachée, il est important qu'elle n'ait pas été exposée à un traitement thermique. Il est également essentiel de s'assurer de la présence effective de la feuille de Maté, surtout dans les produits en poudre, et qu'elle contienne au moins 1 % de caféine pour être considérée de qualité.

Historiquement, les Guaranís mâchaient les feuilles de Maté ou les infusaient comme tonique, notamment lors de voyages en montagne ou avant des tâches exigeantes. Reconnu pour ses propriétés stimulantes, dues à la présence de matéine (une forme de caféine), ainsi que pour son utilisation traditionnelle en soutien aux fonctions urinaires et digestives, le Maté est considéré comme diurétique. Il contient des bases xanthiques telles que la caféine (0,3-2,4 %), la théobromine (0,1-0,5 %), des polyphénols comme les acides caféoylquiniques (4-14 %, notamment l'acide chlorogénique), qui forment des complexes avec la caféine, en plus de flavonoïdes, saponosides triterpéniques, vitamines et minéraux. Le Maté contribue à la gestion du poids corporel et à la dégradation des lipides. Il aide à maintenir un poids corporel sain.

Honeybush

Honeybush

Le Honeybush mieux connu sous le nom de Cyclopia, en raison de son parfum sucré rappelant celui du Miel, est un arbuste appartenant à la famille des Fabaceae, tout comme le Rooibos, bien que moins célèbre. Originaire des montagnes de Cederberg, il prospère dans le sud de l'Afrique du Sud. Ce buisson pérenne et robuste peut atteindre jusqu'à 3 mètres de hauteur à l'état sauvage, ressemblant aux genêts à balai européens. Il se distingue par ses fleurs jaunes lumineuses qui dégagent un doux parfum de miel, d'où son nom. Parmi les vingt espèces identifiées, seules quelques-unes sont actuellement cultivées, la plupart restant à l'état naturel. Les variétés les plus communes sont Cyclopia intermedia, Cyclopia genistoides, et Cyclopia subternata, dont la culture varie en fonction de leur origine et de la méthode de récolte.

La période de floraison varie selon l'habitat, avec une floraison en montagne et vallée de septembre à octobre, et sur les côtes de mai à juin. La fabrication traditionnelle du Honeybush implique la récolte et le broyage des feuilles, suivis d'une phase d'oxydation naturelle au soleil, tandis que les méthodes modernes font appel à des cuves rotatives chauffées pour une oxydation contrôlée. Pour une consommation saine et sans pesticides, il est recommandé d'opter pour des produits biologiques certifiés, une démarche facilitée par la croissance du Honeybush dans des zones éloignées de l'agriculture intensive.

Disponible en herboristerie sous forme de tisane ou en gélules comme complément alimentaire, le Honeybush a été historiquement valorisé par les peuples autochtones d'Afrique du Sud, comme les Khoi, pour ses propriétés médicinales, utilisé notamment pour soulager le stress et les maux de gorge. En tant qu'adaptogène, le Honeybush aiderait le corps à s'adapter au stress. Apprécié en infusion, seul ou mélangé au Rooibos, il est reconnu pour ses effets calmants et sa composition en pinitol, antioxydants, vitamines (principalement du groupe C), et minéraux. Sa tisane, exempte de théine et pauvre en tanins, offre un goût sucré et doux, une alternative délicate au Rooibos.

Thé Vert

Thé Vert

Le Thé Vert, provenant du Camellia sinensis, a conquis le monde bien au-delà de ses racines en Asie, devenant un incontournable du quotidien à l'échelle internationale. Originaire d'Asie, sa culture s'est étendue à des régions bénéficiant d'un climat propice, en particulier en Chine et au Japon. Ancré dans une tradition millénaire, surtout en Chine où il est utilisé depuis plus de deux millénaires pour ses propriétés médicinales, le Thé Vert est célèbre pour son histoire riche et sa capacité d'adaptation à travers les âges. Sa caractéristique unique vient de son processus de fabrication où les feuilles, préservées de l'oxydation, sont infusées entre 70 et 80°C, libérant une saveur fraîche et herbacée. Les cueillettes de printemps, particulièrement celles des jeunes feuilles récoltées dès février en Chine et fin avril au Japon, sont renommées pour leur qualité supérieure. Le Thé Vert est proposé en diverses variantes, telles que le Matcha, les feuilles pour infusion, ou les gélules, répondant ainsi à une large gamme de préférences.

Lors de la sélection d'un Thé Vert de qualité supérieure, il est essentiel de tenir compte de critères spécifiques. Privilégiez un Thé cultivé biologiquement, sans l'usage de pesticides et récolté à la main. Choisir un Thé de source unique est également conseillé pour éviter les mélanges de qualités variées. Les Thés Verts originaires de Chine et du Japon sont hautement estimés, bien que le choix puisse être influencé par des préférences individuelles. En Chine, la méthode de séchage traditionnelle dans des cuves métalliques chauffées est cruciale pour maintenir les arômes floraux et une saveur herbacée particulière, parfois accompagnée de nuances de noisette grillée. Au Japon, le séchage à la vapeur, une pratique datant du XVIe siècle, est principalement utilisé pour le Sencha, représentant 70 % de la production de Thé japonaise, et lui confère des arômes vifs de légumes verts avec des notes iodées et marines distinctives. Visuellement, un Thé Vert de qualité se distingue par ses feuilles entières qui se déploient dans l'eau, tandis que son profil aromatique doit évoquer une fraîcheur végétale sans amertume, poussière ou acidité.

Le Thé Vert est recherché non seulement pour sa saveur délicate mais également pour ses multiples bienfaits pour la santé, incluant un effet stimulant grâce à la théine. Il contribue aussi à la gestion du poids et à la diminution de la graisse corporelle en agissant sur le métabolisme des lipides.

Ortie

Ortie

L'Urtica dioica, plus communément appelée Ortie piquante, est une plante de la famille des Urticaceae. Cette espèce herbacée se rencontre couramment dans les régions tempérées du monde, favorisant les sols riches en azote et pouvant s'élever jusqu'à 2500 mètres d'altitude. Reconnaissable à ses feuilles ovales vertes, bordées de dents et recouvertes de poils urticants, l'Ortie piquante est connue pour causer une irritation cutanée au toucher. Les feuilles, récoltées au début du printemps avant la floraison de la plante, sont valorisées depuis l'Antiquité pour leurs propriétés médicinales, notamment pour leur action positive sur les muscles et les articulations.

En phytothérapie, l'Ortie est appréciée pour ses feuilles et sa racine, chacune offrant des bienfaits spécifiques pour la santé. Les feuilles d'Ortie piquante, gorgée de nutriments, sont reconnues pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, tout en améliorant la mobilité et la flexibilité. L'Ortie piquante se trouve sous divers formats dans le secteur des compléments alimentaires : vrac, gélules, ampoules, comprimés, teinture mère, entre autres, et l'utilisation de ses feuilles comme de ses racines est courante.

Pour choisir une Ortie piquante de haute qualité, il est essentiel de prêter attention à ses certifications, privilégiant les produits issus de l'agriculture biologique et exempts d'additifs. La forme fraîche de la plante, en vrac, est recommandée pour conserver au mieux ses principes actifs, qui peuvent être diminués lors de transformations en poudre ou autres formes. Il est également conseillé d'éviter les plantes traitées par ionisation (ou irradiation), un processus visant à prolonger la conservation par exposition à des rayonnements ionisants, mais qui peut altérer la qualité de la plante.

Thé Pu-erh

Thé Pu-erh

Le Thé Pu-erh, ou Pu'er, appartient à la catégorie des Thés sombres et est soumis à une fermentation prolongée. Son appellation provient de la ville de Pu'er située dans la province du Yunnan en Chine, qui fut historiquement un carrefour commercial majeur sur la route millénaire du Thé et des chevaux, assurant la liaison entre le Yunnan et le Tibet. Dans cette région, le Thé était traditionnellement compacté sous forme de galettes ou briques pour en faciliter le transport par les caravanes en direction du Tibet. Il est fabriqué à partir des feuilles de Camellia sinensis var. assamica, également connu sous le nom de « théier de l'Assam » ou « théier à grandes feuilles ». Cette variété se trouve naturellement dans les forêts toujours vertes situées à des altitudes allant de 500 à 1 500 mètres dans le Sud de la Chine (Yunnan, Guangdong, Guangxi, Hainan) depuis des siècles, ainsi qu'en Birmanie, au Laos, en Thaïlande et au Vietnam. Ces feuilles, mesurant de 8 à 14 cm de longueur, se caractérisent par un sommet pointu et une nervure centrale duveteuse sur leur face inférieure.

La fabrication du Pu-erh est particulière. Ces feuilles sont traditionnellement séchées au soleil et subissent un processus de fermentation, contribuant au caractère distinctif et à la richesse de ce Thé de terroir. Après la récolte, les feuilles de Thé fraîches subissent un flétrissement par exposition à une source de chaleur sèche, une procédure vise à prévenir l'oxydation des feuilles. Par la suite, elles sont roulées, à la main ou de manière mécanique, afin de favoriser la libération des arômes lors de l'infusion. Les feuilles sont ensuite séchées au soleil pendant une période variant de quelques heures à plusieurs jours, aboutissant à un Thé brut, ou mao cha en mandarin, qui peut suivre deux processus de transformation distincts.

  • Le premier processus produit le Thé Pu-erh cru ou vert (Sheng Cha), caractérisé par des feuilles pressées en galettes de formes rectangulaires ou carrées, puis emballées dans un papier fin et perméable.
  • Le Thé Pu-erh cuit (Shu Cha), quant à lui, est le résultat d'une fermentation accélérée. Ce processus est facilité par l'humidification des feuilles de Thé et l'action de micro-organismes tels que le champignon Aspergillus niger, des levures et des bactéries. Les feuilles sont couvertes d'une bâche et conservées dans un environnement à température et humidité constantes, tout en étant brassées régulièrement. Cette phase de fermentation, qui dure de 45 jours à un mois, confère au Thé une complexité aromatique exceptionnelle.

Le thé Pu-erh se distingue par sa couleur rougeâtre foncée, son arôme rappelant le sous-bois et ses nuances subtiles de mousse. Généralement faible en caféine, le Pu-erh est également apprécié pour ses vertus médicinales. Parmi les variétés les plus populaires en Occident figure le tuo cha, nommé d'après la forme de nid dans laquelle ce type de Pu'erh était initialement exporté. Lorsqu'il est compressé et conservé dans des conditions optimales, évolue et s'enrichit avec le temps, semblablement au vin, et peut voir sa valeur s'accroître avec les années. Ceci à d’ailleurs donné naissance à un marché de collectionneurs passionnés par les thés vieillis.

Engagement pour le commerce équitable

Fondés il y a vingt ans par l'activiste dévouée Arlette Rohmer, les Jardins de Gaïa incarnent l'ambition d'un monde où commerce équitable et agriculture biologique s'harmonisent parfaitement. Dans un monde où la certification des pratiques justes est primordiale, Rohmer a privilégié des connexions directes avec des agriculteurs engagés dans le respect de l'environnement. Malgré l'importance vitale des labels, les Jardins de Gaïa s'engagent dans une transparence absolue concernant leurs méthodes équitables. La collaboration directe avec des petits producteurs, la promotion d'une agriculture respectueuse des êtres humains, et l'établissement de relations fondées sur une rémunération équitable, le préfinancement, la transparence et un échange mutuel bénéfique, sont au cœur de leur éthique. Pour Rohmer, entretenir des relations commerciales équilibrées est essentiel, convaincue que la réussite des Jardins de Gaïa repose sur des liens solides et authentiques avec les fournisseurs, manifestant un engagement véritable envers des initiatives justes et durables.

Bien que les certifications, comme celle de Max Havelaar (label Fairtrade), soient des indicateurs de confiance essentiels, l'entreprise va plus loin en adoptant des standards internes rigoureux. Ces certifications, bien plus que de simples distinctions, assurent aux clients la qualité et l'éthique de l'entreprise tout au long de leur chaîne d'approvisionnement. Engagés auprès de nombreuses organisations de commerce équitable, les Jardins de Gaïa reflètent une passion, un engagement et une transparence dédiés à impulser un changement positif dans l'industrie du commerce.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de Thé ?

Il est important de souligner que la consommation excessive de Thé, dépassant 4 à 6 tasses quotidiennes, peut entraîner une surconsommation de certaines substances comme la théine (également connue sous le nom de caféine) et le fluor, pouvant avoir des effets néfastes sur la santé si les doses sont trop élevées.

La caféine agit en inhibant l'effet apaisant naturel du cerveau, ce qui peut affecter le sommeil en retardant l'endormissement et en diminuant la qualité et la durée du repos. De plus, la caféine peut causer une augmentation de la pression artérielle et, dans des situations extrêmes, provoquer des tachycardies ou accentuer les risques de complications cardiaques chez les personnes prédisposées. Ces effets sont amplifiés par une consommation élevée de caféine, particulièrement chez les individus peu habitués à son ingestion.

Cependant, la sensibilité à la caféine peut varier grandement selon plusieurs facteurs, tels que l'âge, le sexe, la génétique, l'état de santé général de la personne, ainsi que la consommation conjointe de caféine avec d'autres substances comme le tabac, l'alcool ou certains médicaments.

Peut-on boire du Thé tout au long de la journée ?

Même si vous pouvez apprécier le Thé à tout moment de la journée, il est sage de le consommer avec parcimonie pour ne pas excéder les apports recommandés en caféine. Optez pour des thés moins riches en théine, surtout si vous êtes sensible à la caféine ou si vous avez des difficultés à trouver le sommeil. De plus, pour assurer une bonne hydratation, n'oubliez pas de compléter votre consommation de thé par de l'eau.

Peut-on boire du Thé lorsque l’on est enceinte ou allaitante ?

Les femmes enceintes peuvent continuer à boire du Thé, mais il est recommandé de ne pas consommer plus de trois tasses par jour et de boire le Thé en dehors des heures de repas. Cette limite vise principalement à restreindre l'apport en théine (caféine) qui, selon l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation (Anses), ne devrait pas excéder 200 mg quotidiennement pendant la grossesse. Par exemple, une tasse de 250 ml de thé noir contient environ 50 mg de théine, tandis qu'une quantité équivalente de thé vert en contient 30 mg. Il est suggéré de choisir des Thés à faible teneur en théine, tels que le Thé Oolong ou les Thés Verts de Ceylan, en raison de l'effet des tanins contenus dans certains Thés qui peuvent diminuer l'absorption du fer, essentiel pendant la grossesse. Pour réduire la teneur en théine du Thé, on peut allonger le temps d'infusion au-delà de 3 minutes, réaliser une première infusion courte puis la jeter, ou réutiliser les feuilles pour une seconde infusion, pratiquement exempte de théine. En outre, face aux risques liés à la présence de pesticides et de métaux lourds dans certains thés, nuisibles au développement fœtal, il est conseillé d'opter pour des thés biologiques certifiés de qualité.

Durant l'allaitement, la consommation de Thé est également permise, sans dépasser trois tasses par jour, sachant qu'environ 1% de la théine ingérée se retrouve rapidement dans le lait maternel. Chez les nourrissons, en particulier les nouveaux-nés et les prématurés dont le système d'élimination est immature, la théine peut s'accumuler et causer des troubles. Ainsi, il est conseillé aux mères allaitantes de limiter leur apport total en théine et caféine à 300 mg par jour, en considérant toutes les sources potentielles de ces substances.

Le Thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La présence de tanins dans le Thé peut affecter négativement l'absorption du fer, en particulier celui issu des végétaux, en formant des complexes avec le fer non héminique. Cependant, il est toujours possible de profiter du thé tout en gérant une carence en fer, en adoptant certaines mesures pour améliorer l'absorption du fer :

  • Consommer le Thé en dehors des heures de repas, idéalement une heure avant ou deux heures après, pour minimiser son impact sur l'absorption du fer.
  • Limiter la durée d’infusion du Thé pour réduire la quantité de tanins libérés.
  • Se restreindre à trois tasses de Thé par jour ou choisir des variétés faibles en tanins, telles que le Rooïbos.
  • Assurer une consommation adéquate et variée de sources de fer dans l'alimentation.
  • Consommer des aliments contenant de la vitamine C pour augmenter l'absorption du fer.

Quels sont les différents types de Thé ?

Les feuilles de Thé, provenant du Camellia sinensis, varient grandement selon leur région d'origine et leur méthode de transformation, y compris la fermentation, donnant lieu à divers types de thé :

  • Thé Noir : Prisé en Europe, ce thé subit une oxydation complète, lui conférant sa couleur noire distinctive. Il est idéal d'infuser le thé noir à environ 85°C pour 4 à 5 minutes.
  • Thé Vert : Fabriqué à partir de feuilles non oxydées, le thé vert japonais jouit d'une popularité supérieure au thé vert chinois en Europe, bien que cela ne reflète pas nécessairement une différence de qualité. Le thé vert chinois doit être infusé à 75°C pendant 3 minutes, tandis que le thé vert japonais nécessite une eau entre 50 et 75°C pour 1 à 2 minutes d'infusion.
  • Thé Blanc : Spécialité de la province du Fujian en Chine, mais aussi produit par d'autres pays comme l'Inde, le Népal, ou l'Indonésie, ce thé provient des bourgeons et premières feuilles de l'arbuste. Une infusion à 70 ou 75°C pour 5 à 10 minutes est recommandée.
  • Thé Oolong : Connu également sous le nom de thé bleu, il est caractérisé par une semi-oxydation. Contenant peu de théine, il peut être savouré tout au long de la journée, avec une infusion suggérée à 90°C pour 5 à 7 minutes.
  • Thé Pu Erh : Ce thé fermenté, ou thé sombre, est réputé pour sa capacité à s'améliorer avec le temps. Pour l'infusion, une température de 95°C pendant 4 à 5 minutes est conseillée.
  • Thés parfumés et aromatisés : Ils résultent d'un mélange de feuilles de thé avec des additifs comme des huiles essentielles, arômes, fleurs, épices ou fruits séchés pour une variété de saveurs enrichies.

Est-ce que le thé tache les dents ?

En effet, la consommation de Thé peut entraîner des taches sur les dents. Cela est principalement dû aux tanins contenus dans le Thé, qui s'infiltrent dans les pores naturels de l'émail dentaire, causant une coloration brunâtre au fil du temps. Les polyphénols, en particulier les théaflavines et théarubigines présents dans le thé noir, jouent également un rôle dans ce processus de coloration. Pour éviter cette conséquence esthétiquement indésirable, il est conseillé de se brosser les dents après la consommation de thé ou, à défaut, de se rincer abondamment la bouche à l'eau.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

En herboristerie, une tisane désigne une boisson élaborée en infusant de l'eau avec une ou plusieurs plantes. On distingue trois méthodes principales pour préparer une tisane :

  • Infusion : Cette technique consiste à verser de l'eau chaude sur les plantes, laissant celles-ci infuser pendant quelques minutes. Elle est idéale pour les parties délicates des plantes, comme les feuilles et les fleurs.
  • Décoction : Cette méthode implique de commencer avec de l'eau froide dans laquelle les plantes sont immergées, puis de porter l'ensemble à ébullition et de laisser bouillir pendant 15 à 30 minutes. Après ébullition, la préparation est infusée hors du feu et à couvert. On peut filtrer le liquide en pressant le marc à la fin. Les parties dures des plantes, telles que les écorces, les racines et les graines, sont souvent préparées par décoction.
  • Macération : Cette technique requiert de laisser tremper les plantes dans de l'eau à température ambiante, à couvert, sans chauffage, pour un minimum de 30 minutes. Il est conseillé de ne pas excéder 10 heures de macération pour éviter la fermentation et la prolifération microbienne. Après macération, on filtre en pressant les résidus de plantes. Cette méthode est adaptée pour certaines écorces, racines et graines, en particulier celles riches en mucilages.

Dans l'usage général, le terme « tisane » fait référence aux boissons préparées, généralement par infusion, à partir de plantes sans caféine, ce qui les distingue du thé ou du café. On parle 

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

Les sachets de Thé se distinguent par leur commodité, offrant un dosage préétabli, une portabilité aisée et une protection contre les fuites qui favorise une conservation optimale. Néanmoins, cette commodité peut altérer la qualité et les saveurs, les plantes étant souvent broyées plus finement que les variétés en vrac.

D'un autre côté, acheter du Thé en vrac permet de mieux préserver les propriétés et les arômes des plantes, grâce à une méthode de coupe qui respecte davantage leur intégrité naturelle, tout en offrant un avantage économique significatif en termes de coût par kilogramme. Le principal désavantage du vrac réside dans le manque de précision du dosage, puisqu'il n'est pas prédéfini, pouvant mener à une utilisation trop abondante ou insuffisante des plantes. Cela requiert l'emploi d'un infuseur pour une préparation adéquate.

Oxydation, fermentation, quelle est la différence pour le Thé ?

La distinction entre fermentation et oxydation dans le processus de production du Thé a été clarifiée grâce aux progrès scientifiques, rectifiant l'idée révolue que la fermentation était responsable de la transformation du Thé Vert en Thé Noir. Oxydation et fermentation représentent deux processus distincts :

  • Oxydation : C'est une réaction chimique qui provoque le brunissement des feuilles de thé en présence d'oxygène et d'enzymes, ce qui enrichit leur goût et leur arôme. Ce phénomène, similaire à celui observé lorsqu'une pomme ou un avocat s'assombrit au contact de l'air, débute immédiatement après la cueillette des feuilles. Chimiquement, la chlorophylle se transforme en phéophytine, donnant au thé sa couleur sombre. L'oxydation est interrompue par une chauffe rapide des feuilles pour inactiver les enzymes. Ce principe s'applique également à d'autres thés, comme le passage du Rooibos vert au Rooibos rouge par oxydation. Selon la classification chinoise, les thés sont catégorisés par leur degré d'oxydation plutôt que par leur couleur :
    - Le Thé Vert est peu ou pas oxydé.
    - Le Thé Blanc subit une faible oxydation naturelle.
    - Le Thé Oolong est partiellement oxydé, de 10% à 90%.
    - Le Thé Noir est complètement oxydé.

  • Fermentation : Contrairement à une idée reçue, la fermentation est un processus biologique qui se déroule en l'absence d'oxygène, avec la prolifération de micro-organismes, ne caractérisant pas la majorité des thés. Le Pu-erh et le Thé Jaune sont des exceptions notables, étant véritablement fermentés. Pour encourager cette fermentation, ces thés sont souvent maintenus sous une bâche humide limitant l'exposition à l'oxygène et favorisant le développement microbien, leur conférant des arômes terreux distincts.

Quelles mesures diététiques adopter pour favoriser la perte de poids ?

L'alimentation est un élément déterminant dans l'objectif de perdre du poids, souvent considéré comme le pilier central, bien que le sommeil, la gestion du stress et l'exercice physique jouent également un rôle important. Pour un régime favorisant efficacement la perte de poids, il est conseillé de suivre ces principes :

  • Réduction calorique : Le régime doit apporter moins de calories que ce que votre organisme consomme quotidiennement. Les besoins caloriques individuels dépendent de facteurs variés tels que l'âge, le sexe, la profession, le style de vie et le niveau d'activité physique. Déterminer votre besoin calorique journalier est crucial pour ajuster votre consommation alimentaire afin de créer un déficit calorique. L'orientation d'un diététicien ou d'un nutritionniste est recommandée pour éviter une réduction calorique excessive qui pourrait engendrer de la fatigue ou une baisse de la force physique.
  • Diversité et équilibre : Adopter un régime équilibré garantit l'apport de tous les nutriments essentiels nécessaires au bon fonctionnement du corps. Il est courant que certains régimes manquent de diversité, se concentrant excessivement sur les légumes au détriment des protéines et des lipides. Un déficit en protéines peut conduire à une perte de masse musculaire, tandis que les lipides, s'ils sont bien choisis, ne doivent pas être totalement éliminés de l'alimentation. Un repas équilibré inclut des protéines, des féculents, des légumes, un produit laitier, un fruit, des lipides de qualité et de l'eau.
  • Éviter la frustration : De nombreux régimes échouent en raison de leur caractère trop restrictif, engendrant frustration et compulsions alimentaires, suivies de sentiments de culpabilité. Ces cycles peuvent affecter l'équilibre hormonal et freiner la perte de poids. Privilégier une approche permettant d'intégrer des aliments plaisir de manière contrôlée s'avère plus efficace sur le long terme.

Consulter un diététicien-nutritionniste, un professionnel qualifié reconnu par l'État, est fortement recommandé pour bénéficier d'un suivi personnalisé et adapté à vos besoins spécifiques, pour une perte de poids saine et durable.

Comment maintenir un poids sain ?

Pour conserver un poids santé, une approche globale intégrant une bonne nutrition, une activité physique régulière et le maintien du bien-être est essentielle. Voici quelques stratégies pour atteindre cet objectif :

  • Alimentation variée : Favorisez une alimentation comprenant une abondance de fruits, légumes, céréales complètes, protéines maigres et graisses saines. Réduisez votre consommation de sucre ajouté, de graisses saturées et de sel.
  • Attention aux portions : Soyez vigilant sur les quantités ingérées et à l'écoute des signaux de satiété de votre corps pour prévenir la surconsommation.
  • Hydratation : Buvez abondamment d'eau. Il est bon de rappeler que les sensations de soif peuvent être confondues avec celles de la faim.
  • Activité physique : Incorporez à votre routine des exercices tels que la marche, la natation ou le vélo.
  • Gestion du stress : Adoptez des pratiques de réduction du stress comme la méditation ou le yoga, qui peuvent affecter le comportement alimentaire.
  • Sommeil de qualité : Veillez à obtenir une quantité suffisante de sommeil, un facteur important influençant les hormones de l'appétit.
  • Évitez les diètes extrêmes : Optez pour des changements alimentaires soutenables plutôt que pour des régimes restrictifs, qui s'avèrent souvent peu efficaces sur le long terme.
  • Écoute du corps : Apprenez à distinguer les signaux de faim et de satiété de votre organisme.
  • Consultation de spécialistes : Pour des conseils adaptés à vos besoins spécifiques, n'hésitez pas à solliciter l'expertise de professionnels de la santé.

Il est important de personnaliser votre approche de gestion du poids en fonction de vos particularités individuelles, de votre mode de vie et de vos préférences personnelles.

Comment gérer les fringales ?

Maîtriser les envies de grignotage peut s'avérer complexe, cependant, il existe des méthodes pour mieux les contrôler. Voici quelques tactiques utiles :

  • Hydratation : Buvez de l'eau fréquemment. Il arrive que le corps interprète la soif comme une faim.
  • Repas complets : Composez vos repas d'aliments riches en protéines, fibres et graisses bénéfiques pour maintenir une satiété durable.
  • Snacks sains : Préférez des encas nutritifs comme des fruits, légumes, noix ou du yaourt nature. Fuyez les snacks trop sucrés ou gras.
  • Planifiez votre alimentation : Organiser à l'avance repas et collations peut aider à éviter les creux énergétiques et les envies subites.
  • Alimentation consciente : Mangez lentement et appréciez chaque bouchée pour que le sentiment de satiété soit bien perçu par votre organisme.
  • Réduisez le stress : Identifiez des pratiques relaxantes adaptées, comme la méditation ou le yoga, puisque le stress peut induire des fringales émotionnelles.
  • Écoute de soi : Apprenez à distinguer la faim véritable des désirs alimentaires liés aux émotions, et interrogez-vous sur votre réelle sensation de faim avant de céder.
  • Fuyez les diètes extrêmes : Les restrictions drastiques peuvent intensifier les envies de grignoter. Optez pour une diète équilibrée.
  • Sélection réfléchie des aliments : Face à une envie impromptue, choisissez des alternatives saines et rassasiantes au lieu d'options ultra-transformées.
  • Routine d'exercice : L'activité physique peut contribuer à une régulation naturelle de l'appétit. Intégrez des exercices plaisants à votre quotidien.

Face à des fringales constantes et difficiles à gérer, il pourrait être judicieux de solliciter l'avis d'un spécialiste en santé ou d'un nutritionniste pour obtenir des recommandations personnalisées.

Quels sont les points importants d'une alimentation saine ?

Maintenir une alimentation équilibrée est essentiel pour une bonne santé et un bien-être optimal. Voici des principes fondamentaux à suivre :

  • Variété alimentaire : Intégrez une large gamme d'aliments dans votre régime pour satisfaire tous les besoins nutritionnels, incluant les protéines, glucides, lipides, ainsi que les vitamines et minéraux.
  • Fruits et légumes : Favorisez une consommation variée de fruits et légumes pour leur richesse en fibres, vitamines et antioxydants.
  • Protéines maigres : Orientez-vous vers des sources de protéines maigres telles que la volaille, le poisson, les œufs, les légumineuses et les produits laitiers faibles en matières grasses.
  • Céréales complètes : Préférez les céréales complètes aux céréales raffinées pour profiter de leurs bienfaits en termes de fibres, vitamines B et minéraux.
  • Graisses saines : Choisissez les graisses bénéfiques trouvées dans les poissons gras, les noix, et les huiles végétales comme celles de lin ou de noix. Limitez l'apport en graisses saturées et trans.
  • Moins de sucres ajoutés : Réduisez votre consommation de sucres ajoutés, privilégiant les sucres naturels présents dans les fruits.
  • Hydratation : Assurez-vous de boire suffisamment d'eau pour favoriser le bon fonctionnement de l'organisme, y compris la digestion et l'élimination.
  • Portions contrôlées : Attention à la taille des portions pour prévenir le surmenage alimentaire. Soyez à l'écoute des signaux de faim et de satiété de votre corps.
  • Consommation modérée de sel : Limitez l'apport en sel pour éviter l'hypertension, en assaisonnant vos plats avec des herbes et des épices.
  • Cuisson saine : Privilégiez des méthodes de cuisson qui préservent la qualité nutritive des aliments, comme la cuisson à la vapeur, au four, la grillade ou l'étouffée.
  • Alcool avec modération : Limitez la consommation d'alcool à une consommation modérée, idéalement pas plus de deux verres de vin par occasion, sans que cela soit quotidien.
  • Écoute de soi : Reconnaître et respecter vos sensations de faim et de satiété est crucial.

Les besoins nutritionnels varient d'une personne à l'autre. Pour une approche personnalisée, la consultation d'un professionnel de la santé ou d'un diététicien-nutritionniste est recommandée.

En quoi l'état de santé des organes est-il important dans une perte de poids ?

La santé organique est fondamentale dans le cadre d'une perte de poids, car chaque organe remplit des fonctions spécifiques impactant le métabolisme, l'assimilation des nutriments et la gestion énergétique de l'organisme. Voici des exemples illustrant leur rôle crucial :

  • Foie : Ce dernier est central dans la gestion du métabolisme lipidique, convertissant les graisses en énergie et dégradant les lipides accumulés. Un foie sain est donc vital pour perdre du poids efficacement. Les pathologies hépatiques, telles que la stéatose, peuvent compromettre ces fonctions.
  • Pancréas : Il produit l'insuline, essentielle à la régulation glycémique. Un déséquilibre insulinique, caractéristique du diabète, peut perturber la gestion pondérale en influençant le stockage et l'utilisation du glucose et des lipides.
  • Glande thyroïde : Elle sécrète des hormones régulatrices du métabolisme. Une thyroïde dysfonctionnelle, qu'elle soit hyperactive ou hypoactive, peut accélérer ou ralentir le métabolisme, influençant ainsi le poids corporel.
  • Système digestif : Il joue un rôle primordial dans la digestion et l'absorption des nutriments. Une santé intestinale compromise peut nuire à l'assimilation nutritive et contribuer aux problèmes de poids, comme le démontre le syndrome de l'intestin irritable.
  • Reins : Ils filtrent et éliminent les déchets, un dysfonctionnement pouvant causer une rétention d'eau et des déséquilibres impactant le poids et la santé générale.
  • Système endocrinien : L'équilibre hormonal est essentiel pour réguler l'appétit, le métabolisme et la distribution des graisses. Des déséquilibres hormonaux peuvent compliquer la perte de poids, notamment en altérant les sensations de faim et de satiété.
  • Cœur et circulation sanguine : Une circulation optimale est nécessaire pour acheminer oxygène et nutriments vers les cellules, crucial pour un métabolisme efficace.

Ainsi, la fonctionnalité organique est étroitement liée à la capacité de perdre du poids de manière saine. Un organe altéré peut entraver le métabolisme, l'équilibre hormonal ou l'absorption des nutriments, limitant les efforts de réduction de poids. Par conséquent, une démarche de perte de poids devrait inclure une attention particulière à la santé organique, soulignant l'importance de consulter un professionnel de santé pour un accompagnement global et personnalisé.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Après l'eau, le Thé est la boisson la plus consommée au monde. Inspirée par ses voyages et sa passion pour la botanique, Arlette Rohmer a souhaité partager les trésors des pays qu'elle a découvertes à travers cette boissonEn 1994, elle crée Les Jardins de Gaïa, une marque née de son désir de respecter à la fois la planète et ses habitants. Dès ses débuts, la marque s'est engagée en faveur de l'agriculture biologique et de pratiques biodynamiquesrespectueuses de l'environnement et de la nature. Les Jardins de Gaïa privilégient le transport maritime pour ses matières premières et la production locale en Alsace, minimisant ainsi leur impact écologique. L'entreprise valorise également le travail équitable, tant en France qu'à l'international, assurant une rémunération juste de ses producteurs.

Considérée comme une référence dans l'univers des infusions biologiques et du commerce équitable, cette marque se distingue par son savoir-faire et son dévouement au développement durable, tout en garantissant une excellente qualité de ses produits. Avec le temps, Les Jardins de Gaïa ont diversifié leur gamme pour proposer un large choix de Thés, Rooibos et infusions, englobant des sélections traditionnelles, des mélanges exclusifs de la marque, ainsi que des Thés rares. Leur catalogue offre ainsi une riche palette de saveurs, conçue pour répondre aux préférences de chacun, grâce à une sélection variée de plantes et d'origines.