Voir les 2 avis clients
Livraison offerte dès 29€

Cette teinture mère de la gamme Ladrôme Laboratoire est produite à partir des parties aériennes de Prêle des Champs (Equisetum arvense) certifiée BIO, cette solution a été élaborée pour participer à la bonne santé de la peau, renforcer les cheveux et favoriser leur croissance. Elle aide également à maintenir la souplesse des articulations. Cette Teinture mère est fabriquée en France et composée d’ingrédients qualitatifs, cultivés dans l’hexagone.


Les plus produit : 

  • Ingrédients certifiés BIO par Ecocert (FR-BIO-01).
  • Dépourvu de colorants artificiels.
  • Fabriqué et emballé en France par Ladrôme Laboratoire.
  • Engagement pour l'environnement : adhésion à « 1 % for the Planet ».
  • Emballage respectueux de l'environnement : bouteille en verre ambré et un étui en carton.

Produit en France par :

Ladrôme Laboratoire®, un laboratoire français valorisant depuis 30 ans la Nature au travers d'extraits de plantes et actifs biologiques hautement qualitatifs.


Ingrédient : extrait hydro-alcoolique d’Equisetum arvense*. * Ingrédient issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau de 20 cL, 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
Vendu en : Emballage en carton recyclable, Flacon en verre ambré avec codigoutte
Stockage : À conserver dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.
Bienfaits sur : Ongles & Cheveux, Confort articulaire, Peau
Dose journalière maximale : 75 gouttes, soit 2,3 g d'extrait qui correspond, en moyenne, à 1,2 g de parties aériennes fraîches de Prêle des champs.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Cultivé en France Fabriqué en France Sans Additifs

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 26 juillet et le 27 juillet.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 26 juillet

Produits Recommandés

Les précieux avis de nos clients

4.5/5
2 notes - 1 avis
Ecrire un avis

L’avis de la Compagnie des Sens

La Compagnie des Sens a choisi cette teinture mère à base de parties aériennes, fraiches, de Prêle des Champs de la gamme Ladrôme Laboratoire® pour diverses raisons :

  • Qualité supérieure des ingrédients : cette teinture est élaborée exclusivement avec des ingrédients frais, BIO, et naturels à 100 %.
  • Ingrédients issus du territoire français : 82 % des plantes employées sont récoltées en France, dont les Prêles des Champs.
  • Produit haut de gamme : l'extrait hydroalcoolique de Prêle des Champs Ladrôme Laboratoire est conforme aux normes de production et aux critères de qualité définis par la Pharmacopée.
  • Formule pure et essentielle : elle est exempte de colorants synthétiques.
  • Fabrication et conditionnement réalisés en France : par Ladrôme Laboratoire.
  • Engagement pour la protection de l'environnement : Ladrôme Laboratoire participe au collectif « 1 % for the Planet ».
  • Emballage écologique et fiable : bouteille en verre ambré et étui en carton.

Zoom sur la Prêle des Champs

Prêle des champs

La Prêle des Champs (Equisetum arvense), aussi connue sous le nom de queue-de-cheval, est largement répandue dans les milieux humides européens et appartient à la famille des Equisetaceae. Cette plante est souvent qualifiée de « Fossile vivant » du fait de sa présence sur Terre depuis l'ère primaire, remontant à environ 250 millions d'années. La Prêle des Champs se distingue par l'absence de fleurs et de graines, se reproduisant au moyen de spores issues d'une tige brune fertile. Une tige verte, dite stérile, émerge ultérieurement et c'est celle-ci qui est récoltée durant l'été pour son usage en phytothérapie. Il est important de ne pas la confondre avec la Prêle des marais (Equisetum palustre), qui est toxique en raison de ses alcaloïdes. La Prêle des Champs renferme de la Silice, contribuant à la reminéralisation de l'organisme, c'est-à-dire à la reconstitution des réserves minérales vitales.

La production d'une teinture mère haut de gamme repose sur l'utilisation de composants biologiques et une collecte éthique, contribuant à la préservation de l'environnement et au respect des conditions de travail. Pour atteindre une efficacité maximale, la teinture doit être élaborée à partir de plantes fraîchement cueillies. Toutefois, il convient de souligner que la teneur en actifs n'est pas réglementée de manière rigoureuse. Le contrôle de l'humidité des plantes est essentiel, l'alcool ayant pour fonction d'en extraire l'eau, influençant de ce fait la concentration alcoolique de la préparation finale. En laboratoire, l'humidité est évaluée par la pesée de la plante avant et après son séchage. Selon les directives de la pharmacopée française, le rapport pour la fabrication d'une alcoolature est de 1/10 en fonction du poids sec de la plante, impliquant l'usage de dix volumes d'alcool pour un volume de plante. Lors de la préparation de teintures à partir de plantes séchées, le ratio employé est de 1/5 du poids sec de la plante.

La teinture mère de Prêle des Champs se distingue par sa composition en Silicium, et flavonoïdes, exploités pour leurs propriétés médicinales en phytothérapie. La Prêle des Champs est utilisée afin d’aider à reminéraliser l’organisme afin notamment de maintenir les cheveux, les ongles et la peau dans un état optimal. Elle favorise également la croissance des cheveux et les renforcent. D’autre part, la Prêle des Champs aide à maintenir la souplesse articulaire et la mobilité articulaire.

Précautions d’utilisation

  • L’extrait hydro-alcoolique de partie aériennes de Prêle des Champs est un complément alimentaire à base de plantes.
  • Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain.
  • Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
  • Tenir hors de portée des enfants.
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.

Pour rappel :

  • Il est conseillé de diluer 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau de 20 cL, 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
  • La dose journalière maximale est de 75 gouttessoit 2,3 g d'extrait qui correspond, en moyenne, à 1,2 g de parties aériennes fraîches de Prêle des Champs.

Conseils complémentaires

Adopter une alimentation variée et équilibrée est essentiel pour répondre aux besoins en minéraux et oligo-éléments nécessaires à notre organisme. Dans cette optique, certains aliments sont particulièrement recommandés :

  • L'ANSES conseille la consommation hebdomadaire d'au moins un poisson gras, tels que le saumon, l'anguille, le thon, les anchois, les maquereaux, le hareng et les sardines.
  • Il est crucial de manger cinq portions de fruits et légumes par jour, en privilégiant les produits de saison, locaux, frais, et consommés crus pour maximiser leurs avantages nutritionnels. Varier les types consommés ainsi que l'ajout régulier d'épices et d'herbes aromatiques est également bénéfique.
  • Une consommation quotidienne d'une petite quantité de Graines et de Noix, soit environ 15 grammes, est préconisée.
  • Les légumineuses devraient être intégrées à l'alimentation au moins deux fois par semaine.
  • Selon l'ANSES, l'ingestion de deux produits laitiers par jour est recommandée, avec une attention particulière à la diversité des fromages, laits et yaourts consommés.
  • Les eaux minérales représentent une source importante de minéraux, ces derniers étant efficacement assimilés par l'organisme

Un engagement environnemental

Depuis plus de trois décennies, située entre le Vercors et la Provence au cœur de la Biovallée, Ladrôme Laboratoire observe avec une inquiétude croissante les impacts négatifs sur l'environnement drômois, notamment la baisse des niveaux d'eau souterraine, l'augmentation des températures, les troubles climatiques récurrents, la propagation de maladies, et la réduction de la biodiversité. En réponse à ces défis et dans le cadre de son engagement envers le développement durable, Ladrôme Laboratoire a adhéré au mouvement "1% for the Planet" au début de 2021, soulignant sa volonté de contribuer à la préservation de l'environnement, un domaine souvent oublié par les actions philanthropiques. En effet, en France, seulement 7% des contributions philanthropiques sont orientées vers l'environnement.

"1% for the Planet" représente une coalition internationale d'entreprises s'engageant à donner 1% de leur chiffre d'affaires à des organisations dédiées à la protection de l'environnement, rassemblant à ce jour plus de 2 500 membres à travers le globe. En rejoignant cet effort, Ladrôme Laboratoire s'engage à consacrer 1% de son chiffre d'affaires total, provenant de toutes ses lignes de produits, au financement d'associations qui œuvrent efficacement en faveur de l'environnement.

Comment est fabriquée une teinture mère ?

Les teintures mères sont obtenues en faisant macérer des plantes fraîches dans de l'alcool pur ou un mélange d'eau et d'alcool, une méthode qui permet d'extraire efficacement leurs composants. Ce procédé, également appelé extrait hydro-alcoolique ou alcoolature, peut parfois s'appliquer à des plantes sèches bien que cela soit moins courant.

Le procédé de fabrication reste identique pour les deux formes de teintures : il s'agit de faire macérer une quantité spécifiée de plante dans de l'alcool, idéalement à une concentration entre 60 et 90 degrés. Néanmoins, en raison des difficultés d'accès à de tels degrés d'alcool, une solution à 45-50 degrés est fréquemment employée. L'alcool sert de solvant pour extraire les actifs de la plante, qui sont libérés plus efficacement après broyage. La durée de macération varie en fonction de la plante et peut s'étendre de quelques jours à plusieurs semaines, avec un brassage régulier pour une meilleure infusion des composants dans l'alcool. Suite à cette période, le liquide est filtré et mis en bouteilles teintées pour en maintenir la stabilité. Conservée à l'abri de la lumière et de la chaleur, une teinture mère peut être préservée pendant de nombreuses années.

Teinture mère et extrait hydro-alcoolique, y a-t-il une différence ?

Dans le langage quotidien, le terme "teinture mère" désigne généralement l'extrait hydroalcoolique obtenu en faisant macérer des plantes dans un mélange d'eau et d'alcool. Ce procédé peut s'appliquer à la plante entière ou à certaines de ses parties, telles que les feuilles, fleurs, graines, écorces, racines, ou fruits, qu'elles soient fraîches ou séchées. La concentration en alcool peut varier de 60° à 90° pour s'adapter à la nature des tissus végétaux et à leur contenu en eau. Ces extraits peuvent être classés comme compléments alimentaires pour une administration orale, ou être utilisés dans des produits de soin externe comme les bains de bouche ou les applications cutanées.

Il est important de distinguer ces préparations des Teintures-Mères homéopathiques (TM), qui suivent une réglementation spécifique de la Pharmacopée et sont sous le contrôle des laboratoires homéopathiques. Les TM homéopathiques, qui ne sont pas destinées à être utilisées en phytothérapie, forment la base des médicaments homéopathiques et sont uniquement vendues en pharmacie. Elles nécessitent une autorisation de mise sur le marché (AMM) et sont produites exclusivement à partir de plantes entières fraîches, macérées dans de l'alcool à 95° pour une durée de 21 jours, avec une concentration finale en alcool visant environ 70°, ajustée en fonction de la teneur en eau de la plante.

Malgré ces différences, l'utilisation d'alcool pour extraire et préserver les principes actifs des plantes est une caractéristique commune à toutes ces méthodes.

Teinture mère, huile essentielle, macérat de bourgeons, quelles différences ?

Les teintures mères, les huiles essentielles, et les macérats de bourgeons constituent des extractions concentrées qui capturent l'essence des principes actifs des plantes. Une même plante peut donner lieu à ces trois types de produits, chacun possédant un procédé de fabrication et des caractéristiques uniques.

  • Les teintures mères sont obtenues par la macération de plantes dans de l'alcool pour extraire les actifs, et sont aussi connues sous le nom d'extraits hydroalcooliques. Utilisées soit par ingestion soit par application locale, elles sont choisies pour des traitements allant de quelques jours à plusieurs semaines et contiennent les propriétés spécifiques de la plante d'origine. Bien que généralement bien tolérées, leur teneur en alcool les rend inappropriées pour certains groupes, tels que les femmes enceintes, allaitantes, et les enfants.
  • Les huiles essentielles, quant à elles, sont des liquides volatils et aromatiques obtenus par distillation ou pression mécanique (pour les agrumes) de différentes parties de plantes aromatiques. Elles ne sont pas grasses mais concentrées en essences végétales. Ces huiles reflètent les attributs de la portion de plante utilisée et sont employées de diverses manières, y compris oralement, en inhalation, ou en application locale pour une action rapide et ciblée sur des désagréments mineurs. Néanmoins, leur utilisation est soumise à des contre-indications et des précautions.
  • Les macérats de bourgeons sont créés à partir de bourgeons ou de jeunes pousses, récoltés au moment de leur développement initial, généralement au printemps, et macérés dans un mélange d'eau, d'alcool, et de glycérine. Ces préparations incarnent l'ensemble des attributs de la plante et sont consommées oralement, pures ou diluées, agissant en douceur sur des problèmes de fond sur le long terme, avec peu de contre-indications et d'effets secondaires.

Comment sont contrôlées les teintures mères ?

Chaque phase de production est rigoureusement définie en fonction des instruments utilisés, de la durée du processus et des matières premières employées. Ces normes sont consignées dans la Pharmacopée française ou européenne, assurant ainsi une régulation précise des teintures mères au sein de l'industrie pharmaceutique. Pour produire et commercialiser ces teintures, les laboratoires doivent obtenir la certification des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), octroyée par l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). La qualité des produits est scrupuleusement vérifiée à travers des tests rigoureux, incluant la chromatographie, pour garantir leur conformité aux standards établis.

Quelles autres plantes participent à la beauté de peau et des cheveux ?

Pour préserver la beauté de la peau et des cheveux en soutenant l'équilibre hormonal, plusieurs plantes peuvent être bénéfiques, utilisées seules ou en synergie, et disponibles sous diverses formes comme les infusions, gélules, comprimés, huiles essentielles, ou macérats de bourgeons. Voici une sélection de plantes particulièrement conseillées :

  • La Grande Bardane (Arctium lappa) aide à maintenir une peau. Elle peut être trouvée sous forme de gélules de Bardane déstinée également à soutenir la beauté de la peau. 
  • Le Palmier de Floride (Serenoa repens) prend en charge la croissance des cheveux.
  • Le Goémon noir (Ascophyllum nodosumest une algue bénéfique pour l'équilibre et l'hydratation de la peau, qui nourrit également les cheveux et en améliore la structure..
  • La Luzerne (Medicago sativa) contribue à la vitalité et à la santé des cheveux, en améliorant leur structure et leur apparence.
  • La Roquette (Eruca sativa) stimule le bulbe pileux, ce qui est bénéfique pour la croissance des cheveux.
  • La Grande Ortie (Urtica dioica L.) renferme des minéraux et oligo-éléments, ce qui renforce la chevelure. Des gélules de feuilles d'Ortie peuvent être utilisées pour maintenir une peau nette. 
  • La Valériane indienne (Valeriana jatamansi) favorise la croissance des cheveux et aide à maintenir leur couleur.
  • Le Safran des teinturiers (Carthamus tinctorius), grâce à sa teneur en acides gras essentiels, renforce le film hydrolipidique du cheveu, contribuant ainsi à son éclat.
  • Le Ginkgo (Ginkgo biloba) joue un rôle dans le maintien de la croissance des cheveux, en favorisant notamment la microcirculation. Le macérat de bourgeons de Ginkgo présente également des propriétées anti-oxydantes intéressantes
  • L’Onagre (Oenothera biennis) apporte les acides gras polyinsaturés nécessaires à divers processus physiologiques, y compris pour la croissance des cheveux. L'huile végétale d'Onagre est particulièrement appréciée en cosmétique pour sa composition. Elle est souvent associée à l'huile végétale de Bourrache.

Quels aliments privilégier pour une peau et des cheveux en bonne santé ?

L'importance de l'alimentation pour la santé de la peau et des cheveux réside dans sa capacité à prévenir ou combattre les déficits en nutriments clés nécessaires à leur bien-être. Ainsi, adopter une alimentation équilibrée et diversifiée est crucial pour favoriser une peau saine et des cheveux en bonne santé : 

  • Les carences en nutriments susceptibles d'affecter la santé de la peau et des cheveux incluent le fer, le zinc, les protéines, les acides gras polyinsaturés (omégas-3 et omégas-6), le cuivre, le Magnésium, la vitamine A, les vitamines B (en particulier B4, B5, B6, B8) et la vitamine C.
  • Les sources principales de fer, de zinc et de protéines se trouvent dans les produits d'origine animale comme les viandes, les abats, les poissons, les œufs et les produits laitiers. Ces nutriments sont également disponibles dans les végétaux tels que les légumineuses et les légumes verts, bien que les formes animales soient souvent recommandées pour leur meilleure assimilation.
  • Les fruits et légumes, ainsi que les graines oléagineuses, sont d'excellentes sources de vitamines essentielles.
  • Pour ce qui est des minéraux tels que le magnésium, l'eau minérale représente une source importante, contribuant efficacement à la santé de la peau et des cheveux.
  • La Levure de Bière est également bénéfique pour les cheveux, grâce à sa richesse en protéines, en vitamines B, en sélénium et en chrome.

Quels sont les aliments à favoriser pour la santé des articulations ?

  • Pour soutenir la santé des articulations, il est conseillé de privilégier les aliments riches en omégas-3, tels que les poissons gras, les produits labellisés Bleu-Blanc-Cœur, ainsi que les huiles telles que l'huile de Lin, l'huile de Noix, l'huile de Colza et l'huile de Cameline. Ces sources d'omégas-3, souvent sous-représentées dans notre régime alimentaire quotidien par rapport aux sources d'omégas-6, sont cruciales pour équilibrer ces deux types de nutriments essentiels. Les omégas-6 sont impliqués dans les processus inflammatoires, tandis que les omégas-3 aident à les modérer. Une carence en omégas-3 peut conduire à une inflammation des articulations, provoquant des douleurs.
  • Une bonne hydratation est aussi vitale pour la santé articulaire, avec une consommation recommandée de 1,5 à 2 litres d'eau par jour, apportant des bicarbonates importants pour minimiser l'inflammation articulaire. L'eau facilite de plus l'élimination des substances pro-inflammatoires, y compris certains acides.
  • L'apport en antioxydants, provenant des épices, des herbes aromatiques, ainsi que des fruits et légumes colorés, est également précieux pour combattre l'inflammation. Les antioxydants aident à prévenir les dommages causés par un surplus de radicaux libres, réduisant ainsi les douleurs articulaires.
  • De plus, inclure dans son alimentation des sources de potassium, de calcium, et de Magnésium est bénéfique en cas d'inflammation, puisque ces minéraux contribuent à la formation d'ions bicarbonates, nécessaires pour neutraliser et éliminer les acides produits par le corps. Une accumulation d'acides dans les articulations peut aggraver l'inflammation, rendant leur élimination essentielle pour préserver la santé articulaire.

Quels sont les aliments à réduire pour garder des articulations en bonne santé ?

  • Pour préserver la santé articulaire, il est conseillé de réduire l'apport en aliments contenant des acides gras saturés, tels que les viandes rouges, le beurre, certaines huiles végétales et les œufs. Bien que ces acides soient naturellement synthétisés par le corps, leur consommation excessive est courante dans notre régime alimentaire quotidien. Un apport trop élevé en acides gras saturés peut favoriser une inflammation chronique, nuisible pour les articulations. Toutefois, il n'est pas nécessaire de les supprimer entièrement de l'alimentation, mais de limiter leur consommation excessive.
  • L'alimentation moderne tend à favoriser un déséquilibre en faveur des omégas-6, au détriment des omégas-3. Établir un équilibre adéquat entre ces deux types de nutriments (un ratio de 1 oméga-3 pour 5 omégas-6) est crucial pour éviter les problèmes de santé liés à l'inflammation et aux dommages articulaires. Il est donc préférable d'opter pour des huiles riches en omégas-3 pour les vinaigrettes et de réserver l'huile d'olive, plus riche en omégas-6, pour la cuisson. L'objectif est de modérer la consommation d'aliments riches en omégas-6 plutôt que de les exclure totalement.
  • Quant à l'élimination des produits laitiers et des aliments contenant du gluten, souvent recommandée sur certains sites, cette approche est sujet à débat. Le gluten est principalement problématique pour les personnes souffrant de la maladie cœliaque ou d'une sensibilité non cœliaque au gluten. En ce qui concerne les produits laitiers, surtout le lait, leur effet acidifiant est considéré comme négligeable. Les directives de santé publique conseillent une consommation modérée de ces produits : pas plus de deux portions de produits laitiers par jour (soit au maximum 250-300 mL de lait, un yaourt ou 30 g de fromage) et de limiter les aliments à base de gluten à un quart de l'assiette pour un repas quotidien.

La marque : Ladrôme Laboratoire

La nature, véritable laboratoire du vivant, est le berceau de toutes les évolutions et innovations. Chez Ladrôme Laboratoire, cette richesse naturelle est valorisée scientifiquement pour en extraire des actifs bénéfiques. Depuis 30 ans, avec respect et humilité, Ladrôme Laboratoire développe des solutions de santé naturelles, biologiques et de haute qualité. Du champ au flacon, en collaborant étroitement avec leurs producteurs ou en maniant les éprouvettes en laboratoire, chaque détail est soigneusement pris en compte. Leur expertise collective permet de créer des formules aux synergies végétales optimales, sans ingrédients superflus.

Ladrôme Laboratoire puise son engagement pour l'excellence dans les terres de la Drôme, un lieu béni par la diversité des plantes aromatiques et médicinales, enrichies par le soleil de Provence et l'air pur du Vercors. Cette passion pour la botanique alimente une croyance ferme dans les vertus des remèdes naturels. Ces méthodes, ancrées dans un patrimoine de savoirs traditionnels et peaufinées par les progrès scientifiques modernes, manifestent un savoir-faire remarquable. Depuis trente ans, Ladrôme Laboratoire et son équipe ont défendu une approche de la santé qui est à la fois plus naturelle, holistique et préventive. Avec l'objectif de redéfinir les perspectives pour les trente années à venir, Ladrôme Laboratoire Laboratoire s'engage à encourager un changement de perception en faveur d'une meilleure reconnaissance des avantages des plantes et de leurs propriétés.