Livraison offerte dès 29€

Ce Thé Vert au Jasmin est une ode à la richesse et à la beauté orientale. Cette liqueur divine résulte du savant mariage de plantes certifiées BIO et originaires de Chine, incluant le Thé Vert (Camellia sinensis) et le Jasmin (Jasminum sp.). Cette excursion à la recherche de l’Orient est soigneusement conditionnée dans un sachet en papier recyclable.


Les plus produit :

  • 100 % de plantes certifiées BIO par Ecocert (FR-BIO-01)
  • En faveur du commerce équitable (WFTO)
  • Coffret en carton recyclable
  • Sans ingrédients controversés, sans colorant de synthèse ni conservateur

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®, une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédients : Thé vert (Camellia sinensis)*, Jasmin (Jasminum sp.)*.

*Issu de l'agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Infuser 2g de thé dans 25cl d’eau à 75°C pendant 3 min. À consommer idéalement l’après-midi.
Vendu en : Emballage en carton recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec, ventilé, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Fabriqué en France Non ionisé Sans Additifs Zéro déchet plastique

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 23 avril et le 24 avril.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 23 avril

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné ce Thé Vert au Jasmin des Jardins de Gaïa® pour compléter son herboristerie. Ce thé marque des points grâce à :

  • Sa composition : les infusettes sont composées à 100 % de plantes BIO certifiées par Ecocert (FR-BIO-01).
  • Praticité : les sachets individuels sont parfaitement adaptés à une utilisation unique.
  • Engagement écologique : les sachets fraîcheur utilisés sont en cellulose de bois compostable sans colle ou agrafe, et le conditionnement est en carton recyclable.
  • Saveurs et arômes préservés : les infusettes ont été créées pour préserver les qualités gustatives des thés nature ou créations maison.
  • Utilisations variées : possibilité de la boire en infusion chaude ou glacée !
  • Son goût : le Thé Vert au Jasmin confère à ce breuvage un parfum frais et aromatique.

Zoom Ingrédients

thé vert

Thé Vert

Le Thé Vert, issu du Théier (Camellia sinensis), jouit d'une popularité quotidienne auprès de nombreux amateurs. Né en Chine, son agriculture s'est propagée à travers le monde, là où le climat se prête à sa culture. Les feuilles offrent à cette boisson une essence fraîche et herbacée, tandis que la théine qu'elles contiennent la rend vivifiante. Ancré dans une tradition millénaire, le Thé Vert était déjà utilisé en Chine pour ses vertus médicinales. Les nuances de saveurs et d'arômes varient selon le sol, la variété de la plante et les techniques de préparation, créant une gamme étendue pour les connaisseurs. La particularité du Thé Vert lui vient de ses feuilles qui ne subissent aucune fermentation ni oxydation leur permettant ainsi de garder leur pigment vert.

Le Thé Vert peut se décliner sous diverses formes selon le besoin ; le Matcha, correspondant au Thé broyé, s'incorpore parfaitement aux préparations culinaires ; les feuilles séchées idéales pour des infusions ; les gélules adaptées pour bénéficier des bienfaits sans le goût typique du Thé Vert.

Lors de la sélection d'un Thé Vert de qualité, plusieurs critères sont primordiaux pour assurer son excellence : la certification BIO atteste de méthodes de culture respectueuses, sans utilisation de pesticides et avec une récolte manuelle ; les qualités organoleptiques se discernent à travers des feuilles entières qui s'épanouissent dans l'eau, libérant un parfum frais et un goût raffiné. Un engagement envers l'éthique écologique et sociale suggérant un soutien aux producteurs et la promotion d'un commerce équitable de la feuille de Thé à la tasse fait également état de la qualité d’un Thé Vert.

Jasmin

Jasmin

Le Jasmin (Jasminum sp.), une plante vivace ligneuse et grimpante appartenant à la famille des Oléacées, se distingue par sa grande diversité d'espèces, principalement originaires de Chine, mais aussi d'Afrique, d'Égypte et d'autres régions d'Asie. Cette plante présente une variété de formes, allant des variétés arbustives ou buissonnantes à celles grimpantes dotées de branches flexibles ou évoluant en lianes, témoignant ainsi de son histoire riche. Son appellation, empruntée au moyen perse "yāsaman" signifiant "cadeau des dieux", reflète son prestige à travers le monde oriental depuis des millénaires. En Tunisie, le Jasmin est vénéré comme la fleur nationale, incarnant un symbole d'identité et de fierté nationale. Entouré de légendes captivantes, le Jasmin a joué un rôle central dans diverses cultures. En Inde, il est dit que le dieu de l'amour, Kâma, se servait de flèches décorées de fleurs de Jasmin pour conquérir le cœur de ses cibles. En Égypte, on raconte que Cléopâtre serait allée rencontrer Marc Antoine, le célèbre dirigeant romain sur un bateau dont les voiles étaient enduits d'essence de Jasmin.

Bien que l'on associe souvent le Jasmin à ses petites fleurs blanches intensément parfumées, cette plante offre en réalité un éventail de couleurs plus vaste, avec des variétés qui peuvent être moins odorantes ou arborent de plus grandes fleurs. Au-delà d’une riche diversité d’espèces, le Jasmin est utilisé sous différentes formes, selon les besoins. Les fleurs séchées sont parfaites pour ajouter une touche de douceur aux infusions. Très prisé sous forme d'eau florale et d'huile essentielle, le Jasmin séduit par son parfum délicat. En macérât huileux, utilisé en cataplasme, il enveloppe la peau d'une fragrance sucrée. Le Jasmin occupe également une place de choix dans l'industrie cosmétique, où son arôme agrémente de nombreux produits de beauté, tels que crèmes, savons, huiles ou baumes nourrissants. En parfumerie, son eau de parfum figure parmi les fragrances les plus prisées.

La qualité exceptionnelle du Jasmin découle d'une culture ancestrale. La culture de Jasmin de qualité exige des conditions spécifiques, adaptées à chaque variété, avec une préférence pour les sols riches et bien drainés, tout en évitant les terrains saturés d'eau. Il est recommandé de privilégier les Jasmins issus de cultures biologiques, favorisant ainsi la préservation des écosystèmes. Un Jasmin de qualité supérieure doit répondre à des critères organoleptiques précis, garantis par des contrôles de qualité rigoureux.

Engagement pour le commerce équitable

Il y a vingt ans, l'activiste passionnée Arlette Rohmer a fondé Les Jardins de Gaïa, un projet incarnant parfaitement l'union du commerce équitable et de l'agriculture biologique. Dans un contexte où la certification des pratiques équitables est devenue essentielle, Rohmer a mis en avant l'importance d'établir des liens directs avec des producteurs qui partagent une véritable préoccupation pour la préservation de l'environnement. Aujourd'hui, malgré l'importance croissante des certifications, les Jardins de Gaïa s'engagent dans une démarche de totale transparence quant à leurs principes équitables. L'entreprise se base sur des collaborations étroites avec de petits exploitants agricoles, encourageant une agriculture durable et à échelle humaine, tout en favorisant des échanges commerciaux équitables, caractérisés par une juste rémunération, le préfinancement, la transparence, et des avantages mutuels.

Pour Rohmer, l'équité dans les transactions commerciales est une valeur absolue et non négociable. Le succès des Jardins de Gaïa repose sur des relations profondes et sincères avec les producteurs, illustrant un engagement réel en faveur de pratiques équitables, éthiques et durables. Si des labels comme Max Havelaar offrent une garantie de confiance significative, les Jardins de Gaïa vont au-delà de ces certifications en appliquant des normes internes strictes. Ces certifications ne sont pas de simples formalités ; elles garantissent aux consommateurs que les activités de l'entreprise respectent des critères éthiques rigoureux à chaque étape de leur chaîne d'approvisionnement. Impliqués dans plusieurs associations de soutien au commerce équitable, les Jardins de Gaïa se distinguent par leur passion, leur dévouement, et leur transparence, s'efforçant d'avoir un impact positif et transformateur sur le monde du commerce.

Un Thé issu de petits producteurs

La coopérative Da Zhang Shan, collaborateur de longue date des Jardins de Gaïa, détient le titre de première coopérative en Chine à avoir reçu la certification d'agriculture biologique en 1996, suivie d'une certification en commerce équitable en 2001. Située à Wuyuan, cette coopérative avant-gardiste dans la production de thé bio, rassemble environ 3000 agriculteurs répartis en une cinquantaine de filiales locales. Nichés dans le Triangle d'Or du thé vert, au sein des montagnes Da Zhang Shan de la province de Jiangxi, ses jardins de thé sont célèbres depuis plus de 1200 ans, ayant été le choix des empereurs à travers les époques Tang, Ming et Qing. Les conditions climatiques, avec une humidité constante, une altitude variant de 300 à 1600 mètres, une végétation luxuriante et un sol fertile, créent un environnement parfait pour cultiver des thés d'une richesse exceptionnelle en goûts et arômes.

Quelles différences entre tisane, infusion, décoction et macération ?

En herboristerie, la "tisane" fait référence à une boisson réalisée par l'association d'une ou de plusieurs variétés de plantes avec de l'eau. Trois méthodes principales permettent de préparer une tisane :

  • L'infusion : Cette technique consiste à verser de l'eau chaude sur les plantes, puis à laisser reposer le mélange quelques minutes. Elle est particulièrement adaptée aux parties fragiles des plantes, comme les feuilles et les fleurs, permettant de préserver leurs arômes et propriétés.

  • La décoction : Elle commence par l'immersion des plantes dans de l'eau froide, suivie d'un chauffage jusqu'à ébullition et d'une cuisson à petits bouillons durant 15 à 30 minutes. Après avoir retiré du feu, on laisse infuser le tout à couvert avant de filtrer, souvent en pressant bien les résidus. Cette méthode est préférée pour extraire les principes actifs des parties plus résistantes des plantes, telles que les écorces, les racines et les graines.

  • La macération : Elle se réalise en laissant les plantes tremper dans de l'eau à température ambiante pour une durée minimale de 30 minutes, sans application de chaleur. Afin d'éviter tout risque de fermentation ou de développement microbien, il est recommandé de ne pas excéder 10 heures de macération. Cette technique, qui se termine également par un filtrage en pressant le marc, est appropriée pour traiter certaines écorces, racines et graines, en particulier celles contenant des mucilages.

Le terme "tisane" est généralement utilisé pour désigner des boissons sans caféine obtenues par infusion, ce qui les distingue du thé et du café. De plus, le concept d'"infusion froide" peut se référer tant à une tisane qui a été refroidie avant d'être bue qu'à une macération de plantes réalisée dans de l'eau froide.

Sachets ou Vrac : quels avantages et inconvénients ?

L'utilisation de sachets de thé est appréciée pour sa commodité, offrant un dosage exact, une portabilité aisée, et une préservation optimale des feuilles grâce à un emballage hermétique qui réduit les chances de détérioration. Toutefois, cette facilité peut altérer la complexité des saveurs, car le thé contenu dans les sachets est souvent broyé plus finement que le thé vendu en vrac, ce qui peut nuire à l'intensité gustative. En revanche, opter pour du thé en vrac favorise une meilleure conservation des arômes et des propriétés naturelles des feuilles, car il permet de les garder plus intactes et présente également un meilleur rapport qualité-prix. Le principal inconvénient du thé en vrac est la difficulté à mesurer la quantité idéale pour une infusion, en l'absence de mesure prédéfinie, pouvant conduire à l'utilisation d'une quantité trop importante ou insuffisante de thé. De plus, cette approche exige l'emploi d'un accessoire adapté pour l'infusion.

Quelle est la limite quotidienne de consommation de thé ?

Il est important de souligner que la consommation excessive de thé, dépassant 4 à 6 tasses par jour, peut entraîner une surconsommation de caféine (théine) et de fluor, ce qui peut s'avérer nocif pour la santé à long terme. La caféine agit en inhibant les effets apaisants dans le cerveau, affectant ainsi négativement le sommeil en retardant l'endormissement et en diminuant la durée et la qualité du sommeil. Elle peut également causer une augmentation de la pression artérielle et, dans des situations extrêmes, provoquer des tachycardies et accroître le risque de troubles cardiaques, surtout chez les personnes sensibles. L'impact de la caféine varie grandement selon plusieurs facteurs, tels que l'âge, le sexe, la génétique, l'état de santé général de l'individu, ainsi que l'usage simultané de substances comme le tabac, l'alcool et certains médicaments.

Peut-on boire du thé tout au long de la journée ?

Même si vous pouvez apprécier le thé à tout moment de la journée, il est sage de consommer cette boisson avec parcimonie pour prévenir l'excès de caféine. Il est judicieux de choisir des thés à faible teneur en théine, surtout si vous êtes sensible à la caféine ou si vous rencontrez des difficultés à dormir. En outre, pour assurer une hydratation suffisante, il est important de compléter votre consommation de thé en buvant également de l'eau.

Le thé empêche-t-il l’absorption du fer ?

La consommation de thé peut interférer avec l'absorption du fer en raison des tanins qu'il contient, qui peuvent se lier au fer non hémique provenant de sources végétales et en diminuer l'absorption. Toutefois, il est possible de continuer à apprécier le thé tout en gérant un apport adéquat en fer en prenant quelques précautions pour améliorer l'absorption du fer :

  • Buvez du thé à distance des repas, de préférence une heure avant ou deux heures après, pour limiter son effet sur l'absorption du fer.

  • Réduisez le temps d'infusion pour limiter la libération de tanins.

  • Limitez votre consommation à trois tasses de thé par jour ou choisissez des thés faibles en tanins, comme le rooibos.

  • Veillez à inclure suffisamment de sources de fer dans votre alimentation.

  • Consommez des aliments riches en vitamine C en même temps que le thé pour aider à l'absorption du fer.

Est-ce que le thé tache les dents ?

Le thé est reconnu pour sa tendance à tacher les dents, un effet principalement attribué aux tanins qu'il contient. Ces substances se logent dans les pores naturels de l'émail dentaire, entraînant avec le temps une discoloration brunâtre. Les polyphénols, spécialement les théaflavines et les théarubigines présents dans le thé noir, contribuent aussi à ce phénomène de tachage. Pour atténuer cet impact esthétique indésirable, il est recommandé de se brosser les dents après avoir consommé du thé. Dans le cas où un brossage immédiat n'est pas réalisable, se rincer la bouche à l'eau peut également aider à minimiser les risques de formation de taches.

Quels sont les différents types de thé ?

Les feuilles de Thé, cultivées dans diverses régions et soumises à différentes méthodes de traitement, donnent vie à une vaste gamme de variétés de thé, chacune possédant ses propres caractéristiques distinctives :

  • Thé Noir : Très apprécié en Europe, il est le résultat d'une fermentation complète, ce qui lui confère une couleur foncée et une saveur riche. Il est idéalement infusé à environ 85°C pendant 4 à 5 minutes.

  • Thé Vert : Issu de feuilles non fermentées, il est célèbre pour ses bienfaits pour la santé et son goût subtil. Les thés verts chinois et japonais diffèrent dans leur méthode de préparation, nécessitant une infusion à 75°C pendant 3 minutes pour le thé chinois, et de 50 à 75°C pour 1 à 2 minutes pour le thé japonais.

  • Thé Blanc : Originaire de la province chinoise de Fujian, il est élaboré à partir des bourgeons et des premières feuilles les plus jeunes, et doit être infusé à 70-75°C pendant 5 à 10 minutes. D'autres pays produisent également du thé blanc de haute qualité.

  • Thé Oolong : Aussi connu sous le nom de "thé bleu", il est semi-fermenté et se distingue par une teneur en théine relativement basse. Son infusion optimale se fait à environ 90°C pendant 5 à 7 minutes.

  • Thé Pu Erh : Ce thé sombre, célèbre pour son processus de fermentation unique, améliore sa qualité avec le temps. Il est préférable de l'infuser à 95°C pendant 4 à 5 minutes.

  • Rooibos : Parfois appelé thé rouge, il est exclusif à l'Afrique du Sud et ne contient ni théine, ni caféine, ni tanin, ce qui le rend consommable à tout moment. L'infusion recommandée est à 95°C pendant 5 minutes.

  • Thés Parfumés et Aromatisés : Ces thés marient les feuilles de thé avec divers additifs tels que des huiles essentielles, des arômes, des fleurs, des épices, et des fruits séchés pour offrir une expérience gustative enrichie.

Chaque type de thé offre une expérience sensorielle unique, influencée par son origine géographique, son procédé de traitement, et sa méthode d'infusion spécifique.

Comment est fabriqué le thé vert ?

La fabrication du thé vert est un processus délicat qui exige une grande maîtrise technique et une patience exemplaire. Tout commence avec la récolte des feuilles, un moment crucial qui varie selon la saison, influençant directement la qualité et le goût du thé final. Les jeunes feuilles sont soigneusement cueillies à la main après une sélection rigoureuse. Par la suite, elles sont roulées, une étape clé où les feuilles libèrent leurs sucs et huiles essentielles, contribuant à la richesse de leur arôme. La dessication par vapeur vient ensuite ; ce procédé déshydrate les feuilles tout en stoppant leur oxydation, préservant ainsi leur couleur verte caractéristique. Pour finir, les feuilles sont tamisées pour éliminer toute tige ou poussière, garantissant ainsi un thé pur et de haute qualité.

Quel est le meilleur moment pour boire du thé vert ?

Le thé vert est une boisson polyvalente qui peut être savourée à toute heure, offrant des avantages optimaux lorsqu'elle est bue le matin ou au cours de l'après-midi. Consommé en début de journée, il dynamise et améliore la concentration grâce à sa teneur naturelle en caféine/théine, tout en facilitant la détoxification du corps avec ses qualités antioxydantes. Boire du thé vert à jeun le matin est idéal pour réhydrater l'organisme, réduire les fringales et les désirs de sucreries. Il est recommandé de prendre une première tasse au lever, suivie d'une seconde en milieu de matinée avant le déjeuner pour diminuer l'appétit.

Dans l'après-midi, le thé vert contribue à soutenir l'énergie et la concentration sans affecter négativement le sommeil, contrairement aux autres boissons caféinées. Toutefois, étant donné que le thé vert contient de la caféine, qui peut troubler le sommeil de certains individus, surtout lorsqu'il est consommé tard dans la journée ou en soirée, les personnes sensibles à la caféine devraient éviter d'en boire en fin de journée. Par ailleurs, le thé vert est bénéfique pour la digestion, ce qui en fait une excellente option après le déjeuner. Pour prévenir les grignotages en fin d'après-midi, une dernière tasse de thé vert vers 16 heures est conseillée.

Comment bien conserver son thé vert ?

En général, comme pour la plupart des thés, il est recommandé de conserver le thé vert à l'abri de la lumière, de l'humidité, des fortes odeurs et de la chaleur. Ainsi, il faut éviter de stocker le thé dans la cuisine, à proximité d'épices, dans une pièce surchauffée ou exposée au soleil, ou dans un sous-sol excessivement humide. Il convient de noter que l'aération est bénéfique pour certains thés, tandis que d'autres risquent de perdre rapidement leurs arômes en s'éventant. Le thé vert perd vite son arôme, car son oxydation est très rapide. Il fait ainsi partie des thés qui doivent être entreposés dans un contenant hermétique pour éviter que les arômes ne s’éventent. D’autre part, le thé vert est faiblement oxydé, ainsi, sa couleur et ces arômes sont particulièrement fragiles, et peuvent facilement subir des altérations. La période optimale de conservation du thé vert s'étend donc de 6 à 12 mois. Il compte parmi les thés à la durée de conservation la plus courte.

Comment est aromatisé ce thé ?

Après l'arrivée des matières premières, certains thés et tisanes chez Les Jardins de Gaïa sont délicatement aromatisés avec des arômes naturels avant leur emballage, un processus effectué à la main dans leurs installations en Alsace. Ce choix du travail manuel souligne l'engagement de l'entreprise à apporter un soin et une attention de tous les instants aux plantes, cultivées dans le respect par leurs partenaires agricoles. Pour Les Jardins de Gaïa, l'ajout d'arômes naturels ne cherche pas à dissimuler les saveurs originales du thé ou des plantes, mais plutôt à en enrichir la complexité et à valoriser leur profil organoleptique.

Dans cette démarche, le thé ou les plantes servent de base principale pour les arômes. Chaque recette est conçue avec précision, en respectant la fragilité des plantes sélectionnées. La sélection rigoureuse des ingrédients est essentielle pour la création des mélanges, d'où une exigence stricte pour des éléments de la plus haute qualité, y compris des arômes naturels, des fruits, des épices, et des fleurs reconnus pour leur origine et leur supériorité. Les compositions résultent d'une inspiration continue, alimentée par la curiosité, une passion profonde pour l'artisanat et une volonté de partager des saveurs uniques et innovantes.

Qu’est-ce qu’un arôme ?

Dans le secteur de l'alimentation, les arômes jouent un rôle crucial en modifiant ou en améliorant le goût et l'odeur des produits alimentaires. Ils sont appliqués à une diversité de produits allant des boissons et confiseries aux produits laitiers et plats préparés. Les arômes sont classés selon leur origine et méthode de production en :

  • Arômes Naturels : Ces arômes sont extraits de sources naturelles telles que les fruits, les épices, ou les plantes. Ils se divisent en deux sous-catégories : les arômes naturels provenant spécifiquement de la source indiquée (par exemple, l'arôme naturel de vanille vient directement de la vanille) et les arômes naturels goût [source] qui, bien qu'issus majoritairement de sources naturelles, peuvent contenir des composants synthétiques.

  • Arômes Artificiels : Créés synthétiquement, ces arômes ne sont pas dérivés de la source alimentaire originale mais sont conçus pour imiter un goût particulier, tel que "arôme banane".

  • Extraits Alimentaires : Ces extraits sont tirés directement de la partie spécifique de la plante ou de l'aliment, avec un effort pour conserver les composés aromatiques naturels. Ils sont désignés comme "extrait de [source]", par exemple, "extrait de menthe", soulignant une provenance directe.

Cette classification aide les consommateurs à comprendre l'origine et la nature des arômes présents dans leurs aliments, leur permettant de faire des choix éclairés basés sur leurs préférences ou besoins diététiques.

Quelles plantes pour des boissons pleines d’arômes ?

La Nature est une source inépuisable d’arômes divers et variés, et les plantes en sont pour la plupart la source primaire. Parmi les plantes aromatiques, voici une sélection pouvant apporter un ballet d’arômes pour les papilles :

  • La Menthe (Mentha spicata L.), apporte un plein d’arômes et de fraîcheur dans les breuvages.

  • La Verveine odorante (Aloysia citriodora Palau) et le Thym citronné (Thymus citriodorus), avec leur parfum de citron, rappellent les limonades d’été, un souvenir réconfortant.

  • Le Romarin (Rosmarinus officinalis), ramène le sud dans votre verre avec une explosion de saveurs chaudes.

  • La Lavande (Lavandula angustifolia Mill.), séduit par son parfum méditerranéen.

  • Le Basilic (Ocimum basilicum L.), apporte des arômes caractéristiques et saura sublimer vos boissons.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Arlette Rohmer, animée par une passion pour les voyages et la botanique, a choisi le thé, boisson populaire consommée mondialement après l'eau, comme moyen de partager les merveilles des régions qu'elle a explorées. En 1994, elle crée Les Jardins de Gaïa, portée par l'ambition de fonder une entreprise respectueuse de la planète et de ses agriculteurs. D'emblée, la marque s'est démarquée par son engagement envers l'agriculture biologique et biodynamique, affirmant ainsi son profond respect pour l'environnement.

Dans un effort pour diminuer son impact sur la nature, Les Jardins de Gaïa opte pour le transport maritime afin d'acheminer ses matières premières et concentre sa production en Alsace pour limiter son empreinte carbone. La justice sociale figure parmi ses principes fondamentaux, garantissant une rémunération équitable aux producteurs locaux et internationaux, ce qui établit son rôle de précurseur dans les domaines du thé biologique et du commerce équitable. Grâce à son expertise et à son engagement pour la durabilité, la marque a élargi son assortiment, proposant une vaste sélection de thés, de rooibos et de tisanes. Entre traditions, innovations maison, et sélections de grands crus, Les Jardins de Gaïa met à l'honneur la variété des cultures et des sols, en offrant un éventail de saveurs qui enchantent tous les amateurs de thé.