Livraison offerte dès 29€

Le mélange de Cumin, de Fenouil, et d'Anis dans cette tisane Maman et Bébé - Allaitement et Confort Digestif, offre un soutien optimal aux mamans durant la période de l'allaitement, grâce aux propriétés de soutien de la lactation de ces plantes. La tisane Maman et Bébé combine agréablement le confort digestif et le plaisir gustatif, grâce à ses notes anisées, douces et légèrement sucrées, offrant une expérience à la fois tendre et réconfortante.


Les plus produit : 

  • Ingrédients 100% naturels
  • Produit certifié issu de l'Agriculture Biologique
  • Rémunération équitable des producteurs
  • 0% d’oxydation
  • Sans théine
  • Saveurs anisées et douces
  • Tisane d'allaitement
  • Participe au confort digestif
  • Produit en France

Produit en France par :

Les Jardins de Gaïa®
est une entreprise issue d’Alsace spécialisée dans la conception de thés et d’infusions 100 % BIO.


Ingrédients : Fenouil*(Foeniculum vulgare), Anis* 30% (Pimpinella anisum), Cumin* (Cuminum cyminum), Mélisse* 10% (Melissa officinalis). *Issu de l’agriculture biologique.


Caractéristiques du produit :

Conseils d'utilisation : Consommation journalière conseillée : 4 tasses de 25 cl. Rajoutez de l'eau à 95°C et laissez infuser pendant 5 à 10 minutes avant de déguster
Vendu en : Pot en métal léger et recyclable
Stockage : À conserver dans un endroit sec, ventilé, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Ce produit possède ces labels :

Agriculture Biologique Naturel à 100% Fabriqué en France Non ionisé Sans Additifs Adapté aux femmes enceintes et allaitantes

0,00 €

M'avertir du retour en stock du produit

Plus que 29 € pour bénéficier de la livraison offerte en Point Relais
icon-progress
Standard : recevez ce produit entre le 30 mai et le 31 mai.
icon-progress
Express : recevez ce produit le 30 mai

Produits Recommandés

Pourquoi on l'aime ?

La Compagnie des Sens a sélectionné cette tisane Maman et Bébé-Allaitement et Confort Digestif pour compléter sa gamme de plantes sèches en vrac BIO. Elle marque des points grâce à :

  • sa composition naturelle : ses ingrédients sont choisis pour leurs propriétés soutenant la lactation.  
  • son conditionnement en vrac offre une préservation plus efficace des composants et des arômes grâce à une conservation naturelle des plantes.
  • son engagement écologique : cette tisane est certifiée BIO ! 
  • ses utilisations variées : possibilité de le boire en infusion chaude ou glacée !
  • son goût : ses notes anisées rendent cette tisane douce et tendre. 
  • l'engagement pour le commerce équitable de la marque.

Conseils d'utilisation

  • Consommation journalière conseillée : 4 tasses de 25 cL.
  • Sans théine/caféine.
  • Pour préparer une infusion chaude, placez 1 cuillère à soupe de tisane Maman Baby dans une tasse.
  • Pour libérer tous les arômes, rajoutez de l'eau à 95°C et laissez infuser pendant 5 à 10 minutes avant de déguster.
  • Si vous préférez une infusion glacée, nous vous recommandons de faire infuser votre mélange à chaud, comme d'habitude, puis de le laisser refroidir. Pour gagner du temps, vous pouvez y ajouter de l'eau glacée. Assurez-vous de consommer cette infusion glacée dans les 24 heures et de la conserver au frais.
  • Informations nutritionnelles moyennes pour 100 ml : énergie 3 kJ/1 kcal.
  • Cette infusion contient des quantités négligeables de matières grasses dont acides gras saturés, de glucides dont sucres, de protéines et de sel.
  • À déguster à tout moment.
  • Il est recommandé d’adopter un mode de vie sain et une alimentation variée et équilibrée pour bénéficier pleinement des vertus de cette infusion.

Zoom sur les ingrédients

Fenouil

Fenouil

Le Fenouil, connu sous le nom scientifique de Foeniculum vulgare et appartenant à la famille des Apiacées, est caractérisé par ses tiges lisses, ses feuilles délicatement découpées d'un vert profond, et ses grandes ombelles de fleurs jaunes donnant des graines de forme elliptique. Originellement de la région méditerranéenne, cette plante a colonisé l'Europe centrale, l'Asie occidentale, et l'Amérique, préférant les terrains secs et calcaires. L'Italie, en particulier, est reconnue comme le principal producteur et consommateur de cette espèce. Historiquement apprécié par les gladiateurs romains pour ses effets bénéfiques sur la digestion avant les combats, le Fenouil était surnommé "l'herbe des gladiateurs". Aujourd'hui, il est toujours prisé pour ses propriétés digestives, facilitant un transit intestinal régulier et soulageant les inconforts digestifs.

On peut trouver le Fenouil sous forme de graines, de gélules, de poudre ou de plante sèche en vrac ou en sachets.

Sa richesse en actifs, dont l'anéthol qui est le composant majeur connu pour son parfum d'anis, confère au Fenouil ses multiples vertus. D'autres composants incluent le fenchole, l'estragole, et divers composés volatils. Apparenté au Carvi et à l'Anis Vert, le Fenouil est également réputé pour stimuler la lactation. Bien qu'il n'existe pas de réglementation stricte concernant la concentration de ces substances actives, il est conseillé d'opter pour des produits bio ou fabriqués en Europe pour garantir leur qualité.

huile de tournesol

Anis

L'Anis Vert ou Pimpinella anisum est une espèce végétale originaire du Moyen-Orient et de la partie orientale de la Méditerranée. Reconnue depuis l'Antiquité pour ses arômes uniques et ses saveurs, elle a été largement intégrée dans la gastronomie pour apporter une touche aromatique caractéristique à divers mets. Apprécié pour son doux parfum sucré et son agréable saveur, l'Anis Vert est un ingrédient favori en boulangerie et pâtisserie. La clé de son profil gustatif réside dans l'anéthol, qui offre une douceur surpassant celle du sucre sans les calories associées, rendant l'Anis Vert un choix privilégié pour les confiseries et les boissons alcoolisées. Cette plante, pouvant atteindre de 50 à 80 cm de hauteur, se caractérise par des tiges droites et creuses, des feuilles à longs pétioles divisées en trois folioles dentées, ainsi que par de petites fleurs blanches regroupées en ombelles. Ses fruits, de couleur gris-vert et oblongs, sont extrêmement aromatiques, tout comme l'ensemble de la plante incluant feuilles, tiges, fleurs, et racines.

Riche en minéraux tels que le manganèse, le fer, et le calcium, et contenant également des glucides, des protéines, et des lipides, l'Anis Vert se décline sous forme de graines entières en vrac, en poudre ou en gélule. Pour garantir sa qualité, il est conseillé de vérifier la couleur des graines et de privilégier les produits bio, tout en veillant à une conservation optimale dans un récipient hermétique ou un sachet préservant sa fraîcheur. L'Anis Vert est non seulement bénéfique pour la digestion et le bien-être intestinal mais soutient également la lactation.

Cumin

Cumin

Le Cumin (Cuminum cyminum) appartient à la famille des Apiacées, tout comme le persil, et trouve ses origines dans le Proche-Orient, où il est valorisé comme épice depuis l'antiquité. Souvent nommé « Cumin noir », « Cumin du Maroc » ou encore « faux Anis », il est parfois confondu avec le curcuma. Cette épice prospère dans les régions chaudes, notamment en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, favorisée par un climat méditerranéen et un sol riche mais peu humide. C'est une plante annuelle qui atteint environ 30 cm de haut, dotée de feuilles fines et qui arbore des fleurs blanches ou roses rassemblées en ombelles, lesquelles produisent des graines au parfum intensément aromatique.

La graine, principalement utilisée séchée ou moulue en épice, peut également être distillée pour obtenir de l'huile essentielle, riche en cuminaldéhyde et en alcool cuminique. En poudre, il participe à l'assaisonnement de mélanges épicés variés comme le curry, le chili, et le garam masala, une composition d'épices typique du Nord de l'Inde. Néanmoins, son utilisation doit être modérée en cuisine en raison de son goût prononcé et de sa saveur à la fois chaude, piquante et légèrement amère. Il peut remplacer le Carvi dans certaines recettes et est indispensable dans la préparation de la poudre de massalé. Il est aussi utilisé pour ses propriétés digestives car il contribue à la fonction normale du tractus intestinal.

Pour choisir un Cumin de qualité, il convient de se fier aux caractéristiques organoleptiques de l'épice, de s'informer sur son origine et de favoriser les produits certifiés en Agriculture Biologique, garantissant l'absence de polluants et de pesticides. Il est également recommandé de se tourner vers des marques qui offrent une transparence sur les analyses microbiologiques et la présence éventuelle de polluants.

Mélisse

Mélisse

La Mélisse, ou Melissa officinalis, parfois appelée Citronnelle ou Mélisse citronnelle, est une plante herbacée appartenant à la famille des Lamiaceae. Elle est souvent confondue avec le Cymbopogon citratus, connu pour son usage culinaire dans les cuisines asiatiques, et avec l'Aloysia citrodora, ou Verveine citronnelle, originaire d'Amérique du Sud, en raison de son surnom de Citronnelle. Le nom "Mélisse" vient du latin "melissophyllon", qui lui-même dérive des mots grecs "mélissa" (abeille) et "phyllon" (feuille), mettant en lumière son attractivité pour les abeilles comme plante mellifère riche en nectar et en pollen. Au-delà de cette utilisation, elle est connue pour aider au bon fonctionnement du système digestif en phytothérapie. La Mélisse existe en gélules, en teinture mère, en plante sèche en vrac et en huile essentielle. Les extraits de Mélisse et l'eau florale de Mélisse existent également. 

L'utilisation de compléments alimentaires à base de Mélisse standardisée en acide rosmarinique, son actif, est recommandée pour une meilleure biodisponibilité. La standardisation à au moins 7% d’acide rosmarinique est un indicateur clé de la qualité de la Mélisse. Opter pour une Mélisse cultivée selon les principes de l'agriculture biologique assure une protection supplémentaire contre les polluants et les pesticides. La vérification de l'origine et la traçabilité des lots de Mélisse, ainsi que la transparence de la marque, sont également cruciales pour garantir la qualité. Il est important de noter que certaines variétés de Mélisse, bien que similaires en apparence et en arôme, comme Melissa inodora et Melissa altissima, ne possèdent pas les mêmes actifs. C'est pourquoi la standardisation en actifs est essentielle pour évaluer la qualité d'un produit dérivé de cette plante.

Conseils complémentaires en lien avec l'allaitement et le confort digestif

Bien que l'allaitement soit un processus naturel, il demande un engagement de temps et une détermination considérables pour faire face aux défis potentiels. Une préparation est importante pour aborder cette période avec assurance.

  • Approfondir ses connaissances sur l'allaitement : il est primordial de se renseigner sur les aspects pratiques de l'allaitement, même si le sujet est parfois abordé lors des cours prénataux. Comprendre les spécificités du lait maternel et maîtriser les techniques d'allaitement sont des étapes clés pour se sentir prête dès le départ. Solliciter l'expertise d'un spécialiste peut être bénéfique pour répondre à des questions plus pointues.

  • Distinguer les mythes des réalités de l'allaitement : il est important de savoir que la quantité de lait n'est pas liée à la taille des seins et que la forme des mamelons joue un rôle mineur. Aucune préparation physique des mamelons, telle que le frottement ou l'hydratation, n'est nécessaire.

  • Se préparer mentalement à l'allaitement : reconnaître que l'allaitement est un choix personnel et doit être pleinement assumé est essentiel. Un allaitement non désiré ou subi risque de ne pas se dérouler dans de bonnes conditions. Le soutien et l'accompagnement face aux difficultés sont également cruciaux.

  • Souligner l'importance de l'hydratation : le lait maternel étant composé à 90% d'eau, les besoins en hydratation augmentent de 600 à 700 ml par jour durant l'allaitement. Il est recommandé de boire au moins 2,7 litres de liquides quotidiennement, en s'hydratant régulièrement, sans attendre la sensation de soif, et en favorisant l'eau et les tisanes.

Produit d'exception

L'excellence de ce produit est le reflet des valeurs sociales et écologiques portées par les Jardins de Gaïa. Cultivé selon les principes de l'agriculture biologique en Europe et certifié par ECOCERT, il bénéficie d'une récolte manuelle par des partenaires de longue date des Jardins de Gaïa, garantissant l'absence d'OGM. Conçu dans le respect de l'éco-conception, ce processus vise à réduire l'impact environnemental dès la conception du produit et tout au long de son cycle de vie. Les emballages, adaptés à la quantité du produit, sont réalisés en papier ou en carton, privilégiant les matériaux recyclables ou déjà recyclés. En outre, l'absence de traitement ionisant sur ces plantes assure la préservation intégrale de leurs vertus et composants actifs.

Engagement pour le commerce équitable

Depuis sa création il y a vingt ans par Arlette Rohmer, une militante passionnée, Les Jardins de Gaïa incarnent un idéal d'harmonie entre le commerce équitable et l'agriculture biologique. Face à la montée en importance des labels certifiant des pratiques justes, Rohmer a privilégié des partenariats directs avec des agriculteurs respectueux de l'environnement, affirmant l'importance de la transparence dans leurs engagements équitables. Bien que les labels comme Max Havelaar soient cruciaux, Les Jardins de Gaïa vont plus loin en établissant des normes internes rigoureuses pour dépasser les garanties minimales. Ce faisant, ils illustrent leur conviction que la réussite repose sur une collaboration étroite avec les producteurs, fondée sur l'équité, l'éthique et la durabilité. Cette vision pousse l'entreprise à se battre pour une agriculture humaine et à maintenir des échanges commerciaux basés sur une rémunération juste, le soutien préalable et une réelle transparence, témoignant d'un engagement profond pour une évolution positive du commerce mondial.

Comment est sécrété le lait maternel ?

Dès la 16ème semaine de grossesse, le corps commence à préparer la production de lait. Initialement, il sécrète un liquide épais et jaunâtre, connu sous le nom de colostrum, qui est le premier aliment que le nouveau-né consommera. Ce colostrum est extrêmement riche en protéines, minéraux et anticorps, essentiels pour nourrir le bébé et renforcer son système immunitaire. La sécrétion de colostrum est régulée par l'hormone prolactine. Ce premier lait joue un rôle crucial dans la protection immunitaire du nourrisson. Suite à l'accouchement et l'expulsion du placenta, les niveaux de certaines hormones bloquant la production de lait, telles que la progestérone et l'hormone placentaire lactogène, diminuent. La prolactine, aidée par l'ocytocine, prend alors le relais pour stimuler la lactation. Entre 3 et 5 jours après la naissance, le colostrum est progressivement remplacé par un lait de transition, puis, environ deux semaines plus tard, par le lait mature.

La sécrétion de prolactine et d'ocytocine, nécessaire à la production de lait, est déclenchée par la stimulation de récepteurs spécifiques situés dans l'aréole du sein. La prolactine favorise la production de lait au sein des alvéoles mammaires, tandis que l'ocytocine provoque la contraction des cellules myoépithéliales entourant ces alvéoles et les canaux lactifères, facilitant ainsi l'éjection du lait. Les nutriments et l'eau nécessaires à la production de lait sont acheminés par le système sanguin jusqu'aux seins, où, sous l'influence de la prolactine, des cellules spécifiques produisent en continu du lait, stocké dans de petites structures appelées alvéoles, regroupées en grappes.

Quels aliments privilégier pendant l'allaitement ?

Pour favoriser le développement optimal de l'enfant et protéger la santé de la mère qui allaite, il est essentiel de maintenir une hydratation adéquate et de privilégier une diète riche en nutriments vitaux, notamment :

  • Oméga-3 : importants pour diminuer le risque de maladies chez le bébé et soutenir son développement cérébral.

  • Calcium : avec une concentration d'environ 30 mg pour chaque 100 mL de lait maternel, le bébé reçoit entre 150 à 270 mg de calcium par jour. Il est donc crucial d'accroître l'apport en calcium pour préserver la densité osseuse de la mère.

  • Vitamine A : essentielle tant pour les réserves de la mère que pour les besoins du nourrisson, cette vitamine se trouve dans le lait maternel. Les légumes et les fruits sont d'excellentes sources de bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A.

  • Vitamine B9 (Folate) : cette vitamine est fondamentale pour le développement cellulaire et la régénération, particulièrement durant la grossesse et l'allaitement. Les légumineuses telles que les lentilles et les pois chiches, les légumes à feuilles vertes comme les épinards, les brocolis, les choux de Bruxelles et la salade, ainsi que le foie, renferment particulièrement de la vitamine B9.

  • Vitamine D : elle joue un rôle dans l'amélioration de l'absorption et de la rétention du calcium. Une exposition au soleil modérée et la consommation d'aliments contenant de la vitamine D aident à satisfaire les besoins quotidiens.

Bien qu'il n'y ait pas de preuves concrètes montrant qu'une consommation spécifique d'aliments puisse augmenter la lactation, adopter une alimentation équilibrée, riche en nutriments, reste primordial durant la période d'allaitement.

Quels aliments éviter pendant l'allaitement ?

Pendant la période d'allaitement, il est important de limiter l'apport de certains aliments et substances pour prévenir le transfert de composés susceptibles de nuire à la santé du nourrisson, tels que :

  • Caféine, théophylline et théobromine : ces substances, présentes dans le café, le thé et le chocolat, peuvent perturber le sommeil et le développement des nourrissons, en particulier chez les prématurés, en raison de leur transfert dans le lait maternel.

  • Acides gras trans : leur consommation peut réduire la qualité des lipides dans le lait maternel, essentiels au développement du bébé, et accroître le risque de développer de l'eczéma.

  • Phytoestrogènes : trouvés dans les produits à base de plantes, ils peuvent interférer avec l'absorption de l'iode, crucial pour le fonctionnement de la thyroïde, ce qui peut altérer les niveaux d'iode dans le lait maternel et entraîner des troubles thyroïdiens chez l'enfant.

  • Phytostérols : bien qu'ils soient naturellement présents dans les aliments végétaux, ils peuvent limiter l'absorption de nutriments essentiels comme le bêta-carotène, important pour le développement du nourrisson.

  • Mercure : provenant de sources environnementales, le mercure peut avoir un impact négatif sur le développement cérébral et neurologique de l'enfant.

Quelles autres plantes soutiennent la lactation ?

Plusieurs plantes, reconnues pour leur soutient à la fonction de lactation, peuvent être utilisées de manière individuelle ou combinée. Elles se présentent sous différentes formes, incluant tisanes, capsules, comprimés, huiles essentielles ou macérat de bourgeons. Ci-après, une liste de plantes fréquemment suggérées pour soutenir la production de lait maternel :

  • L'huile essentielle d'Aneth (Anethum graveolens)
  • L'huile essentielle d'Origan Vert (Origanum vulgare)
  • Le Galéga (également appelé Galega officinalis, Rue-de-chèvre, Herbe-aux-chèvres)
  • L'Asperge à Grappes, connue sous les noms Satavar, Shatavari, Shatamull, Shatawari
  • L'Orme rouge (Ulmus fulva)
  • La Verveine officinale (Verbena officinalis)

Pourquoi boire une tisane d'allaitement ?

Le lait maternel, majoritairement composé d'eau à plus de 80 %, contient également des glucides, des lipides, des protéines et des micronutriments, mettant en lumière le rôle crucial de l'hydratation chez la mère allaitante. Il est conseillé de privilégier la consommation d'eau et de tisanes, qui non seulement favorisent une hydratation adéquate sans ajouter de problèmes liés à l'allaitement, mais aussi soutiennent une production lactée suffisante et de bonne qualité. Il est recommandé de boire entre 2,5 et 3 litres d'eau quotidiennement. Les tisanes, en alternative aux boissons sucrées ou caféinées, constituent un choix sain pour s'hydrater tout en offrant un moment de détente et de bien-être, contribuant ainsi positivement à la lactation.

Quand commencer à prendre des tisanes d'allaitement ?

On peut commencer la consommation de tisanes d'allaitement pendant les dernières semaines de grossesse pour aider à préparer le corps à produire du lait. Cette habitude peut être poursuivie après la naissance et tout au long de la période d'allaitement afin de favoriser la production lactée.

Peut-on boire du thé lorsqu'on allaite ?

Les femmes enceintes et celles qui allaitent peuvent consommer du thé en limitant leur consommation à trois tasses par jour et en évitant de boire pendant les repas pour réduire l'absorption de caféine. L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation (Anses) recommande de ne pas excéder 200 mg de caféine par jour durant la grossesse. Durant l'allaitement, environ 1 % de la caféine consommée passe dans le lait maternel. Pour référence, une tasse de 250 ml de thé noir contient à peu près 50 mg de caféine, et une de thé vert, environ 30 mg. Il est suggéré de choisir des thés avec une faible concentration en caféine, comme le Thé Oolong ou le Thé Vert de Ceylan. Les tanins présents dans certains thés peuvent limiter l'absorption de fer, crucial pendant la grossesse. Pour diminuer la teneur en caféine, il est possible d'allonger le temps d'infusion au-delà de 3 minutes, de jeter l'eau d'une première infusion rapide, ou de réutiliser les mêmes feuilles pour une nouvelle infusion, ce qui diminue nettement la caféine. Il est également recommandé de choisir des thés biologiques pour éviter l'exposition aux pesticides et métaux lourds, nuisibles au développement du fœtus.

Pourquoi ai-je mal au ventre pendant l'allaitement ?

La succion du bébé au sein stimule la glande hypophysaire qui entraîne la libération de l'ocytocine. Cette hormone provoque alors la contraction des alvéoles productrices de lait, facilitant son expulsion. L'ocytocine joue également un rôle clé dans l'utérus, en aidant à ses contractions lors de l'accouchement. Après la naissance, elle contribue à la rétraction utérine, aidant cet organe à retourner plus rapidement à sa position normale dans le pelvis. Les douleurs abdominales ressenties durant l'allaitement sont le résultat de ces contractions utérines, déclenchées par l'ocytocine dont sa sécrétion est elle-même déclenchée par l'allaitement. Ces contractions ne durent que quelques jours après la naissance.

La tisane contient-elle de la théine ?

Non, les tisanes ne contiennent pas de théine, terme qui désigne la même molécule que la caféine mais dont l'appellation varie selon la plante d'origine. Ceci est également vrai pour la matéine, qui est chimiquement identique à la théine et à la caféine, mais que l'on trouve dans le maté. Les différents types de thé, tels que le vert, le noir et le blanc, diffèrent par leur teneur en théine, due à la présence naturelle de cette molécule dans leurs feuilles. La caféine est également présente dans des plantes telles que le Guarana. Il est donc essentiel de vérifier les composants d'une tisane pour s'assurer de l'absence de théine.

Quelles différences entre infusion, décoction, macération et tisane ?

En herboristerie, le terme "tisane" fait référence à une boisson préparée en mélangeant de l'eau avec une ou plusieurs plantes, selon l'une des méthodes suivantes :

  • Infusion : consiste à verser de l'eau chaude sur les parties fragiles de la plante, comme les feuilles et les fleurs, et à laisser reposer pendant quelques minutes. Cette méthode permet d'extraire les principes actifs sans endommager les composants sensibles à la chaleur.

  • Décoction : implique de commencer avec de l'eau froide et les parties dures de la plante, telles que racines, écorces, et graines, puis de porter à ébullition et de laisser frémir pendant 15 à 30 minutes. Le mélange est ensuite laissé reposer hors du feu, souvent filtré en pressant les résidus pour extraire les actifs solubles.

  • Macération : consiste à laisser les plantes s'imbiber dans de l'eau à température ambiante pour une durée minimale de 30 minutes, sans chauffage, limitant la macération à 10 heures pour éviter fermentation et croissance microbienne. Les plantes sont ensuite filtrées, en pressant les résidus pour extraire les substances actives. Cette méthode est particulièrement adaptée pour extraire les principes actifs de certaines écorces, racines, et graines, notamment celles riches en mucilages.

Le terme "tisane" est couramment utilisé pour désigner des boissons sans caféine préparées principalement par infusion, ce qui les distingue du thé et du café. Les "infusions froides" se réfèrent soit aux tisanes refroidies avant consommation, soit à la pratique de macérer des plantes dans de l'eau froide.

La marque : Les Jardins de Gaïa

Après l'eau, le thé se classe comme la boisson la plus consommée à travers le monde. C'est dans cet esprit qu'Arlette Rohmer, aventurière et amatrice de botanique, a souhaité partager les trésors des contrées qu'elle a visitées. En fondant "Les Jardins de Gaïa®" en 1994, elle a concrétisé son rêve de créer une entreprise qui respecte la planète et ceux qui la cultivent. Dès le début, la marque s'est engagée dans l'agriculture biologique et biodynamique, soulignant son attachement à la protection de l'environnement. Les choix logistiques de « Les Jardins de Gaïa », comme le transport maritime des matières premières et la production locale en Alsace, reflètent leur volonté de minimiser leur impact écologique. Mais l'engagement de la marque va au-delà de l'écologie : elle veille également à assurer une rémunération juste de ses producteurs, tant en France qu'à l'international. Reconnue comme pionnière des thés BIO et équitables, « Les Jardins de Gaïa » se distingue par son expertise et ses actions en faveur du développement durable, ainsi que la haute qualité de ses produits. Avec le temps, l'entreprise a élargi son offre à une grande variété de thés, rooibos et tisanes, des classiques aux mélanges maison uniques, en passant par des sélections de grands crus. Elle propose ainsi une riche palette de saveurs et d'origines, répondant aux préférences de chacun.